• (d)Éjections Manucipales

    "Élections Municipales" ou "Éjections Manucipales" ("si pâle"...) ?

    Si on en croit la Bonne Presse, les Élections Municipales risquent fort de ne pas être un succès franc et massif pour le parti (aussi bien au sens de "regroupement politique" que de "mouru un peu") dit présidentiel...

    Il devrait s'en suivre le Remaniement Ministériel, attendu tant par le petit peuple que par le Président lui-même et certains futurs ex-ministres et d'innombrables futurs ministres éventuels...

    Ne reculant devant rien... dévoué comme un Manuel Valls qui se dit paradoxalement prêt à aider la France en même temps que aider son Président... encore plus trop intelligent qu'un Gilles Le Gendre qui rêvait du casting secret idéal d'un Gouvernement Nouveau à la mesure de la Nation Nouvelle... voici, voila, ma modeste contribution pour sauver la France (et la république par la même occasion) :

     

    Premier Ministre

    Ministère de l'Intérieur

    Ministère de la Justice

    Ministère des Armées

    Ministère des Affaires Etrangères

    Ministère de l'Education Nationale

    Ministère de la Culture

    Ministère du Travail et de la Formation

    Ministère du Commerce et du Tourisme

    Ministère de la Santé

    Ministère du Temps Libre et des Loisirs

    Ministère de l'Histoire et du Patrimoine

    Ministère de la Jeunesse et des Sports

    Ministère de la Famille

    Porte-parole du Gouvernement

     

    monsieur Philippe de VILLIERS

    monsieur Laurent OBERTONE

    monsieur Michel ONFRAY 

    général Christian PIQUEMAL

    monsieur Renaud CAMUS

    madame Marion MARECHAL-Le PEN

    monsieur Eric ZEMMOUR

    général Didier TAUZIN

    monsieur Jean-Pierre PERNAUD

    monsieur Didier RAOULT

    monsieur Patrick SEBASTIEN

    monsieur Jean-Yves LE GALLOU

    monsieur Michel HOUELLEBECQ

    madame Brigitte AUZIERE-TROGNEUX

    monsieur Jean-Marie BIGARD

     (d)Éjections Manucipales

    "Et vous trouvez ça drôle...?"

     

    On me signale que monsieur Emmanuel Macron, Président de la République Française, s'est vu prescrire un arrêt de travail d'un mois, jusqu'à la date du 28 juillet inclus. Tous ensemble, nous lui souhaitons un prompt rétablissement auprès des siens.

     

     

     Mais, bon, rien n'est joué...

    On voit ça après le J.T. de 20 h.

    On en reparle lundi ou mardi.

     

     

    « Une boule de poils et d'amour[sans titre] »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    R U joking ?
    Dimanche 28 Juin à 19:44

    Faisons comme si vous étiez sérieux -- ce qui n'est, je l'espère, pas le cas. ;-)

    Premier point : un ministère de la culture ne sert qu'à arroser les copains de subventions et à se constituer une clientèle électorale. Au reste, l'artiste entretenu, ça porte un vilain nom en vieux français -- non, ce n'est pas "journaliste", lequel n'a d'ailleurs pas à être soutenu par des gens qui ne veulent pas le lire. A supprimer.

    La présence des Bigard et Sébastien relève de la farce -- celle d'Onfray et des généraux aussi. Vous avez oublié l'autre général, le frère, qui ne serait d'ailleurs pas plus à sa place : qu'il reste administrateur chez les ricains du Boston Consulting Group, en bon patriote qu'il est. Quant à ce Tauzin qui menace de se porter candidat si le régime "croit" (je le cite) pouvoir se passer de lui, il ne vaut sans doute pas mieux. Le troisième, si mes souvenirs sont exacts, après un sursaut de dignité, s'est ensuite couché devant le régime.

    Pourquoi pas Chevènement et même le cadavre de Séguin ressuscité, voire Polony et Bercoff pendant qu'on y est ?

    Obertone est bien gentil, mais à l'intérieur, seul Raufer serait qualifié. Et pour l'édunat, Brighelli, et non la jeune blonde "executive woman" nourrie de fiches qui n'a déjà pas le cran de s'opposer à l'autre blonde du clan.

    Quant au vicomte, son pas de deux d'une écoeurante duplicité avec Foutriquet 2.0 le disqualifie, comme le caractère bien tardif de ses révélations sur Séguin et Pasqua : le courage et l'intégrité auraient exigé qu'il les formulât voici bien longtemps.

    Seuls noms sérieux parmi ceux de votre liste : Raoult (qui refuserait : c'est un médecin et un chercheur, pas un politicard), Le Gallou et dans une certaine mesure, Zemmour. Les autres...

    Simples remarques en passant.

      • Lundi 29 Juin à 11:03

        @ R U joking ?  - ben.... je sais pas !

        En fait c'est un article raté, bâclé : échéance du calendrier électoral oblige ! J'ai voulu faire du "en même temps", et ça ne m'a pas réussi...

        En même temps...

        - sur les victimes malgré elles du coup de fil macronien aux anti-système populistes démégo (Bigard, Zemmour, Raoult...) "Allô... Ouais, salut... C'est moi, Manu, vot' Président... Alors, ça va ? Bon, je voulais juste vous dire que j'aime beaucoup ce que vous faites, hein, sans déc'... mais si vous pouviez dire aussi, à l'occasion, mine de rien, que vous aimez aussi beaucoup ce que je fais, ça serait vraiment de la balle, tu vois ce que je veux dire... Allez Tchao !"

        - pour un de mes visiteurs furtif et discret qui, sous des dehors de citoyen honnête et propre sur lui est plus haineux que tous les trolls et autres crânes d’œuf anonymes réunis que je connais...  Parmi ses pompes et ses œuvres : haine contre Régis de Castelnau, un des célèbres chefs de fille les plus influents du Rassemblement National (he)... haine contre les zidentitaires qui, bien en sécurité sur leur toit, font des saluts nazis au passage des manifestants contre les violences racistes (cry)  [authentique - ne cherchez pas, vous ne connaissez pas...]

        Du coup... ben voila...

      • Such is life
        Mardi 30 Juin à 11:36

        Damn, comment ai-je pu oublier de mentionner Charles Gave pour l'économie ? Un nom qui permet incidemment faire le glorieux portrait d'un Dukron-Gnangnan faux rebelle de la nomenklatura qui n'a pas été repéré au hasard par le programme "Young Leaders" :

        https://institutdeslibertes.org/13241-2/

        Amusantes, les initiales de French American Foundation ; drôle, l'ajout de Gnangnan à Dukron pour faire riche et américain. :)

      • Mardi 30 Juin à 16:51

        @ Such is life...!

        Je me souviens (je m'en suis rappelé certains détails) de cette cabale contre Emmanuelle Gave... même pas en vertu du politiquement correct, mais au mépris de la simple et banale liberté d'expression.

        Par contre, j'ignorais ce point commun entre Emmanuel Macron, Édouard Philippe, Nicolas Dupont-Aignan, Laurent Wauquiez, François Hollande, Najat Vallaud-Belkacem, Cédric Vilani, Arnaud Montebourg, Alain Minc et Laurent Joffrin, ou encore Alain Mérieux (etc)... mais aussi Bill Clinton et Barak Obama ! 

        NB. s'appeler "Nicolas Dupont"... a priori, si ça fait un peu terroir, ça ne doit pas aider à sortir de l'anonymat. On peut au moins lui pardonner ça (que j'ignorais aussi)

        HS. à propos de patronymes très communs, j'ai trouvé, par hasard, un docteur Raoult (Stéphane) dans le nord de la France et une docteur·e Raoult (Hélène) au CHU de Rennes... je n'ai pas cherché à savoir s'ils y allaient accoler le nom de leur maman pour se démarquer de Didier...

         

    2
    R U joking ?
    Dimanche 28 Juin à 19:52

    Autre contribution à peine moins (ou plus) sérieuse :

    http://www.eradiquons.fr/2020/06/23/remaniement-ministeriel-pour-le-monde-dapres/

     Bedeau, parfois, vous faites peur. ;-)

      • Lundi 29 Juin à 11:36

        @ R U joking ?....

        Là, au moins, c'est cohérent !

        Bref, clair, explicite, drôle, et cohérent... et en couleurs...  cool !!!

         

    3
    R U joking ?
    Lundi 29 Juin à 04:22

    Insomnie. Deux citations, parmi tant d'autres possibles, pour passer le temps :

    "Si le gouvernement actuel n’a pas besoin de moi ou croit ne pas avoir besoin de moi, je serai certainement candidat à la présidentielle 2022, et je m’y prépare dès maintenant.", ici :

    https://fr.sputniknews.com/france/202006241044000924-le-general-didier-tauzin-sera-t-il-candidat-a-lelection-presidentielle-de-2022/

     

    "Au soir même du référendum, assommé par le résultat, je traînai les pieds pour me rendre à l’invitation de Charles Pasqua et Philippe Séguin qui m’attendaient à leur QG de campagne, rue François-Ier. Ils voulaient, dans un geste chaleureux, réunir une dernière fois les trois conscrits de Maastricht. À mon arrivée, nous nous sommes embrassés et congratulés. On m’a tendu une coupe de champagne. Ils n’en étaient pas à la première, c’était manifeste. Ils riaient, blaguaient, leur jovialité exagérée m’étonna. Ils étaient un peu chargés, se donnaient des coups d’épaule, revenaient sur "cette grande campagne contre tous" ! La bouteille à la main, devant quelques militants sensibles à cette forme d’humour un peu éméché, prenant le contre-pied de ma tristesse, ils devisaient sur les avantages de la situation :
    -- On l’a échappé belle ! Mon pauvre Philippe, tu imagines ?
    Ce à quoi on avait échappé, c’était à la victoire du "non" ! J’ai du mal à suivre.
    Séguin reprend à la cantonade :
    -- Putain, si on avait gagné, on aurait été bien emmerdé…
    Quelques jours plus tard, Pasqua et Séguin étaient rentrés au bercail du RPR. Chevènement avait regagné les rangs de la gauche. Comme on dit au Québec, chacun avait retrouvé sa *chacunière*. Comme si Maastricht n’était qu’une parenthèse. Un jeu de rôles.
    Plus tard, Helmut Kohl fit savoir à Jacques Chirac que le prochain Premier ministre ne pourrait se montrer hostile à l’édifice de Maastricht. Alors Philippe Séguin prit son bâton et sa bure de pénitent. Le 26 janvier 1996, il prononça un discours solennel, favorable à la monnaie unique : "Je crois plus que jamais à la nécessité de l’Europe pour nos différentes nations, au devoir pour les principaux organisateurs de l’Union européenne d’accélérer son édification. J’ai dit à plusieurs reprises qu’il fallait appliquer le traité de Maastricht qui, en France même, s’impose à tous les responsables politiques."
    La route de Matignon passait par Canossa. Et Canossa s’appelait ce jour-là Aix-la-Chapelle, où une assistance eurobéate se montra ravie d’accueillir le fils prodigue, le repenti."

    (in : Le moment est venu de dire ce que j'ai vu, au chapitre XVII)

    C'est glorieux, tout ça. C'est aussi grand que giscarat se moquant (devant un griotteray ayant pris son temps pour en parler, lui aussi) des générations sacrifiées par la nouvelle idéologie de l'édunat, puisque cela servait les desseins de son maître de l'époque (in : Les raisons de ma colère). On pourrait, submergé par l'écoeurement, le mépris et le dégoût, multiplier les illustrations à l'infini.

    Mais si la présence des Chevènement et Villiers chez Onfray ne fait rire personne... On a l'oreille de macron, on en est l'ami, et "en même temps", on se prétend "souverainiste", mot qui rit au creux et qui, flou, ne signifie pas grand-chose.

    Ah, Coston et Ratier manquent, qui avaient des fiches impitoyables sur tous ces (censuré : Avia will be back in order to bite).

    P.S. : Le plus drôle, bedeau, c'est que le Brighelli que j'irais bien suggérer pour l'édunat n'est pas sans reproches, mais j'ai fait un effort pour surmonter mes préventions argumentées. ;-)

      • Lundi 29 Juin à 13:12

        @ R U joking ?....

        Je ne sais plus qui a bien résumé le problème en disant de façon audacieuse wink2 "C'était mieux avant"... mais bon, ce temps-là est fini bien fini... Fini... je dirais depuis la fin de la "dernière" guerre mondiale (sans pouvoir apporter de démonstration rationnelle), d'aucun préciseront ou préféreront "les années '60 -en gros ou en détail", d'autres la "génération Mitterrand", ou bien d'autres repères, etc...  jusqu'à l'apothéose de la présidentielle de 2017... le tout sans exclusive réciproques

        Mais, bon... Hors-sujet ?... On vient d'échapper, dit-on dans les milieux autorisés, à une effroyable pandémie qui aurait pu rayer 10 à 20% de la population mondiale de la surface du globe (en fait, certains 10 à 20%, ne m'auraient pas causé un chagrin insoutenable)... Devant l'évidente (sic) urgence (sic) de la situation certains préféraient débattre des avantages et des inconvénients possibles ou éventuels de telle ou telle approche médicale ou scientifique ou sociale ou économique ou politique ou judiciaire ou... à envisager et prendre en compte et examiner et comparer et... alors que le bon sens, en la personne d'un obscur microbiologiste et infectiologue de renommée mondiale, commandait de prendre rapidement le moins mauvais qui pouvait aussi se révéler le plus bon, sans se poser trop de questions... 

        Maintenant, qui sera ou serait ou pourrait être l'hydroxychloroquine de la vie politique française... c'est une bonne question, et je vous remercie de me l'avoir posée.

         

    4
    Souris donc
    Lundi 29 Juin à 08:14

    Les Français sont des veaux. Dans les villes, les bobos frivoles pénitents ont voté EELV. Interdits et taxes. Bon pour les autres. Eux veulent pouvoir se déplacer en trottinette électrique.

    Et interdire le diesel aux ploucs (tant pis si les Gilets Jaunes reviennent se rappeler à leur bon souvenir).

      • Lundi 29 Juin à 13:49

        @ Souris donc...

        Au lendemain des élections législatives de l'An de Grâce 2017, la presse découvrait et annonçait que "Avec l'étiquette En Marche, même une chèvre serait élue" (ce qui n'est plus trop le cas à peine trois ans plus tard, passons...)

        On pourrait presque dire maintenant "Avec l'étiquette Ecolo, même une chèvre serait élue" "...dans une grande ville" dans les "territoires", les gens de rien savent qu'une auto c'est bien pratique dans la vie de tous les jours, que faire de la bicyclette c'est plutôt un loisir qu'autre chose, que les éoliennes défigurent inutilement le paysage auquel ils sont attachés, que "végétaliser" des places de parking ça doit faire joli mais que arracher les mauvaises herbes du potager c'est pas toujours un jeu, etc...

        Mais il y a plus grave que ces caprices (coûteux et inutiles ou dangereux) d'enfants gâtés: ce matin, j'entendais le portrait élogieux de l'un des nouveaux élus EELV, je ne sais plus où : "...écologiste, certes, mais aussi humanitaire...!" "mais aussi humanitaire...", "mais aussi humanitaire..." et c'est là que je crains le pire (c'est pas que je manque entièrement d'humanité, hein, mais je m'interroge, je m'interroge...)

        En fait, c'est une campagne publicitaire dans la presse qui a fait Macron et sa "République en Marche", c'est une autre opération promotionnelle de grande envergure qui a fait EELV : les rejetons bâtards de Greta Thunberg et du pape François *

        * c'est une façon de parler...

         

    5
    Lundi 29 Juin à 11:47

    Nous avons tous nos préférés. Dans votre liste, je pense qu'il n'y aurait pas beaucoup de volontaires mais je serais content si ceux que j'aime bien (devinez!) avaient au moins le droit à la parole sans subir les insultes des journalistes en carte.

      • Lundi 29 Juin à 14:31

        @ Pangloss...!

        Vous abordez là un des fonds du problème : comment quelqu'un qui refuserait de ou hésiterait à se dévouer pour "aider la France et le Président" (tel un valeureux señor Manuel Valls) peut-il espérer avoir droit à la parole sans subir les insultes ou essuyer le mépris de la part des journalistes qui ont choisi, eux, de servir (au moins pour le moment) le Président encore en fonction ?

        Personnellement, je ne vois que une volontaire éventuelle possible ... j'en déduis qu'elle ne fait pas partie de vos préférés : madame Brigitte ? mais à quel poste ? une présidente-adjointe, ou alors une régente républicaine ? 

        En tous cas, parmi ma liste, c'est la seule avec les journalistes sont très gentils. (exemple)

         

    6
    Lundi 29 Juin à 15:13

    Brigitte pourrait assurer la régence en cas de décès de Manu et en attendant la majorité des enfants mais ...

      • Lundi 29 Juin à 16:07

        @  Pangloss...!

        "... en cas de décès, d'absence ou d'incapacité."

        "ou d'incapacité..."

           

           

         

         

         

    7
    jean-marc
    Lundi 29 Juin à 19:09

    Je trouve la composition de votre gouvernement excellente mais peut-être aurais-je trouvé un maroquin pour

    Nicolas Dupont-Aignan!

      • Lundi 29 Juin à 20:46

         @ jean-marc...!

        Pour rester dans la perspective de ma petite pochadounette innocente, j'aurais peut-être pu, en effet, trouver un quelconque maroquin pour Nicolas Dupont-Aignan qui le vaut bien... Sinon, au vu de l'actualité juridique, politique, médiatique, hollando-macronique des dernières heures, j'aurais pu aussi en réserver un autre pour François Fillon, rien que par défi... pour la même raison, ne pas oublier Laurent Wauquiez.

        Sinon, pour Emmanuel Macron, s'il devenait éventuellement ministrable dans une autre vie, je n'aurais aucune difficulté à lui procurer aussi un marocain, en tous points conforme à ses préférences et à son savoir-faire

         

        Je m'aperçois avec horreur que je n'ai pas respecté la sacro-sainte parité homme/femme...! femme/homme  

    8
    Lundi 29 Juin à 19:37
    Carine
    Et le Professeur Perronne !
      • Lundi 29 Juin à 21:30

        @ Carine...!!!

        Là, ça aurait vraiment eu l'air d'une provocation, et même de... de... ( le truc, là..le ???) contre Chef de l'Etat. Ne pouvant pas s'en prendre à Raoult : la Justice, plusieurs Laboratoires, certains Hôpitaux, le Désordre des Médecins, les Patrons du système de Santé le meilleur du monde français, des pontes de l'AP-HP et peut-être aussi va savoir quelques responsables et peut-être coupables au ministère mystère de la Santé, et Jean-Michel Apathie ont décidé d'avoir sa peau...

        Allez, Douste-Blazy... ça peut le faire ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :