• Y'en a, là-d'dans !...

    Imaginons... Une petite maison de famille, provenant d'un modeste héritage et remise patiemment en état pour en faire un lieu de vacances... Imaginons... Des visiteurs indésirables, venus en prendre possession pendant une de vos absences et impossibles à déloger, passer le fameux délai de 48 h.

    Y'en a, là-d'dans !...

    Une des solutions pour éviter ce désagrément est d’installer un système de télé-alarme onéreux, ou de faire appel aux "Voisins Vigilants", malgré l'aspect "milice privée" que suggère cette initiative...

    Ou encore, mais seulement si vous en avez la possibilité, et si votre "sweet-home" se trouve à-peine à une heure de route de la Jungle de Calais, disons... Le Touquet-Paris-Plage, par exemple, vous pouvez, pour éviter que de pauvres réfugiés politiques ne viennent squatter votre modeste demeure et piétiner vos plates-bandes, mobiliser plusieurs escadrons de C.R.S. (option valable seulement si vous êtes plus ou moins reconnu comme Chef-de-l’État).

    Y'en a, là-d'dans !...

    Comme ces gens-là sont à votre service, à vous et à votre vieille maman épouse, ils devraient en ressentir une légitime fierté et faire leur travail avec dévouement et modestie, alors que le respect que vous leur portez est celui que vous devez aux gens qui ne sont rien...

    Mais ces gens-là ont maintenant certaines prétentions et souhaiteraient être traités de façon humaine, ou du moins égale à celle dont bénéficient les simples réfugiés politiques, nourris, logés et blanchis dans la fameuse Jungle de Calais dont il est question...

    Y'en a, là-d'dans !...

    Ces gens-là se plaignent de n'avoir comme panier-repas qu'un barre chocolatée et un jus de fruit, se plaignent de n'avoir pas même un endroit où pisser tranquille, se plaignent d'être sanctionnés si ils s'abritent des intempéries dans leur véhicule de fonction, se plaignent de devoir dissimuler leurs armes pour ne pas heurter le voisinage mais, en-même-temps™, se plaignent de devoir porter des tenues et des armes peu adaptées.... Se plaignent  de tout et de rien, quoi, mais, pire que tout, se plaignent auprès de leurs syndicats...

    Et là, ça ne va plus... Vous réagissez en tant que Chef-de-l’État plus ou moins reconnu.

     

    Ces gens-là se plaignent...

    Alors là, ça ne va plus...

    Vous réagissez en tant que Chef-de-l’État plus ou moins reconnu.

    Vous faites appel à l'Armée !

    Vous faites appel à l'Armée, plus exactement aux Gendarmes Mobiles qui n'ont pas de syndicat pour les soutenir, et qui devront se souvenir que vous leur avez affirmé que vous étiez leur chef, le Chef des Armées, avec le bouton atomique et droit de vie ou de mort sur la piétaille, et qui devront fermer leur gueule de Grands Muets, sinon, gare !.. Pendant ce temps-là, les C.R.S. insolents seront redéployés aux abords de la fameuse Jungle de Calais dont il est question pour se faire massacrer (oralement, pour l'instant) par les défenseurs médiatiques des pauvres malheureux réfugiés de guerre, victimes de sévices, de tortures physiques, morales et psychologiques, de stigmatisation, étoussa...

    Y'en a, là-d'dans !...

    Y'en a, là-d'dans !...

    « A saisir.Vieille canaille... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Février à 18:32
    Pangloss

    La loi qui protège les squatters installés depuis plus de quarante-huit heures est un scandale absolu!

    Pays de merde!

    2
    Dimanche 11 Février à 20:03

    Je voudrais bien connaître l'identité des pauvres salopards qui ont voté cette loi de merde, et organiser une pendaison publique. Rendre inexpulsables des squatters installés depuis plus de 48 heures, c'est abolir le droit de propriété. Les voleurs savent désormais (ça va viendre) que l'objet volé, téléphone, voiture, cheval, n'importe quoi, sera définitivement à eux s'ils ne sont pas chopés au bout de 48 heures.

    Les fourches ne sont pas faites pour rien, mais pour conduire les voteurs irresponsables aux lampadaires. Avec le président de la raie, pour que tout le monde commence à se calmer et à cesser de démolir la France et les Français. Les froncés on s'en fout.

    3
    Lundi 12 Février à 14:20

    @ Panglos et Pakounta...

    Les habitants officiels de la maison prise comme exemple (avenue Saint-Jean, quartier du "Triangle d'Or", au Touquet-Paris-Plage-62520) ne risquent rien de la part d'éventuels squatters (même si une certaine forme de squat pourrait se révéler utile pour la propriétaire des lieux)

    Sinon, on peut s'attendre dans les prochaines semaines à un renforcement des forces armées à proximité de ce domicile, assurant une sécurité accrue grâce à des clones de confiance validés par Brizitte:

    état-major:

    avions de chasse: 

    sous-marin:

    premiers secours:

    intendance:

    services de santé:

      • Lundi 12 Février à 22:42

        Allons...Allons, il n'est armé que de bonnes intentions. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :