• Depuis quelques temps un certain nombre de blogs que je visite plus ou moins régulièrement semblent prendre une nouvelle orientation, plus "domestique" que sociale ou politique, où on s'échange des recettes de cuisine (pâte à crêpes parfumée au rhum ou à la bière, parmentier de saumon, hachis de bœuf bouilli ou brandade de haddock, etc.. assorties de conseils et de trucs et astuces. J'ignore s'il s'agit là de messages codés destinés à tromper la vigilance d'éventuels censeurs du Net, style "les œufs-coque, c'est rois minutes... je répète, les œufs-coque, c'est rois minutes..." ou "il faut du blanc de bœuf pour faire de vraies et bonnes frites...il faut du blanc de bœuf pour faire de vraies et bonnes frites..", par exemple... ou plus exactement "pas de fromage râpé à la place de la chapelure, je répète,pas de fromage râpé à la place de la chapelure.."

    Coïncidemment, j'avais préparé début février cet article qui semble répondre aux mêmes aspirations nouvelles de la blogosphère, mais sans aucun sens caché, ni arrière-pensée, juste le plaisir de partager un plat avec mon prochain. Promis, juré, craché...

    Le voici, le voilà...

    Réconciliation et Egalité

    Mon idée de départ, en recherchant et en publiant cette recette originale et savoureuse était de jeter comme qui dirait un pont entre deux cultures.

    Après le couscous bœuf/mouton, poulet/merguez ou poissons/fruits-de-mer, le couscous pur porc devrait enchanter les papilles de tous nos concitoyens enfin réunis dans la convivialité autour d'un plat d'amour, de tolérance et de paix. 

    Enfin, j'espère...

    Couscous de porc
     

    bon appétit bien sûr

       

    pour 2 personnes - 1 heure - facile** -bon marché*

    Ingrédients

     

    Préparation

    400 g de filet de porc 

    2 saucisses type chipolata

    2 saucisses type chipolata aux herbes

    12 tranches fines de poitrine de porc 

    200 g de semoule 

    2 courgettes 

    3 carottes 

    2 navets rond

    2 tomates 

    100 g de pois chiches 

    100 g de coulis de tomate 

    1 cuillère à café de harissa 

    1/2 cuillère à café de ras-el-hanout 

    1/2 cuillère à café de sel 

    1 cube de bouillon de bœuf

    2 cuillères à soupe d'huile d'olive

     

    Tailler le filet en 4 morceaux égaux, et les barder de poitrine, fixer à l'aide des cure-dent.

    Rouler les saucisses (comme sur la photo) et fixer avec un cure-dent de même.

    Laver tous les légumes et égoutter les pois-chiches.

    Tailler courgette, carotte et navet en morceaux de tailles similaires,

    Tailler la tomate en très petits morceaux.

    Dans une cocotte en fonte mettre à chauffer deux cuillères à soupe d'huile d'olive et y faire revenir les filets de porc puis les saucisses. Les enlever au fur et à mesure quand ils sont dorés.

    Quand la cocotte est vide mettre les carottes, les tomates, les navets, puis la viande par dessus, rajouter le coulis de tomate et couvrir d'eau.

    Assaisonner avec le cube de bouillon de bœuf, la harissa, le ras-el-hanout et le sel.

    Dès que la préparation bout, baisser le feu, et couvrir.

    Compter une vingtaine de minute avant de rajouter les courgettes, et une grosse demie heure pour finir la cuisson.

    Vérifier la cuisson en se basant sur le filet de porc qui doit avoir perdu sa couleur rosée 

    Servir à l'assiette en disposant les ingrédients comme vous souhaitez.

    source https://www.marmiton.org/recettes/recette_couscous-de-porc

     

    Bon... n'espérons pas trop quand-même... 

     

     

    Mais peut-on encore en rire, ou en sourire ? 

    Ce n'est pas encore formellement interdit, mais le cœur n'y est pas toujours...

    Bon appétit bien sur...

    ...une prochaine fois, je vous donnerai la recette des fameuses quenelles de dromadaire à l'orientale.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    14 commentaires
  • Ainsi, si on en croit les féministes les plus radicales, la masculinité serait le seul et le principal ennemi du genre femmin. Explication : "La question des masculinités, quelque part, c’est comme celle de la blanchité : c’est interroger notre regard sur le monde en prenant conscience que ce regard n’est pas neutre.... Le monde est si androcentré qu’on ne réalise pas forcément qu’on pense d’un point de vue masculin". D'où la solution qui joint (pour certaines) l'utile à l'agréable afin de lutter contre cette perversion et cette tyrannie : DEVENIR LESBIENNES... A noter cependant, que ce sont ces mêmes lesbiennes, qui devraient éprouver et manifester le plus total mépris et la plus profonde haine pour l'homme (blanc... catho... hétéro...,), qui sont les plus motivées pour exiger l'égalité et la parité entre les deux sexes, et uniquement deux, tout en se revendiquant "gender-fluid" (selon le lieu ou l'instant) et en demandant (souhaitant... exigeant... imposant) le droit (le devoir... la nécessité...) d'être "binaire". 

    J'ai pas tout compris.

     

    Ça m'a rappelé un élément d'article paru sur Causeur au mois d'octobre dernier...

     

    Gouinement lundi

    "Gouinement Lundi"

    Votre phare dans la nuit...

    Gouinement lundi...

    Si on en croit leur page d'accueil:
    "Gouinement Lundi" est une émission de radio qui prend le haut des ondes féministes, portée par les paroles des concernéEs en non-mixité [1] choisie chaque 4ème du lundi du mois sur Fréquence Paris Plurielles (106.3 FM).
    A chacune de nos émissions, des expertEs, des militantEs, des chercheusEs, des représentantEs d’associations discutent de thématiques actuelles et passées : société, sport, culture, politique, fête, histoire, médias…. Ces échanges sont ponctués de reportages, d’interviews, de chroniques et d’une sélection musicale pointue.
    "Gouinement lundi" apporte ainsi lumière et espérance dans un espace médiatique mainstream qui ne donne jamais à entendre les sujets, les enjeux, et les initiatives féministes et/ou portées par les lesbiennes, biEs et trans.
    Portée par un collectif de personnes bénévoles[2], l’émission est construite de manière collaborative en non-mixité éditoriale, de la réalisation à l’animation de l’émission.

      

     Une sélection musicale pointue...:

    Pour découvrir le sens caché de "Comme un ouragan" de Stéphanie de Monaco (seulement à la visualisation du clip ?) ou "Joe le taxi" de Vanessa Paradis (la pauvre, et re le coup des "Sucettes à l'Annie"...!) et de "Maman à tort" de Mylène Framer (dès les premières paroles "J'aime l'infirmière...") ou "Les doigts" de Françoise Hardy (ça, rien qu'au titre, on peut se dire...) et bien d'autres, n'oubliez pas le livre de Léa Lootgieter et Pauline Paris "Les dessous lesbiens…"

    Vous pouvez, ici (http://gouinementlundi.fr/) réécouter en podcast, toutes les émissions, les chroniques et les reportages, entre-autres "comment pirater l'hétérosexualité" ou sur "les drag-kings à moustache et à paillettes" ou encore à propos des "Exilé-e-s LBT en France et Rroms LGBT en Europe" (mais pas que...!)

    Ou les retrouver, entre-autres:

    sur Facebook...

    sur Twitter...

    et, sur tout ce qui compte, comme: "Le Monde" et.. "Les Inrocks" (forcément)

     

     

    [1] C'est à dire, vous aviez compris : sans mec "cisgenre" 

    [2] Actuellement, ce collectif serait constitué uniquement de meufs "cis", mais aimerait bien se positionner en tant qu’alliéEs de la communauté trans, en participant à "l’audibilité de leurs paroles, initiatives, luttes et expériences", disent-elles...

     

     Gouinement lundi

     

    On constate,  tant à la lecture de la présentation de leur "collectif", qu'à la vue de leur photo de groupe, qu'il n'y a ni "bi", ni "trans", ni gay, ni sujet issu(e[e]E)s d'une diversité quelle qu'elle soit : sexuelles, ethnique, culturelle, alimentaire ou quoi d'autre... 

    J'ai pas tout compris.

    Drague gouines

     

    "Gouinement lundi... " ???

    "Gouinement lundi...", c'est OK, rien à redire, c'est même très beau et délicat, poétique, si ce sont les lesb   les goudous elles-mêmes qui le disent.

    "Pédoquement mardi...", idem... mais uniquement venant de la part des tapettes, des tantouzes ou autres pédales; ça va de soi...

    "Clito-vaginalement mercredi...", un peu trop banal, ordinaire, franchement cisgenre hétéro... mais, bon, chacun.e fait ç'qu'y veut de son cul...!

    "Bitte & couillement jeudi...", là... faudrait voir que les mecs ne se mettent pas à revendiquer le droit d'exister en tant que tels ! (et vulgaires en plus, ces cons là).

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    47 commentaires
  • Au Pays du Père Noël...

    J'l'avais point vu... Mais faut dire, début 2017, je ne bloguais pas encore et j'ai donc raté l'élection de Miss Helsinki pour cette année-là :

    J'l'avais point vu...

    Pour ceux qui n'auraient pas suivi non plus l'élection de cette Reine de Beauté : il s'agit de la jeune femme au centre de la photo...

    J'l'avais point vu...

    Personnellement, je ne sais pas si j'aurais fait ce choix... mais bon les goûts et surtout les couleurs...

    J'l'avais point vu...

     

     

     Totalement hors-sujet :

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    14 commentaires
  •  

    Elsa, fille trans de 8 ans, demande à l'Assemblée de la laisser être heureuse

    Elsa a fait un discours puissant devant les politiciens de l'Assemblée d'Estrémadure en Espagne, dans le but de défendre les droits LGBT.

     

    La Greta Thunberg des droits LGBT+ dans le monde ? C'est elle. A seulement huit ans, Elsa fait déjà parler d'elle avec un discours qui risque de rester dans les mémoires. Hier à l'Assemblée d'Estrémadure, la petite Espagnole transgenre a galvanisé comme jamais les politiciens de son pays. Très à l'aise, la fillette raconte qu'elle a commencé sa transition il y a déjà quatre ans. Elle poursuit en assurant qu'elle a depuis choisi de suivire un seul chemin : celui du bonheur.

    https://www.aufeminin.com/

     

    Franchement, je ne sais pas quoi ajouter...

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    17 commentaires
  • Ecopla : l'étrange entente entre Ruffin et Macron pendant la présidentielle 

     http://video.lefigaro.fr/figaro/video/ecopla-l-etrange-entente-entre-ruffin-et-macron

     

    "Pacte" entre Ruffin et Macron pendant la présidentielle : un enregistrement refait surface 

    Le 12 septembre 2016, François Ruffin et des salariés d'Ecopla rencontrent Emmanuel Macron à son QG de pré-campagne présidentielle. L'un et l'autre se mettent d'accord sur une stratégie de communication à intérêt politique partagé. Une vieille pratique syndicale et politique, que les deux condamnent pourtant.

    Le Figaro a vérifié l'authenticité de cet enregistrement, exhumé par Juan Branco.

    Cet enregistrement avait donné lieu à une émission Nova passée inaperçue (-de 500 vues) au moment de sa publication. M. Ruffin, confronté à ses propos, à tenté de mentir en prétendant qu'il s'agissait d'un coup monté contre Macron.

    D'accord... https://www.lefigaro.fr/politique/quand-ruffin-et-macron-se-partageaient-les-roles

    Pas d'accord... https://www.marianne.net/politique/ruffin-macron-salaries-ecopla-faux-scoop?

     

    "Fils de ...." quand même...

    Fils de .... !

     

    HORS-SUJET, forcément... (la preuve: ni "Valeurs Actuelles", ni "le Point", ni "BFM-TV", ni "le Monde", ni le "Huffingtonpost"... ne relèvent ce détail)

    ...mais, en même temps, entre ex-condisciples lycéens, on peut bien se rendre de temps en temps de petits services réciproques (Emmanuel Macron et François Ruffin sont deux anciens élèves du désormais légendaire "institut secondaire de l'enseignement secondaire jésuite d'Amiens"... ça crée des liens, au delà des apparences...). 

    Fils de .... !

     

    Fils de .... !

     "Copains d'Avant", ça vaut bien Facebook.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • Après la marche contre l'islamophobie de ce dimanche 10 septembre et, dans le respect de la pluralité et de la liberté d'expression des idées et des opinions, dimanche prochain sera organisée une marche "pour la défense de la France". *

    en principe et a priori : cette même manifestation organisée par les Identitaires avait été interdite en novembre 2017, en raison de possibles "troubles à l'ordre public"; il y a quelques mois la justice a annulé cette décision, condamnant l’état à verser 1 500 euros pour frais de justice à l'association et en reconnaissant que "[ce] rassemblement ne présentait aucun danger [...] et [se déroulait] toujours sans violence ni dégradation, mais pour éveiller les consciences."

    Rdv.

    "Face aux islamistes, défendons la France". Tel sera le thème de la manifestation organisée dimanche 17 novembre à Paris, à l’appel du Collectif Stop Islamisme, porté par les Identitaires, et Academia Christiana 

    Plus de renseignements sur la page Facebook de l'événement:

     GRANDE MANIFESTATION CONTRE L’ISLAMISME A PARIS LE 17 NOVEMBRE !

     

     

     

     Mais aussi :

    "Gilets jaunes" : une mobilisation totale des forces de l'ordre à Paris le 17 novembre

     

    "C'est une note interne qui illustre sans doute l'état d'esprit des autorités à quelques jours du premier anniversaire des 'gilets jaunes'. "L'acte I était le 17 novembre 2018. Dimanche prochain, 17 novembre 2019, aura lieu "l'acte LIII" (53). Pour marquer l'événement, des appels ont été lancés. Des leaders du mouvement sont mobilisés, et la frange la plus radicale pourrait bien se retrouver une nouvelle fois dans les rues de Paris."

    "D'où l'inquiétude des forces de l'ordre et une note envoyée à toutes les unités leur demandant une disponibilité à 100 %. Dans cette note le directeur de la sécurité de proximité lance un appel à toutes les unités. Seuls les congés prévus de longue date seront maintenus, prévient-il. Pour les autres, pas de repos ni samedi, ni dimanche.

    "Les services de police secours, les compagnies de sécurisation et d'intervention ou encore les Bridages anticriminalité de Paris et de la petite couronne seront mobilisées, même celles qui officient de nuit. Une mobilisation exceptionnelle selon le directeur, même si une inconnue subsiste, la capacité des "gilets jaunes' à mobiliser, et ce malgré la présence à Paris de personnalités emblématiques comme Éric Drouet ou Jérôme Rodriguez.

    "Selon les services de renseignement, certains manifestants seraient tentés de durcir les actions et de mener "une guérilla urbaine" à Paris. Sur les différentes pages Facebook, ils appellent la population à participer à ce qu'ils appellent "le soulèvement des 'gilets jaunes'."

     
     

    Il n'est pas acquis que la jonction entre les deux manifestations de fasse dans un climat de franche solidarité réciproque et que, par exemple, le 'gilet jaune' Jérôme Rodrigues 'ami des musulmans', présent à la "marche contre l’islamophobie", offre quelques atomes crochus avec "Les Identitaires", "Stop Islamisme" ou l'"Academia Christiana"...

    Les 'antifas', habituellement plus actifs en marge de toute manifestation, mais fort discrets ou même absents lors de la marche de sympathie et de soutien envers les islamo-fascistes et leurs complices et amis auront certainement à cœur de re-démontrer toutes les "incivilités" de jeunes imbéciles irresponsables dont ils sont capables, ce dimanche, à l'occasion de ces deux manifestations. Ou de l'une d'elles en particulier...

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires