• Stefan Draschan, un photographe résidant en France, a trouvé de quoi bien s’amuser dans les musées. Il attend patiemment que quelques visiteurs viennent "matcher" (*) avec les œuvres d’art.

    Son projet intitulé "People matching artworks" est bien simple. Il a visité de nombreux musées entre Paris, Vienne et Berlin, en faisant preuve à chaque fois d’une grande patience pour obtenir le moment parfait: celui où un visiteur contemplera un tableau alors qu’il est vêtu quasiment des mêmes couleurs et/ou des mêmes motifs que l’œuvre qu’il regarde. Parfois, la correspondance marche aussi avec la couleur des cheveux ou des barbes.

    quelques photos amusantes de Stefan Draschan :

    pas nauséabond

     

    pas nauséabond

     

    pas nauséabond

     

    pas nauséabond

     

    pas nauséabond

     

    pas nauséabond

     

    pas nauséabond

     

    pas nauséabond

     

    pas nauséabond

     

    pas nauséabond

     

    pas nauséabond

     

    pas nauséabond

    (*) pour les puristes: Le substantif anglais match et le verbe correspondant to match peuvent traduire une idée d’affront, de rivalité, de compétition (c’est en ce sens que le substantif est entré dans la langue française), mais ils peuvent aussi évoquer une idée d’harmonie. Ainsi to be a good match signifie "aller bien ensemble", et to match well, "être bien assortis, faire la paire " Comme on le voit, le français dispose de nombreux mots et expressions pour rendre compte de cette idée. On évitera donc d’employer l’anglicisme matcher en lieu et place d’"aller bien ensemble"

    http://www.academie-francaise.fr/matcher

     

    D'autres photos ici ou et une vidéo de 3 mn ...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Gilbert Garcin est un photographe français

    Né en 1929, à La Ciotat (France).
    Vit et travaille à Marseille.

    "Ce n’est pas forcément moi, un double pourquoi pas ? Mais il faut le voir essentiellement comme un personnage. Ce ne sont pas des choses qui sont arrivées. On peut peut-être parler d’autofiction."

    "Je pense que dans ce genre de travail, il faut avoir un certain recul. Il ne faut pas trop se prendre au sérieux. Sinon, ça embête tout le monde. Il me semble qu’il faut recouvrir tout ça d’une couche d’humour. L’auto-dérision en somme."

    Photos...

    "J’avais commencé par un personnage qui portait un bob, et qui faisait penser à Jacques Tati, mais je trouvais que c’était un peu trop typé. J’ai fait toutes sortes d’essais avec différentes fringues. Finalement, je me suis arrêté sur un pardessus qui appartenait à mon beau-père, qui fait un personnage neutre. Un personnage un tantinet hors du temps. Il rappelle un peu les personnages que l’on voit dans les tableaux de Magritte."

     "Il y a aussi un grand plaisir à créer l’illusion. Là, constamment, je trompe les gens, je leur fais croire que je photographie un paysage. Il y a un plaisir entre la modicité des moyens mis en œuvre et le résultat qui souvent évoque la réalité."

    "Je pense que ce genre de travail doit tirer vers l’abstraction et si vous ajoutez des informations, apportées par la couleur, elles ne servent pas mon propos, elles n’ajoutent pas du sens et elles distraient."

    Propos extraits du documentaire "Tout peut arriver – Gilbert Garcin"

     

    A l'instar des pièces de Samuel Beckett, le décor est sur mesure, un univers en noir et blanc, lunaire et désertique au climat étrange et absurde, à la fois drôle et pathétique. le personnage, présent dans la plupart des photographies, n'est autre que Gilbert Garcin lui même, tel un pantin posant une unique question : "Alors que pensez vous de ça ?"   (Babelio)

     

     

     

    bon visionnage en cette fin de semaine-du-Patrimoine pluvieuse.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     pour les enfants (mais pas que...)

    Quelques minutes de détente et de poésie. (mais pas que..)

     

     Chic planète

     

    Amis Terriens, Amies Terriennes, Han han
    Regardez la boule qui roule sous nos pieds


    Oh ! A des millions d'années lumière
    Il n'y a rien de plus beau
    Oh ! Nulle part ailleurs dans l'univers
    Rien de plus beau...

    extraits de la chanson Chic Planète

    L'affaire Louis Trio

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "De Planeta" (latin pour "about a planet") est une animation courte et stylisée qui tourne autour de la naissance, de la vie et de la mort d'une petite planète, montrant toutes les merveilles qu'elle a à offrir en la suivant à travers les âges, aboutissant au triomphe de la modernité, avec toutes les conséquences qui peuvent en résulter ...

     

    Un Président tente tant bien que mal de gouverner et de sauver sa petite planète... 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • J'ai bien écrit "en marge" et non "en march..." !

     

    Al Margen ("En Marge") est le pseudonyme d'un illustrateur argentin, originaire de Buenos Aires.

    Ces dessins, décrits par leur auteur lui-même comme "le fruit d'une impulsion" et "les enfants illégitimes de son crayon" vont ravir tous les amateurs de cynisme et de satire sociale...

    " Il y a des dessins qui naissent en marge. Ils naissent presque sans le vouloir. Ils naissent là, sur le côté, loin de ce qui est important. Il ne naissent pas pour plaire, ni même pour être vus. Ils naissent pour demeurer à jamais inachevés. Ils vivent avec les ratures, et ils ne méritent même pas l'effort d'être gommés.

    Ils sont les fils de l'ennui, de l'inconformisme ou de la colère. Ce sont les enfants bâtards, indésirés, du crayon. Ils ne sont que des ébauches de quelque chose qui aurait pu être meilleur, mais qui fut abandonné. Ce sont des promesses non-tenues, des projets avortés. La représentation des idées abandonnée. Les déchets de l'inconscient.

    Oui, mais ils sont plus viscéraux, plus sincères que tous les autres dessins... parce qu'ils n'ont ni l'obligation de plaire, ni le besoin. Parce qu'ils sont nés pour ne pas être vus. Parce qu'ils sont nés sans souci d'esthétique. Parce qu'ils sont nés sous le coup d'une impulsion, et rien de plus. Parce qu'ils sont nés pour déranger, et qu'ils montrent l'imparfait.

    Mais après tout, peu leur importe... Peu leur importe, parce qu'ils vivent en marge. "

    (page Facebook de l'auteur)

    "En Marge"

     

    "En Marge"

     

    "En Marge"

     

    "En Marge"

     

    "En Marge"

     

    "En Marge"

     

    je viens de le découvrir, et comme je suis partageux...!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Correct.Correct.

    Correct.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    suggestion de présentation

     

     

     

     

     

     

    Correct.

    Nicolas Demeersman 

      Photographe, réalisateur et publicitaire, né en 1978 à Seclin, France, vit et travaille à Paris

    Le Travail de Nicolas Demeersman, souvent controversé, réunit des clichés où s’entrechoquent les genres : l’élégance et le trash, le sérieux et l’absurde, la réalité et la fiction... Considérant qu’il est aussi important de plaire que de  déplaire, il aborde des sujets contemporains pour se jouer des valeurs, des aprioris et des codes visuels. Au-delà de l’esthétique, il met en scène le "convenu" poussé à son extrême, aspirant à nous questionner sur nos prises de positions et sur leur logique interne. 

     

     

     

    Nicolas Demeersman  

    "Rewrite history in black"

    Correct.

     

     

     

    Dans cette série de photos (en vente sur la galerie en ligne GGB -  de 280 € à 560 € le tirage papier-) vous devriez en principe reconnaitre successivement, de gauche à droite et de haut en bas: la Sainte Vierge, Obélix, Blanche-Neige, Jules César, la Reine Margot, Jeanne d'Arc, Napoléon, Hitler et Wonder-Woman...

    N'oubliez pas le guide, s'il vous plait.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Correct.

    Correct.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "...Dans sa série de photos, le photographe français, Nicolas Demeersman, nous invite à voir "l'histoire" d'un autre point de vue, en interrogeant les images que nous voyons tous les jours, dans les médias et les films"    

     

    Correct.

    Correct.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "...Les personnages historiques blancs sont présentés comme des noirs, dans des scénarios nouveaux et parfois très clichés, en essayant de remettre en question ce que beaucoup de gens considèrent comme leur réalité."

     

    Correct.

    Correct.

                           

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    (ajout du 4 septembre 2017 à 22:54 - le fait d'associer Hitler à Jules César et à Napoléon, ou Wonder-Woman à la Vierge et à Jeanne d'Arc me semble une démarche peut-être pire que de "blakiser" Obélix ou Blanche-Neige... c'es pourquoi je n'avais pas intégré ces deux photos...)

     100,99% correct.100,99% correct.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                

     

     

     

    "...Nous pensons rarement à la lutte d'être ethnique dans un "monde blanc", parce que beaucoup d'entre nous ne croient pas que cette lutte existe, jusqu'à ce que nous l'éprouvions pour nous-mêmes. Dans les médias, il existe très peu d'acteurs noirs et de personnages de bande dessinée dans des rôles principaux. Le personnage noir est toujours le premier à mourir dans les films d'horreur ou est considéré comme le "meilleur ami drôle". Les directeurs, les producteurs, les écrivains ... sont négligés lors des cérémonies de remise des prix. Cela se passe au 21ème siècle, un moment où tout le consensus, intellectuel et médiatique, conclut que le racisme est l'une des pires choses du monde."

    .../...

    "...Napoléon et César noirs, leaders des deux plus grands empires de leur époque, et un Obélix noir, encore plus grand que la vie. L'histoire est faite par des héros et des personnages, et non par leur peau."

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Parce que mes frères d'armes ont aujourd'hui besoin de vous, de votre soutien.  Jean louis Martinez

     

    A mes frères

     

    Dans les yeux du soldat

     

     

     

     

     A Monsieur le "chef des armées"...

     A Monsieur le "chef des armées"...

     

     

     

     

     

     

     A Monsieur le "chef des armées"...

     

    Au fait, Monsieur le Chef des Armées,

      Avez-vous pris le temps et eu la politesse de répondre à la gentille lettre que vous ont envoyé les 15 officiers de tous grades et de différentes armes? ou bien aviez-vous des missions autrement importantes à remplir ? ou encore pensez-vous qu'il n'est pas dans vos attributions de répondre à de si bas propos? ou que vous ne voyez vraiment pas de quoi ils veulent parler ?

    Monsieur le Président

    C’est au Chef des armées que les signataires de la présente lettre souhaitent s’adresser. C’est au Chef des armées qu’ils veulent dire combien ils ont été stupéfaits par son attitude à l’égard du Chef d’état-major des Armées de la France.

    Nous estimons de notre devoir de vous faire part de notre indignation et de vous dire ce que beaucoup de nos jeunes camarades, nos frères d’armes en activité, ressentent sans pouvoir l’exprimer.

    ... Cette humiliation publique est une faute, Monsieur le Président.

    ... Ce défaut d’humilité est une erreur, Monsieur le Président.

    ... Cette manipulation est une faute Monsieur le Président.

    ... Ce mépris est une faute Monsieur le Président.

    ... Laissez les symboles et les discours et passez aux actes concrets pour vos militaires. Vous êtes leur chef constitutionnel, soyez-le dans leur vie réelle, écoutez-les, respectez-les.

     

     

     

     A Monsieur le chef des armées (vidéo)

     

                                                          Pour mon valeureux chef de guerre préféré, Brbr.

      A Monsieur le chef des armées (vidéo)

     A Monsieur le chef des armées (vidéo)

    #1

     

     

     A Monsieur le chef des armées (vidéo)

    #2   

    ( Jean-Pax Méfret, né le 9 septembre 1944  est un journaliste, écrivain et auteur-compositeur-interprète français. )

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Voici un article trouvé il y a quelques jours sur l'un de mes sites préférés ("Délit d'Images")... et laissé tel quel à votre attention.

    Lettre d’Aldous Huxley à George Orwell

     

    On se demande où ils allaient chercher tout ça, les romanciers des années 1930-1950:

    le conditionnement des enfants et [...] l’hypnose sont plus efficaces, en tant qu’instruments de gouvernance, que les matraques et les prisons, et que la soif de pouvoir peut être tout aussi bien satisfaite en suggérant au peuple d’aimer sa servitude,

    c'est d'une cruelle actualité, n'est-il-pas ? 

     

     

     

     

     

    Suggérer au peuple d'aimer sa servitude.

     

    Lettre d’Aldous Huxley à George Orwell

     

     

     

     

     

     

    Lettre d’Aldous Huxley à George Orwell

     

     

     

     

    Cette lettre d’Aldous Huxley, l’auteur du "Meilleur des mondes", roman futuriste sur la reproduction génétique de l’humanité, à Georges Orwell, auteur de "1984" qui décrit le mythe de "Big Brother", est un dialogue entre deux maîtres du roman de science-fiction, et deux esprits lucides sur leur époque. Avec un enjeu politique central : la soumission totale, psychologique et physique, de l’individu.

     

    Cher M. Orwell,

    C’était fort aimable à vous que de demander à vos éditeurs de m’envoyer un exemplaire de votre livre. Il est arrivé alors que j’étais plongé dans un travail nécessitant beaucoup de lectures et de recherches ; et, puisque mes problèmes de vues m’obligent à limiter mes lectures, j’ai dû attendre un long moment avant de pouvoir entamer 1984.

    Je suis en parfait accord avec ce que les critiques ont écrit à son sujet, je n’ai donc pas besoin de vous dire, une fois de plus, à quel point votre livre est excellent et profondément important. Puis-je en revanche vous parler du sujet de votre livre : l’ultime révolution ? Les premiers signes d’une philosophie de l’ultime révolution (une révolution qui transcende l’économie et la politique, et dont le but est la soumission totale, psychologique et physique de l’individu), apparaissent chez le Marquis de Sade, qui se considérait comme le continuateur, l’héritier de Robespierre et de Babeuf. La philosophie de la minorité dirigeante de 1984 est un sadisme qui a été mené au-delà de sa conclusion logique en dépassant la notion de sexualité et en la niant. Quant à savoir si cette politique de  "la botte piétinant le visage de l’homme" pourrait fonctionner indéfiniment dans la réalité, cela semble peu probable. De mon point de vue, l’oligarchie régnante trouvera des moyens moins difficiles et moins coûteux de gouverner et satisfaire sa soif de pouvoir, et ces moyens ressembleront à ceux décrits dans Le Meilleur des Mondes. J’ai récemment eu l’occasion de m’intéresser à l’histoire du magnétisme animal et de l’hypnose et j’ai été extrêmement choqué par la façon dont le monde, depuis cent cinquante ans, a refusé de prendre sérieusement connaissance des découvertes de Mesmer, Esdaile, et des autres.

    D’une part en raison d’un matérialisme dominant et de l’autre en raison de la respectabilité qui prévalait alors, les philosophes et les savants du XIXe siècle étaient peu enclins à enquêter sur les faits les plus bizarres de la psychologie pour des hommes pragmatiques, comme des politiciens, des soldats et des policiers, afin de les utiliser dans le domaine de la gouvernance. Grâce à l’ignorance volontaire de nos pères, l’arrivée de l’ultime révolution a été retardée de cinq ou six générations. Un autre de ces heureux hasards a été l’incapacité de Freud à hypnotiser avec succès et, en conséquence, son dénigrement de l’hypnose. Cela a retardé l’application généralisée de l’hypnose en psychiatrie pendant au moins 40 ans. Cependant, la psychanalyse est aujourd’hui associée à l’hypnose, et l’utilisation de cette pratique a été facilitée et indéfiniment étendue via l’utilisation de barbituriques qui provoquent un état hypnoïde et influençable même chez les sujets les plus récalcitrants.

    D’ici à la prochaine génération, je pense que les leaders mondiaux découvriront que le conditionnement des enfants et que l’hypnose sous narcotiques sont plus efficaces, en tant qu’instruments de gouvernance, que les matraques et les prisons, et que la soif de pouvoir peut être tout aussi bien satisfaite en suggérant au peuple d’aimer sa servitude plutôt qu’en le frappant et en le flagellant pour qu’il obéisse. En d’autres mots, je sens que le cauchemar de 1984 est destiné à moduler le cauchemar d’un monde ressemblant plus à ce que j’ai imaginé dans Le meilleur des mondes. Ce changement sera amené comme le résultat d’un besoin grandissant d’efficacité. Parallèlement, bien sûr, il y aura peut-être une guerre atomique et biologique à grande échelle et, dans ce cas, nous aurons à vivre d’autres cauchemars d’un genre nouveau et à peine imaginable.

    Merci encore pour le livre,

    Bien à vous,

    Aldous Huxley

     

    source originelle  http://www.deslettres.fr/

     


     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique