• Vive le Tour de France

    Vive le Tour de France

     

    En 1981, année qui vit accéder au Pouvoir suprême de notre République le Chef Incontesté du Parti de l’Avenir et du Progrès en la personne de son premier secrétaire François Mitterrand, le Tour de France en était à la 68e édition de cette course cycliste par étapes. Il a eu lieu du 25 juin au 19 juillet 1981 sur 24 étapes pour 3 758 km. Il est remporté par le Français Bernard Hinault, qui obtient la troisième de ses cinq victoires sur la grande boucle.

     

     

     

    Non, sérieusement...

    Je ne sais plus si je vous ai dit que j'avais commencé une collection de livres scolaires anciens ?

    Non... hein? vous ne saviez pas, mais... (oui, je me mets à votre place,  je comprends...)

    mais, bon... c'est comme ça... quelques bouquins poussiéreux...

    D'histoire (de France et de nos ancêtres Gaulois): Mallet & Isaac ou Isaac tout seul, Segond, Lavisse, etc...

    De géographie (du Monde, de la France -et de ses colonies !-): Gallouedec & Maurette, Bruhnes; etc...

    De morale et d'instruction civique: Bourceau & Fabry... ou d'instruction religieuse: abb. Boulenger, ...

    De calcul, de sciences et de techniques: Calvet & Lamy, Godier-Moreau & Moreau, etc...

    De lecture (orthographe et conjugaison): Eisenmenger & Lenel, Filloux, Bruno, etc...

    ...

    G. Bruno ? non ? Augustine Fouillée, née Tuillerie ? toujours pas ?

    "Le tour de la France par deux enfants" ? ça y'est ? "Devoir et Patrie" ?

    "Le livre de lecture de vos arrière- grands-parents, [qui] était à la fois "un récit captivant et une sorte de manuel de propagande inculquant aux écoliers toutes les idées que les dirigeants de la IIIème République souhaitaient voir triompher, amour de la Patrie, culte du travail, respect de l'ordre social, etc...". Bref, un livre nauséabond (voir note en bas de page) avant terme et avant même que ne commencent les heures les plus sombres de notre histoire...

    Imaginez: "un roman riche en péripéties: celles qui attendent les frères Volden (André, 14 ans, et Julien, 7 ans), orphelins, décidés à quitter leur ville natale de Phalsbourg, en Lorraine, sous domination allemande, après la guerre perdue contre la Prusse - nous sommes en 1871."

    "Les voilà donc qui s'enfuient clandestinement, seulement munis d'un petit baluchon, pour rejoindre un oncle paternel établi à Marseille, dans la mère patrie. C'est le prétexte à un long périple aux six coins de l'Hexagone, à pied, en carriole, en train, en bateau, dont la moindre étape donne lieu à une rencontre, à une expérience formatrice. C'est une leçon de choses sur la grande et la petite histoire du pays, ses paysages, sa faune et sa flore, ses métiers et ses ressources, ses personnalités emblématiques -Vercingétorix, Michel de L'Hospital, Mirabeau, Vauban, Boileau, Lavoisier, Jeanne d'Arc..."

    "Les 121 chapitres de cette épopée sont autant d'incursions très pédagogiques sur, en vrac, l'utilisation d'un poêle, le travail à la ferme, la composition du beurre, le mécanisme d'une serrure, la fabrication du verre, les principaux instruments de musique, le travail des femmes, la forme des nuages, les métiers à tricoter, ce que mange un chamois, les origines de l’École polytechnique, la naissance de la photographie et les débuts de Daguerre..."

    "Et aussi Le Creusot et ses hauts-fourneaux, le flottage du bois dans la Nièvre, le bœuf de Salers, une chaudronnerie dans le Cantal, une dentellière d'Auvergne, Thiers et ses couteliers. De Saint-Étienne à Valence, de la Bourgogne au Dauphiné, de la vallée du Rhône à la Provence, en passant par l'Orléanais, c'est surtout la ruralité qui est ici exaltée. Et chaque chapitre est précédé d'une petite maxime, véritable leçon de morale chère aux dirigeants de l'époque: l'amour de la France le courage, la persévérance, le travail, la charité, la solidarité, la curiosité, la modestie, la probité, le respect, la propreté, l'instruction..."

    "Un véritable catéchisme laïque est inculqué aux jeunes Lorrains. Surtout, avec la deuxième mouture, révisée en 1906, qui voit disparaître toute référence à Dieu et à la religion, supprimant l'évocation de Bossuet, de saint Vincent de Paul et de la visite marseillaise des deux garçons à Notre-Dame-de-la-Garde."

    "L'ouvrage est daté: sa typographie désuète, ses 200 gravures en noir et blanc avec moult reproductions de cartes et de monuments, et son propos paternaliste, voire franchement réactionnaire pour le lecteur de 2015, peuvent prêter à sourire ou faire grincer des dents"

    L'Express-Livres

     

     

    Oui, un livre nauséabond avant terme et avant même que ne commencent les heures les plus sombres de notre histoire...

    Vive le Tour de France

    ...mais qui plait malgré tout: rééditions en 1982, en 2009, en 2012... un charme très "vintage", un brin kitsch, shoking juste ce qu'il faut, assez inconvenant pour donner le petit frisson; suffisamment archaïque pour donner l'impression d'une respectabilité tolérant... On a été jusqu'à le plagier carrément, en écrivant en éditant deux (pâles ?) imitations:  "Le tour de Gaule raconté par deux enfants, Lucius et Aemilius" et "Le tour de France par Camille et Paul: Deux enfants d'aujourd'hui"  (ne comptez pas sur moi pour vous en donner les références !!!), mais je crois que ça craint pour le prochain "remake" à propos des prénoms des "enfants"...!

    Il fut utilisé dans toutes le écoles, non seulement par les instituteurs sous la IIIme République, mais également sous la IVme et même au début de la Vme

     

     

     

     

    ... de nombreux autres titres ("Pierre et Suzette";  "Avec l'Oncle Émile à travers la France"; "Histoire de 3 enfants"...) s'étaient un peu inspirés de celui-ci... mais n'ont jamais atteint sa notoriété. Ni son ignominie bienveillante.

     

     

    N.B. à propos de livres nauséabonds, aux éditions "La Caravelle - TUNIS" :

    Vive le Tour de France

    • Histoire de France et de Tunisie - Y. Excoffier -
    • Méthode de lecture pour les écoliers d'afrique du nord - J & R Potier
    • Méthode d'enseignement du langage dans les écoles franco-arabes - J. Potier

     

     

     

     

     

     

    « Trois déséquilibrés en fuite...Silence radio (et TV) »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Septembre 2017 à 17:35

    Vous soulevez la poussière.

      • Mercredi 13 Septembre 2017 à 11:24

        C'est pas moi qu'a commencé... d'abord...

        .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :