• " Vas-y, Petit ! "

     

    * Vas-y petit !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     * illustration : "EFWI" - (aout 2021)

     

     

    « Greta a t-elle un "boku" ?Longue vie à Président Macron ! »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Janvier à 16:13

    " Macron ne cédera rien parce qu’il n’est pas là pour gouverner. Il n’est même pas là pour être réélu et encore moins pour faire une carrière politique. Il se fout de tout ça, et donc il se fout de ce qu’on pense ou dit de lui, de sa cote de popularité, de son avenir politique, il se fout de tout ça.

    " Macron est un condottiere mandaté par des commanditaires pour détricoter et privatiser tout ce qui est collectif et solidaire en France. Et sa récompense ne sera pas d’être réélu ou de prendre place dans le paysage politique français, sa récompense sera d’aller siéger dans tous les conseils d’administration des sociétés qu’il aura privatisées pour ses commanditaires.

    " Ce n’est rien d’autre qu’un homme de main qui obéit à des ordres et qui a agi en deux temps : en pourrissant l’État français de l’intérieur sous un Hollande complètement manipulé, et en prenant ensuite prétexte de ce pourrissement pour mener à bien son pillage en règle de l’état.

    " Voilà pourquoi il se moque de tous ces scandales à répétition le concernant et concernant son gouvernement.

    " Voilà pourquoi nous avons un gouvernement "de crise" composé sans vergogne à moitié de millionnaires, voilà pourquoi il garde un Président de l’Assemblée mis en examen, pourquoi sa ministre de la justice peut dire en rigolant qu’elle a juste oublié de déclarer trois appartements au fisc.

    " Voilà pourquoi il met sans honte un voyou à la tête de la police et autorise à cette police des comportements de voyous. Voilà surtout pourquoi il ne cède et ne cédera devant aucune grève. Parce qu’il s’en fout. Il se fout de vous, il se fout du pays, il se fout de la misère et de la pauvreté, il se fout des éborgnés et des amputés par sa police. Il s’en fout.

    " Il détricotera tout jusqu’au bout sans écouter personne, sans état d’âme, et ne pense qu’à la fortune personnelle que chaque action contre le bien public lui garantit.

    " Et il partira en laissant un pays épuisé et exsangue, trop sonné pour se défendre contre le plus violent des systèmes de finance ultralibérale qu’on puisse imaginer. Il laissera tomber tout le monde. Le pays comme ceux qu’il aura manipulés pour en faire ses pires factotums et qui, seuls, devront affronter la vengeance populaire. "

     

    Ian Manook 

     

    2
    Souris donc
    Mercredi 19 Janvier à 05:59

    Les journalistes d'investigation, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, auteurs de "Un président ne devrait pas dire ça" ont récidivé sur Macron. "Le traitre et le néant", Fayard, oct 21. 

    Moins drôle, Macron n'ayant pas la fibre comique innée de Hollande.

      • Mercredi 19 Janvier à 14:15

        @ Souris donc... !

        Dès le début de sa prise de pouvoir (j'ose à peine dire encore "élection") de nombreux ouvrages plus ou moins critiques ont été publiés sur le personnage et son (ir)résistible ascension .

        Lui-même a déclaré, début 2018 avec son cynisme et son arrogance qui deviendront proverbiaux "Je ne suis pas l’enfant naturel du temps calme en politique. Je suis le fruit d’une forme de brutalité de l’histoire, d’une effraction... ", justifiant avec autosatisfaction et magnificence "...parce que la France était malheureuse et inquiète" et ajoutant pour préciser afin que chacun comprenne bien à qui on a affaire : "Pour que la démocratie s’exerce, il faut des contre-pouvoirs (…) mais quand leur but finit par être de détruire ceux qui exercent le pouvoir sans qu’il n’y ait plus de limite ni de principe, on n’est plus dans la démocratie." (et les mots ont un sens dans la bouche de l'amateur de formules percutantes)

        Depuis, il n'a jamais cessé de discréditer sa fonction par son attitude provoquante ou irresponsable (selfies au doigt d'honneur avec quelques antillais dealers aux trois-quarts à poil, hommage rapide et obligé à un professeur décapité entrecoupé de clin d’œil à ses youtubeurs préférés, etc...) et,  -en-même-temps- d'humilier les français (illettrés, alcooliques, connards, qui ne sont rien, qu'il a envie de faire chier, etc...), et déprécier la France dont "la culture n'existe pas" à ses yeux et dont "l'Histoire doit être déconstruite"...

        Rien (rien) de ce qui émane de la macronie, de ses ministres, de ses députés, de sa presse et de ses médias... n'est bon pour la France et les français. RIEN !

                                     

         

    3
    Mercredi 19 Janvier à 11:37

    Jusqu'où ça va aller cette affaire?

      • Mercredi 19 Janvier à 14:16

        @ Pangloss... ?

        Je ne sais pas de quelle affaire vous voulez parler ?

         

        @ Pangloss... !

        Je ne sais pas de quelle affaire vous voulez parler, mais je pense qu'elle n'ira pas jusqu'au bout, comme toutes les autres...

         

        @ Pangloss... !!

        Je ne sais pas de quelle affaire vous voulez parler, mais je pense qu'elle se terminera mal ou très mal, comme toutes les autres !

         

    4
    Dimanche 23 Janvier à 21:32

    Ce sera les élections de la dernière chance, après il sera trop tard...surtout quand on voit tous les dégâts que ce type d'individu peut faire en 5 ans.

    Stan

      • Lundi 24 Janvier à 11:46

        @ Stan...!

        C'est loin d'être gagné.

        Tous les candidats n'ont pas encore leurs signatures et certains ne sont pas à l'abri d'une déclaration (indépendante) d'inéligibilité... 

        L' "Union Européenne" n'a pas dit, elle non-plus, son "dernier mot" quant on voit les menaces et les sanctions qui frappent régulièrement les états (en principe libres, indépendants et autonomes ???) du groupe de Visegrád (Hongrie, PologneTchéquie et Slovaquie) de la part des fonctionnaires de la Bruxellie, dans tous les domaines où les gouvernements prennent des décisions contraires à la doxa politiquement et culturellement dominante.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


/* Fleche haut et bas */ /* Fin Fleche haut et bas */