• Une (autre) statue à déboulonner ?

     

    Statues déboulonnées :

    Un monument en hommage à George Orwell situé devant la BBC bientôt retiré

    car les thèmes abordés par celui-ci "ne correspondraient plus aux valeurs" de la BBC ?

     

    Une (autre) statue à déboulonner...      

    Une (autre) statue à déboulonner ?

    Bien entendu, il s'agit d'une fausse capture d'écran, d'un "fake", publié en juin dernier sur les réseaux sociaux :

    Le tweet a rencontré un large écho alors qu’une statue de Churchill a été taguée à Londres le 7 juin et que celle d’un marchand d’esclaves a été renversée à Bristol le lendemain. Après la mort de George Floyd, la représentation dans l'espace public de figures historiques controversées fait l'objet de débats. 

    La BBC n’a pas prévu de retirer la statue de son emplacement actuel, confirme le groupe audiovisuel public britannique. La statue de l’auteur de 1984 se dresse devant un de ses bâtiments londoniens depuis 2017. George Orwell a travaillé pour "la Beeb" entre 1941 et 1943.

    L’auteur du tweet a lui-même reconnu avoir inventé la fausse affirmation. "J’ai essayé de rendre ce faux crédible, mais, en y repensant, il se pourrait que la BBC le fasse. écrit-il, Je donne cinq ans avant que cela n’arrive !"

      

    Et pourtant...(attention : il s'agit, ici, d'un "reportage-fiction", avec un acteur jouant le rôle de George Orwell, mais prononçant des phrases qui seraient authentiques -ou qui pourraient l'être...)

     
    "Les livres avaient été réécrits... Les statues, rues et immeubles avaient été renommés... Les dates avaient été modifiées... L’histoire s’est arrêtée."

     

     

     

    Parce-que, pendant les silences-radio, la fête à la clé-à-molette continue...

    Bref rappel de quelques uns des déboulonnages les plus marquants de ces 4 ou 5 derniers jours...

    Martinique : destruction de la statue de l’impératrice Joséphine, la plaque de la rue Victor Hugo arrachée à la hache

    Cayenne (Guyane) : une statue de l’abolitionniste Victor Schoelcher a été renversée

    Chicago : la maire démocrate fait déboulonner la statue de Christophe Colomb #BlackLivesMatter

    États-Unis : la Chambre vote le retrait des statues de personnalités confédérées du Capitole

     

     

    « Entrailles mécaniques.[in memoriam] »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Pangloss
    Lundi 27 Juillet à 20:07

    On y arrive, petit à petit. Il n'y aura pas de révolution contre ce système. Peut-être des révoltes rapidement matées.

      • Mardi 28 Juillet à 11:41

        @ Pangloss...!

         

        Les statues meurent aussi :

        ...On se souvient que la destruction [des statues] des dictateurs Nicolae Ceaușescu ou Saddam Hussein n’a pas suscité de protestations patrimoniales de la part des autorités occidentales.../...

        Imposer une vision patrimoniale d’une histoire intangible n’est donc pas une réponse raisonnable à une demande de changement. C’est une fin de non-recevoir qui camoufle par un sophisme le maintien de l’ordre établi.../...

        Les instruments de cette mutation sont les images. Pas n’importe quelles images: celles que leur partage dans l’espace public fait accéder au rang de valeurs communes, d’étendards visibles bien au-delà d’une communauté, et qui ont vocation à gagner l’adhésion du plus grand nombre.../...C’est pourquoi l’accès à ce territoire fait l’objet d’un contrôle permanent, de la part de ceux qui en occupent les places, et pourquoi ceux qui en sont dépourvus souhaitent si ardemment y être admis.../...

        L’iconoclasme est une réponse du faible au fort: taguer ou vandaliser une statue, c’est manifester de façon visible son désaccord dans l’espace public, parce qu’on n’a pas été convié à participer au choix.../...

        http://imagesociale.fr/ (12/07/2020)

         

        Bon, ben, voilà... C'est clair ?

         

         

    2
    Mercredi 29 Juillet à 18:20

    On est en plein révisionnisme, l'histoire est réécrite par des analphabêtes.

    Stan

      • Mercredi 29 Juillet à 20:43

        @ Stan.P...

        On est en plein révisionnisme... oui, mais gôchisant (n'importe quelle autre forme de révisionnisme ne peut être que nauséabonde et l’œuvre de nostalgiques des HLPSDNH...!)

        Mais ce ne sont pas des analphabètes qui sont aux commandes, mais des "intellectuels" comme François Reynaert,  Phil Mason ou Jean-Michel Ribes : "Nos ancêtres les gaulois et autres fariboles", "Les testicules de Jeanne d'Arc" et "J'ai encore oublié Saint-Louis", etc -ce ne sont que deux ou trois exemples qui me reviennent spontanément- qui forment ou perpétuent des générations d'illettrés amnésiques.

        A un niveau d'analyse et de dangerosité supérieur, on a des Benjamin Stora, trotskiste non-repenti, historien officiel de la repentance colonialiste, du FLN et de l'immigration/intégration, Grand-Prêtre (im)Moraliste de tous les président depuis Mitterrand jusqu'à Macron.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Samedi 1er Août à 17:45

    Jusqu'à présent  les statues laissaient indifférents : de simples rappels historiques. On assiste aujourd'hui à un ressentiment historique.

      • Dimanche 2 Août à 10:21

        @ Dr WO.

        Beaucoup d'éléments de notre patrimoine nous (?) laissent indifférents, y compris le patrimoine religieux (églises, cathédrales, chapelles, croix de chemin, statuaire, etc...) qu'on visite entre la maison natale de Untel et un vieux lavoir ou un vieux moulin à vent..

        Et pour certains, ce ne sont même pas des rappels historiques : je suis prêt à parier que beaucoup de lycéens "normaux" ne sauraient pas reconnaître un buste de Victor Hugo d'un de Pasteur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :