• Tout à fait, Thierry...

     

    Tranches de (belle) vie

     

    Il se prénomme Thierry, il est né en 1955 à Paris...

    Il a enseigné l'informatique et les mathématiques au lycée français de New-York.

    Il donnera également des cours à la "Harvard Business School" : "Leadership and corporate accountability"

    Il a participé à la création du "Futuroscope" de Poitiers.

    Il a été employé chez "Bull", comme directeur de la stratégie, puis comme directeur général adjoint...

    Il a été nommé à la tête de "Thomson", avant d'y être promu président d'honneur lors de son départ...

    Il a alors pris la tête de "France-Télécom" et a activement participé à sa douloureuse privatisation...

    Il a ensuite été nommé président directeur général de la société "Atos" spécialisée dans le numérique.

    Il a participé à l'acquisition (sic) de "Siemens", "Bull" et "Xerox" au bénéfice de "Atos"...

    Il a été classé à au moins trois reprises parmi les 100 patrons les plus performants du monde.

    Il a été également été classé parmi les personnalités européennes les plus puissantes d'Europe

    Il a été ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie..

    Il a aussi, entre temps, publié quelques romans aux titres significatifs : "Softwar", "Vatican III" et "Netwar"... et quelques essais idem  ("Les téléservices en France" et "La Fin des illusions") 

    Il fut également conseiller à la banque "Rothschild & Cie" et à la "Bank of America"...

    Il a été nommé Commissaire Européen au Marché Intérieur par le président Macron.

    Il s'appelle, vous l'aviez reconnu : Thierry Breton

    attends la suite...

    C'est au titre de Commissaire Européen, chargé de la "task force" anti-covid, qu'il propose (sic !) en mars 2021 aux pays membres de l'U.E. un "pass-sanitaire" (*) international présumé facultatif (facultatif...? facultatif !), provisoire jusqu'à ce que l'OMS déclare la fin de la pandémie, où on trouvera sous forme de QRcode sécurisé à très haut degré de protection (sécurisé... sécurisé !) tous les éléments nécessaires à la surveillance (sanitaire !... sanitaire, la surveillance !) de tous les citoyens européens, enfants y compris : votre nom, votre date de naissance, votre numéro de sécurité sociale, éventuellement le numéro de votre passeport, si vous avez été vacciné ou non où et quand par qui et avec quel type de vaccin ou si vous avez été porteur de la maladie, etc... Et/ou les résultats des tests PCR, etc... 

    Tout à fait, Thierry...

    (*) a priori pour pouvoir prendre l'avion, le bateau ou le train pour de longs déplacements internationaux, privés ou professionnels, a posteriori pour pouvoir s'asseoir peinard en terrasse et boire un demi ou un café, sous le contrôle de la police sanitaire, du patron du bistro ou de retraités volontaires pour assurer bénévolement ces contrôles, mais pas pour s'entasser dans le RER aux heures de pointe.

    attends la suite...

    La société chargée de gérer ces millions de QRcodes du "green-passport" (gestion, exploitation, maintenance, etc...) n'est autre que la société "Atos", "Atos" dont l'ancien président n'est autre que le Commissaire Européen ayant démissionné de son poste juste pile-poil avant sa nomination et qui a presque aussitôt -dès que la décence le permettait- proposé un pass-sanitaire européen dont la pièce maitresse n'est autre que le QRcode dans la gestion duquel son ancienne société est une spécialiste incontestée comme dans des domaines tels que la gestion des dossiers administratifs et des "services sociaux privatisés"...

    Tout à fait, Thierry...

    A noter aussi qu'une filiale de "Atos", "Amesys" a été mise en cause pour avoir fourni des logiciels de "surveillance" de leurs opposants aux régimes de Kadhafi et de Ben Ali.

    A noter encore que parmi les personnages clés on trouve un certain Manuel Vals ou le controversé fond de pension "Black-Rock", etc...

     

     

    source : Wikipédia (mais pas que, ça va de soi...)   

     

     

    « Ça va mieux en le disant...Chez les cons cons... »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dame Ginette
    Jeudi 5 Août à 06:34

    Le cauchemar continue. Serons-nous assez nombreux et déterminés pour les arrêter ?

      • Jeudi 5 Août à 12:50

        @ Dame Ginette...?

        Serons-nous assez nombreux...

                    Oui. peut-être...

        ...et déterminés... 

                    Oui, certainement...

        ...pour les arrêter? 

                    Non, bien sûr !

         

        @ Dame Ginette...!

        Je développe :

        si il y avait eu la moindre chance "que..." une occasion plus favorable aurait été attendue ou provoquée...mais le nombre et la détermination ne font rien à l'affaire, seuls comptent les moyens à disposition, et il faut bien admettre que les  Schwab, Soros et consorts sont assez bien pourvus de ce côté là à différents points de vue.

         

        J'arrête là, sinon je vais passer pour un complotiste ou pour un Gilet-Jaune...

         

    2
    Souris donc
    Jeudi 5 Août à 08:36

    On n'est pas dans le Meilleur des Mondes, ni même en dictature (soft).

    Le passe sanitaire connaît tout de vous ? Le fisc aussi. La Sacem surveille tout ce qui aligne trois notes dans les médias.

      • Souris donc
        Jeudi 5 Août à 10:11

        La carte bancaire sait où je suis, combien je dépense, pour acheter quoi. Le smartphone "borne" et permet de suivre mes pérégrinations. Je vais pas manifester en brandissant des pancartes désobligeantes, avec des allusions à la Shoah. 

      • Jeudi 5 Août à 13:12

        @ Souris donc...?

        Bonjour, Souris donc. 

        Je vous saurais gré de ne pas m'assimiler, ainsi que nombre de personnes qui s'interrogent en toute honnêteté et toute simplicité sur le comment et le pourquoi du passe-sanitaire avec les rares hurluberlus, inconscients , incultes ou volontairement provocateurs qui comparent la situation actuelle avec le nazisme, ce qui permet à notre ex-ami commun "W*" de faire des gorges chaudes sur un aspect spectaculaire (et fortement médiatisé...) mais extrêmement marginal de la question en éludant le fond du problème.

        Il semble donc inutile que j'essaie d'argumenter sur votre premier commentaire. 

        Je vous signale simplement que je suis (que "nous sommes", ou à peu près) libre d'avoir ou non un smartphone, voire un simple téléphone portable, ou une Carte Bleue qui me suivent à la trace ou, du moins, libre de les utiliser à ma convenance, où, quand, et si je veux et pourquoi. Je ne me souviens pas avoir souhaité que le patron ou le serveur de mon bistro ou de mon restau préféré, l'ouvreuse de la salle de cinéma où je vais parfois, ou le vigile du centre commercial où je fais quelques courses... sache si j'ai eu la grippe, delta ou autre variation sur le thème.

         

      • Souris donc
        Jeudi 5 Août à 15:13

        Excusez ce malentendu, Bedeau : la raison très documentée du passe sanitaire que vous exposez appelait de ma part une réflexion que je ne voulais en aucun cas être désobligeante.

        Je suis vaccinée, je vois les courbes s'infléchir, et trouve les manifs du samedi façon GJ inutiles avec des panneaux à côté de la plaque.

        Souris donc, votre groupie inconditionnelle.

         

      • Jeudi 5 Août à 17:08

        @ Souris donc...! 

        "malentendu"... le mot est lâché. Et je me demande s'il n'y a pas presque autant de victimes de ces "malentendus" que de victimes vraies du seul coronavirus ? accessoirement sur les réseaux sociaux ou les blogs, mais aussi dans les familles, dans les entreprises ou les services, à l'intérieur de diverses communautés civiles et religieuses, dans les clubs sportifs et les associations culturelles, etc...

        Et autant de conflits et d'affrontements. Pour une mauvaise grippe. A peine létale. Ou pour tout autre-chose, beaucoup plus fondamental...!

         

        Vous dites voir "les courbes s'infléchir"... pourtant l'extension du "pass-'sanitaire' " n'est pas, n'était pas, encore appliquée et on est encore loin, très loin, du taux de vaccination de 90 ou 95% de la population qui permettrait selon les autorités autorisées d'atteindre l'immunité collective et, partant, le recul des contaminations. Macron aurait-il eu raison d'aller à Lourdes ?

         

        Je ne supporte plus ce que je considère comme une désinformation officielle autour de cette pandémie, il y a tout un monde qui existe entre les médias main-stream et les sites ostensiblement farfelus ou fantasques. Mais encore moins celle venant de personnes n'ayant rien à y gagner, tel ce blogueur ex-médecin qui semble sous-entendre que "les soignants grévistes considèrent les patients comme des objets que l'on peut abandonner à leur sort quand on n'est pas content", il semble ne jamais avoir entendu parler d'"astreinte" ou de "réquisition" des infirmiers, des aides-soignants, des para-médicaux et même des administratifs par leur hiérarchie (quand les grévistes ne viennent pas travailler de leur plein gré, par conscience professionnelle).

         

        J'observe et je conçois évidemment la défense d'intérêts quels qu'il soient, même si je la déplore et la condamne (de quoi je me mêle...? et tout le Monde qui s'en fout !)...  Je pardonne (c'est un bien grand mot...) volontiers l'ignorance ( telle celle des "cons sans formation"), mais pas la mauvaise foi, avec ou sans formation.

         

    3
    Pangloss
    Jeudi 5 Août à 11:51

    C'est pour notre bien, voyons! Passez la monnaie!

      • Jeudi 5 Août à 14:30

        @ Pangloss...?

        J'hésite sur la notion de priorité dans la conception de monsieur Atos ou de monsieur Pfizer (par exemple)

        1. "notre bien"
        2. "la monnaie"

         

        ...qui a la réponse à cette question a la réponse à beaucoup d'autres questions.

         

         

         

    4
    Fredi M.
    Jeudi 5 Août à 22:01
    Qu'il est malin ce Breton...
      • Vendredi 6 Août à 10:15

        @ Fredi M..!

        Je dirais même plus, "Qu'il est 'Malin', ce Breton..."

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :