• "Tous les garçons et les filles..."

      

    tous les garçons et les filles...

    "Tous les garçons et les filles..." 

    Précarité menstruelle : "Le gouvernement prend enfin ses responsabilités"

    Réclamée depuis des années par des associations féministes, la gratuité des protections hygiéniques sera une réalité dans les universités à la rentrée, a annoncé la ministre de l’enseignement supérieur.

    ("le Monde" du 23 février)

    « Interdit aux mineursNon, rien... Pourquoi ? »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Le Page
    Jeudi 25 Février à 14:03

    Mais qui peut bien payer toutes ces choses gratuites?

      • Jeudi 25 Février à 14:56

        @ Le Page...!

        Ben... c'est gratuit, et pis c'est tout...

        Comme on dit "C'est pas cher, c'est l'Etat qui paye, quoi qu'il en coûte !..."

        Ce qui est sympa et moderne, encore plus que la gratuité, c'est cette non-discrimination citoyenne et inclusive : 

           "Les protections périodiques seront mises gratuitement à disposition, aussi bien pour les étudiantes que pour les étudiants."

        (en français ancien et banal. Pour respecter l'égalité "femmommes" ?)

         

    2
    Jeudi 25 Février à 16:18

    Pour une fois, je trouve que c'est bin. Une seule critique: "dans les prochaines semaines".

      • Jeudi 25 Février à 18:13

        @ Pangloss...!

        Ben, faut comprendre...

        ...dans un premier temps, la porte-parole du gouvernement avait déclaré "Les protections périodiques, ça ne sert à rien... d'ailleurs, même moi, je ne saurais pas les utiliser...", ensuite on les a rendu obligatoires pour toutes zet tous et partout et toujours sous peine d'amende. Du coup les rayons des magasins ont été dévalisés. Du coup la successeuse de Marlène Schiappa a du en commander en urgence à la Chine, mais le temps que les arrhes soient versées et que les livraisons arrivent, il va couler beaucoup de                Ca se fait pas comme ça, hein...

    3
    Effaré
    Jeudi 25 Février à 17:10

    J'aurais plus volontiers qualifié de victoire la destitution de Foutriquet 2.0, son emprisonnement, son procès et son exécution sous les quolibets des petinenfants. Mais là...

    J'ignorais que ces dispositifs fussent utiles pour les mâles de l'espèce -- enfin, avec ces [autocensuré], les mâles peuvent être des femelles (l'exemple vient de "haut"). Je suis loin d'être un gaullâtre ou un gaullophile, mais quand même, "qui imagine le général de Gaulle s'intéresser aux menstrues étudiantes ?" L'auteur du *Coup d'état permanent*, pourtant ami de toutes les [autocensuré], n'aurait pas osé. *La planète Folie* (*Bedlam Planet*) n'est plus simplement le titre d'un (médiocre) roman de John Brunner, c'est désormais le vrai nom de Sol III. Devise du "progressisme", c'est-à-dire de [autocensuré] : "Quo non descendet ?".

    C'est amusant comme on prend l'habitude de l'autocensure.

      • Jeudi 25 Février à 18:32

        @ Effaré...!

        le progrès est en route...

                 

         ...et on ne va pas l'arrêter en si bon chemin

                

         

      • Vendredi 26 Février à 10:11
        Les couches-culottes c'est le régalien de président...
      • Vendredi 26 Février à 15:39

        @ Fredi M....!

        Ne dites surtout pas à président qu'il est Président : il croit qu'il a toujours 15 ans et qu'il répète une pièce de théâtre avec sa professeuse de langues favorite

                            

         

         

         

        chutttt...

         

    4
    Effaré
    Jeudi 25 Février à 17:52

    En bonne politique électoraliste, faudrait élargir (toujours élargir la circonférence des "droits" qui ainsi, de grotesques, deviennent "normaux") ces dispositions aux croquettes et à la litière, pour les étudiant[e]s (on notera l'élégance BNF de l'orthographe 2.0) qui ont des chats, sans oublier ce{ux|lles} qui ont des poissons rouges, des escargots et autres animaux de compagnie. La Blondebêtimmonde elle-même ne pourra pas s'y opposer.

    Ah, Bastiat was right : "L’État, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde."

    Tout cela devrait finir très mal, et avec un peu (pardon : beaucoup) de chance, deux ou trois responsables et coupables en paieront le prix. Ce sera toujours ça.

     

      • Jeudi 25 Février à 18:56

        @ Effaré...

          

        C'est tout.

         

      • Observateur
        Jeudi 25 Février à 19:29

        "Quand Foutriquet 2.0 n'annonce pas une saloperie, c'est qu'il ment."

        Tant pis pour les moutons électeurs ; ils auront très exactement ce qu'ils méritent. Mundus vult decipi, ergo decipiatur.

         

      • Vendredi 26 Février à 11:18

        @ Observateur...!

        "les électeurs...", "les électeurs.."

        Je n'ai pas envie de recherche le pourcentage exact, mais il me semble que, lors des présidentielles de 2017, "les électeurs" n'ont pas voté massivement pour Macron : beaucoup ont voté contre Le Pen, et encore plus se sont abstenus ou ont voté "blanc ou nul"... Moins de 20%, au total, il me semble ?

        Et les prochaines fois, il sera réélu avec un score encore plus bas, quoi que fassent les lepénistes, les mélenchonistes, les (ex)"gilets jaunes", les "identitaires", les "non indispensables", les fainéants et les cyniques, etc... en fait, finalement, la grande majorité des électeurs.

         

      • Observateur
        Vendredi 26 Février à 11:56

        Je sais bien, bedeau ; sauf erreur, les vrais membres de la secte macroniste formaient à peine seize pour cent du bétail des électeurs. Quant aux raisons... Heinlein faisait dire ceci au héros de *Glory Road* (je cite de mémoire) : "J'étais bien en peine de dire contre quel candidat j'allais voter". C'est... glorieux et intelligent. Eh bien, ceux qui approuvent un tel système et une telle attitude méritent d'en souffrir, autant que ceux qui admettent qu'un crétin ultra-minoritaire puisse imposer ses lubies criminelles à des dizaines de millions d'autres sans avoir à redouter les réactions d'un Brutus et de ses amis.

        S'agirait d'être logique : puisque le vote consiste à approuver les décisions prises par les maîtres des merdias (et manifestement, c'est le cas), autant réserver le droit d'approbation aux seuls journalopes et députés, en attendant de s'en passer. A défaut de mettre en pratique les énergiques suggestions de Mirbeau et de France, on évitera ainsi une comédie aussi mauvaise que déshonorante.

        (Incidemment, les autres finalistes se passeront de mon suffrage : si j'avais le malheur de voter, ce serait pour César, Richelieu, Gandalf ou le Numéro Six.)

         

      • Vendredi 26 Février à 15:57

        @ Observateur...!

        Ben, oui...

        Mais, bon...

        En fait, il ne sont peut-être même pas seize pour cent, ils doivent être environ 1,5 pour  67 000 000 (de méchants procureurs qui l'aiment pas)

         

        sinon...

        Votez Aguigui Mouna

                    

        "A bas le caca... à bas le pipi... à bas le cacapipitalisme...!"

         

    5
    Dithyrambe
    Vendredi 26 Février à 03:49

    Bordel de m.... qu'est cette ignoble réforme favorisant le réchauffement climatique; la fin de la Planète, l'immonde gaspillage (on devrait faire des lois contre). Toutes ces cochonneries plus ou moins en plastic et à usage unique ... un vrai scandale. Les seules autorisées (et gratuites avec l'argent des autres) devraient être en tissu et lavables

    Mais qui a donc pu autoriser un tel Ecocide!.

      • Souris donc
        Vendredi 26 Février à 09:13

        Ecocide, bien trouvé, Dithyrambe!

        Faudrait aussi interdire ces protections à usage unique contre les fuites urinaires dont la pub TV nous abreuve au moment des repas. Avec les couches-culotte.

        Les fuites et incontinences en tout genre ont toujours une couleur bleue ciel. Des mutants ?

      • Vendredi 26 Février à 11:38

        @ Dithyranbe...!!!

        Il y a encore bien plus bien (quelques exemples) :

        "Elles ont abandonné toute forme de protection hygiénique. En évacuant leur sang menstruel dans les toilettes lorsqu'il s'écoule, elles en sont complètement maîtresses. Un moyen de se réapproprier leur corps, de faire la paix avec leurs règles, de se libérer. Quatre femmes racontent." https://madame.lefigaro.fr

        "Le principe du flux instinctif, c’est qu’au lieu d’utiliser des tampons, des serviettes, ou autre protection dont on est finalement dépendantes, on apprend à connaître son corps, à le contrôler, et on va laisser s’écouler le flux en allant aux toilettes." https://www.nouvelobs.com/rue89/

        "Le flux instinctif libre (FIL) ou continence menstruelle, ça vous parle ? C’est la nouvelle pratique dont on parle de plus en plus apprendre à maitriser l'écoulement des pertes de sang surtout se libérer du poids des protections hygiéniques. Est-ce vraiment efficace ? Est-ce que tout le monde peut le faire ? Mode d’emploi." https://www.doctissimo.fr/sante

         

         

        (NB. il y a aussi des photos de démonstration de ces militantes écolo-féministes sur internet)

         

      • Vendredi 26 Février à 11:51

        @ Souris donc...!

        La notion et le terme d'"écocide" sont une idée gouvernementale. Il n'y a qu'un (ou plusieurs) esprit macronien pour prendre une telle initiative qui manquait à notre bonheur :

        En novembre 2020, la ministre de la Transition écologique et le garde des Sceaux ont annoncé conjointement la création d’un nouvel outil juridique pour sanctionner les atteintes graves à l’environnement : le délit d’écocide, ainsi que la mise en place de juridictions spécialisées de l’environnement en France. https://www.village-justice.com/

        Les eurodéputés ont voté une résolution encourageant le crime d'écocide par les Etats membres de l'Union européenne et par la Cour Pénale Internationale. Le 20 janvier, le parlement européen a voté pour une résolution visant à reconnaitre le crime d'écocide  https://www.environnement-magazine.fr

                              

         

    6
    Samedi 27 Février à 20:11

    Pincez moi, SVP...

         

    https://mairie10.paris.fr/pages/precarite-menstruelle-une-collecte-de-tissus-pour-des-serviettes-hygieniques-lavables-16673

     

     

     

    Non, rien, pourquoi ? Je crois que je vais aller me coucher, et dormir...

    7
    Dimanche 28 Février à 21:46

    "La précarité menstruelle" voilà une décision du président qui restera dans les livres d'histoire, Même Napoléon n'y avait pas pensé. Ce n'est même pas sa femme qui l'a inspiré, car cela fait bien longtemps qu'elle ne cultive plus que les cyclamens.

    Stan

      • Souris donc
        Lundi 1er Mars à 08:05

        Electoralisme ?

        1 serviette hygiénique = 1 voix

        Et bientôt, contre la précarité fécale : gratuité du PQ.

        1 feuille de PQ = 1 voix

      • Souris donc
        Lundi 1er Mars à 09:01

        Hashtable le dit mieux que moi : En fait, tout le monde se fout des rixes de bandes de jeunes. Ce qu’on veut, ce sont des lingettes gratuites.

      • Lundi 1er Mars à 11:54

        @ Stan.P...!

        En fait, il s'en fout, il a dû entendre au journal de 20 h. que des "concitoyennes zet concitoyens" en parlaient, alors il se mêle au débat pour entretenir sa popularité...

        Il a entendu que des "concitoyennes zet concitoyens" parlaient de séparatisme communautariste, d'islamo-gauchisme, de rixes qui tournent mal dans les quartiers, de repas sans viande dans les cantines scolaires, de vaccinations et de gestes-barrières, de violences contre les policiers, d'élections à venir, etc... alors il en cause ou en fait causer ses aides de camp pour bien montrer qu'il est à l'écoute du pays qu'il est sensé écouter.

         

      • Lundi 1er Mars à 12:11

        @ Souris donc...?

        N'oublions pas pour autant :

        • les cotons-tiges 
        • les filtres à café
        • les gants pour la vaisselle
        • les chiffonnettes pour lunettes
        • les cure-dents
        • ...

        etc....

         

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :