• # Tends moi la patte

    HEP...!

     

    Vu sur Twitter, ce dernier samedi avant le déconfinement :

     

     

    1. Vous (en) faites ce que vous voulez...

    2. Je sais, il y a certainement d'autres priorités.

    3. Ça fera plaisir à Nicolas Hulot  (et rien que pour ça...) 

    21. Le temps est venu de nous réconcilier avec la nature.

    23. Le temps est venu de laisser de l’espace au monde sauvage.

     

     

    « Nicolas qui rit et Juliette qui pleure["C'était...!"] »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Just asking...
    Dimanche 10 Mai à 00:16

    Hulot, comme tous les krons écolos, n'aime en réalité ni la nature ni les bêtes : il hait les hommes qui ne partagent pas ses lubies et qui n'entendent pas lui obéir -- car ce kron, comme tous les médiocres, voudrait simplement exercer un pouvoir total sur autrui. Le numéro du "c'est bon pour vous, c'est pour votre bien et vive Gaïa", c'est un prétexte. Dans un monde normal, il était tout petit chef de bureau dans une administration tracassière et inutile. Un parasite. Epoque de krons où un minable présentateur de tivi peut menacer de pourrir encore plus nos existences "de gré ou de force" sans susciter la moindre réprobation -- à de rares exceptions près. Enfin, s'il est vrai que son compère Al Gore a vu sa fortune d'écolo passer de 2 à 200 millions de dollars, tout est possible à un (censuré) comme lui...

    Qu'on prenne garde aux petites bêtes, oui, évidemment. Mais qu'en est-il pour certains animaux bipèdes qui, eux aussi, trouvent que le monde serait tellement plus joli sans nous et qui saisissent toutes les occasions de nous montrer leur sentiment avec des arguments frappants ou aiguisés ? Faut leur céder le passage et la place ?

    (Espérons que TaxiDriver Biter's Law ne sera pas, comme les amnisties et garanties d'impunité, rétroactive !)

      • Dimanche 10 Mai à 11:08

        @ Just asking...!

         

        C'est ma faute : j'aurais du mettre un intello ou un cry voire un mad, après le "Ça fera plaisir à Nicolas Hulot"... De toute façon, si on peut parler de kron en ce qui le concerne, parler d'écolo me semble légèrement usurpé (un des derniers "écolos" moyennement sincère serait peut-être ce bon vieil Antoine Waetcher...?)

        Quant aux fameux bipèdes auxquels vous faites allusion, ils ne méritent pas plus le qualificatif d'"animaux" (aucun prédateur n'agit de la sorte, et uniquement avec des motifs moins vils)  que Nicolas Hulot celui d'écologiste kron ou pas kron, Juliette Binoche celui de ce qu'elle aimerait qu'on en dise, ou Emmanuelle Béart celui d'intellectuelle à la mode Télérama

         

        ("TaxiDriver Biter's Law"...?)

         

      • Just answering...
        Dimanche 10 Mai à 14:54

        Je remonterais bien avant, jusqu'à René Dumont pour en trouver un qui ne soit pas entièrement méprisable et opportuniste. Quant à la sincérité, beaucoup de krons et de nuisibles sont sincères. Comme disait l'autre, une cause n'est pas nécessairement vraie parce que des abrutis se font tuer pour elle. Glapir que "1 + 1 = 3" parce c'est la volonté d'un vote de crétins n'empêche pas que c'est une kronnerie. (Amusant : ces gens ont épuisé mes réserves, pourtant assez importantes, d'indifférence et de sarcasme, à proportion de leur menace de plus en plus évidente).

        Je sais la loi de la jungle plus humaine que les lois des animaux bipèdes. Le grand Pierre-Paul Grassé, qui n'avait pas étudié que la biologie des rhinogrades, résumait ainsi notre belle espèce : "L'homme, c'est la sale bête." Il aurait pu préciser, au bénéfice de la vérité : 9 fois sur 10.

        La loi de la mordeuse de chauffeur de taxi, qui va nous museler définitivement. Faites une sauvegarde de votre blog pour les archives de la résistance de l'an 3000 -- à tout hasard.

         

      • Dimanche 10 Mai à 16:28

        @ Just answering...!!!

        Je l'avais envisagé mais (après quelques recherches pour rafraîchir ma mémoire) les aspects tiers-mondiste, altermondialiste et crypto-communiste de Dumont m'en ont dissuadé.

        Les railleries concernant Antoine (Waechter), ses "élucubrations" et sa "perruque en poil de gnou" (mais pas que...) me l'ont rendu plus sympathique...

        Il parait qu'il y aurait eu aussi un certain Brice Lalonde sur le coup ?

         

    2
    Dimanche 10 Mai à 12:12

    Il n'aurait pas fallu citer Hulot. Le message est parasité. Et pourtant, évitez de rouler sur tout ces animaux. Au moins jusqu'à ma mort. Après, je m'en fous.

      • Dimanche 10 Mai à 13:30

        @ Pangloss...!

         

        Peut-être... Il n'empêche que au moins 3% des yaka-fokon à la Hulot tournent autour de ce sujet, en plus des deux déjà cités il faut ajouter:

             23. Le temps est venu de laisser de l’espace au monde sauvage.

        et aussi, au sens premier du terme :

             72. Le temps est venu de ralentir.

         

        (Incontournable, le célèbre quenzais ...! wink2 )

         

    3
    ange et démon
    Dimanche 10 Mai à 15:39

    http://www.contrepoints.org/2020/05/10/371115-nicolas-hulot-ou-la-nature-du-vide?utm_source=Newsletter+Contrepoints&utm_campaign=bbaa6f587d-Newsletter_auto_Mailchimp&utm_medium=email&utm_term=0_865f2d37b0-bbaa6f587d-114243425&mc_cid=bbaa6f587d&mc_eid=a6bc8395c9

      • Dimanche 10 Mai à 16:47

        @ ange et démon...!

        ...merci pour le lien vers cette analyse, oh combien pertinente, des grands principes et des grands sentiments du marchand de bain moussant...!

        J'ajouterais bien un dernier principe définitif qui en synthétiserait la quintessence, bien que l'expression ait déjà été utilisée 

               101. Le temps est       Les temps sont venus d'aller du soi et de l'ici vers l'autre et l'ailleurs

         

    4
    Dimanche 10 Mai à 18:13

    On pense aux animaux, c'est bien, mais on ne pense pas aux vieux. Prière de ne pas les écraser quand ils vont sortir de chez eux.

      • Dimanche 10 Mai à 20:05

        @ Dr WO...?

         

        Je pense que c'est une précision inutile: on ne va pas les écraser stupidement alors que depuis deux mois "le monde a arrêté totalement son économie pour sauver des vieux blancs déjà malades, alors que dans les pays émergents, des millions de jeunes gens commençaient à voir enfin s’ouvrir les portes du travail, vont les voir se refermer brutalement, sans aucune des aides sociales que donnaient les pays riches." selon les termes de monsieur Eric le Boucher qui met l'accent sur ces papy-boomer et leurs avantages : le plein emploi,facile, une sexualité libérée, des retraites ou pensions d'un montant non négligeable, etc...

                                             

        Moi, c'est bien simple, j'ai honte... intello !

         

      • Dimanche 10 Mai à 20:54

        Le Boucher, le bien nommé.

      • Dimanche 10 Mai à 23:15

        @ Dr WO...

         

        On ne peut pas lui reprocher d'être "bouché" et de n'être pas logique avec lui-même : Lors de la pandémie de Covid-19 en France, il s'oppose au confinement pour les salariés, estimant que si 'la préservation de la vie est un principe sacré', 'le retour au travail est aussi une valeur humaine". On doit en revenir à la stratégie de l’immunité collective et accepter les morts qui vont avec." (wiki)

        Il aurait pu remplacer avantageusement Sibeth Ndiaye pour expliquer le pourquoi et le comment du port du masque qui était inutile, voire dangereux (essentiellement pour l'économie nationale... ça aurait eu l'avantage de la franchise et de l’honnêteté... cry )

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :