• Tempête Brizitte: Côte-d'Opale touchée

     

    Tempête Brizitte: Côte-d'Opale touchée

     

    Emmanuel Macron, Monsieur Notre Président de Sa République En Marche a donc présenté ses vœux, le soir du 31 décembre, à ses "chers concitoyens européens".

    Il a tenu, entre autres originalités inédites et audacieuses, à "rendre hommage aux policiers (français...), aux gendarmes (français...) et aux forces de l'ordre (français !!), dans leur 'bataille' contre le terrorisme (français ?)" .

    Apparemment son épouse, Première Vieille-Dame de France ne l'entends pas de cette oreille de ce Sonotone.

    Tempête Brizitte: Côte-d'Opale touchéeTout le monde sait que Brizitte Macron a hérité de papa Trogneux, au Touquet, une ancienne maison familiale qu'ils ont du rénover entièrement pour un tout petit plus de 300 000 € de travaux. Cette maison, la "Villa Monéjan", se trouve dans le quartier du "Triangle d'Or", plus ou moins résidentiel présente le caractère d'un chalet alpin, typique du Pas-de-Calais, et possèderait une belle cuisine et un jardin clos sur le derrière (!); c'est devenue le "nid douillet" du couple présidentiel...

    Cette maison est, évidemment, surveillée nuit et jour, 24 heures sur 24, à tour de rôle, par une quarantaine de policiers. depuis l'investiture de Monsieur Notre Président de Sa République En Marche. Normal.

    On se souvient encore, dans tous les foyers touquetois de cet amusant fait divers survenu en août 2017:

    Jeudi 24 août, à la veille de la venue du président qui passait le week-end chez lui, les agents de police ont eu la surprise de recevoir de nouvelles consignes: on leur demande d'être plus discrets. Ces instructions choquent les CRS en poste, qui estiment que leur sécurité est moins bien assurée. Ce sont des riverains qui se sont plaints de cette présence, qu’ils jugent oppressante. Les CRS sont présents en permanence devant la maison du président, même lorsqu'il n’est pas là. Ils doivent désormais patrouiller sans leurs fusils d'assaut, qui devront rester dans leurs voitures, et éviter toute nuisance au voisinage.La préfecture du Pas-de-Calais, jointe par RTL, se défend de mettre en danger les policiers. On reconnaît que de nouvelles instructions ont été données aux CRS pour ne plus exhiber le fusil d’assaut dans la rue mais on estime que les policiers restent malgré tout opérationnels avec l’arme à disposition dans l’habitacle du véhicule.

    Faut pas confondre les voisins de Madame Notre Vice-Présidente de Sa République En Marche avec des gens qui ne sont rien, heureux d'apercevoir une patrouille de police depuis les étages de leur H.L.M. !

    ...pas triste, mais encore plus rigolo, le 31 décembre dernier (où l'on retrouve "l’acceptabilité du lieu"):

    L'hiver s'installe et la météo se gâte mais les policiers qui gardent la résidence des Macron au Touquet continuent de veiller, sept jours sur sept, 24 heures sur 24... Sans toilettes, ni abri. Le syndicat Unsa-police réclame une amélioration. Devant la villa Monéjan, les policiers n'ont pas accès à des WC ni à un abri pour s'abriter des intempéries, et doivent rester debout en portant un équipement de 20 kg. Surpris par une météo violente, un des CRS en faction s'est mis à l'abri dans son véhicule.... Cependant sa hiérarchie n'a pas apprécié cette initiative, pourtant légitime, et lui a demandé d'établir "un compte-rendu justificatif pouvant aboutir à une sanction".

    Il existe des cabines, parfois dotées de vitres blindées, qui peuvent aussi être dotées de chauffage. Un tel mobilier dans l’avenue Saint-Jean tout récemment rénovée ? La maire Lyliane Lussignol ne dit pas non mais veut d’abord en discuter avec tous les intervenants. "Je suis sensible aux conditions des policiers mais il faut regarder ce qu’il est possible de faire."

    La maire ajoute qu’elle a donné récemment son accord pour la mise en place d’une rallonge électrique sur le véhicule des CRS.

     

    Et comme Monsieur Notre Président de Sa République En Marche ne saurait être soupçonné de tenir un double langage, dans sa résidence secondaire - avenue Saint-Jean au Touquet-Paris-Plage, et dans son squat - rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris-Huitième... (tous les journalistes, chroniqueurs et éditorialistes de France et de Navarre, d’Andorre et de Latran vous le certifieront..) ces petites contrariétés mesquines qui touchent des petites gens à qui M.N.P.d.S.R.E.M. rend des hommages aussi appuyés que sincères et fréquents, ne peuvent être que l’œuvre de la maîtresse de maison, "la légitime" ou "la bourgeoise", comme on dit en langage populaire, et sans allusion à une référence administrative ou à une catégorie sociale

    Si je peux me permettre...

     

    Tempête Brizitte: Côte-d'Opale touchée

     

     

     

     

     

    « Vite fait, mais n'empêche !...Le village préféré des français »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    bikoz
    Mardi 2 Janvier à 15:56

    j'adore :)

     

      • Mercredi 3 Janvier à 12:51

        Moi aussi...

        On est au moins deux !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :