• Syndromes grippaux

     

    Moi, je dis ça, je dis rien, mais...

    d'après la presse non-complotiste:

     

    Vaccins AstraZeneca : 149 soignants vaccinés ont présenté des "syndromes grippaux de forte intensité" après leur injection d'après l'ANSM 

    (France-Info)

    "Syndromes grippaux de forte intensité": vigilance accrue face aux effets secondaires du vaccin AstraZeneca. 149 soignants qui ont reçu une dose de ce vaccin ont fait état de fièvres, courbatures et de maux de tête, a annoncé l'ANSM.

    (Le Figaro)

    Fièvre, fatigue... Les effets secondaires du vaccin AstraZeneca perturbent l'activité de certains hôpitaux 

    (Le JDDD)

    L'Agence du médicament demande de ralentir la vaccination des soignants à cause des effets secondaires. L'Agence nationale de sécurité du médicament recommande "d'échelonner" la vaccination du personnel des services de soin  

    (Nice-Matin)

    L’Agence du médicament recommande d’échelonner la vaccination du personnel soignant à cause des effets secondaires. Les effets secondaires rapportés concernent les vaccins anti-Covid de Pfizer-BioNtech et d’AstraZeneca.  

    (Nord-Littoral)

    Vaccins Pfizer/BioNTech et AstraZeneca : malaises, hypertension, des effets secondaires à surveiller. L’Agence sanitaire ne remet pas en cause la sécurité des deux vaccins, mais l’apparition de cas d’hypertension artérielle et de syndromes grippaux nécessite une vigilance accrue. 

    (Sud-Ouest)

    Les effets secondaires des vaccins anti-Covid que l'ANSM demande de surveiller. L'Agence du médicament évoque "un signal qui doit être surveillé" après des cas d'hypertension et de syndromes grippaux. 

    (Huffington-Post)

    Vaccination : Des signaux à surveiller sur les vaccins Pfizer et AstraZeneca, indique l’Agence du médicament. Des symptômes grippaux, parfois importants, se sont déclarés suite à l’administration du vaccin AstraZeneca, par exemple 

    (20 minutes)

    Vaccin AstraZaneca en France : 149 soignants souffrent d’effets secondaires, 2 hôpitaux arrêtent la vaccination.../... Après Pfizer, c’est au tour d’AstraZaneca d’être sur la sellette. 

    (Le Courrier du Soir)

     

    Mais, bon, on va pas s'en faire pour autant... Juste quelques "syndromes grippaux"... Et qui ne toucheraient que les "professionnels de santé"...

    Olivier Véran se fait vacciner contre le Covid-19 et devient le premier ministre à l'être

    Le ministre de la Santé Olivier Véran a reçu ce lundi 8 février au centre hospitalier de Melun une première dose de vaccin AstraZeneca contre le Covid-19. "Je n’ai rien senti, vous avez été formidable", a déclaré le ministre à l’infirmière qui a procédé à l’injection. Le vaccin Astra Zeneca, homologué la semaine dernière par les autorités sanitaires françaises, doit servir à vacciner la totalité des soignants, y compris ceux âgés de moins de 50 ans comme Olivier Véran, neurologue de formation.

     

     

    Syndromes grippaux

     

     

     

     

    « Logique !Un ministre qui en a... (+MàJ) »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Février à 23:16

     

     

             

    2
    Orage
    Samedi 13 Février à 04:48

    A ne pas rater: Sandrine Sarroche raille Olivier Véran (en parodiant Brassens) prompt à cacher son sein que nous ne saurions voir:

    https://www.facebook.com/SandrineSarrocheOfficiel/  "Quand Véran dégrafa son corsage..."

      • Samedi 13 Février à 14:16

        @ Orage...!

        Il ne faut jamais rater Sandrine Sarroche... mais la vérité est ailleurs : 

        La véritable histoire derrière cette chemise

        "Pour se rendre au centre de vaccination, Olivier Véran aurait pu enfiler un t-shirt et un vêtement plus ample qu'une chemise cintrée, afin qu'il ne soit pas obligé de se dévêtir. .../... |mais] ce matin-là, Olivier Véran n'a pas trouvé de chemise propre dans son dressing, sauf cette chemise blanche, trop petite depuis qu'il prend des cours de boxe pour évacuer la pression. C'est donc avec une chemise pas à sa taille qu'il est parti se faire vacciner, sachant parfaitement qu'il allait devoir se dévêtir devant les caméras. "Je me suis aperçu qu'on voyait un téton", a-t-il plaisanté..."  oh !



    3
    Samedi 13 Février à 10:36

    C'est le cas de tous les vaccins de provoquer des effets secondaire chez un pourcentage minime des sujets Insister sur ces cas ne fait qu'inquiéter les gens.

      • Samedi 13 Février à 14:52

        @ Pangloss...

         

        C'est éminemment exact, mais peut-être pas au point d'en arriver à ralentir (momentanément ?) la vaccination des soignants.

        • Plusieurs hôpitaux, qui injectaient le vaccin d’AstraZeneca à leurs agents depuis samedi, ont décidé de suspendre leurs campagnes suite à de trop nombreux effets secondaires. L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) est en alerte mais se veut rassurante. (source) 
        • ...à l’hôpital de Lisieux, on suit les conseils de l’ANSM, mais cette politique agace Laure :"Dans notre hôpital, personne n'a été contacté par le centre de vaccination pour signaler les errets indésirable . Donc, quand l'ANSM parle de 149 personnes il ne s'agit que de 149 personnes recensées .../...Si on échelonne, c’est seulement pour assurer le bon fonctionnement de l’hôpital et pas pour protéger les soignants, c’est étrange." (source)

        d'autant que :

        • "On savait que ce vaccin était plus réactogène que les vaccins à ARN..../...La prise de paracétamol avant la vaccination va être indiquée et l’ANSM recommande aux établissements de santé de vacciner de façon échelonnée les personnels d’un même service" La vaccination des femmes enceintes, qui doivent éviter les accès de fièvres, va cependant être déconseillée." (source)

         

        On se demande alors pourquoi le ministre de la Santé a fait faire autant de battage médiatique  autour de sa propre vaccination avec ce vaccin : manque d'information sur les "effets secondaires" indésirables sur une personnalité actuellement a priori essentielle au sein du gouvernement, ou tentative télévisuelle de rassurer et de désamorcer une polémique ou un débat qui devait inévitablement se développer à peine 2 ou 3 jours après sa prestation en direct-live sur BFM...?

         

        Quoi qu'il en soit, il me semble bon que les médias aient fait largement part de cette information relativement importante qui contrebalance un peu l'enthousiasme débridé dont ils faisaient preuve jusqu'alors relatif aux bienfaits de la vaccination obligatoire.

        Savoir si leur motivation est le seul et vrai souci d'informer leur public ou si elle répond à un autre motif est un autre sujet 

         

    4
    Souris donc
    Samedi 13 Février à 12:05

    Wouah, il est bodybuildé, notre ministre de la santé. Bel homme. Beau musclé. Peut se présenter au concours de Mister France

      • Samedi 13 Février à 15:21

        @ Souris donc...!

        Il semble que vous partagiez le même idéal masculin que Roselyne Bachelot qui aurait déclaré  :

        "Ma première réflexion, c'est que, la petite chemise, là... C’était bien, il est plutôt beau-gosse… Alors je lui ai donné un surnom Je l’appelle maintenant joli thorax !" 

        C'est comme ça que j'ai appris que Jolithorax serait un cousin (à la mode de Bretagne ?) d'Astérix, le célèbre gaulois réfractaire !

                                              

         

        PS: On ignore quel·le star·e de la macronnerie  Alice Coffin attend de voir se faire vacciner en direct à la télé pour donner son opinion... Marlène Schiappa ? Rosellyne Bachelot ? Emmanuelle Wargon ? Jacqueline Gourault ? Sibeth Ndaye ?

         

      • Souris donc
        Dimanche 14 Février à 08:28

        Bien vu, Jolitorax. Mieux que Apollon du Belvédère. Que les pensionnaires de la Villa Médicis ont finit par appeler "Le Navet", ce qui a qualifié ensuite toute œuvre théâtrale ou cinématographique ratée.

      • Dimanche 14 Février à 14:51

        @ Souris donc...?

        ...ou Assurancemaladix..

                      

        ?

         

    5
    NEMO AUDITUR
    Dimanche 21 Février à 18:44

    Ce qu'il faut dire (et savoir) c'est qu'au départ, Veran ne devait pas se faire vacciner. C'est un élu qui l'a coincé pendant son déplacement à Melun. Il n'a pas pu refuser devant les caméras.

      • Lundi 22 Février à 15:23

        @ NEMO AUDITUR ???

        Cela ne m'étonnerait qu'à moitié...! (et ça expliquerait le coup de la chemise cintrée trop petite -voir ma réponse à 'Orage', ci dessus)

        "On" dit aussi que le Pdt Macron aurait "simulé" sa contamination par le virus en décembre 2020 pour échapper à la vaccination car, selon une recommandation de la "Haute" "Autorité" de "Santé" publiée sensiblement à la même date, "Il n'y a pas lieu de vacciner les personnes déjà contaminées par le coronavirus" (https://www.allodocteurs.fr/) !

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :