• "SOS !...médecin(s)..." (+MàJ)

    Je m'étais dit que, n'étant ni médecin, ni héros du quotidien, ni journaliste, ni vedette du show-biz, j'éviterais de trop évoquer le problème qui fâche et qui devrait n'être réservé qu'à des personnes compétentes issues de milieux autorisés, et que je me contenterais d'exposer de-ci de-là mon bon méchant vieux fond populiste réactionnaire contre les jeunes, contre les musulmans, contre les migrants, contre les féministes, contre les homosessuels, contre les écologistes, contre les européistes, contre les macronistes et contre tout ce qui est pour...

    Pourtant, un gros titre de la presse m'a interpellé, comme on dit, cet après-midi:

    "Éthiquement ce n'est pas possible de savoir qu'un traitement est efficace (contre le coronavirus) et de le garder pour soi alors qu'il y a une épidémie mondiale"

    Une fière déclaration du professer Raoult menacé de sanctions disciplinaires et judiciaires par l'Ordre des Médecins pour son traitement hors AMM à base de chloroquine (une molécule utilisée dans certains cas de polyarthrite-rhumatoïde) contre la pandémie de coronavirus qui.....  ai-je cru stupidement quelques infimes fractions de seconde...

    que nenni...

    Un communiqué émanant du professeur Steg, de l’Assistance-publique/Hôpitaux-de-Paris affirme que des essais cliniques réalisés pendant deux semaines sur 129 patients démontrent de façon "extrêmement encourageante" que le tocilizumab en "améliore sensiblement le pronostic" sans effet secondaire noté "à ce stade" après 14 jours d'essais. Le tocilizumab est un médicament utilisé normalement dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    Il faudrait qu'on m'explique pourquoi de deux médicaments, de nature et de "catégorie" éminemment différentes, mais destinés tous deux à l'origine au même type de pathologie à des degrés divers, et l'un et l'autre prescrits régulièrement à plusieurs dizaines ou centaines de milliers de patients dans le pays, l'un comporterait trop de risques liés à des effets indésirables pour être généralisé ("hors AMM", c'est vrai) -sauf uniquement en France et avec une exception pour les services médicaux de l'armée- et l'autre serait, ou plutôt est déjà unanimement reconnu pour son efficacité ("hors AMM" itou) après seulement deux semaines de travaux et deux jours à peine après la publication des premiers résultats ...

    Mais, bon, si la presse est entièrement unanime et enthousiaste sur ce point, il doit bien y avoir une bonne raison qui échappe au béotien méfiant que je suis. Je pense néanmoins à une vague histoire de "randomisation multicentrique", même si je ne sais pas ce que ça veut dire, mais comme tout le monde en parle... 

    "Au vu de l’urgence sanitaire, la publication de la recherche scientifique devrait arriver d’ici quelques semaines, plus rapidement que le délai de trois mois habituel. "Les hôpitaux pourraient décider de l’utiliser sur leurs malades les plus en péril. Si le Haut Conseil de santé publique (HCSP) y est favorable, l’injection sera d’autant plus facile puisqu’il n’y aurait pas besoin d’avoir d’autorisation administrative et qu'il ne présente pas de difficulté particulière d'approvisionnement."

    (peut-être hors-sujet, ou pas)

    tocilizumab 

    "ROACTEMRA"

    hydroxychloroquine

    "PLAQUENIL"

    850 € la dose injectable 4 à 5 € la boîte de 30

     

     

     

     

     

     

     

    PS.:

    J'ai déjà eu l'occasion de rappeler que mon épouse a été soignée par l'hydroxychloroquine ("Plaquénil") contre sa polyarthrite-rhumatoïde sans avoir ressenti les effets indésirables habituellement annoncés, avant de passer depuis quelques mois au "Simponi" (principe actif: golimumab) injectable en "stylo" pré-rempli (après "Humira" et "Enbrel" - traitements tous préconisés et suivis par le chef du service de Médecine Interne d'un grand hôpital parisien) 

    Parmi les précautions d'emploi relatives au "Simpon"i:

    Allergies importantes : il a été démontré que le golimumab peut causer des réactions allergiques graves.

    Effets neurologiques : les personnes qui emploient des médicaments appartenant à la même famille que le golimumab sont susceptibles d'observer l'apparition d'affections du système nerveux comme la sclérose en plaques 

    Insuffisance cardiaque congestive (ICC) : les personnes qui emploient des médicaments appartenant à la même famille que le golimumab pourraient constater l'apparition ou l'aggravation d'une ICC.

    Risque de cancer : les personnes qui prennent ce médicament sont plus susceptibles que la population générale de contracter une leucémie, un lymphome ou d'autres cancers comme un mélanome.

    Vaccins : les personnes qui emploient ce médicament ne devraient pas recevoir certains vaccins.

    etc......

    ...qui semblent à peine moins bénignes que celles liées au "Plaquénil"

    J'ignore, bien sûr, si les molécules de tocilizumab ou golimumab ont des propriétés voisines et des effets secondaires ou indésirables similaires, malgré une certaine similitude de nom en "...umab" qui veut dire anticorp à ne pas confondre avec "Anticor" qui veut dire anti-corruption et qui n'a rien à voir avec la santé publique. J'espère.

     

    Mais j'insiste : je m'étais dit que, n'étant ni médecin, ni héros du quotidien, ni journaliste, ni vedette du show-biz, j'éviterais de trop évoquer le problème qui fâche et qui devrait n'être réservé qu'à des personnes compétentes issues de milieux autorisés, et que je me contenterais d'exposer de-ci de-là mon méchant vieux fond populiste réactionnaire, etc...

     

    Sinon, en parlant du très moralisateur et champion de la déontologie " '"Ordre" des médecins" :

    Déjà épinglé, en 2012, pour l’opacité de sa gestion, l’Ordre n’a, non seulement, pas rectifié le tir, mais son cas s’est sévèrement aggravé :

    la comptabilité est parfois absente dans plusieurs départements "quand elle n'a pas été détruite avant le passage de la Cour..."

    "Les écritures comptables sont souvent approximatives et peuvent être entachées d’erreurs, voire délibérément faussées comme la Cour a pu le relever parfois.

    "Le contrôle du respect, par les médecins, des règles déontologiques de la profession, qui est la raison d’être de l’Ordre, n’est pas exercé de manière satisfaisante : les conventions que les médecins concluent avec l’industrie pharmaceutique et qui doivent être obligatoirement transmises aux conseils départementaux de l’Ordre ne sont pas examinées par ces derniers..../...Ces exemples montrent combien l’absence de vision globale des avantages reçus par un praticien est problématique pour apprécier les risques de perte d’indépendance encourus par les médecins"

    "Malgré la médiatisation de plusieurs procédures où l’Ordre a été mis en cause pour avoir retardé la condamnation de médecins fautifs, la situation n’a guère évolué .../...Le nombre élevé des dysfonctionnements conduit à dresser un constat préoccupant du fonctionnement et de la gestion de l’Ordre ainsi que de l’exercice des missions qui lui sont confiées par la loi." 

    L’Ordre des médecins, donneur de leçons, sévèrement admonesté par la Cour des comptes

     

     

     

     

    « "Police (au) secours...!" (+MàJ vidéo)"Le Bon Coin" v-2.0 »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Avril à 21:04

    21 h. 03... :

    Pourtant, il semblerait que la blogosphère commence à s'aviser de cette nouvelle et à y réagir...

     

    2
    Lisa
    Mardi 28 Avril à 22:00

    Ya pas photo...........un traitement à 850€ testé sur 129 très très malades pendant 14 jours ce ne peut être qu'encourageant très rapidement!

    Ce n'est pas comme ce charlantan à Marseille qui a traité avec sa potion magique à 2 sous 3143 patients avec pour l'instant 15 décès.

    D'ailleurs ce traitement qui fait mourir des gens......….hé bien le service de santé des armées en a acheté quelques tonneaux! Efficace et pas cher, c'est tout bon pour les militaires français et pas bon pour nous!

    Cherchez l'erreur!

      • Mercredi 29 Avril à 13:28

        @ Lisa...

        L'un, sur sa page Twitter, annonce "Fier de la rigueur d'un essai randomisé, de la rapidité incroyable d'implementation et de la collaboration @APHP,  @Univ_Paris,  @REACTing_fr,  @UnivParisSaclay,  @Inserm". (contrairement aux -"mauvaises"- habitudes en vigueur sur cette plate-forme, on ne trouve aucun commentaire dubitatif, critique ou ironique...)

        L'autre, pour des raisons d'incompatibilité "personnelle" et de divergences de vues scientifiques, s'est vu retirer la certification de son Institut Hospitalier Universitaire (Marseillais..."provincial", de surcroît) par le directeur de l'Inserm de l'époque, mari de l'ex-ministre démissionnaire de la Santé qui avait modifié le statut des "instituts universitaires" pour en faire de simples "groupements d'intérêt publics" (qui, entre-autres anecdotes significatives, exceptionnellement n'avait pas daigné se rendre à l'inauguration officielle de l’institut)

        Le premier, cardiologue parisien voit les travaux auxquels il participe et menés sur moins de 70 patients quasiment validés en un temps record de quelques jours

        L'autre, infectiologue et microbiologiste de renommée internationale  dont les travaux sont repris en grandeur réelle parfois depuis des mois avec un succès indéniable dans le monde entier risque de se voir sanctionné par l'Ordre des Médecins au nom d'articles déontologiques visant à "interdire le charlatanisme"

         

        On peut, peut-être, sans être irrémédiablement taxé de complotisme ou d'une ignorance crasse de la médecine et de ses arcanes les plus subtiles, y voir comme un phénomène de cause à effet.

         

      • Lisa
        Mercredi 29 Avril à 17:17

        Les "sachants", les journaleux  participent pour diverses raisons à la démolition du travail du Prof et de son équipe 

        La France serait le seul pays à ne pas laisser le libre choix aux médecins du traitement à mettre en œuvre!

        Donc pour toute cette mafia, il ne faut pas tenter de stopper les ravages de ce virus dés le début de l'infection!

        Il vaut mieux attendre l'hospitalisation, la réa et tout le tintouin, un traitement hors de prix qui n'a pas fait ses preuves, d'autres qui ne donnent aucun résultat ........

        C'est cela la médecine du 21éme siècle? bill le vaccinateur et les lobbys qui pourrissent et pervertissent le monde.........….

        Cette affaire du traitement recommandé par le Prof RAOULT rejeté, c'est la preuve de la détestation du peuple par la classe dirigeante (cette phrase n'est pas de moi mais elle résume tout ce que je pense). Entendre la grande brêle se vanter que 60000 personnes ont été sauvées grâce au confinement, c'est quelque chose d'entendre ça.

        Il n'allait pas dire combien de personnes sont dcd en raison du manque de materiel, de masques, ...........des mensonges y compris par des médecins comme le masque ne sert à rien. Il fallait comprendre le masque ne servait qu'aux soignants (quand ils en avaient) pas à la populace! 

        les masques inutiles tout comme les tests, l'euthanasie par le Rivotril dont l'emploi est permis aux médecins de ville, (le plaquenil, c'est niet), enfin tout et son contraire .........….Les personnes agrées non soignées, mises en prison faute de matériel ……..

        Toute cette succession de mensonges et d'approximations d'ordre de contre ordre qui font du désordre c'est criminel. Désordre dans les actes, mais aussi désordre les têtes. 

        Les gens au pouvoir de macron en descendant dans l'échelle des responsabilités prennent gout à une chose, la dictature en infantilisant le peuple, en le fliquant, en l'empêchant de s'exprimer, en lui faisant peur, en ne les soignant pas correctement. Ce virus arrange bien LREM et tous les félons…….

         

      • Jeudi 30 Avril à 13:32

        @ Lisa...

        Je cois (fermement) que l'incompétence, l'incurie et surtout l'orgueil et l'arrogance de tous nos dirigeants depuis plusieurs dizaines d'années sont les causes principales de la situation catastrophique actuelle surtout en France, (et le reste du monde, dans l'ensemble, n'est pas forcément beaucoup mieux loti ?) plus que l'influence pernicieuse des lobbys. Que, ensuite, ces lobbys tentent et espèrent tirer leur épingle du jeu, c'est après tout dans leur ADN et le contraire aurait été étonnant ; et comme l'humanisme et la charité charité chrétienne ne sont pas à leur ordre du jour...

        Dans le même ordre d'idée, tous les partis politiques, "écologistes" et "gauche ultra-radicale"  compris tentent de tirer la couverture à eux pour "le jour d'après" (qui ne sera pas comme le jour d'avant, nous a t-on prévenus cry) et laREM n'est pas sûre de sortir grande gagnante de cette situation. (avis strictement personnel, fondé sur pas grand'chose de concret...!)

         

    3
    Le Page
    Mercredi 29 Avril à 09:18

    La médecine n'est pas une science exacte. C'est une science douteuse!

      • Mercredi 29 Avril à 13:50

        @ Le Page...!

        On dit (on disait...) aussi, couramment, que "la médecine est un art".

        (Il y a quelque-fois une part de subjectivité dans la décision finale du médecin -diagnostic et traitement...- sinon il n'y aurait pas besoin dans certains cas de "décision collégiale" où s'affrontent ou se complètent plusieurs avis ou opinions. Effectuer un calcul scientifique, mathématique, physique ou autre ne nécessite pas a priori de débat collectif...)

        On devrait donc pouvoir dire sans se faire insulter ou mépriser si on préfère les œuvres de Jeff Koons ou celles de Camille Claudel. Ou, donc, l'approche médicale et humaine (humaniste ?) de tel ou tel praticien.

         

    4
    Souris donc
    Mercredi 29 Avril à 09:29

    Les gloubiboulgas hors de prix, comme l'aspirine à trois sous, publient eux-mêmes les mises en garde, avertissements, précautions d'emploi, effets secondaires indésirables. Qui demandent un bon moment de lecture déprimante et dissuasive. Ils ont bien trop peur d'être traînés en justice.

    Comme les Américains, nous sommes devenus procéduriers. Les assoc, toujours à l'affût de la dodue subvention, ne sont pas les dernières à se répandre sur les résososios (et à saisir les tribunaux). Ainsi que toute la faune du showbiz en perte de notoriété.

      • Mercredi 29 Avril à 14:20

        @ Souris donc :

        Plusieurs patients traités par le professeur Raoult à Marseille ont présenté des séquelles plus ou moins graves liées aux effets indésirables de l'hydroxychloroquine.

        Aucun des malades ayant reçu le traitement à base de tocilizumab dans les hôpitaux de l'AP-HP n'a présenté d'effet secondaire notable..

        Faut-il nous faire un dessin pour qu'on comprenne mieux où est notre intérêt ? cry

        Ah... J'oubliais...

        Plusieurs milliers de personnes sont passées par l'institut du professeur Raoult.

        Une soixantaine de patients ont testé le nouveau traitement à l'AP-HP.

        Si un expert médical peut dire ce qu'on peut tirer comme explication logique de ces statistiques...? glasses

         

    5
    Mercredi 29 Avril à 16:17
    Vous n'avez pas à vous excuser de ne pas être médecin, pas plus que vous n'avez à vous excuser d'avoir un cerveau et de vous en servir.
    Je crois aux enjeux financiers avec cette maladie, comme il y eu des enjeux financiers avec le SIDA, entraînant d'ailleurs le scandale du sang contaminé.
      • Mercredi 29 Avril à 17:25

        @ Fredi M....!

        J'ironisais, bien sûr...

        Il m'est arrivé, à deux ou trois reprises, ici ou là ou là-bas, sur un de mes articles ou dans un de mes commentaire, de me laisser signifier que la discussion était stérile et le débat clos : je ne défendais même-pas le protocole mis au point par le Pr. Raoult (au nom de quel argument raisonnable ?) mais  j'évoquais plusieurs actions menées en sa faveur par des personnalités autant dignes de confiance que mes interlocuteurs (prises de position publiques et pétitions diverses dont celle de Douste-Blazy), je précisais en outre que si je devais être contaminé par le virus j'aurais une préférence toute personnelle pour recevoir le traitement à base de chloroquine, et je demandais (faussement) naïvement si dans la même situation ses opposants étaient prêts à y renoncer fermement au nom de leur principe...

         

        ...concernant les "enjeux financiers", à croire que les journalistes présentateurs des journaux TV  ne lisent pas la presse (il n'y a pas que les complotistes les plus obtus qui les évoquent) :

        https://www.marianne.net/societe/118000-euros-de-msd-116000-euros-de-roche-faut-il-s-inquieter-des-liens-entre-labos-et

        https://www.valeursactuelles.com/societe/coronavirus-des-liens-troubles-entre-labos-et-conseils-scientifiques-117837

         

         

         

    6
    Mercredi 29 Avril à 18:46

    Je n'y connais rien. Je ne dis rien. Il est vrai que je ne suis pas malade.

      • Jeudi 30 Avril à 14:05

        @ Pangloss...

        Je n'y connais rien non plus, (je l'ai précisé -ironiquement- en introduction : voir ma réponse à Fredi M.) mais j'ai parfois envie de m'interroger sur certains faits marquants : la différence de traitement politico-médiatique réservée aux travaux des professeurs Raoult ou Steg ne me semble pas relever de la plus grande rigueur scientifique ! 

        Je ne dis rien de plus, je m'interroge un peu sans (véritablement...!) apporter de réponse ! 

        En fait, je dis ça je dis rien...

         

        Comme je l'avais répondu (à peu près) à un commentaire sur un précédent article : "Je n'ai ni l'ambition ni les moyens de prouver quoi que ce soit, ni de faire des révélations sensationnelles"...

         

    7
    Jeudi 30 Avril à 15:35

    ET L'ORDRE DES MÉDECINS... pendant ce temps-là : sévèrement admonesté par la Cour des comptes...! 

    Déjà épinglé, en 2012, pour l’opacité de sa gestion, l’Ordre n’a, non seulement, pas rectifié le tir, mais son cas s’est sévèrement aggravé :

    [la comptabilité est parfois absente dans plusieurs départements] "quand elle n'a pas été détruite avant le passage de la Cour..."

    "Les écritures comptables sont souvent approximatives et peuvent être entachées d’erreurs, voire délibérément faussées comme la Cour a pu le relever parfois.

    "Le contrôle du respect, par les médecins, des règles déontologiques de la profession, qui est la raison d’être de l’Ordre, n’est pas exercé de manière satisfaisante : les conventions que les médecins concluent avec l’industrie pharmaceutique et qui doivent être obligatoirement transmises aux conseils départementaux de l’Ordre ne sont pas examinées par ces derniers..../...Ces exemples montrent combien l’absence de vision globale des avantages reçus par un praticien est problématique pour apprécier les risques de perte d’indépendance encourus par les médecins"

    "Malgré la médiatisation de plusieurs procédures où l’Ordre a été mis en cause pour avoir retardé la condamnation de médecins fautifs, la situation n’a guère évolué .../...Le nombre élevé des dysfonctionnements conduit à dresser un constat préoccupant du fonctionnement et de la gestion de l’Ordre ainsi que de l’exercice des missions qui lui sont confiées par la loi."

                                                                                                                         (article complet et source)

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :