• Scopitone *

     

    Scopitone *

      Bon, il semblerait que la côte d'amour du plus jeune Président de la Vème République "Française", comme on dit à Bruxelles,  élu triomphalement il y a 18 mois (près des 2/3 des voix), soit en train de se fêler de façon assez significative: il y a une semaine, on le donnait à moins de 20% de satisfaits, il vient de perdre 6 points à cause de ces fainéants de gilets jaunes... et se retrouve à 26% . Y'aurait du Villani derrière tout ça...

    Mais si la majorité de ses compatriotes, ses concitoyens, comme on dit à Bruxelles, commencent à se lasser tout doucement de ses airs de pipeau, il en est quelques-uns qui semblent avoir trouvé une muse aux attraits inépuisables (peut-être Melpomène, "la chanteuse" - chant- tragédie ou toute poésie grave et sérieuse; cor, couronne de pampre de vigne, épée, masque tragique, sceptre à ses pieds ?)

     

    Petit best-of de "le meilleur de" trouvé sur internet 

    J'ai voté Macron

     

    Le loup, le riche et le président

     

    Chanson pour Macron

     

    Pauvre France

     

    La France

     

    Les Nantis

     

    Leur couper la tête

     

    PS.: Pour le dernier titre, faut voir... On sait ç'qu'on perd mais on sait pas ç'qu'on trouve, alors on va quand même pas se priver d'une telle source de divertissement ? Si ?

     

     

    Scopitone *

     

     

    * Pour les gamins de moins de 70 ans: 

    Le Scopitone était un jukebox associant l'image au son qu'on trouvait dans tous les "milk bar" qui se respectaient au début des années 1960. On pouvait y voir et écouter, en même temps™ tous les artistes de l'époque classés "artistes de l'époque préférés des français des sixteens" par Chouchou et Yéyé.

    Scopitone *

    Un peu comme avec un clip vidéo, quoi... 

     

     

     

     

    « Droit dans... ses gros sabots.Makach à Marrakech. »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Décembre à 20:53

    Du Macron bashing mais même s'il a largement prêté le flanc, je trouve que la critique par son extrême devient injuste et même ridicule.

      • Mercredi 5 Décembre à 09:17

        !!!? "Prêté le flanc"...c'est pas le flanc, c'est tout son corps (d'armée dont il se vante d'être le chef) qu'il a exposé. Stupidement.

        injures à la France dont il nie la culture et renie l'histoire, publiquement jusque dans ses visites à l'étranger

        injures aux français qui ne sont rien et n'ont comme objectifs que leur fin du mois et le souci de gérer un budget de plus en plus étriqué......

        injures aux gouvernements et aux peuples européens qui ont l'outrecuidance de ne pas partager son idéologie, celle imposée par l'Europe et les marchés

        injure au Président des États-Unis en lui imposant lors de sa visite du 11/11 une chanteuse radicalement anti-Trump...

        injures envers la fonction présidentielle par nombre de comportements dits "privés" et en marge d'événements officiels...

        Où est l'extrême, injuste et ridicule ?

    2
    Mardi 4 Décembre à 21:02

    Je n'ai pas tout écouté car un peu long, mais Macron mérite toutes ces critiques car il se fout de nous!

      • Mercredi 5 Décembre à 09:29

        Une petite demi-heure d'écoute, fractionnée en 7 courtes vidéos, à écouter successivement quand cinq minutes de libre se présentent... C'est une critique bien modeste par rapport à une année et demi d'humiliations et de peines qu'ont du endurer une grande partie de la population qui voit, méthodiquement,  son pouvoir d'achat diminuer, l'insécurité s'installer, une immigration sauvage se généraliser, ses valeurs et ses origines et racines bafouées, etc...

        Bien sur, Macron n'est pas le seul responsable de cette situation qui existe et se dégrade depuis une quarantaine d'année.

        Mais le petit banquier d'affaires international, sans expérience et sans compétence politique a choisi de présider le pays. Qu'il assume.

    3
    John Niemand
    Mardi 4 Décembre à 22:57

    Ah non, surtout pas de "Macron bashing" (intraduisible en français, n'est-ce pas ?), quelle injustice envers un si grand homme, un Dieu incarné, un Soleil rayonnant de la Réflexion, un Danube de la Pensée. Ben voyons. Faudrait sans doute aussi lui adresser d'aimables remontrances avec mesure et bienveillance, au Foutriquet 2.0, comme on le fait à l'edunat avec les Q.I.à deux chiffres, et lui donner comme à tout le monde une mention Très Bien. Faudrait peut-être l'oser reprendre avec la plus grande humilité, le Gauleiter, à la manière d'un Villiers ou d'un Bayrou désireux d'obtenir le poste de "premier ministre" ("ministre premier", comme pour les "arts", ce serait beaucoup plus en rapport avec les capacités démontrées). La casquette à la main, aussi, et la tête baissée pour n'être pas ébloui par le nouveau Moïse de Bruxelles, en redoutant ses foudres. Là seulement, on ne serait pas "extrême", "injuste" et "ridicule". Tsk tsk.

    Par ses propos et par ses actions, Foutriquet 2.0 a bien mérité la haine, le mépris et le dégoût de ses victimes, qui n'ont pas à respecter leur bourreau -- dont la seule supériorité sur ses médiocres prédécesseurs dignes des mêmes sentiments, c'est d'avoir lassé le public plus rapidement encore (ce qui n'est pas un mince exploit à considérer la passivité ordinaire de nos contemporains). L'indifférence viendra quand il aura cessé de nuire, avec le titre d'ambassadeur des satellites de Jupiter, une sinécure faite pour lui (on lui aura d'abord décerné un faux titre de docteur -- c'est très à la mode chez les politiques --, à l'ancien élève de khâgne touristique, et il courtisera les reptiliennes "chronologically-gifted" (intraduisible, évidemment) en se faisant appeler Dr WoO (humour ! humour !).

    Muray nous manque qui, submergé par l'écoeurement, aurait rédigé le portrait au vitriol qui conviendrait. Las, nous en sommes réduits à l'eau tiède des Lévy et autres Polony...

    En tout cas, bedeau, fort bon choix, surtout avec le dernier titre.

    4
    Mercredi 5 Décembre à 13:48

    Je pense que le visiteur qui me reproche d'utiliser le mot "bashing" (volée de coups, moins parlant pour descendre systématiquement une personnalité) utilise "week-end" plutôt que "fin de semaine". Je suis le premier à dire que Macron a fait beaucoup d'erreurs, beaucoup de maladresses et que son arrogance est désastreuse. Certes, Macron a été élu par effraction mais qui avait-il en face ? Une dame qui manifestement ne fait pas le poids, Oncle Picsou qui avait pourtant un boulevard devant lui, un admirateur de Chavez et de Castro, un boy scout qui est passé du syndicalisme étudiant à la politique sans avoir jamais rien fait dans sa vie. Oui, nous avons Macron faute de mieux, mais dans la conjoncture actuelle qui pour le remplacer avantageusement ? En faisant tout sauter, on peut sauter avec.

      • Mercredi 5 Décembre à 17:30

        J'ignore à peu près tout de ce visiteur comme de tous ceux qui me font le plaisir de lire mes articles et d'y laisser un commentaire !

        Ceci dit la question reste posée : Macron a t-il simplement commis quelques erreurs et maladresses avec une certaine arrogance qu'il faudrait mettre sur le compte d'une certaine fougue juvénile (voire légèrement psychologique)... ou est-il un incapable et un incompétent ambitieux au-delà de tout ayant voulu satisfaire son égo (quitte à faire assassiner médiatiquement et politiquement son seul rival crédible ? -qui n'aurait peut-être pas fait mieux, mais qui assurément n'aurait pas pu faire pire)... ou encore (je vois des complots partout...) un jeune et séduisant pantin largué là par une confrérie de financiers internationaux cachés derrière un loup "progressiste" en échange de bons et loyaux résultats attendus de sa part.

        On ne peut pas parler simplement d'étourderies quand on assiste à un tel déploiement d'insolence et de dédain de sa part ou de la part de ses comparses: envers son pays (sa culture, son peuple, ses origines et son histoire), ses institutions (Armée, Sénat, maires de petites communes), ses fameux "concitoyens" ( dont pour certain d'entre-eux, effectivement, un menu de resto à 100 € par personne -sans le vin- est une sorte de luxe inaccessible ou dont le seul loisir est de regarder la télé), les dirigeants et les électeurs des "pays amis" qui ne saisissent pas la grandeur et la pertinence de sa pensée (complexe) et de ses convictions novatrices.

        Et je ne suis même pas sur qu'en le faisant sauter on risque de hâter de beaucoup la destruction de l'édifice: il s'écroule peu à peu depuis plusieurs dizaines d'années sous les coups de sape d'une mondialisation technocratique et boursière à prétention humanitaire.

        Ceci dit, il n'est pas interdit... ni injuste, ni ridicule de critiquer un travail raté ou bâclé, quelles qu'en soient les raisons.

    5
    Mercredi 5 Décembre à 17:25
    Pangloss

    Je partage l'avis du Dr WO. Je trouve que ces chansonnettes sont ridicules, tout juste du niveau classe de troisième (troisième de mon temps, bien sûr). Macron mérite des critiques plus sévères et plus intelligentes.

    Je réprouve tout appel à des solutions extrêmes. L'Histoire nous apprend qu'après 1789, il y a eu 1793 et Staline après 1917. Ceux que la violence a portés au pouvoir utilisent souvent la violence pour s'y maintenir.

      • Mercredi 5 Décembre à 18:23

        Trois de mes quatre derniers articles, et quelques autres avant, tentaient une critique plus sévère et plus intell de la personnalité et des résultats de la politique menée par Macron depuis mai 2017 et la création de mon bl depuis son élection. J'avoue: je m'étais un peu diverti de ces quelques clips et je ne voulais bien sur pas les présenter pour être des mots d'ordre définitifs, ni les reprendre à mon compte, ni en faire ici un sujet de polémique(s) mais comme étant un autre aspect de l'expression du mécontentement général. 

        J'avais aussi tenté une approche que j'imaginais très vaguement humoristique dans la présentation de cet article, jusque dans son titre (et le renvoi explicatif en bas de page) qui évoque plus un spectacle de chansonnettes que des professions de foi ou des discours argumentés.

        Loupé !

        Est-il aussi nécessaire de préciser qu'il va de soi que je ne reprends pas à mon compte la dernière "parodie" écrite sur l'air d'une chanson d'Édith Piaf ? Et que je ne préconise ni ne souhaite aucune prise de pouvoir par la violence ? Mais que je me demande quand-même comment tout ça va se terminer dans l'état de quasi insurrection que certains installent insidieusement, lentement mais surement ? 

        Alors, si on peut encore sourire, même un peu bébêtement, de cette situation, pourquoi se priver ?

                                                                                    

         

    6
    John Niemand
    Mercredi 5 Décembre à 20:14

    Le visiteur, tout bilingue qu'il est, n'aime pas le mot "week-end".

    Entre Foutriquet 2.0 et la Blonde, par principe, mieux valait la Blonde, incompétente et sotte, mais probablement moins nocive parce que dans son camp (je n'ai pas dit : dans son entourage), on trouve quelques cerveaux (comparez les blogs droitistes avec les blogs gauchistes -- et c'est un anarchiste qui vous le dit). Incidemment, je ne suis ni démocrate ni démophile et comme je suis assez cohérent, je n'ai jamais voté : aucun des guignols désignés, et depuis des décennies, n'était digne d'être simple sous-secrétaire de mairie. Jugez donc aux résultats qu'ils ont obtenus.

    Vous savez beaucoup de révolutions en pantoufles, sans recours à la force ? Vous connaissez l'histoire de l'immonde révolution sanglante que nos chers maîtres affectent de révérer ? Vous préférez que la dictature seule soit autorisée à employer la force ? Quand deux personnes sur trois en ont assez, faudrait quand même se taire et continuer à subir ? La distinction entre "légal" et "légitime" n'a aucun sens pour vous ? Tout légal qu'il est, Foutriquet est aussi "légitime" que le successeurs de Valls, élu avec 80 pour 100 d'abstention.

    Vous aimez peut-être avoir le visage dans la boue, un talon de fer posé sur la nuque pour l'éternité. Pas moi. L'agonie que représente votre Foutriquet 2.0 est un affront à l'intelligence comme à la dignité.

    "Les gens paisibles, quand on les force à se battre, ils tuent." (Gripari). C'est triste, mais c'est réaliste.

    Les maîtres n'aiment pas la révolte : c'est normal. Les esclaves peuvent ne plus supporter leurs chaînes. C'est normal aussi. Croyez-vous sérieusement que le dialogue entre la morgue et la misère puisse se faire autour d'une tasse de thé ?

    Je n'aime pas la violence, mais elle ne me fait pas peur : relisez un peu les historiens de l'antiquité, ils forgeaient autre chose que les "snowflakes" de l'époque. "Give me liberty, or give me death" -- ce qui est d'ailleurs une sottise du brave Patrick Henry, car la liberté n'est pas donnée mais conquise.

    Soit dit en passant, si je vous trouve ici bien centriste, j'apprécie quand même votre blog. ;-)

      • Mercredi 5 Décembre à 21:20

        Ainsi, les choses sont claires...

        Précédemment je regrettais presque la mise en ligne de ce billet dont je ne pensais pas faire un sujet de polémique. A la réflexion et compte tenu des échanges qu'il provoque, je regrette presque d'avoir presque regretté...

    7
    John Niemand
    Mercredi 5 Décembre à 22:44

    Cher bedeau, je ne m'adressais évidemment pas à vous, mais au bon docteur scandalisé qu'on ose critiquer vivement le Foutriquet ! ;-)

    Vous pouvez supprimer mes commentaires : je n'irai ni vous le reprocher ni m'en émouvoir.

      • Jeudi 6 Décembre à 15:00

        Je ne supprime ni ne modère jamais un commentaire (je n'ai jamais, jusqu'ici, supprimé ni modéré un commentaire... smile ) ce serait évidemment contraire à ma déontologie  de blogueur attaché à une certaine liberté d'expression ! (ou je n'en ai jamais eu l'occasion ni la tentation... bad ! )

        Par ailleurs, je ne peux pas nier que, comparé à certains blogs ou leurs visiteurs, je me trouve moi-même un peu centriste... même si je suis absolument persuadé que "La Blonde", et avant elle le papa et après elle la nièce, mérite, méritait et méritera un score et une représentation parlementaire (ce n'est pas un gros mot...) plus importants.

    8
    Souris donc
    Jeudi 6 Décembre à 11:28

    Merci pour le Scopitone. Ils valent très cher, car très prisés des collectionneurs.

    Il me semble que Chouchou faisait partie plutôt de SLC sur Europe 1. Il introduisait le "Chouchou de la semaine" (= le premier au hit-parade), son jingle était "Du Pain et du beurre" de Claude François, mais passé en accéléré, ce qui donnait une fréquence aigüe, suggérant une voix de personnage de dessin animé.

    (Désolée, pas trouvé sur YouTube, une fois de plus)

      • Jeudi 6 Décembre à 15:16

        A défaut de pain et de beurre introuvables (ça n'a rien à voir avec les blocage des gilets jaunes -et hop... he, malin, non ?), on peut taper dans ses mains (pour se réchauffer au rond-point...! he ) avec:

        https://youtu.be/FNkXUSt9IRU

        forcément...

        (Sinon, à lire les premiers mots de votre commentaire "merci pour le scopitone...", je croyais que c'était "merci pour les parodies publiées sous ce titre...", mais bon, elles ne font pas l'unanimité...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :