• Saint Sylvestre, priez pour nous

    Vu sur le Ouaib, et plus spécialement sur Pauvrefrance

     

     

    La mairesse de Cologne Henriette Reker, celle-là même qui après la célèbre nuit de la St Sylvestre du vivre ensemble s'était rendue célèbre en donnant des "conseils" aux femmes de Cologne en leur demandant de garder une distance "d’une longueur de bras" avec les inconnus pour éviter les problèmes espère aujourd'hui que "sa" ville "reviendra graduellement à la normale le soir du Nouvel An".

    Elle n'a pas lésiné avec les moyens et pas des meilleurs qui tout au plus amuseront les migrants à qui ils devaient être destinés. En collaboration avec des artistes du pop art, des associations d'aide au migrants et avec les migrants eux-même, une campagne d'affichage a été organisée dans la ville pour la promotion du "respect" envers les femmes et les jeunes filles...ce qui de prime abord part d'une bonne intention, sauf qu'en voyant les affiches, il semblerait que les agresseurs soient des allemands, à moins bien sûr que les migrants soient devenus blonds avec des yeux bleus...? Encore un miracle de Noël.

    C'est rassurant, il n'y a pas que chez nous que l'on a la culture de la connerie, tout à coup on se sent moins seul.

     

    Saint Sylvestre, priez pour nous

         

    Saint Sylvestre, priez pour nous

     
    L'image officielle de la mairie de Cologne       L'image légèrement revue par "pauvrefrance"

     

     
     
    ( Publié le 24/12/2017 à 09:50 par pauvrefrance ) 
     

     

    « Les (autres) heures les plus sombresBonne année 2018 (ap. J.C.) »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    jean-marc
    Samedi 30 Décembre 2017 à 13:01
    Quel plaisir de voir que nous avons les mêmes lectures:Pauvre France(entre autres...)
      • Samedi 30 Décembre 2017 à 15:00

        en parlant de lectures, vous avez vu que ça balance sec sur "France"-Inter et sur tous les journaux, depuis le JDD jusqu'à France-Soir:

         

         

         

         

         

        Le Front national délivre à ses adhérents des conseils de lecture.

         

        France Inter a dévoilé mercredi la liste des ouvrages conseillés par le Front national à ses militants. Au sommaire, positionnement identitaire et anti-libéral.

         

        Le thème du déclin de la France irrigue cette liste de lecture. "Le suicide français" d'Eric Zemmour et "La cause du peuple" de l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy Patrick Buisson figurent ainsi parmi les ouvrages conseillés aux militants. Les deux livres dépeignent un pays en proie à la décadence et dont les élites ont trahi le peuple.

         

        Dans cette même veine, le Front national recommande aux siens la lecture de "L'identité malheureuse" d'Alain Finkelkraut. "Je préfère qu'il me lise plutôt que Mein Kampf," a réagi l'intéressé auprès de France Inter. Autre conseil: "Soumission", de Michel Houellebecq. Ce roman d'anticipation raconte l'accession à l'Élysée d'un leader musulman et ses conséquences sur la société française.

         

        Le FN conseille également la lecture de "La France Orange mécanique" de Laurent Obertone, qui décrit un pays plongé dans l'insécurité permanente.

        On trouve aussi "L'islamisation de l'occident et de nos élites", de Louis Chagnon. Ce professeur d'histoire s'était fait connaître en expliquant en cours devant des collégiens que Mahomet était un "assassin et un voleur" 

         

        Enfin, un essai illustre bien la stratégie politique du FN. "La France périphérique", de Christophe Guilluy. Sorti en 2014, l'ouvrage décrit une France coupée en deux: celles des grandes métropoles intégrées à la mondialisation - et celle des moyennes et petites villes et zones rurales, ignorées des élites, où vivent les classes populaires.

         

         

         

         

        Même si, pour certains sites, il ne s'agit que d'un "bel inventaire où l’on trouve de tout, sauf bien sûr des nationalistes", la liste complète donne quand même des pistes de lecture intéressantes pour les longues soirées d'hiver

         

    2
    Dithyrambe
    Samedi 30 Décembre 2017 à 21:50

    Le syndrome "14 millions de cris"  en Allemagne?.

      • Dimanche 31 Décembre 2017 à 11:30

        PUTAIN... j'y crois pas !

        Je ne connaissais pas ce film...

        pour ceux qui, comme moi ont des lacunes dans le domaine du... "7me art":

        Ce court-métrage de Julie Gayet, dénonce le mariage forcé des jeunes filles de moins de 18 ans.

        Le drame vécu par la jeune héroïne a été volontairement placé dans le cadre d'une famille blanche implicitement chrétienne et visiblement aisée, afin de ne pas stigmatiser les communautés immigrées où ce genre de pratique a cours.

        Encensé par la presse de gauche, le film est accueilli sévèrement par le public, qui lui reproche son manque de réalisme. Ainsi, il ne recueille que deux étoiles sur le site Allociné. Les critiques sont principalement centrées sur la transposition de la problématique des mariages forcés dans la culture européenne et chrétienne, certains y voyant une forme de lâcheté, voire de christianophobie.

    3
    Dimanche 31 Décembre 2017 à 12:03

    Hé bé, on se disait aussi qu'elle était pas claire des boyaux de la tête, la Julie, pour s'accoupler avec le lamentable ! Ca confirme : pas claire, lâche et perverse.

    4
    Paul Emic
    Dimanche 31 Décembre 2017 à 18:45
    Paul Emic

    La culture de la connerie est la même partout parce qu'elle est inspirée par les mêmes, sur les mêmes bases.

    5
    Lundi 1er Janvier à 19:21

    Ce n'est pas seulement la France qui est mal barrée, c'est l'occident tout entier.

    6
    Mardi 2 Janvier à 12:02

    C'est incompréhensible et inadmissible que le Président Hollande n'est pas offert un marocain un maroquin de ministresse de la propagande d'état.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :