• Sabre et goupillon...

     

     PRIÈRE UNIVERSELLE DU 11 NOVEMBRE 2017

     

     

    Diocèse aux Armées

     

    COMMÉMORATION DU 11 NOVEMBRE                                                              11 novembre 2017

    PRIÈRE UNIVERSELLE
    commune à tous les diocèses

     

    ① Seigneur Jésus, toi le Fils de Dieu, tu t’es fait l’un de nous, naissant et vivant dans un pays soumis à l’envahisseur. Toi qui as connu la trahison des uns, la violence d’autres, tu es resté fidèle au Père, appelant chacun à accueillir la vérité et à la servir.

    Nous te prions pour la France, pour le monde toujours en proie à la violence.

    Nous te prions pour tous les dirigeants politiques et économiques afin qu’ils accomplissent leurs responsabilités dans un esprit de service pour le bien de tous

    Avec saint Martin, nous prions.

    ② Seigneur Jésus, toi l’étranger à qui la Samaritaine n’a pas refusé de donner à boire, nous te prions pour tous les peuples qui sont venus nous aider durant la Grande Guerre ; ils se sont faits "notre prochain" en traversant les mers jusqu’à nous. 

    Donne nous aujourd’hui de savoir nous faire proches et aider et accueillir l’étranger, le migrant, qui sont victimes de la guerre, de la persécution, de la faim et se trouvent dans la détresse.

    Avec saint Martin, nous prions.

    ③ Seigneur Jésus, toi le Sauveur qui librement, par amour pour chacun de nous, a donné ta vie sur la croix

    Nous te prions pour ceux qui ont donné leur vie durant la Grande Guerre et pour ceux qui aujourd’hui tombent au service de notre pays.

    Toi qui as soutenu Marthe et Marie à la mort de ton ami Lazare, regarde les familles endeuillées et donne nous les mots et gestes de compassion et de respect.

    Avec saint Martin, nous prions.

    ④ Seigneur Jésus, toi le Ressuscité, au soir de Pâques, ta première salutation aux apôtres encore affligés et apeurés, a été "la paix soit avec vous".

    Nous te prions: Renouvelle en nous le don de ta paix.

    Que dans nos villages, nos villes, dans notre monde se lèvent de véritables bâtisseurs de paix et de fraternité. Qu’ils ne se lassent pas de remettre sans cesse la main à leur ouvrage. (ou Qu’ils ne se lassent pas d’œuvrer pour la paix).

    Avec saint Martin, nous prions.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sabre et goupillon...

     

    En pensant que, et le Christ, et les poilus de la Grande Guerre, méritaient mieux que ça, je n'ai pas voulu, hier, publier cette "prière universelle pour le 11 novembre", gêné ou agacé par certains passages qui partent certainement d'un bon sentiment: "savoir nous faire proches et aider et accueillir l’étranger, le migrant, qui sont victimes de la guerre, de la persécution, de la faim et se trouvent dans la détresse." et par quelques images qui feraient un peu de "Seigneur Jésus" un candidat possible au prochain enregistrement du "plus grand cabaret du monde" entre de nouveaux "Robert Houdin" ou  "Fregoli"... Mais pourquoi pas, après tout ? On en a bien fait un anarchiste, un communiste, un hippie, un écolo., un féministe... (ce qui tendrait à prouver à ces messieurs-dames les "¿Libres?-Penseurs" qu'un tel bonhomme ne peut pas être tout à fait mauvais...)...   alors, pourquoi hésiter ? allons-y, dans la joie et la bonne humeur!...

     ...parce-que, entre-temps, j'étais tombé sur ça et ça ... mais aussi sur ça, alors, j'ai fait un choix...

     

    Le sabre et le goupillon - Jean Ferrat

     

    Comme cul et chemise,comme larrons en foire
    J'ai vu se constituer tant d'associations
    Mais il n'en reste qu'une au travers de l'histoire
    Qui ait su nous donner toute satisfaction

    Le sabre et le goupillon

    L'un brandissant le glaive et l'autre le ciboire
    Les peuples n'avaient plus à s'poser de questions
    Et quand ils s'en posaient c'était déjà trop tard
    On se sert aussi bien pour tondre le mouton

    Du sabre que du goupillon

    Quand un abbé de cour poussait une bergère
    Vers des chemins tremblants d'ardente déraison
    La belle ne savait pas quand elle se laissait faire
    Qu'ils condamnaient l'usage de la contraception

    Le sabre et le goupillon

    Et maintes éminences et maints beaux capitaines
    Reposaient le guerrier de la même façon
    Dans le salon chinois où Madame Germaine
    Grâce à ses pensionnaires réalisait l'union

    Du sabre et du goupillon

    C'était le temps rêvé de tous les militaires
    On leur offrait des guerres et des expéditions
    Que de manants joyeux sont partis chez Saint-Pierre
    Le cœur plein de mitraille et de bénédictions

    Du sabre et du goupillon

    Quand ils s'en revenaient et d'Asie et d'Afrique
    Ils faisaient régner l'ordre au sein de la nation
    Les uns possédaient l'art d'utiliser la trique
    Les autres sans le dire pensaient qu'elle a du bon

    Le sabre et le goupillon

    On n'sait plus aujourd'hui à qui faire la guerre
    Ça brise le moral de la génération
    C'est pourquoi les crédits que la paix nous libère
    Il est juste qu'il aillent comme consolation

    Au sabre et au goupillon

    L'un jouant du clairon l'autre de l'harmonium
    Ils instruiront ainsi selon la tradition
    Des cracks en Sambre et Meuse des forts en Te Deum
    Qui nous donneront encore bien des satisfactions

    Le sabre et le goupillon

     

     

     

     

    « C'est bien fini n-i n-niAïcha. »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :