• Rokhrayola a bonne mine

     

    C'est sorti en 2020, mais on ne peut pas être toujours partout en temps réel à la découverte des progrès mercantilo-sociétaux inclusifs et reconstruits :

    "L'entreprise américaine Crayola met sur le marché ses 'crayons multiculturels' permettant aux enfants de réaliser facilement un portrait réaliste de leur vie à la maison, à l'école ou dans leur communauté."

    Le produit, présenté par le fabricant au dos de ses boîtes :

    Multicultural Crayons...

    "Colors of the World"

    " Les crayons de cire 'Colors of the World' Crayola rassemblent des couleurs spécialement formulées qui représentent les personnes du monde entier. Ces crayons aux teintes de la peau viennent s'ajouter à votre collection de crayons de cire à la maison ou à l'école et permettent de colorier et de dessiner de façon encore plus détaillée et réaliste. Les teintes subtiles sont formulées pour mieux représenter la diversité croissante de notre monde. Les crayons de cire 'Colors of the World' présentent trois grandes catégories de teintes soit amande, doré et rose, qui sont ensuite déclinées en tons plus foncés ou plus clairs. Cette boîte comprend de nouvelles couleurs de crayons de cire représentant des personnes du monde entier. Le compagnon idéal pour les cahiers à colorier de Crayola ! "

    • Ces couleurs viennent s'ajouter à votre collection de crayons de cire, permettant de colorier et de dessiner de façon encore plus détaillée et réaliste.
    • Recommandé pour les 3 ans et plus
    • Sécuritaire et non toxique

     

    ...existe en boite de 8, 24, 32 ou 48 crayons, avec -ou sans- son album à colorier de 48 pages pour "visiter des lieux emblématiques et se faire de nouveaux amis dans plus de 20 pays avec les personnes et les endroits qui composent notre monde riche et culturellement diversifié."  ™©

     Rokhrayola Diallo...

    Rokhrayola Diallo...

    "Colors of the World"

    (exemple de mauvais exemple de coloriage)

     

    Echantillons gratuits pour les enseignants et les éducateurs (étazuniens) avec les hashtags #Disabilities #Inclusion #Diversity et le mouvement "The Crayon Project"

    Rokhrayola a bonne mine

    Rokhrayola a bonne mine

    Rokhrayola a bonne mine

     (exemples de bons exemples de coloriage)
         
         

    Il n'est précisé nulle part quelle minorité suprémraciste, caucasienne, noraf', négroïde, créolisée ou &câ. était plus demanderesse que d'autres pour ce produit.

    Je crois juste savoir qu'une certaine Rokhaya Diallo en semblait fort satisfaite...

     Rokhrayola Diallo...

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Effet primaire indésirableATTENTION : vidéo essentielle. »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Le Page
    Lundi 4 Octobre à 19:44

    Y'a que chez nous (occidentaux) que l'incitation multicolore bat son plein?

    je serais curieux de savoir si en RDC, Angola, Namibie, Tanzanie, Kenya... il y a la même débauche communicative pour que les petits et grands Noirs (j'ai bien mis la majuscule) aiment bien tout le monde. Et l'Asie, y font aussi?

    Si y'en a qui savent, qu'ils disent.

      • Lundi 4 Octobre à 21:24

        @ Le Page....?

        A savoir si c'est encore (même un tout petit peu petit peu) chez-nous ? C'est pas gagné ! (mais ça évite des voyages longs, épuisants et hasardeux...)

         

        ça vient de sortir :

                         

        (Avec la participation de Alice Coffin... Je vous dit pas le second volet concernant "le parisien...", mais rassurez-vous, il y a bien pire en rayon)

         

      • Souris donc
        Jeudi 7 Octobre à 09:59

        Elle a trouvé son créneau marketing. Comme Assa Traoré, elle est devenue égérie de Louboutin, mais aussi de Valentino. 

        Un vendeur de Décathlon m'avait confié que les "issus de la diversité" étaient très attachés aux marques, donc bonne clientèle, ce qui, en contrepartie, avait amené l'enseigne à vendre le burkini.

      • Jeudi 7 Octobre à 14:03

        @ Souris donc...?

        Il y aurait effectivement peut-être lieu de faire un distinguo entre les motivations purement "idéologiques" à la base  et les désirs de reconversion et de reconnaissance médiatico-financière des un(e)s et des autres. 

        Aux doux délires des Rokhaya Diallo et autres Assa Traoré, mais dans des domaines ou des genres et des nuances de peau un peu différents, on pourrait citer Alice Coffin, Caroline de Haas ou encore Sandrine Rousseau. Ou même Anne Hidalgo ou Ségolène Royal...

        Je m'aperçois que, spontanément, je n'ai cité que des femmes ou présumé(e)s tel(le)s par l'état-civil... N'y voyez aucune zemmourisation de mon esprit !

         

        Quant à Décathlon, entre ses burkinis, ses hijabs de running (abandonné) et ses tentes pour "réfugiés" via les ONG et nos impôts, une partie de non négligeable de son chiffre d'affaire semble assurée...!

        A noter que la marque a retiré son budget publicitaire à C-News, dès la fin 2020, suite aux "pressions amicales" des "Sleeping Giants" pour ne pas sembler cautionner les propos d'un certain Zemmour.

                

         

         

    2
    Jeudi 7 Octobre à 14:48

    Vous n'êtes pas pour la créolisation de Mélenchon ?

      • Jeudi 7 Octobre à 20:24

        @ Dr WO...!

        Pour faire bref je dirai que, a priori et posteriori, je ne suis ni pour la "créolisation", ni pour Mélenchon.

        Ceci dit, la créolisation de Mélenchon, si ça lui dit...

           

         

        PS : ce qui serait presque amusant si ce n'était pas triste c'est que Mélenchon, pour "justifier" sa créolisation emploie à peu de choses près les mêmes termes que Renaud Camus à propos du Grand Remplacement : "...ce n'est ni un projet, ni un programme. C'est un fait qui se constate. Il se produit de lui-même.../..." .Après, c'est juste une question de point de vue (au sens propre du terme) et de choix personnel de civilisation(s), avec ou sans "C" majuscule.

         

    3
    Jeudi 7 Octobre à 20:41

    Voilà quelqu'un qui applique son programme en donnant de lui-même

      • Jeudi 7 Octobre à 21:03

        @ Dr WO...?

        Comment dire, sans vouloir paraitre (trop) offensant...?

        Mon dictionnaire de synonymes en ligne (http://www.synonymo.fr/) me donne -entre-autres- comme synonymes de "créole" : "hybride" ou "métis", et comme synonyme de "hybride" : "bâtard", ou de "métis" : "corniaud" (etc.). 

                                              

         

        Dois-je signaler ce site à la HALDE ?

         

      • Lexique
        Vendredi 8 Octobre à 10:12

        @bedeau : Faudra signaler aussi l'oeuvre de saint Littré qui osait définir ainsi le créole : "Homme blanc, femme blanche originaire des colonies". Qu'on se défie du sens premier des mots, c'est le bon, surtout s'il secoue le cocotier. Les évolutions ultérieures doivent ordinairement tout à l'inculture ou à la propagande.

        https://www.littre.org/definition/cr%C3%A9ole

         

      • Vendredi 8 Octobre à 13:23

        @ Lexique...!

        C'est pas faux... C'est même très vrai... En fait, c'était très vrai, mais après quelques décennies de mélanconneries progressisses il est maintenant communément "acté" que :

        • les hommes sont des femmes comme les autres (et/ou l'inverse), sans parler des variantes et des variants, et des déconstructions subséquentes
        • la blanchitude (et ses fantasmes) est le résultat d'une "descendance génétiquement défectueuse de mutants albinos" (selon the  Black History Month)
        • les "colonies" renvoient aux néolithiques les plus sombres de notre histoire ; et un colon n'est qu'un bout de boyau plein de merdre juste avant le trou ducu...        

                                               

        Quand reviendrons-nous, si on y revient, aux années préwokistes ?

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :