• Révélation, fake-new ou blagounette ?

    On trouve parfois sur internet des liens qui pointent vers des liens qui... etc...

    Sur le site de "Algérie patriotique" du 20 juillet on peut lire cet article, peut-être à prendre au conditionnel, relayé entre-autres par "Pauvre France", et recopié tel quel, tout simplement, juste pour info... quelques autres sites ont repris et développé cette "info" (?) avec leur propre style plus "personnel"...

    Et, au détour des liens qui pointent vers des liens qui... etc...

    On découvre que Alexandre Benalla se nommerait en fait Lahcene Benahlia... un point de détail donné par un lecteur du Figaro de ce jour (http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/07/20/01016-20180720ARTFIG00060-l-affaire-benalla-resumee-en-six-points.php) dans un de ses commentaires non démenti et non modéré.

     

     

     

    Révélation : Alexandre Benalla est un agent des services secrets marocains

    En effet, des sources informées ont révélé à Algeriepatriotique que le déjà ex-chargé de mission auprès du chef de cabinet du président Macron est, en réalité, un agent de la DGED marocaine. Alexandre Benalla a gravi les échelons doucement mais sûrement depuis qu’il fut introduit dans les rouages du Parti socialiste par l’ancienne ministre de l’Éducation, Najet Vallaud Belkacem, elle-même inféodée à Rabat, aux côtés de Rachida Dati, Myriam Al-Khomri, Audrey Azoulay et bien d’autres.

    L’affaire Alexandre Benalla met à nu la stratégie du Makhzen en France et révèle les dessous de l’acharnement des dirigeants français de toutes obédiences – PS, Les Républicains, La République en Marche – à soutenir la monarchie alaouite et à couvrir les frasques et les dépassements de Mohammed VI. C’est que le régime monarchique de Rabat a de tout temps eu un pied dans les plus hautes sphères du pouvoir en France et, depuis quelque temps, au sein de l’Union européenne où il compte de nombreux lobbyistes rémunérés avec l’argent du peuple marocain détourné par la famille régnante prédatrice protégée par Paris.

    Les frasques du voyou bombardé "chargé de mission" à l’Élysée mettent Emmanuel Macron dans la gêne. Mais le battage médiatique autour de ce personnage sorti de l’ombre par on ne sait qui, ni pour quel dessein, est sciemment focalisé sur ses exactions et ses excès, mais aucun média français n’a cherché à connaître le secret qui se cache derrière son ascension fulgurante depuis François Hollande jusqu’à Emmanuel Macron qui l’a définitivement pris sous sa protection avant qu’éclate ce scandale.

    La France est infestée d’agents secrets marocains qui ont accédé aux fonctions les plus sensibles, jusqu’à avoir accès aux secrets les mieux gardés. Et l’affaire Alexandre Benalla n’est que la partie visible de l’iceberg.

    K. B.

     source https://www.algeriepatriotique.com/

     

    Je crois que c'est ce qu'on peut appeler une "affaire à suivre", si on ajoute ça à sa grande intimité avec le "couple" "présidentiel", son impunité totale et à son logement "de fonction" (non encore perquisitionné), sa voiture "de fonction" (équipée à la James Bond), son port d'arme (d'abord refusé mais "anticipé", puis accordé directement sur ordres du palais), ses cartes et badges d'accès à tous les points sensibles et stratégiques de ce qui était, il y a encore un peu plus d'un an, une "République" et un "État de Droit")...

     

     

    « Vive la République.. Vive la France...Grosse commission »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    bikoz
    Samedi 21 Juillet à 17:54

    en France, plus ça et moins ça va....

    depuis Sarko c'est de plus en plus la Bérésina

     

     

      • Samedi 21 Juillet à 21:49

         

        Je n'ose pas imaginer les réactions autrement outrées qu'actuellement si un collaborateur clandestin et protégé de Sarkozy avait "simplement" tabassé quelques manifestants gauchistes...

        Sans parler de ce qui est révélé depuis quelques jours et qui rapproche la France plus d'une dictature bananière du quart-monde, que de la start-up nation exemplaire promise par le pervers-narcissique décrit par le professeur Adriano Segatori

    2
    Samedi 21 Juillet à 18:03

    Exactitude à vérifier.

      • Samedi 21 Juillet à 21:52

         

        Une autre vérification à faire :

         

        Il paraitrait que ce bon Alexandre (d'après l'avocat "du Milieu" -selon sa propre auto-description- Karim Achoui, qui aurait formulé plusieurs demande de port d'arme -refusés- pour celui qui aurait été à l'époque son garde du corp) serait "très sensible à la cause musulmane et à la Ligue de défense judiciaire des musulmans"

         

        Il paraitrait aussi que son mariage qui devait avoir lieu ce 21 juillet a été annulé

         

         

        (C'est les habitants d'Issy-les-Moulineaux qui vont être contents...)

         

    3
    Samedi 21 Juillet à 20:08
    Pangloss

    Macron éprouve une attirance perverse pour ces quasi-voyous, ces personnalités border-line, ces gens qui se plaisent dans la transgression des règles et des lois dont il aime à s'entourer. Une manière de s'encanailler pour ce fils de bourgeois de province.

    La fête de la musique, ça n'arrive qu'une fois par an! aww

      • Samedi 21 Juillet à 21:57

         

        J'aimerais que ce ne soit qu'une fantaisie de gosse de riche en mal de provocations, comme se laisser draguer par une amie de sa mère, ou faire venir un rapeur "noir et pédé" et son orchestre sous les drapeaux de la République.

        Il y a une marge avec offrir autant d'impunité amicale d'une efficacité redoutable et autant d'avantages matériels et de moyens techniques phénoménaux à un individu "très sensible à la cause musulmane" , selon Karim Achoui, radié de l'ordre des avocats pour manquement à la déontologie

         

    4
    Souris donc
    Lundi 23 Juillet à 18:12

    Tous tels qu'ils sont draguent l'électorat des cités. Depuis que Terra Nova a expliqué que l'immigration était le nouveau prolétariat. Les damnés de la terre dont les voix sont précieuses.

      • Lundi 23 Juillet à 20:17

         

        Ce serait (presque) de bonne guerre si s'agissait simplement de courtiser un électorat particulier en distribuant quelques subventions inutiles et couteuses mais habituelles, mais là, c'est aller beaucoup plus trop loin :

        - quelques pépites très éloignées du nouveau prolétariat des banlieues, mais très proches de ce qui nous sert encore de "pouvoir" et qui semblent s"en servir plutôt que d'être utilisées.

         

        - Mohamed Sahou, référent indispensable pendant la campagne au mouvement En Marche, un "type bien" selon le candidat, bien que partisan avoué du régime d'Erdogan, soutien actif du C.C.I.F., etc... qui aurait simplement "fait quelques trucs radicaux"

        - Yassinene Belattar "conseiller spécial présidentiel pour les banlieues", pseudo humoriste raciste et musulman intégriste militant convaincu, persuadé que le problème c'est "l'homme blanc de plus de 60 ans"  -formule reprise par "son frère" Macron qui parle de "mâle blanc dominant"-.

        - "Makao", de son vrai nom Gloirdy Bakwa Malary "ancien garde du corps" du candidat à la présidence, toujours accueilli actuellement à bras ouverts par le Président (et madame), à la fois relation de Maxime Benalla et de Jawad Bendaoud, lui même relation involontaire et logeur des terroristes du Stade de France et du Bataclan

        et, last but not least

        - Maxime Benalla, faux flic suréquipé et pseudo-colonel de gendarmerie habilité secret défense, intime du couple présidentiel et de leurs activités publiques et/ou privées, ancienne relation de l' "avocat du Milieu" (radié) Karim Achoui qui a tenté (en vain) de lui faire obtenir un port d'armes et qui le présente comme "très sensible à la cause musulmane et à la "Ligue de Défense Judiciaire des Musulma

        (excusez-moi pou les oublis éventuels)

      • Souris donc
        Lundi 23 Juillet à 20:20

        Me de Castelnau.

        Gare au gorille.

        C'est à travers de larges grilles,
        Que les femelles du canton,
        Contemplaient un puissant gorille,
        Sans souci du qu'en-dira-t-on ;
        Avec impudeur, ces commères
        Lorgnaient même un endroit précis
        Que, rigoureusement, ma mère
        M'a défendu d’ nommer ici.
        Gare au gorille !...

      • Lundi 23 Juillet à 20:40

        Un gorille multi-cartes, fidèle (ou pas) à ses convictions: Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, Emmanuel Macron, Brigitte Auzière-Trogneux, Kiddy Smile and her orchestra, etc...

        mais les "commères" sont-elles les seul·e·s à lorgner ?

        .../...

        PS. article de   

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :