• Western catastrophe inconvenant

    Il était une fois un "petit âge glaciaire" qui s'installa sur notre planète: une période relativement froide (moins de 1°C. d'écart avec les "moyennes saisonnières") mais couvrant approximativement la période du début du xive jusqu'à la fin du xixe siècle.

    Très longtemps, les causes ont été mal connues ou imprécises: activités volcaniques intenses réduisant l'ensoleillement... perturbations répétitives et prolongées de l'activité solaire... changement de direction ou d'intensité du Gulf-Stream... etc... Un refroidissement favorisant l’extension des glaciers et des banquises qui reflètent alors d'avantage de lumière solaire vers l’atmosphère, aggravant ainsi le refroidissement en un cercle vraiment vicieux...

    Rien que de réellement inévitable mais difficilement explicable, un peu comme l'extinction des dinosaures, les grandes famines du Moyen-Âge, la disparition de l'homme de Neandertal, l'élection présidentielle française de 2017, le cycle des moussons en Asie, les périodes caniculaires de ces dernières semaines ou l'attrait soudain des jeunes élites sub-sahariennes pour l'Europe.

    Mais ça, c'était avant...

    Apocalypse cow-boys  

    Selon le chercheur britannique Mark Maslin, la colonisation de l'Amérique par les européens serait à l'origine de cette catastrophe écologique mondiale ayant duré près de 600 ans: "Quand les Européens sont arrivés en Amérique, ils ont causé tellement de morts et de maladies qu’ils ont changé le climat mondial."

    L’arrivée des Européens sur le continent américain aurait fortement participé à un déclin des températures au 16e siècle

    56 millions de morts amérindiens causés par l’arrivée des Européens sur le Nouveau Continent à partir de la découverte du continent en 1492, ainsi que par l'arrivée plus tardives d'aventuriers, d’évangélistes et de nombreux "colons" et "pionniers" chers à nos illustrés d'aventures juvéniles... 90 % de la population autochtone a donc été décimée par les massacres, l’esclavage, les guerres et les maladies importées. Ce génocide aux impacts historiques et sociétaux encore présents aujourd’hui aurait également eu un effet décisif sur le climat mondial en modifiant profondément les modes d'exploitation des ressources naturelles et en réduisant les surfaces agricoles cultivées au dépend d'une reforestation sauvage anarchique (la nature "recouvrant ses droits") impliquant une absorption accrue du CO2 présent dans l’atmosphère et réduisant d'autant l'effet de serre nécessaire pour maintenir un climat tempéré. (librement mais fidèlement adapté de MétéoMédia)

    Si j'ai bien tout compris, quand la nature recouvrait ses droits, c'était pas bon pour la nature... Mais il faudrait croire par ailleurs que Buck John, Kit Carson ou Hopalong Cassidy ne coupaient jamais d'arbres pour bâtir leur ranch ou clôturer leur pelouse et qu'ils ne cultivaient même pas un petit carré de maïs bio pour leur pop-corn ou quelques plants de tabac à chiquer...

    Par contre, je crois comprendre mieux la frénésie des Etats-Uniens contemporains à détruire obstinément toutes les statues et autres images de Christophe Colomb, de Buffalo Bill ou du général Lee, et des colons en général et de leurs descendants jusqu'à la 50me génération, ou des hommes blancs en particulier... 

    En revanche, je ne comprends pas que le premier venu des profs d'histoire-géo anti-fasciste mais pro-écolo n'ait pas fait de rapprochement entre les fumées et tout le gaz carbonique dégagés par les fours crématoires pendant les années les plus sombres de notre histoire entre 1930 et 1940 de notre ère, et le réchauffement climatique actuel...

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    14 commentaires
  • Pas nouvelles de France :

    • Menus halal ou sans porc dans les cantines scolaires, quelques prisons et hôpitaux et de nombreuses sandwicheries...

    • Abattage "rituel" encadré par l'état français à l'occasion de l'Aïd El Kébir (10 dhû al-hijja -ce 12 août prochain-)...

    • "Mode" islamiste, adoptée et promotionnée par les grandes marques de prêt-à-porter et de sportswear...

    etc... parmi les plus futiles et les plus familières de nos vieilles nouvelles habituelles.

     

    "Le cochon n’est pas dans son assiette..."

    je répète: "Le cochon n’est pas dans son assiette !"

    F.L.C. vaincra

    Fondé en 2010, le F.L.C. a très peu fait parler de lui, excepté dans les premiers mois qui ont suivi sa création grâce à quelques articles sur des sites aussi divers que Fdesouche ou Mediapart qui apportèrent chacun leur vision de ce mouvement revendicatif. Le F.L.C. pour "Front de Libération du Cochon" s'est donné pour but de lutter contre le halal et tout ce qui représente l'islam en France et en Europe.

    A l'époque, un journaliste avait rencontré et interviewé le "Cochon en Chef", extraits:

    "Nous pensons que dans la société française, il y a un vrai problème avec une islamisation de plus en plus importante. Pourquoi le cochon ? C’est devenu un symbole de lutte contre l’islam, et contre le halal pour commencer. C’est donc le premier cheval de bataille du F.L.C., qui considère l’abattage rituel musulman comme un acte politique, et non religieux."

    "L’Islam est une religion de guerre et c’est un danger pour les futures populations européennes. Selon le Front, le halal n’est que la partie visible de l’iceberg d’une religion qui veut tout contrôler avec les dérives qu’on connaît : lapidation, charia, etc... ". Et quand on évoque avec lui une possible distinction entre Islam modéré et Islam radical, le militant rétorque : "C’est de la poudre aux yeux tout ça, il y a juste des musulmans plus intelligents que d’autres. (...) Au contraire, l’Islam modéré est presque plus pernicieux, plus dangereux."

    Le F.L.C. annonce sa création lors d’une conférence de presse (clandestine) en région lilloise…

     

    Le "Front de Libération du Cochon" noue des alliances

     

    Si le "Cochon en Chef" jugeait bon de préciser: "Nous ne sommes pas islamophobes, nous sommes des 'islamo-résistants' [qui faisons] quelque chose de sympa, de potache (...) pour dédramatiser le combat...", le fondateur du C.C.I.F., lui, dramatisait à l’extrême mais au nom de la société toute entière: "Ce genre de collectif peut prêter à sourire mais derrière ces actions clownesques, il y a un message très dangereux pour la société toute entière (...) on utilise délibérément la fanfaronnade, pour mieux infiltrer les esprits."

     

    liens dramatisants pour visiteurs islamo-résistants: 

    Notre pays connaît un processus d’islamisation qui pourrait être fatal

    "... Rien n’est fait pour arrêter ou freiner l’islamisation de notre pays. La laïcité, qui aurait pu être utilisée pour contenir l’islam, continue de servir prioritairement comme par le passé à combattre le catholicisme, en s’attaquant à ses crèches, ses cloches ou ses croix. Plus grave encore, la manière dont ce principe est interprété par le Système en fait un instrument de promotion de la religion musulmane."

    David Engels: "Le déclin de l’Occident n’est pas un accident de parcours"

    " Taire volontairement la réalité des processus culturels qui se déroulent actuellement - que ce soit l’immigration de masse, le vieillissement de la population, l’islamisation, l’intelligence artificielle, la dissolution des États Nations, l’auto-destruction du système scolaire et universitaire [...] la transformation de la démocratie en technocratie - revient, à mon avis, à un acte de haute trahison avec des conséquences durables."

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires
  • Est-ce à cause d'une éventuelle médiatisation estimée comme médiocre de ses interventions, conférences et prises de parole... à cause d'un succès jugé trop modeste enregistré par ses conseils, ses actions et ses mots d'ordre... à cause d'un désamour progressif de la part de ses partisans et adorateurs institutionnels...?

    Est-ce la crainte de ne pas se montrer à la hauteur des espérances de papa, des amis de papa, et des plusieurs milliards de jeunes gens gentils sur la Terre...?

    Est-ce pour mener, parallèlement à son sacerdoce bénévole, une carrière artistique comme maman-chanteuse en vue de l'Eurovision...?

    Est-ce pour se faire un peu d'argent de poche pour aller à "Nature et Découvertes" changer son bonnet de laine recyclée un peu mité... pour y acheter une nouvelle "GOBI", sa gourde rouge éco-responsable... pour enfin pouvoir faire réparer le dring-dring de son vieux vélo et mettre des chambres-à-air neuves...?

    Greta Thunberg fait ses débuts dans la chanson

    (avec le groupe "The 1975", pour alerter sur l’urgence climatique...)

    "Nous sommes au début d'une crise climatique et écologique. Et nous devons l'appeler telle qu'elle est : une urgence (...) Nous devons admettre que nous sommes en train de perdre une bataille. Nous devons reconnaître que la génération précédente a échoué (…) mais l'homo sapiens n'a pas encore échoué. Oui, nous échouons, mais il est encore temps de tout changer (...) Il est temps de se rebeller..." 

    Une chanson écrite à partir de larges extraits de son fameux discours prononcé au "Forum Economique Mondial" de Davos de 2019. intello

    Les bénéfices de la vente du disque seront reversés à un mouvement international "de désobéissance civile en lutte contre l’effondrement écologique et le réchauffement climatiquehe

    Les milieux bien informés ne savent pas encore si Greta suivra le groupe lors de sa prochaine tournée mondiale. wink2

    Elle a retiré de son site sa photo avec un tee-shirt à la gloire des "antifas": elle ne savait pas ce que ça voulait dire... cry

    pas cette chanson... non, non, non...

     

     

     

    * NB.: "La prochaine fois je vous le chanterai" était une émission de France Inter, quand celle-ci était encore une radio du Service Public et de qualité, présentée par Philippe Meyer, évincé après plus de 16 ans d'audiences hebdomadaires record, sans que l'on sache si c'était parce-que les chansons souvent méconnues ou oubliées qu'il présentait étaient trop éloignées des souhaits du show-biz et de l'industrie du disque, ou à cause de ses prises de position publiques contre le directeur de Radio-France de l'époque, monsieur Mathieu Gallet, pendant les grèves de 2015...?

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires
  •  

    Street-art

     

    Photographie d'un "tag", vue sur le profil Facebook d'un nîmois (monsieur Fethi B., semble t-il...?)

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  •  

    "Bientôt l'on nous fera payer l'air que nous respirons" (John Ball - prédicateur anglais du XIVme siècle, figure importante de la révolte des paysans.)

     

    Dans un monde futuriste l'environnement est dégradé de façon spectaculaire et l'air est devenu une denrée rare...

    toute ressemblance... etc... etc...

    "Dans un monde futuriste (lors de la sortie du livre en 1973) l'environnement est dégradé de façon spectaculaire et l'air que nous respirons est devenu une denrée si rare qu'il est désormais rationné et facturé; inversement toute consommation inférieure à la norme établie est aussitôt suspectée et réprimée par un "Big Brother" de l'environnement et des finances.

    "L'homme a maintenant un "compteur à air" greffé sur le dos et est tenu de l'économiser au point qu'il est strictement interdit de se livrer à des abus tels que "respirer des fleurs, monter un escalier en courant ou rire, simplement".

    "Des émeutes éclatent régulièrement en raison de l'augmentation du prix de l'air. De nouveaux compteurs, toujours plus "performants" et plus coûteux sont régulièrement imposés à la population...

    "Dans certains quartiers l'air est si pollué qu'il est gratuit et les gens y meurent dans une indifférence générale tandis que, dans d'autres quartiers, des enfants aisés jouent et courent dans des espaces-verts réservés avec leur animal de compagnie... 

    toute ressemblance... etc... etc...

    Toute ressemblance avec... etc... etc...

    L’histoire est racontée par un jeune garçon qui traverse les différents quartiers de la Ville, à travers des rues vides et sans vie...

    toute ressemblance... etc... etc...

    toute ressemblance... etc... etc...

    toute ressemblance... etc... etc...

    toute ressemblance... etc... etc...

    toute ressemblance... etc... etc...

    toute ressemblance... etc... etc...

    toute ressemblance... etc... etc...

    Dans un monde futuriste... forcément.

     

     

     

     

     

      

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    22 commentaires
  •  

    الجزائر كانت لنا

     

    L'Algérie, elle était à nous !

     

    Au temps béni des colonies les radios françaises diffusaient -entre La famille Duraton, Sur le banc, l'Homme des vœux Bartissol, Signé Furax, ou 100 francs par seconde-  moult musiques orientalistes et autres chansons arabisantes, éducatives mais rigolotes, à l'intention des français métropolitains pour leur faire découvrir les richesses à venir au cours des prochains siècles par delà la Méditerranée.

    Nul auditeur, distrait ou perspicace , ne pouvait imaginer, à ce moment de notre histoire, qu'il allait participer à un crime contre l'humanité et pousser à l'incitation et l'excitation à la haine raciale et religieuse...

    Comme quoi, Même avec Dieu à nos côtés...

     

    "Quand Jésus-Christ créa la Coloniale"


     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    23 commentaires
  • Non... Pas moi... bien que, des fois...

    Tiens, par exemple, rien qu’aujourd’hui: entre la venue prochaine -dans moins d'une semaine- de Greta Thunberg à la tribune de l'Assemblée Nationale pour y donner une conférence sur le réchauffement des océans et son influence sur la disparition annoncée des coquillages, fruits-de-mer et autres crustacés, et la démission précipitée de notre ministre d'Etat de la Transition Écologique et Solidaire, apparemment peu soucieux de débattre avec la petite pasionaria du climat... je me demande si on ne nous cache pas des trucs... 

     

    Mais sinon, à part ça...

    ...une découverte, au fil du web

    Jean-Paul Gavino

    "Nous nous battons contre une machine infernale "pot de terre contre pot de fer", contre la "pensée unique". Je doute de la victoire par rapport à l’inégalité des forces en présence, mais j’ai décidé pour mes fidèles amis, pour mon fidèle public, pour tous les gens bâillonnés, de chanter encore ce que je pense, ce qu’ils pensent. C’est pourquoi le combat continue !"

    J.P. GAVINO en 1999; ç'aurait pu être écrit ces jours-ci...

    "J'EN AI MARRE" - Jean-Paul Gavino - enregistré en 2006

    J'en ai marre de voir les cabots à la télé,
           faudrait un bon coup de balai
    J'en ai marre de leur suffisance étalée
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de voir ces gauchos écolos
           qui sont tous un peu mégalo
    J'en ai marre qu'on nous traite toujours de facho
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de tous ces donneurs de leçons
           qui nous insultent sans façon
    J'en ai marre qu'on nous prenne toujours pour des cons
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre...

    Je veux que ça pète, je veux que ça claque
    Je veux que ça saute, je veux que ça casse

    J'en ai marre de payer toujours des impôts
           qui partent en fumée aussitôt
    J'en ai marre de porter l'Etat sur mon dos
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de voir salir notre drapeau
           par les complices des cocos



    J'en ai marre de les entendre à tous propos
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de voir falsifier notre histoire
           par tous ces puissants au pouvoir
    J'en ai marre que l'on bafoue notre mémoire
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre

    (refrain)

    J'en ai marre qu'on insulte toujours notre armée,
           pour nous soldats à tout jamais
    J'en ai marre de les voir si mal aimés
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de voir la France abandonnée
           à l'impuissance condamnée
    J'en ai marre de cette Europe assassinée
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre d'entendre siffler la Marseillaise
           par ces jeunes à l'âme peu française
    J'en ai marre de voir toutes ces voitures en fournaise
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre

    (refrain)

    Ça n'a pas vieilli...

     

    Gavino, un chanteur "pied-noir", tout comme Jean-Pax Mefret ("vous allez me traiter de réac", "Le vieux soldat", "Le chant des partisans"...). Les incontournables observateurs/enquêteurs sur l'extrême-droite contemporaine de "REFLEXes", hébergés comme "la Horde" sur  Samizdat ne s'y sont pas trompés qui les ont associés ensemble et avec Docteur Merlin (qui n'est pas pied-noir) pour dire tout le mal qu'ils en pensent, poursuivant l'amalgame jusqu'à placer Philppe Clay et Michel Sardou parmi les "rockers identitaires français"... (https://reflexes.samizdat.net/le-rock-identitaire-francais)

     

     

    à propos... 

    Niouze ou secret de Polichinelle ?

     
     

    Après les jugements portés par les critiques musicaux de REFLExe sur la musique qu'il n'aiment pas, et un précédent article "A quoi jouent les antifas"quelques précisions à propos de leur hébergeur commun "samizdat" (ainsi que de plusieurs autres sites ) "http://www.samizdat.net/"

     
     

    Samizdat: En URSS et dans les pays de l"ancien "bloc de l'est", ouvrage diffusé clandestinement sous forme ronéotypée, en raison d'une impossibilité de le faire éditer de façon légale et régulière du fait de son caractère politique ou social jugé dissident et subversif par le pouvoir communiste et des risques encourus par leurs auteurs

     

      Samizdat(.net): Plate forme numérique communiste libertaire "d'étude, de formation et de lutte contre l'extrême droite" offrant des hébergements de sites WEB et des messageries anonymisés, gérée par un "hacktiviste du net" employé du journal "Le Monde" en kollaboration étroite avec certains services la Police Nationale et de la magistrature.  
       

    Profession de foi de Aris Papathéoudorou "Samizdat.net - l’histoire d’un projet de médias alternatifs sur l’Internet" (Pour une communication alternative - L’appropriation militante du Net et des logiciels libres Samizdat et l’action politique Devenir acteur de sa propre communication -..) sur https://www.persee.fr/doc/

     

    Aris Papathéodorou, directeur artistique au Monde et ferme soutien des antifas

    Personne ou presque personne ne connaît le nom d’Aris Papathéodorou, directeur artistique du quotidien Le Monde depuis 2011. Rien d’étonnant à cela, le rôle du directeur artistique est de s’effacer derrière son œuvre. Plus surprenant de constater que Aris Papathéodorou est la cheville ouvrière des réseaux communément appelés antifas... Sous cette appellation générique se cache un réseau anonyme de délation, en relation étroite avec certains cercles de policiers et de magistrats. La constellation est variée avec les sites La Horde, RaDAR, Sud Education Paris etc... Ces sites partagent deux points communs, ils sont spécialisés dans la délation à caractère policier et ils sont administrés pour la plupart de manière anonyme mais sous la même bannière, samizdat.net... Les sites abrités par Samizdat sont du côté du chasseur de primes. Ils scrutent et dénoncent de très hypothétiques extrémistes supposés de droite, via leurs relations policières et judiciaires.

    (source "Observatoire du Journalisme")

    Les financiers du Monde, Pigasse et Niel, soutiens du site antifa de délation La Horde

    On sent chez Papathéodorou la frustration de l’idéologue fasciné par l’action, mais tranquillement cantonné dans l’intendance, moins exposée et plus lucrative. On le trouve en 1994 dans le soutien à Florence Rey et Audry Maupin, les deux tueurs de la Fusillade de Vincennes (5 morts, 6 blessés). Avec d’autres libertaires, il cosigne une déclaration attestant de leur proximité avec les terroristes : "Oui ce sont des camarades, oui nous avons milité ensemble". Ce ne sont pas les seuls car on découvre dans son orbite un ancien d’Action directe Claude Halfen dit “Casquette”. En 2015 et bien qu’il le récuse, Halfen a été clairement identifié comme étant l’administrateur de La Horde. Soupçonné d’avoir participé, le 31 mai 1983, à la fusillade de l’avenue Trudaine à Paris, dans laquelle deux policiers sont tués et un troisième grièvement blessé , il est acquitté faute de preuves.

    (source "Contre-info")

       
     

    Curieusement (ou pas), ni "Les Inrocks", ni "Libé", ni "Street-Press", etc.. qui voient dans les "antifas" un banal et presque salutaire "militantisme de veille" (contre l’extrême-droite) ne rapportent cette filiation discrète mais officielle....

     



     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires