•    Au risque de ne pas vous décevoir...
     
     

     

    Cohn-Bendit et moi

    Il y a, finalement, un certain nombre de points non-communs entre "Dany" Cohn-Bendit et moi...
     
    Dès le départ, déjà, en l'année 1968, sa notoriété était plus grande que la mienne, mais je n'en fus/ne suis/ne serai point jaloux; malgré ça, je ne me souviens pas d'avoir suivi ses faits et gestes et ses dits avec une assiduité fervente . Pour être honnête, je dois avouer qu'il a eu le même comportement à mon égard.
    Quand je suis allé en Allemagne, ce n'était pas pour y rejoindre les "mao-spontex" ou le "Revolutionärer Kampf" et discuter du matin du grand-soir, mais pour faire 18 mois de service militaire dans une caserne d'infanterie de la Forêt-Noire avec de la neige jusque-là... et pas non plus pour y faire remarquer être un "juif-allemand" -ce qui aurait été plus culotté à déclarer une trentaine d'années plus tôt-.
    Dans les années 69, "années érotiques", je n'étais pas du tout, mais alors pas du tout, attiré et fasciné par une compagnie de petits garçons et petites filles fascinés et attirés par ma braguette et par son contenu...
    Par la suite, je ne suis pas passé, un peu à sa façon,, irrésistiblement mais hardiment, de la dictature du prolétariat mondial à la dictature internationale du  capital...

    Je ne suis pas non plus un amateur, même très modeste, du jeu télévisé appelé football, je me fous comme de ma première paire de crampons de savoir qui va gagner, de la-Motte-Beuvron ou de Saint-Just-en-Chaussée, de la France ou de l'Allemagne, du Qatar ou du Koweït, et ça ne me dit pas plus que ça de parler balle au pied avec Emmanuel Macron Monsieur le Président.
    Alors, quand je tombe sur un article qui parle de Carim Ben-Zemma, un footballeur français comme son nom l'indique pas, mais jouant en Espagne, forcément, je suis obligé de faire des recherches... Surtout parce que ça parle aussi de "La Marseillaise", faut bien dire (à ce propos, je vous conseille un article qui n'a pas eu les succès que j'escomptais...)

    Cohn-Bendit et moi

       
           
     
     

    Karim Benzema (*):

    "La Marseillaise appelle à faire la guerre et je n’aime pas ça"

    Sa parole publique est rare mais ne laisse jamais indifférente. Karim Benzema, l’attaquant français du Real Madrid, a accordé une interview à l’édition espagnole de Vanity Fair, dans laquelle il a expliqué pour la première fois pourquoi il ne chantait pas La Marseillaise à l’époque où il jouait en Bleu, ce qui lui avait été maintes fois reproché.

    "Si l’on écoute bien (sic), La Marseillaise appelle à faire la guerre. Moi, je n’aime pas ça"

    .../...

    S’il traverse une saison compliquée sur le plan personnel avec le Real Madrid – seulement 5 buts en Liga -, Karim Benzema, sous contrat jusqu’en 2021, croit toujours en ses qualités. "Je joue pour ceux qui savent apprécier ce que je fais sur le terrain. Ceux qui viennent au stade pour me siffler, ils sifflent. Je ne vais pas les changer." Et d’ajouter : "Nous, les grands joueurs, nous sommes toujours critiqués. Parce que nous faisons vendre du papier."

    sud-ouest du 17/04/2018

     
    "Le coran appelle à tuer les juifs et les chrétiens et je n’aime pas ça"
    "Si  on lit bien" le coran appelle à faire la guerre ("sainte") aux mécréants et aux infidèles,et moi j'aime pas ça.
    "Si on écoute bien" la Marseillaise... c'est pas faux. Mais "si on écoute mieux", on s'aperçoit que les "bataillons" qui ont été formés le "sont contre la tyrannie dont l'étendard sanglant est levé contre nous"...  
    Quant à notre Cohn-Bendit qui affirme (quand il est en France ?) supporter l'équipe de France plutôt que celle d'Allemagne lors de championnats, il doit être bien malheureux quand son équipe favorite a gagné...  pauvre Daniel...
       
    Le boxeur Patrice Quarteron (*)
    n'a pas tardé à lui répondre (par un long message) sur sa page Facebook:
     

    T’es un con depuis bien longtemps.
    Tu es un con à multifacettes.

    Déjà avant a sextape de Vallbuena ("je ne savais pas que tu allais monter une succursale de Youporn"), tu nous as montré à quel point tu pouvais être une pompe à merde.

    Je n’ai jamais aimé ton insolence, des fanfaronnades, tes claquettes condescendantes face à l’hymne national.

    Ton culot à mâchouiller ton chewing-gum pendant que d’autres chantent la Marseillaise, la main sur le cœur et les yeux dans l’histoire (pour ton information, la Marseillaise, c’est le chant patriotique de la Révolution française, ça devrait te rappeler quelque chose dans ta cervelle de con).

    Le foot t’a abandonné.

    Il t’a laissé de côté, toi, petit Karim, perdu dans tes propres ambitions.

    À force de cracher sur la Marseillaise, tu t’es noyé dans tes propres mollards.

    Dans ta course vers la honte, tu as filé tout droit vers la défaite.

    Dans ta couardise, ta bêtise congénitale, ton esprit de survie (choisi celle que tu préfères),

    Tu as tenté de te redorer le blason.

    De te lustrer les bourses.

    D’astiquer le scrotum.

    Histoire de parfaire ton image.
    Tu nous as sorti les bijoux de familles,

    Dévoilé des burettes bien intègres,

    Pour nous montrer tes joyeuses bien fermes,

    Tu nous as pondu un beau documentaire, avec l’aide de ton pote, le pseudo gangster de Meudon la forêt,

    Le fils à papa de Booba, alias maxi blarf

    Le garçon à sa maman magistrate,

    Un documentaire où tu tentes de nous la faire gober jusqu’à la garde,

    Baloches comprises.

    Ton film n’est pas un film.

    C’est de la propagande.

    La complaisance à l’état pure.

    T’a beau nous la jouer « valseuses » à Madrid, on n’est pas dupe.

    Tu as joué trop longtemps le mauvais rôle.

    Tu as joué trop longtemps au Caïd de quartier.

    Tu as joué trop longtemps la carte du racisme.

    Du chantage.

    De la mafia de vestiaire.

    Du loup solitaire.

    Du "non-moi je vaux mieux que ça, ma seule patrie, c’est moi-même !".

    La France, encore une fois, se drape dans son drapeau bleu blanc rouge.

    Tu décides de rester en dehors de cette communion nationale.

    Je te plains, seul, sur ton banc, avec ton petit ego alors que la Patrie France est levée comme un seul homme aux noms de Mbappé, Giroud, Payet, Pogba, Griezmann….

    Franchement, ça doit faire mal au cul.

    Mal comme si tu avais bouffé un kilo de piments rouges avant de t’asseoir sur un cactus juste après être fait sodomiser par Rocco Sifredi.

    Je n’imagine pas ta douleur mec.

    Tu peux profiter de ton argent gagné durement pendant tes matchs.

    Parce que c’est tout ce que tu auras.

    L’estime de ton pays.

    La joie de gagner en France.

    L’incroyable puissance des hurlements des supporters au stade.

    La fête de la planète de foot "France".

    Tout cela, tu ne l’auras jamais.

    C’est raté.

    Fini.

    C’est le trou noir de ta carrière.

    La fistule qui te démangera toute ta vie.

    Mais je suis beau joueur.

    Je tiens à te remercier, car sans toi, on perdrait assurément !

    Tu es un poison.

    Tu es comme le cancer du pancréas : tu bouffes tous les organes que tu côtoies.

    Tu aurais certainement filmé tous les joueurs nus sous les douches avant de les menacer de diffuser les vidéos !

    Tu aurais peut-être saboté les freins de la bagnole de Griezmann ! (en tout cas, je suis certain que tu ne serais pas allé jouer avec le petit Hugo, le fils de ce policier tué par un fou à Magnanville)

    Pour une fois, tu ne seras pas un artisan de la défaite de ton pays.

    Ce pays qui a subvenu aux besoins de ta grand mère qui survivait grâce aux restos du cœur pendant que tu t’épilais l’anus dans ta villa, histoire de faire "plus présentable".

    Quant aux autres joueurs….

    Les vrais.

    L’équipe de France quoi !

    Nos champions !
    Ceux qui ont l’esprit collectif !
    Nos modèles !
    Vous allez entrer dans l’histoire !
    Avec un grand H l’Histoire.

    Votre unité, votre magnifique état d’esprit, vos jeux de jambes, vos tours de passe-passe, votre simplicité, votre humilité et votre courage nous donneront à tous, nous les Français de base, les perdus, les riches, les pauvres, les indignés, les résignés, les envieux, les fans, les anti-foots, les sans-maillots, les perdus de la politique, de la foi, les athéistes du sport-co, les chauves, les blonds à chemise rose, les roux à pull vert, les petits à tee-shirt jaune, les gros du bide, les bodybuildés, les mous du genou, les fans de bière, les adultes, les adolescents, les adulescents, les enfultes, les enfants, les moustachus, les « à barbiche », les intellos, les cons, les Français du bout du monde, les Français d’à côté, les blacks, les blancs, les beurs, les asiats, les racistes, les négationnistes, les "francs maçonnistes", les révisionnistes, les républicains, les démocrates, intouchables… Vous nous donnerez à tous la fierté d’être Français !
    Merci !

    Votre victoire, c’est notre victoire.

    Comme le dit votre capitaine, "l’aspect social et l’état d’esprit sont aussi très importants". Alors, vous jouerez collectif. Vous nous donnerez envie de vous soutenir.
    Vous vous dépasserez, et nous vous pousserons.

    L’union avec les supporters, c’est un lien indéfectible qui pousse vers la victoire.

    C’est une force sans nom, un moteur de fusée, un battement de cœur en plus, une respiration de plus, un état d’esprit de plus.

    Votre entraineur est un sage.

    Il faut aimer pour donner.

    Vous aimez la France.

    Vous êtes mes potes azur.

    Vous êtes mes potes en bleu.

    Vous êtes la France black, blanc, beur !

    Allez, venez tous sous mon drapeau ; "Y a d’la place pour tous les marmots".
    Et on chantera ensemble.
    On la chantera cette marseillaise.
    Le cœur haut,
    Le verbe sûr,
    Avec le cœur des 67 millions de cœurs qui battront à l’unisson.

    Bien cordialement

     

    ... et parce-que j'ai pas fait toutes ces recherches pour rien:

     Patrice Quarteron  VS  Karim Benzema

    Amis sportifs, bonsoir...

    "Quand vous portez un drapeau d'un pays où vous ne vivez pas, on vous dit "bravo, j'adore, c'est courageux, c'est un signe d'ouverture. Quand on porte le drapeau du pays dans lequel vous vivez, où vous payez vos impôts, avec lequel vous souffrez, aimez, combattez, on vous dit :"t'es un chien, un putain de facho". Je porte mon drapeau fièrement. Et j'emmerde les fils de putes qui préfèrent se sentir américains, marocains, russes etc tout ça parce qu'ils vont en vacances une semaine dans un autre pays et reviennent en se sentant étrangers à leur propre pays. Soyez patriotes et reconnaissant. Vous devez tout à la France"

       

    Amis sportifs, bonsoir...

    Crachats après La Marseillaise :

    la mise au point de Karim Benzema

    Karim Benzema est extrêmement choqué de l'interprétation qui est donné à cet acte, en général anodin, pratiqué par tous les footballeurs du monde

    Un tel crachat n'était pas le bienvenu à ce moment précis, en de telles circonstances, mais Karim Benzema conteste avec fermeté l'interprétation scandaleuse auquel il donne lieu

    Le champion de boxe thaï Patrice Quarteron,

    nouvelle coqueluche de la droite conservatrice

    L’ancien champion du monde de boxe thaï est pris en exemple sur les réseaux de droite et d’extrême droite.

    Il a reçu les félicitations de Laurent Wauquiez, Florian Philippot et Marine Le Pen pour ses prises de position.

    Pour ceux qui aiment le sport

    selon le site "20minutes"

       

    Karim Benzema aurait fait un don de

    3 millions d’euros à une mosquée

    D’après le site lebuteur.com, Karim Benzema aurait fait un don de 3 millions d’euros à la construction d’une mosquée dans sa ville natale, Lyon. 

    L’attaquant du Real Madrid n’aurait pas hésité a faire ce don lorsqu’il aurait appris de la part d’un de ses amis qu’une mosquée avait besoin de 6 millions d’euros pour y achever sa construction.

    Cette information qui n’a pas été confirmé par l’intéressé tombe en pleine polémique. En effet Karim Benzema est la cible de l’extreme droite parce qu’il ne chante pas « la Marseillaise » ou plutôt parce qu’il est musulman et ne chante pas la marseillaise.

    source "journal du musulman" (mars 2013)

     

    Patrice Quarteron tient régulièrement une chronique dans "Valeurs Actuelles"

    extrait de celle publiée le 26 mars 2018, après l'assassinat du Colonel Beltrame

     

    Encore un attentat. Encore un représentant de notre pays lâchement assassiné. 
     
    Encore les mêmes discours, les mêmes sermons de ces grands prêtres du politiquement correct. Aujourd’hui, ils soutiennent les gendarmes, ils sont “Arnaud Beltrame”. Mais hier ? Et demain ? 
     
    A chaque attentat, on me félicite quand je soutiens la police, on m’invite dans les médias, on me propulse homme de l’année. Mais deux jours plus tard, quand l’émotion est retombée et que je tiens les mêmes discours, on me traite de tout. De "fasciste". De "vendu". De "raciste" même.

    Allez dans les banlieues. Vous croiserez ces regards haineux, ces jeunes qui détestent notre pays et son drapeau, ces gens qui ne disent rien mais qui n’en pensent pas moins.

    Vous tous qui refusez de voir la réalité, vous tous qui détestez votre pays, qui contemplez sa destruction sans bouger, qui participez à sa chute en vous taisant ou faisant taire les autres, vous êtes des traîtres. Des apatrides. Vous n’avez aucune face. Aucune fierté. Aucune reconnaissance. Vous êtes tous des hypocrites. 
     
    La vérité, c’est que la fête va bientôt se terminer. Sachez-le : les Français n’en peuvent plus. Ils n’accepteront plus ça éternellement.

       

    Amis sportifs, bonsoir...

    Cantona soutient Benzema

    "Je ne me sens pas français. Moi, je viens de l'univers. Ma mère est née de parents espagnols qui ont fui la guerre civile, mon père est venu de Sardaigne, moi je suis né ici , je me suis construit ici, mais je ne suis pas français: j'ai vécu en Angleterre, j'ai vécu en Espagne, aujourd'hui je vis au Portugal et demain je vivrai ailleurs.

    Frank "Bilal" Ribery peut être aussi ?

       
           

     ...et pour remercier ceux et celles qui ont eu le courage (ou le temps) de descendre en bas de page et "en même temps ™" pour en revenir au titre de l'article:

    Réquisitoire de Pierre Desproges au Tribunal Des Flagrants Délires sur France Inter

    Daniel Cohn-Bendit (14 septembre 1982)

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires
  •  

     

    et moi, je m'enfuifui, je m'enfuyais

    dedicaced to french president

    Allez savoir pourquoi, c'est cette chansonnette enfantine qui m'est venue à l'esprit en jetant un œil rapide sur quelques actualités de ces derniers jour et les réactions du (presque) Pouvoir (presque) Exécutif ?

    et moi, je m'enfuifui, je m'enfuyais

    quick selection of French newspaper titles over the past few days:

     

    Notre-Dame-des-Landes : Emmanuel Macron s'enlise dans la ZAD

    Après dix jours d'opération où 2 500 gendarmes sont mobilisés, l'exécutif ne parvient pas à évacuer les zadistes. À l'image d'un certain François Hollande en 2012.

     

    Notre-Dame-des-Landes : grand rassemblement pour reconstruire la ZAD démantelée

    Reconstruire à partir des ruines. Voilà ce que se sont fixé les zadistes de Notre-Dame-des-Landes hier, en lançant un appel au rassemblement. "L'objectif est que ce rassemblement soit large et pacifique, a expliqué une porte-parole de la ZAD. Il ne faut pas que les gens se laissent impressionner par le dispositif militaire impressionnant. C'est le droit de manifester qui est en jeu"

     

    Notre-Dame-des-Landes : heurts en marge d’un rassemblement de soutien

    À la ferme de Bellevue, les manifestants ont mangé dans une ambiance champêtre, dansant au son du biniou et de la guimbarde, pique-niquant sur de gros troncs de bois. Près de la D81, des stands d'alimentation bordaient le chemin de Suez et certains se reposaient dans les pissenlits, tandis qu'un  camping improvisé était installé avec plusieurs tentes. Mais vers 11 heures, les gendarmes ont repoussé des manifestants "hostiles, voire très hostiles qui harcèlent les forces de l’ordre", selon la gendarmerie.

     

    Les opérations à Notre-Dame-des-Landes coûtent 300 000 euros par jour à l'Etat

    Si les autorités refusent de communiquer sur les dépenses que représentent ces opérations, il est possible de faire une une estimation. Et celle-ci s'élève à 300 000 euros par jour. Soit un coût total de 3 millions d'euros, et 30 000 euros par zadiste expulsé.

     

    Notre-Dame-des-Landes : Gérard Collomb tombe le masque sur la liberté de la presse vue par la Macronie

    Journalistes tenus à l'écart, gendarmes tournant leurs propres images voire portant des brassards "presse" pour ce faire, et un ministre de l'Intérieur assumant le tout sous prétexte d'"objectivité" : cette semaine, le gouvernement a montré à Notre-Dame-des-Landes un mépris total de la liberté de la presse.

     

    Notre-Dame-des-Landes : les riverains excédés par l'afflux de zadistes

    Les habitants de Notre-Dame-des-Landes et des environs veulent en finir avec les heurts qui perturbent leur quotidien.

     

    Notre-Dame-des-Landes : les agriculteurs dénoncent les concessions faites aux zadistes

    Les représentants des agriculteurs de Loire-Atlantique sont sur leur garde. Ils craignent que le formulaire (simplifié) édité vendredi dernier par la Direction départementale des territoires de Loire-Atlantique, à destination des zadistes pour qu'ils déclarent leur projet agricole à l'administration, ne soit en fait un passe-droit par rapport à la législation actuelle.

     

    Notre-Dame-des-Landes: témoignage, l’inquiétude des femmes de gendarmes

    "J’en ai marre que l’on présente parfois les zadistes comme des écologistes pacifistes et que les gendarmes, sur place, servent de chair à canon et qu’on leur donne des moyens pathétiques, s’insurge Virginie Rodriguez. J’ai reçu énormément d’appels de familles de gendarmes qui s’inquiètent vraiment pour leurs maris ou leurs pères. Plus de cinquante ont déjà été blessés, dont certains grièvement."

     

    Notre-Dame-des-Landes : des gendarmes sortent de leur devoir de réserve pour dénoncer la situation

    L'association "Gendarmes et citoyens" évoque dans son communiqué le cas de "deux gendarmes mobiles brûlés par un cocktail Molotov". Selon eux, les officiers ont été envoyés "au casse-pipe" avec des consignes pas assez claires. "Quand un militaire commence à réfléchir à la pertinence de son engagement dans une mission ambiguë sur le résultat à atteindre, il s'approche dangereusement vers une forme de désobéissance passive", préviennent-ils.

     

    Notre-Dame-des-Landes: pour Macron, la “colère” des opposants n’est “pas légitime

    Emmanuel Macron a martelé dimanche que la “colère” des opposants à l’évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes n’était “pas légitime”, promettant que “tout ce qui devra être évacué le sera” à l’issue du nouveau délai de régularisation

     

    Face aux zadistes de Notre-Dame-des-Landes, le gouvernement abat son joker Nicolas Hulot

    C'est le signe que l'heure est grave pour la majorité. Le numéro 3 du gouvernement est envoyé en urgence pour présider la rencontre organisée à la préfecture de Nantes ce mercredi 18 avril en début d'après-midi par la préfète Nicole Klein, avec une délégation d'occupants de la Zad.

     

    Notre-Dame-des-Landes : l'exécutif assure que tout se déroule "normalement"

    et moi, je m'enfuifui, je m'enfuyais

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires
  •  

    Faut vous dire, Monsieur,

    que chez ces gens-là...

     

     

     

     

      Chez ces gens-là...  

    ATTENTION... il s'agit, ici, du "selfie" historique et original, pris par Macron lui-même,

    pour remercier toute l'équipe d'En Marche au lendemain de son élection (triomphale)

     

    voir aussi

    voir encore

     

    Chez ces gens-là...

     

     

    ...on complote et on dissimule en laissant croire qu'un petit quart de électeurs, parmi les moins désenchantés et les plus manipulables par les médias, aurait donné carte blanche à un banquier inconnu mais disposant de moyens matériels, humains et publicitaires ou de désinformation jamais égalés dans le passé, et à sa horde de députés prétentieux mais incompétents, pour démolir la culture nationale et occidentale dans sa totalité, alors qu'on n'est qu'un larbin de financiers cosmopolites et insatiables.

     voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on fait mine de caresser les catholiques dans le sens du poil pour paraitre juste et équitable et on blasphème en prétendant vouloir recréer des liens que la loi de 1905 réprouve entre une république franc-maçonne de la "Fraternité Verte" et une église catholique paganisée depuis des décennies et offerte comme une putain babylonienne apocalyptique,  tout en n'oubliant pas de lui conseiller d'adopter une compréhension bienveillante envers les assassins qui égorgent les curés, les gendarmes et l'ensemble des mécréants de la planète

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on déconsidère le peuple des petites gens qui ne sont rien, sauf parfois illettrés, alcooliques, fainéants et/ou cyniques, en leur débitant laborieusement mais avec un effort professoralement méprisant de vagues bilans et de vagues projets, face au plus populaire (ou "populiste" ???) des journalistes de l'audio-visuel (mais, malheureusement pour lui, mâle, blanc et de plus de 50 ans), en direct depuis la salle de classe d'une école maternelle perdue à Berd'huis, au fin-fond des "territoires", un "reflet des communes françaises", avec une  morgue hautaine que même le président pétaino-socialiste de 1981, ni aucun de ses successeurs, bling-bling ou culbuto n'aurait pas osé afficher.

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on fait popot dans la colotte quand il s'agit de ne pas céder à quelques pouilleux ayant spolié des terres, alors que le premier cul-terreux venu les aurait foutus dehors à coups de fourches et de pieds au cul, ou ayant "libéré" des universités où ils se savent d'instinct incapables d'apprendre et de retenir la moindre chose, tout en se prenant pour des intellectuels de B.D., révolutionnaires engagés, responsables et citoyens... mais "en-même-temps"™, "on" souille son calbar de plaisir et de joie en envoyant des missiles sur le principal opposant chrétien à l'état islamique, une décision illégitime et illégale prise en dépit de toutes les règles de droit international

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on euthanasie hypocritement les vieux, les retraités "privilégiés" qui "ont connu les trente glorieuses", qui "sont plus nombreux que jamais" et qui "vivent de plus en plus longtemps", alors qu'il serait si simple et plus direct d'appliquer franchement l'une des recommandations de la résolution de l'O.N.U. concernant les populations "en déclin et vieillissantes"::

    Les nouveaux défis posés par des populations en déclin et vieillissantes exigeront le réexamen fondamental de beaucoup de politiques et de programmes établis, avec une perspective à long terme. Les questions cruciales qu’il faut examiner comprennent: (a) les ages appropriés pour la retraite; (b) les niveaux, types et natures des prestations de retraite et de soins de santé pour les personnes âgées; (c) la participation à l’activité économique; (d) les montants des contributions des travailleurs et des employeurs pour financer les retraites et soins de santé des retraités; et (d) les politiques et programmes ayant trait aux migrations internationales, en particulier aux migrations de remplacement et à l’intégration de grands nombres d’immigrants récents et de leurs descendants.

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on déconsidère le peuple des gens bien comme il faut et/ Chez ces "Môsieu-Le-Président" là, On déconsidère le peuple des gens bien comme il faut et instruits et cultivés (le théâtre Chaillot, pour eux... pas l'Odéon trop prolétaire, ni populaire théâtre du Rond-Point...), et On les prend pour des quiches

    • en  ne faisant pas ce qu'On pense, en ne pensant pas ce qu'On dit, et en ne disant pas ce qu'On  fait (et réciproquement) -sauf "penser printemps"- par exemple prétendre vouloir assurer l'"Ordre Républicain", tout en laissant les zadistes se réinstaller dans leur zaderie ou en annulant les examens pour ne pas se mettre à dos les occupants des universités libérées...
    • en niquant (façon de parler) tous les efforts continus de sa secrétaire alégalitéfamom: quand On invite trois journalistes, trois mâles et qu'On fait une vague allusion à leurs "confrères féminines" ..
    • en agressant ceux qui croient entrevoir une... "coagulation de mécontentements" (??!!!),
    • etc...

    Pour résumer: "On a essayé de dérouler une pensée pédagogue, mais On n’a pas pu rentrer dans le fond des sujets"

    C'est ballot.

    • Sans compter qu'On avait promis la discrétion et la rareté de La Parole Présidentielle, si précieuse... mais en une semaine, On a cumulé autant d'heures de one man show que durant toute la première année du quinquennat! (sans compter le rôle et  l'interprétation magistrale de Pierre, dans "Pierre et le loup")

    Mais je n'en sais pas plus: c'est le soir ou ma télé est tombée en panne; j'ai regardé un vieux film comique que j'avais enregistré il y a quelques temps...

    je vous propose de le voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     Hé oui, Madame... Y a pas que des lumières...regardez autour de vous, sinon vous pouvez voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    Et puis, y'a l'épouse... l'épouse qui pourrait être la maman, mais qui s'attife et se bichonne comme si elle était la fille, et que même les favorites et les concubines des précédents squatteurs du palais élyséens paraissaient de pures et angéliques nymphettes, mais qu'on écoute toujours ce que ses vieilles ambitions commandent...

     

     

     

     

     

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    On aurait, parfois, presque envie de rejoindre, dans la rue, ces énergumènes ringards et défoncés qui vont jusqu'à bruler l’effigie de "ce gens-là"... Mais il est tard, Monsieur...

    Faut que je rentre chez moi....

     (y a un film historique à la télé)

       voir aussi

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  •  

    Allahu Akbar (version musicale)

    Allahu Akbar (version orchestrale)

     

    "Allahu Akbar" est le cri que pousse tout musulman plus ou moins radicalisé et respectueux des enseignements de son prophète, que l'on annoncerait médiatiquement présumé déséquilibré, quand il envoie dans l'enfer des mécréants un ou plusieurs infidèles à sa religion.

    "Allahu Akbar" d'après mes impressions personnelles et au vu des actualités récentes, signifierait tout simplement "crève ordure",  et pourrait venir de "aqbar" (syn. razzia), un appel au départ des conducteurs de dromadaires, signifiantdans leur langage "massacre, pogrom, génocide, courage-les-gars" et de "allah (daeshèterie)" qui signifierait "fange, étron, excrément, pitain-d'ta-mère" dans le langage des éleveurs et des fervents passionnés de chèvres, boucs et autres biquettes

    "Allahu Akbar", par ailleurs,  est souvent improprement orthographié "Allah Akbar", nous enseigne et nous prévient cordialement Wiki, "chacun devrait savoir que Dans la grammaire arabe, le mot "Allah", comme tous les substantifs, se prononce différemment selon sa fonction dans la phrase (notion de ʼiʻrāb). Ici, "Allah" étant sujet de la phrase, il doit être décliné au nominatif en ajoutant le son "ou" à la fin du mot ; la transcription correcte de l'expression est donc "Allahou akbar" ou "Allahu akbar". Dans les textes dit vocalisés (c'est-à-dire qui notent les voyelles brèves), cela se manifeste par un ḍammah sur la dernière lettre du mot. Et, de plus, pour aggraver encore notre cas, l'expression est souvent mal traduite par "Dieu est grand" qui se dit en arabe  "Allahu kabir" (ﺍﻟﻠﻪ ﻛﺒﻴﺮ). Ici "akbar" est la forme élative de l'adjectif "kabir", qui peut être traduite "plus grand" (comparatif) ou "le plus grand" (superlatif) selon le contexte."

    Allahu Akbar (version longue)

    "Allahu Akbar", nous explique t'on pourtant sur certains sites soucieux de promouvoir le "vivre ensemble", à partir du moment où c'est selon et uniquement selon leurs propres conceptions du "ensemble" et de "vivre", "est couramment utilisé par les musulmans pour se rappeler de l'immensité et de la puissance de Dieu . Cela signifie littéralement "Dieu est plus grand" ou "Dieu est le plus grand ." Tout au long de leur journée et dans la prière en particulier , les musulmans utilisent ce terme pour se rappeler que Dieu est plus grand que la beauté et la laideur de ce monde. Malheureusement, certains extrémistes utilisent cette phrase avant d'effectuer les actes de terreur , qui conduit beaucoup à associer "Allahu Akbar" avec la violence et la destruction...". La preuve: La princesse saoudienne Ameera al-Taweel, s'exprimant en mai 2016 à l'Arab Media Forum, a tenté de rappeler le vrai sens de cette phrase, trop souvent associée selon elle au terrorisme islamiste, Hein..?

    "Allahu Akbar", malgré tout ça, ne semble donc pas du tout du tout être un équivalent à "Deo Gratias", ni à "B’Ezrat Hashemni", ni même encore  à "Hare Krisnha".... C'est le cri traditionnel et la profession de foi d' haschischins revenant à des méthodes d'assassinat d'une barbarie incroyable au XXIe siècle... un genre de "Heil Mahomed", en quelque sorte...

    Allahu Akbar (version longue)

    "Allahu Akbar" c'est aussi un hymne nationaliste appelant à la création d'un grand état impérialiste pan-arabe, régi par une charia efficace. Et, pour preuve, la phrase est inscrite sur un certain nombre de drapeaux musulmans. Dans ce cas, il est plus facile de deviner quelle est la signification la plus probable...

    Est-ce que tu le sais ? Allahu Akbar...

     

    Est-ce que tu le sais ? Allahu Akbar...

     

    Est-ce que tu le sais ? Allahu Akbar...

     

    Est-ce que tu le sais ? Allahu Akbar...

     

    Est-ce que tu le sais ? Allahu Akbar...

     

    Est-ce que tu le sais ? Allahu Akbar...

    Franchement, j'ai oublié de noter à quel pays correspondait chacun des drapeaux ci-dessus... Tant pis ?

     

    Aux amateurs de belles harmonies et de jolies paroles, je conseille de passer directement à l'autre chanson, plus pacifiste, en bas de page de cet article. Les autres peuvent écouter quelques mesures de celle-ci, sous leur seule responsabilité.

     
    لله أكبر الله اكبر
    والله أكبر فوق كيد المعتدي
    الله للمظلوم خير مؤيد
    أنا باليقين وبالسلاح سأفتدي
    بلدي ونور الحق يسطع في يدي
    قولوا معي قولوا معي
    الله الله الله أكبر
    الله فوق المعتدي

    يا هذه الدنيا أطلي واسمعي
    جيش الأعادي جاء يبغي مصرعي
    بالحق سوف أرده وبمدفعي
    فإذا فنيت فسوف أفنيه معي
    قولوا معي قولوا معي
    الله الله الله اكبر
    الله فوق المعتدي

    الله أكبر الله اكبر
    قولوا معي الويل للمستعمر
    وﷲ فوق الغادر المتجبر
    الله أكبر يا بلادي كبري
    وخذي بناصية المغير ودمري
    قولوا معي قولوا معي
    الله الله الله أكبر
    الله فوق المعتدي
     

    Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand !
    Il est au-dessus des complots des agresseurs,
    Et il est le meilleur allié de l’opprimé.
    Avec la foi et avec les armes je défendrai mon pays
    Et la lumière de la vérité brillera dans ma main.
    Chantez avec moi ! Chantez avec moi !
    Dieu, Dieu, Dieu est le plus grand !
    Dieu est au-dessus des agresseurs.

    Ô Monde, lève les yeux et écoute !

    L’armée de l’ennemi est en chemin, souhaitant me détruire.
    Avec la vérité et avec mon pistolet je le repousserai.
    Et si je devais être tué, je le tuerais avec moi.
    Chantez avec moi ! Chantez avec moi !
    Dieu, Dieu, Dieu est le plus grand !
    Dieu est au-dessus de n’importe quel agresseur.

    Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand !
    dites avec moi "Malheur aux impérialistes" !
    Et Dieu est au-dessus du tyran déloyal.
    Dieu est le plus grand ! Par conséquent glorifie-le, Ô mon pays,
    Et saisis le front du tyran et détruis-le !
    Chantez avec moi ! Chantez avec moi !
    Dieu, Dieu, Dieu est le plus grand !

    Dieu est au-dessus de n’importe quel agresseur.

     

    Allahu Akbar (version longue)

    image "d'archive"

    "Allahu Akbar" ou "Allahu Akbar", la seule question en suspens est: lequel de ces "Allahu Akbar" allons nous entendre le plus dans les semaines ou les mois qui viennent ? Le "Allahu Akbar" de l'égorgeur fanatique imbibé de Captagon, ou le "Allahu Akbar" des troupes mahométanes défilant dans Paris ? Alors, en attendant, et comme nous aurons bientôt l'obligation de le reprendre tous en chœur: "Al hamdoulillahi rabbil 'alamine" (*)

    Allahu Akbar (version longue)

     

    Allahu Akbar (version orchestrale)

    (*) "Louange à Allah, Seigneur de l'univers"

     

     Mais nous pourrons, encore et toujours, écouter ce merveilleux hymne à l'Amour, à la Paix et à la Tolérance:

    Allahu Akbar (version longue)

    Allahu Akbar (version musicale)

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires
  • La gauche accuse Macron de porter atteinte à la laïcité

    Prizident... djamè dire ça !!!

    Ainsi, donc, si on en croit les connards inutiles de la pro-islamosphère, dans l'Hexagone de l'an 2018 après Notre Ère, un Président de la République a le droit de causer des gentils Musulmans de France et des présumés méchants djihadistes d'ailleurs, quand il casse la croute avec les représentants de Juifs de France, mais il n'a pas le droit d'évoquer les Catholiques de France quand il passe en coup de vent dire un mot sympa aux Évêques de France.

    Même si c'est un coup de comm' racoleur supplémentaire à son actif, tout comme il dit des petits mots sympas à qui il faut quand il faut pour faire oublier ses excès de morgue et de mépris et son ignorance crasseuse et hautaine de ce qu'il ose nommer "le pays, son histoire, ses citoyens..." dans une France "fortifiée par l’engagement des catholiques", allant presque jusqu'à louer leur sagesse, à partager leurs doutes et à participer à leurs douleurs !

    Un coup il salue les Frères Francs-Macs, et puis ce sont les Frères Mahométans, et plus tard les Frères Israélites, puis enfin les Frères Cathos... les Frères Are-KrishnaAre-Kanha, les Frères Adorateurs du Grand-Manitou et les Fwèwes Mawabouts, auront bientôt aussi leurs quelques minutes de simili-reconnaissance jupitérienne.

    C'est bien lui qui revendiquait que "La politique c'est une magie, un style... c'est Mystique !"

    Prizident... djamè dire ça !!!

    En tant que "bedeau", j'aurais eu à servir un tel faux-cul de curé, je l'aurais noyé dans le bénitier le plus proche !

    Quelques extraits, à peine choisis parmi un très très long laïus soporatif, débité sans rire par l'acteur ayant tenu le rôle principal de "Pierre et le loup" au dernier quatre heure de l’Élysée, sous le regard enamouré d'un professeur de théâtre à la retraite:

    Il peut sans problème ressortir ce discours pour n'importe quelle autre occasion ou sous n'importe quel autre prétexte à occuper les télés: il remplace "catholiques" par "plombiers-zingueurs" ou "collectionneurs de scoubidous", et ça roule...

     

    Pour finir, une chanson "réconfortante" dans ce monde de brutes:

    Didier Super - Je suis catholique

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires