• J'ai reçu un courriel avec en pièce jointe un fichier MP4 (que je ne peux pas -ne sais pas- ?) intégrer sur mon blog.

    Vous connaissez peut-être le clip : Epona et Blagodariov - Je chanterai du hatecore (introuvable!!!)

    J'ai fini par trouver un convertisseur de format audio/vidéo en ligne...

     

    Epona et Blagodariov - Je chanterai du hatecore

    Chansons pas bien.

     

    A défaut, quelques vidéos des mêmes (ou presque)...

    Mais magnez-vous...

    epona blagodariov je chanterai du hatecore

    We had been removed this content because it doesn't follow the website community standards regarding nudity

    Musique !!!

     

    Le Paradis Blanc

    Cette chanson est dédicacée à la mémoire de Ben KLASSEN ainsi que, très amicalement, à toute l'équipe de Démocratie Participative.

    La Complainte du Progressiste

    Cette chanson festive, ludique et joyeusement citoyenne est dédiée à Bertrand DELANOË et Anne HIDALGO, pour l'ensemble de leur œuvre.

    On ira tous les vendredis

    On priera tous les vendredis Rue Myrha

    On rest'ra tout l'après-midi on priera

    Toutes nos p'tites sœurs et tous les dealers

    Tous ceux d'Ivry et ceux de Bondy

    On priera tous les vendredis.../...

    En l'an 2020

    Mounir Mahjoubi premier maire musulman de Paris en 2020 ?

     

    et aussi:

    sans les images, et au cas où...

    ...on verrait ça, un jour, à la place des vidéos...

    Musique !!!

     (ce qui pourrait arriver -je dis bien "qui pourrait !" ...)

    On ira tous les vendredi

     

    En l'an 2020...

    Le paradis blanc

     

    La complainte du progressiste

     

    Et, pour terminer (provisoirement)

    Blagodariov - Petit gauchiste

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • On en parle très peu...

    A part peut-être quelques habitants de Loire-Atlantique passionnés d'histoire locale et de patrimoine religieux, qui connait La Chapelle-Basse-Mer, ancienne commune rattachée à la "commune nouvelle" de la Divatte-sur-Loire, 6 000 habitants ?

    On en parle très peu dans les grands médias. Il ne s'y passe rien de remarquable.

    On en parle très peu dans les grands médias. ?

    Il ne s'y passe rien de remarquable ?

    Pourtant, depuis plus de 25 ans  il y a lieu un "grand chantier", doublé d'un "camp catholique", ayant pour but de reconstruire une chapelle qui fut une ruine enfouie sous les ronces. Chaque été des centaines de jeunes filles et des jeunes gens bénévoles travaillent à la restauration de cet ouvrage pendant les mois de juillet et d’août. 

     

    ILS REBÂTISSENT LE PASSÉ POUR CONSTRUIRE L’AVENIR…

    Est-ce que tu le sais ? 

    Cette chapelle est le chapelle Saint-Pierre-aux-Liens qui a connu une histoire tumultueuse:

    Située sur la rive gauche de la Loire, la chapelle Saint-Pierre-ès-Liens est la chapelle d'un prieuré bénédictin dépendant de l'abbaye de Marmoutier. Au XIIme siècle, avec le départ des moines, elle devient l'église paroissiale de La Chapelle Basse-Mer. Avec le déplacement du bourg au XIVme siècle, elle devient chapelle secondaire.

    À la Révolution, elle est saisie puis vendue à des particuliers qui la rendent à la paroisse. En 1797, elle est de nouveau nationalisée puis rachetée par la même famille, qui la restaure et la restitue pour la seconde fois à la paroisse. En mars 1794, en pleine Terreur, elle est transformée en lieu de massacre. Plusieurs dizaines de femmes, enfants et vieillards y sont brûlés vifs par la colonne infernale du général Cordelier.

    En 1905, à la suite de la nationalisation des biens du clergé, la chapelle en ruines est abandonnée et devient au fil du temps une décharge publique. Le 13 mai 1993, elle est rachetée par l'historien Reynald Secher - qui l'a découverte durant son adolescence grâce à l'abbé Henri Maisonneuve - et confiée à l’association "Mémoire du Futur", qui entreprend sa restauration à l'identique, sur la base de nombreux documents historiques et de fouilles archéologiques, avec plusieurs objectifs précis: la chapelle, la sacristie, la crypte, le cloître... et quelques aménagements répondant à des préoccupations plus contemporaines: la salle des généraux vendéens, une crypte octogonale et le mémorial des guerres de Vendée.

     

     

    A 17 ans, lors d’une promenade, Reynald Secher découvre les ruines d’une ancienne chapelle. Depuis 1993, chaque été, via son association "Mémoire du Futur", il consacre un mois à la restauration de cette chapelle des XIème et XVIème siècles à La Chapelle-Basse-Mer, son village natal, en Loire-Atlantique.

    Depuis maintenant 25 ans l'association Mémoire du Futur, présidée par Reynald Secher, restaure une chapelle du XIème siècle et construit un mémorial pour commémorer l'anéantissement et l'extermination de la Vendée en 1793-1794.

     

    On en parle très peu dans les grands médias. Il ne s'y passe rien de remarquable.

    en 2015: Une croix dégradée à la chapelle Saint-Pierre-ès-Liens

    Dans la nuit de samedi à dimanche, une croix de la chapelle Saint-Pierre-ès-Liens a été dégradée, recouverte de peinture rose. Pour Reynald Sécher, propriétaire de la chapelle qu'il restaure depuis 1993, ce n'est pas le fruit du hasard...

     

    liens:

    Souvenirs chouans de Bretagne

    L'affaire de La Chapelle-Basse-Mer, Reynald Secher riposte

    Vendée, le génocide est là ! par Reynald Secher

    Reynald Sécher réagit à l’émoi provoqué par les paroles de Patrick Buisson

    L’excellent projet mémoriel de Reynald Sécher

    mais aussi...

    La tradition hostile à l'esprit de 1789 continue de nourrir des controverses passionnées

    Secher, Zemmour et la comtesse – Balade à particule en Bretagne raciste

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Je viens d'apprendre, tardivement, que ce sont les africains qui, après avoir été les initiateurs de l’Égypte pharaonique et de l'empire Aztèque, ont créé le royaume de Paekche (noir et kémit) à l'emplacement de la Corée actuelle, entre le IVme et le VIIIme siècles, le royaume fondateur du Japon contemporain. (https://www.facebook.com/humanites.classiques.africaines)

    J'ai pensé que ça valait bien un petit best-of des effets méconnus de la discrimination positive universelle.

     

    C'est paru en 2015 dans toute la presse nationale (et internationale et africaine) du "Figaro" à "Libération" en passant par "Paris-Match", après avoir été publié une première fois dans "Courrier International" reprenant un article de "The Independent"...

    (article du "Figaro Étudiant" du 12/06/2015)

    Un étudiant nigérian résout une équation insoluble depuis 30 ans

    "Ufot Ekong, étudiant nigérian à l’université de Tokai au Japon, a résolu une équation mathématique insoluble depuis 30 ans. Le petit génie réserve pourtant bien d’autres surprises à la hauteur de son dernier exploit.

    "Ufot Ekong est un étudiant peu commun. Il a récemment résolu une équation mathématique insoluble depuis plus de trente ans pendant son premier semestre à l’université Tokai, au Japon. Mais le jeune prodige ne s’est pas arrêté là dans ses performances quotidiennes.

    "Cet étudiant nigérian de l’université de Tokai au Japon cumule les performances académiques et les brevets d’invention. Déjà diplômé en génie électrique, le jeune homme continue ses études pour se spécialiser en robotique. Mais l’étudiant nigérian ne s’est pas arrêté là. En effet, il a reçu les meilleurs résultats des cinquante dernières années de son université japonaise, l’université Tokai à Tokyo. Université par ailleurs très prestigieuse au Japon.

    "Pour continuer sur le chemin de l’excellence, Ufot Ekong a remporté de nombreux prix. Au total, l’étudiant cumule 6 prix d’excellence académique depuis le début de ses études. Pour augmenter la difficulté et le challenge, le jeune homme occupe également deux emplois à côté de ses cours pour pouvoir financer ses études.

    "Ekong parle par ailleurs quatre langues: anglais, français, japonais et yoruba, sa langue maternelle. Puisqu’il ne semble pas faire les choses à moitié, le jeune homme a remporté le prix du meilleur étudiant en langue japonaise pour les étrangers. Concernant les brevets, Ekong en a déjà deux à son nom pour la conception de voitures électriques."

     
    Étonnant, non ?... pour un si jeune homme !...
    Surtout "nigérian", comme chacun s'empressait de le préciser comme si c'était étonnant, de la part d'un "nigérian" t'es sur ? ("Un étudiant hollandais résout une équation insoluble depuis 30 ans..." - Non, coco, ça le fait pas ton titre...qu'est-ce qu'on en a à foutre de ton étudiant hollandais ?...) 
    Et c'est le même article, recopié presque mot-pour-mot, qu'on retrouve dans chaque journal (avec la mention "reproduction interdite" dans "Paris-Match" !)
     
    En fait, on apprenait par quelques curieux ayant fouiné un peu sur internet que cette "équation insoluble depuis 30 ans" était en fait une sorte de jeu, d'énigme qui amuse les mathématiciens et leurs élèves entre deux travaux sérieux et qui n'avait plus suscité leur intérêt depuis une trentaine d'année... et que les 7 (et seulement 7) problèmes considérés effectivement insolubles répertoriés n'ont pas encore été résolus...
    On apprenait aussi que Ufot avait eu un chat dans sa jeunesse, qu'il aime le café, qu'il a participé à un concours de mode, qu'il aime toutes sortes de musiques, et qu'il a déjà goûté à la nourriture brésilienne, qu'il cumulait deux emplois en plus de ses études pour pouvoir financer sa formation, qu'il a été crédité des meilleurs résultats dans une université japonaise sur les cinquante dernières années, qu'il aurait remporté six prix d’excellence académique, et un multitude de détails assez peu opportuns sur sa vie, sa famille, etc...
    On apprenait surtout que l'origine de cette "info" n'était pas un communiqué de l'université Tokai mais d'un simple message publié sur un blog par son frère tout content de partager leur joie avec quelques followers !
     
    Par la suite, aucune mise au point, aucune précision n'a été publiée, nulle part dans la presse.
    On n'allait pas priver l'Afrique d'un génie digne des plus grands mathématiciens occidentaux.
     

    Mathématicien nigérian de génie

     
    Différent, mais pareil...
    Différent, mais pareil, le cas du jeune génie de 16 ans d'origine indienne Shouryya Ray pour qui les problèmes insolubles pour Newton (et depuis) ne sont pas plus complexe que de monter un meuble Ikéa...!                     
    "A 16 ans, il a résolu un problème de physique posé par le savant Isaac Newton au XVIIe siècle! Shouryya Ray a bluffé les mathématiciens du monde entier lors de la remise de son prix au concours national des jeunes chercheurs le 20 mai dernier.
    "Comment j'en suis arrivé là? Je ne m'en rappelle plus vraiment", ironise-t-il. Lors d'un projet de recherche en classe, Shouryya Ray a été chargé de se pencher sur la problématique des trajectoires (d'une balle par exemple). En fouillant dans les archives de l'université technique de Dresde (Allemagne), il a découvert que certaines équations étaient restées irrésolues dans la dynamique des particules.(...) Depuis, tous les mathématiciens avaient abandonné l'espoir de percer l'énigme. Shouryya Ray, lui, a cru qu'il trouverait une solution! (...). A force de volonté, le génie a répondu à toutes les équations nécessaires. "Ce n'est pas plus compliqué qu'une notice de montage Ikea", assure-t-il.
    Shouryya Ray est plus qu'un modèle d'intégration. C'est un génie de l'intégration. Arrivé à l'âge de 4 ans en Allemagne, cet Indien parle aujourd'hui couramment la langue de Goethe. Mieux, il a déjà sauté deux classes. Si bien qu'il est en train de passer son bac à 16 ans. Costumes trois pièces, montures de lunettes dorées, moustache…
     
    Tout faux, là aussi, car il ne s'agissait pas d'un problème insoluble, parce-que... ce n'était pas un problème ! mais de l'exposé d'une simple théorie exposée dans tous les manuels scolaires et approfondie dès la 2me année d'université...  
    On n'allait pas priver le sous-continent Indien d'un génie digne des plus grands physiciens occidentaux.
     
    Ces deux... erreurs rédactionnelles, plaisanteries, fake-news, propagandes étaient signalées dans le livre "La France Interdite" de Laurent Obertone, dans le chapitre consacré à la "discrimination positive", et avaient été décryptées minutieusement et objectivement par John Philip C. Manson  sur son blog  dans deux articles consacrés à Ufot Ekong et à Shouryya Ray .               
     
     
    Pas différent et pas pareil.
    Pas pareil, parce-que là, les résultats obtenus sont visibles et concrets, preuves à l'appui, il y a aussi l'apport du célèbre ingénieur spatial congolais à la conquête de l'espace (toujours selon l'excellent et indispensable "Courrier International"):

    "Voilà dix ans que le plus célèbre ingénieur spatial du Congo, Jean-Patrice Keka, lance des fusées depuis des champs d’igname en périphérie du village de Menkao, à deux heures de piste de la capitale, Kinshasa. Dans le centre de contrôle qu’il s’est lui-même construit - un abri en plaques de tôle ondulée surmonté d’une girouette -, on trouve une série de vieux postes de télévision 11 pouces et d’ordinateurs avec lecteurs de disquette.

    "Il y a également des reliques de vols passés, comme cette boîte d’Ovomaltine dans laquelle un rat a bien failli devenir le premier animal congolais à atteindre la stratosphère. Aucun des cinq astronefs conçus par cet ingénieur de 45 ans n’est sorti de l’atmosphère, mais sa dernière création baptisée Troposphère VI est plus perfectionnée. Surnommée Soso Pembe ou “coq blanc”, cette fusée à trois étages doit pouvoir grimper à près de 200 kilomètres d’altitude, soit deux fois plus haut que la ligne de Karman généralement considérée comme la frontière entre l’espace et l’atmosphère terrestre."

    vidéos (retransmises par "France Ô", sans un seul sourire) à l'appui...

     

     2010    2014

     On ne va pas priver l'Afrique d'un futur génie digne des plus grands ingénieurs occidentaux.

     

     

     
     
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  •  Le mur d'Hékon

    HÉKON: capitale de la Macronie, environ 60 000 habitants selon les arrivages de clandestins, de migrants, de réfugiés ou d’exilés.

    Elle est connue pour son fameux mur qui protège le Palais du roi d'Hékon des tentatives d'incursions des tribus de Gaulois et de Souchiens.

    Ce mur est gardé en permanence par toute une armée d'adorateurs serviles pour déjouer toute intrusion de bon sens ou de vérité populiste sous les brimborions, les falbalas et les broquilles du panthéon d'Hékon.

     

    Je sais... mais ça soulage

     Le "roi" d'Hécon et la "reine-mémère"... 

     

    C'est pas si simple !

     ANGOT Christine

     

     

    C'est pas si simple !

     AVIA Lætitia

     

    Je sais... mais ça soulage

    BEDOS Nicolas

     

    C'est pas si simple !

    BOURDIN Jean-Jacques

     

    C'est pas si simple !

    CARON Aymeric

     

     

    Au pays d'Hékon...

    DIALLO Rokhaya

     

    C'est pas si simple !

    FRANÇOIS 1er (Sa Sainteté)

     

    C'est pas si simple !

    HANOUNA Cyril

     

    Je sais... mais ça soulage

    HERROU Cédric

    C'est pas si simple !

    KASSOVITZ Mathieu

     

     

    Je sais... mais ça soulage

    KIDDY "SMILE"

     

    Je sais... mais ça soulage

    LEVY Bernard-Henri  

     

    Au pays d'Hékon...

    MINC Alain

     

     

    C'est pas si simple !

    MILLER Gérard

     

     

    C'est pas si simple !

    MOIX Yann

    C'est pas si simple !

    MOREL François

     

     

    C'est pas si simple !

    OBONO Danièle

     

     

    Je sais... mais ça soulage

    PLENEL Edwy

    Je sais... mais ça soulage

    PY Olivier 
     

    Je sais... mais ça soulage

    TAUBIRA Christine

     

    C'est pas si simple !

    THURAM Lilian

    Oui... C'est tout !... Pourquoi ?

     

    Bon... Alors, d'accord... Mais juste pour dire...

    Je sais... mais ça soulage

    BERGÉ Aurore

     

    Je sais... mais ça soulage

    DÉSIR Harlem
     

    Je sais... mais ça soulage

    JOFFRIN Laurent

     

    Sinon, on est pas sortis de l'auberge (d'Hékon)

    et je n'ai pas que ça à faire.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    10 commentaires
  • marre... c'est tout...

    Sylvie Kauffmann, éditorialiste au "Monde", a fait une découverte qui l'épouvante (dit-elle) car elle découvre un spécimen qui "fait irruption avec fracas et succès sur la scène internationale... Honte à lui !", un spécimen pas loin de n'être "pas véritablement humain" mais qu'elle a l'honneur et le plaisir de nous présenter:

    l'homme blanc en colère...

    "Celui qui s’estime lésé par les revendications des femmes et des minorités".. et qui serait, selon le journal, "le chainon manquant entre le singe et l'homme. Un animal au front bas, raciste, islamophobe, homophobe, anti-féministe. Très, très éloigné de l'Homo Sapiens. Tel qu'il est dans sa laideur repoussante, il prolifère pourtant comme la mauvaise herbe (...)"

    (d'après Atlantico)

    cette femme blanche: pauvre conne, ou grosse salope ?

    une salope de plus...

     

    Sylvie Kauffmann (twitter.com) Compte certifié @SylvieKauffmann

    Le Monde, editorial director & columnist.

    New York Times Contributing writer

    "Le Monde" fait partie des 3 ou 4 journaux ou groupes de presse nationaux les plus et les mieux subventionnés par l’État, donc par les impôts, donc par vous et moi, qui payons pour nous faire insulter impunément par la dernière des pisse-copies à le mode.

    J'attends, dans les pages de n'importe quel journal, une déclaration affirmant et démontrant que l'homme noir, qui fuit paresseusement et obstinément son ancien territoire de cueillette et de chasse devenu hostile, est le lien manquant entre le singe et l'homme. 

     

    Voir, dans un autre registre:  "Carol C. Fair appelle par tweet à tuer et castrer les mâles blancs diplômés."

     

     

    - Madame Kauffmann... quel est, en ce moment, la chanson que vous écoutez en boucle ?

    - C'est ce clip éducatif du rappeur Nick Conrad, injustement stigmatisé par l'extrême droite identitaire :

    Sylvie ?... TA GUEULE !

    (LE clip...)

    marre... ras le bol...

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires