• Port d'arme, etc.

    C'est une pétition qui circule sur internet et que je viens de recevoir.

    Je ne suis pas directement concerné (mais j'aurais pu : "moniteur IST" pendant "mon service" !...)

    Il est possible que certains d'entre-vous aient envie de la signer, à moins que ce ne soit déjà fait pour les plus impliqués ? (voir le lien en bas de l'article).

    En fait, j'en ignore la cause réelle... Peut-être -certainement- les mesures prises après la mort de trois gendarmes dans le Puy-de-Dôme fin 2020, tués par un survivaliste forcené radicalisé ultra-violent et surarmé (et "d'extrême-droite", forcément).

    Sinon, il y aurait bien ça, aussi : 

    Macron veut que les tireurs sportifs non-vaccinés rendent leurs armes

    ...ça n'a évidemment rien à voir, mais en ces périodes troubles, sans être conspirationniste, on va finir finir par voir le mal et le vice partout et jusque dans les détails...

     

     

    "LES TIREURS SPORTIFS, BOUCS ÉMISSAIRES DE L'ETAT : ÇA SUFFIT!"

    Port d'arme

    6 faits divers impliquant des tireurs sportifs en 20 ans contre des milliers impliquant des armes illégales : attentats, meurtres, règlements de compte sur fond de trafic de drogues...
    6 de trop, certes, mais 6 seulement.
    Régulièrement, et de manière arbitraire, un tour de vis supplémentaire est donné dans la réglementation -déjà restrictive- des armes de tir sportif et de chasse détenues légalement par des citoyens français.

    En 2018, une catégorie d'armes de tir s'est retrouvée "mise au rebut" suite aux attentats de 2015 (impliquant des armes illégales provenant des pays de l'Est). Les détenteurs légaux ont alors subi une injustice et une perte financière.
    En 2021, suite au drame d'Ambert, où l'auteur des faits ne remplissait plus les critères de détention d'arme (d'ailleurs pourquoi en avait-il encore ?), les tireurs sportifs sont encore les boucs émissaires.

    Cela suffit, RAS LE BOL.

    Cela suffit que toute une communauté, victime des agissements d'un seul, soit salie par la presse et attaquée par des décrets pris sous le coup de l'émotion par l'état.

    Cela suffit que l'Etat, qui n'arrive pas à contrôler la circulation et l'utilisation d'armes illégales, spolie les citoyens français de leurs biens achetés légalement.

    Cela suffit que l'état s'en prenne aux détenteurs légaux d'armes de tir sportif afin de faire oublier sa part de responsabilité, la mauvaise gestion des moyens et services à sa disposition.

    Cela suffit que l'état prive les citoyens responsables et respectueux des lois de leur droit à la propriété sur l'autel de l'insécurité publique.

    ASSEZ ! Nous demandons que cela cesse.

     

     

     

    Amis sportifs, vax ou novax...

    ...pour signer la pétition, c'est ici 

     

     

    « bla-bla-bla, "chier dans la colle""This Has Gotta Stop" »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Août à 02:41
    Carine
    Voilà, c'est signé.
      • Mardi 31 Août à 10:13

        @ Carine...!

        Sur Wikipédia, on découvre parfois des choses de plus ou moins surprenantes

        La "Fédération Française de Tir" est une restructuration dans les années 50 de différentes "Société de Tir de France", destinée à l'origine à former les jeunes gens en vue de leur préparation au certificat d'aptitude militaire....

        Auparavant, cette société de tir s'appelait la "Ligue des Patriotes", un mouvement fondé après la guerre de 1870, un des mouvements précurseurs du nationalisme français, allant jusqu'à vouloir inculquer "l'esprit civique et l'amour de la Patrie" aux enfants des écoles...

        Etonnant, non ?

         

    2
    Souris donc
    Mardi 31 Août à 07:46

    Plus de 1800 commentaires sur leur site. Plus impressionnant que les 5000 signatures.

      • Mardi 31 Août à 10:59

        @ Souris donc...!

        Une question que je me pose est "est-ce que Macron veut que les chasseurs non-vaccinés rendent ou détruisent leurs armes ?"

        Et dans ce cas, monsieur Thierry Coste, représentant du non-lobby de la "Fédération nationale des Chasseurs", conseiller depuis 30 ans des présidents sur les problèmes de la chasse et des chasseurs et des "relations *équilibrées* avec la nature et les animaux", membre de l'équipe de campagne électoral et conseiller et ami du président Macron qui l'avait invité à Chambord (Chambord...!) pour y fêter son quarantième anniversaire....

        Dans ce cas, monsieur Thierry Coste serait-il à l'origine d'une pétition, sur "mes opinions" ou ailleurs, pour faire reculer cette décision ?

        (C'est juste une hypothèse gratuite)

         

    3
    realist
    Mardi 31 Août à 08:22

    Vous êtes vraiment casse-couilles avec votre clic droit désactivé!

    On ne peut pas copier les liens ni SURTOUT choisir de les ouvrir dans une fenêtre privée pour ne pas se faire planter des cookies et des traqueurs! mad

    Eklablog est déjà une merde mais vous en rajoutez une couche, ça vous sert à quoi?

      • Mardi 31 Août à 11:49

        @ realist...?

        On m'avait déjà fait cette remarque, posé cette question, mais de façon presque agressive (ou c'est moi qui étais parano à l'époque) et j'avais expliqué que c'était à cause de ma paranoïa qui ne m'a jamais quitté.

        Mais, là, c'est pas pareil et vous pouvez dorénavant cliquer-droiter à volonté. (autrement mais c'est pareil : une trainée de souris pour mettre en surbrillance, puis [Ctrl C] pour copier et [Ctrl V] pour copier -si vous n'êtes pas sur un smartphone ou une tablette- ça le fait aussi...)

        Sinon, je trouvais que c'est un article pas complètement intéressant par le fait qu'il mettait en avant un point de détail de l'administration macronienne et une pétition qui méritait d'être connue. Pourquoi pas ?

         

         

    4
    Tired Yet Amused
    Mardi 31 Août à 11:39

    Combaz, toujours romancier, nous entretient des arsenaux dissimulés dans les campagnes, prêts à servir quand le tyran aura franchi la dernière limite -- limite toujours repoussée, à ce jour, et ça fait bien quarante ans qu'elle est évoquée sans rire :

    http://www.youtube.com/watch?v=JbT7_gwZ9wg

    Le personnage n'est pourtant pas antipathique, mais que de candeur, quand les New Frenchmen, armés ou non, ont amplement démontré leur goût pour la soumission. A la fin (autrement dit : bientôt), le pourcentage de résistants sera asymptotique à 0. Les mourus auront de la chance, qui échapperont à ce futur sans avenir, à ce cauchemar dont seul l'emploi intelligent de l'énergie pourrait préserver (mais même chez Raspail, personne ne veut s'y résoudre).

    Cette mauvaise histoire ferait honte au moindre scénariste épique vaguement compétent.

      • Mardi 31 Août à 15:03

        @ Tired But Amused..!

        Moi, j'aime bien "les Belles Histoires de l'Oncle Christian"... ça me rappelle un peu quand ma mère venait le soir et me racontait des histoires avant que je ne m'endorme pour m'éviter des cauchemars...

         

        Montez de la mine, descendez des collines, camarades ! Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades. Ohé, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite ! Ohé, saboteur, attention à ton fardeau d'dynamite...

        ça va chier... (un de ces jours)

         

        Sinon, à chaque fois que j'entends le mot "Campagnol", ça me fait penser à "Champignol" et son (presque autant que celui de Saint-Tropez) célèbre gendarme... et "Champignol" à la fameuse Reine des bières de "Champigneulles"

                                             

         

         

        mais je crois que je m'égare...

      • Tired And Not Amused
        Mardi 31 Août à 17:23

        @bedeau : J'ignorais l'existence de cette bière. On imagine la réclame : "Champigneulles 1664, le plus grand numéro qu'une grande blonde puisse vous faire." ;-)

        "It's cloberrin' time" (copyright Stan Lee et Jack Kirby, apparemment), "ça va barder", c'est une promesse à laquelle les Not Fantastic New Frenchmen ont renoncé depuis fort longtemps.

         

      • Mardi 31 Août à 20:59

        @ Tired And Not Amused Too...?

        Avant de vendre leur bière avec des arguments se voulant grivois ou légèrement salaces (et avant les publicités korrectement "inclusives" et si possible pour un liquide "alcohol free" et "ethnik"), les arguments de vente reflétaient une manière de vivre incongrue au regard de notre modernitude :

                                    

         

        Champipi ou autres...

        Même ça, on y a renoncé aussi...

         

    5
    Pangloss
    Mardi 31 Août à 11:48

    J'ai signé. J'ai une licence de tir, je vais au stand plusieurs fois par mois, j'y rencontre des copains, gens paisibles et responsables. Je m'y sens plus en sécurité que dans certains quartiers dits "sensibles".

      • Mardi 31 Août à 15:58

        @ Pangloss...! 

        En fait, quand le lien est arrivé sur ma messagerie, j'ai immédiatement pensé à vous qui aviez fait il y a quelque temps un article sur le côté loufoque de la choserie énarquo-préfectorale qui vous avait expulsé de votre club et stand de tir en plein air et malgré les distanciations de sécurité nécessaires à ce genre d'activité pour cause de virus présumé bucolique et pastoral. Sinon, je n'y aurais peut-être pas prêté plus d'attention que ça...

        Sinon, il y a des choix à faire et on ne peut pas avoir les mêmes exigences avec les footeux qui rapportent des sommes que je ne sais même pas combien il faut mettre de "0" pour les écrire et qui peuvent dans la gueule pour se biser sous la douche quand le match est fini, qu'avec une poignée de retraités qui cherchent quelques moments de détente entre potes plutôt que d'aller au bistro. Un peu, toutes proportions gardées, la différence qu'il y a entre le PMU-bar-tabac "Chez Pierrot" et le bar à chichas "Chez Kader"...

         

    6
    EQUALIZER
    Mardi 31 Août à 23:40

    Macron veut que les tireurs sportifs non-vaccinés rendent leurs armes

    Ce n' est pas ce qu' il semble pour le moment .  Il est question du passe-passe pour l' entrée dans les stands de tir , ni plus ni moins , comme pour beaucoup d' équipements sportifs en salle ou de plein air .  C' est confus et bordélique à appliquer .  Quant à Macron il finit le sale boulot commencé quelques décennies avant lui .  Dont cette petite merde de Sarkozette qui a mis fin aux détentions d' armes de poing en défense du domicile .  C' était encore trop pour se trouduc de savoir quelques citoyens aient un révolver de 4ème catégorie chez eux après une enquête de moralité du commissariat (ou gendarmerie) des Renseignements Généraux ,  et in fine l' avis du Préfet .  Que disait la salopette des Carpates à l' émission de JJ Bourdin en mai 2010 ? c' est là :

     

    <table border="0" cellspacing="0" cellpadding="2" width="100%"> <tbody> <tr> <td style="font-size: 12pt; padding: 0px;" width="100%" valign="top">

    Voici l'extrait de ce qu'il a déclaré  

     
    CHRISTOPHE HONDELATTE
    Jacques, bonjour. Allô Jacques. Jacques n'est pas en ligne ?
    JACQUES 
    Si si, je suis en ligne.

    CHRISTOPHE HONDELATTE
    Jacques vous appelez du département de Haute-Marne.

    JACQUES
    Absolument, oui.

    CHRISTOPHE HONDELATTE
    … Vous êtes agent immobilier, et le ministre de l'Intérieur vous écoute.

    JACQUES
    Bonjour monsieur Le ministre, je suis très heureux de vous entendre, je suis aussi ému qu'heureux d'ailleurs. J'ai tellement de questions à vous poser, vous parliez du privilège de la parole, c'est vrai que les anonymes ont souvent… en se disant, tiens j'ai plein de choses à dire, en fait je voulais poser des questions relatives à la sécurité routière et aux effectifs qui sont peut-être employés trop dans ce domaine plutôt que dans le domaine de la sécurité banlieue. En fait j'ai une autre question, si ça NE…

    CHRISTOPHE HONDELATTE
    Attendez, on va faire deux choses, on va d'abord répondre à celle-là et puis après la suivante. Donc, ce que vous dit Jacques, c'est qu'il y a trop de policiers, grosso modo, sur le bord des routes, et peut-être pas assez dans les banlieues.

    NICOLAS SARKOZY
     

    </td> </tr> </tbody> </table> <table border="0" cellspacing="0" cellpadding="2" width="100%"> <tbody> <tr> <td style="font-size: 12pt; padding: 0px;" width="100%" valign="top">

    Voici l'extrait de ce qu'il a déclaré  

     
    CHRISTOPHE HONDELATTE
    Jacques, bonjour. Allô Jacques. Jacques n'est pas en ligne ?
    JACQUES 
    Si si, je suis en ligne.

    CHRISTOPHE HONDELATTE
    Jacques vous appelez du département de Haute-Marne.

    JACQUES
    Absolument, oui.

    CHRISTOPHE HONDELATTE
    … Vous êtes agent immobilier, et le ministre de l'Intérieur vous écoute.

    JACQUES
    Bonjour monsieur Le ministre, je suis très heureux de vous entendre, je suis aussi ému qu'heureux d'ailleurs. J'ai tellement de questions à vous poser, vous parliez du privilège de la parole, c'est vrai que les anonymes ont souvent… en se disant, tiens j'ai plein de choses à dire, en fait je voulais poser des questions relatives à la sécurité routière et aux effectifs qui sont peut-être employés trop dans ce domaine plutôt que dans le domaine de la sécurité banlieue. En fait j'ai une autre question, si ça NE…

    CHRISTOPHE HONDELATTE
    Attendez, on va faire deux choses, on va d'abord répondre à celle-là et puis après la suivante. Donc, ce que vous dit Jacques, c'est qu'il y a trop de policiers, grosso modo, sur le bord des routes, et peut-être pas assez dans les banlieues.

    NICOLAS SARKOZY
     
    Hé bien écoutez, c'est la raison pour laquelle j'ai fait pour la première fois en France l'installation des radars, parce que je considérais que c'était quand même plus utile de mettre un radar plutôt que quatre fonctionnaires, quatre de police ou quatre de gendarmes, pour faire la même chose que ce qu'une machine pouvait faire, parce que j'avais besoin des gendarmes et des policiers dans d'autres quartiers. Pourquoi j'ai mis des radars ? Parce que ce sont des tâches automatisées, qui m'économisent des heures de gendarmes et de fonctionnaires que je peux recycler, en quelque sorte, là où on en a vraiment besoin.
    CHRISTOPHE HONDELATTE

    La suite de votre question Jacques.

    JACQUES
    Oui, alors l'autre question, voilà. Je suis donc un néo-rural, j'ai fait 20 ans d'industrie, j'en avais un petit peu assez de Paris, je suis venu m'installer dans la profonde Haute-Marne, j'habite une maison en bordure de village, j'ai déjà été visité deux fois dont une avec effraction par le toit, en mon absence, ma femme et ma fille étant seules à la maison. Je détiens depuis 50 ans, le temps passe, une autorisation de détention d'arme pour défense, qui m'avait été autorisée en 68, voyez, il y avait d'autres évènements à l'époque, depuis – c'est une question qui est à la jonction de la justice et de l'intérieur – vous savez que la justice…

    CHRISTOPHE HONDELATTE
    Vous pouvez aller vite un peu Jacques dans votre question.

    JACQUES

    </td> </tr> </tbody> </table>

    Oui. 80% des cas de légitime défense sont poursuivis par le ministère public, 50% de ces 80 sont condamnés de l'autre, votre ministère, monsieur le ministre, vient de faire un décret qui interdit à tous les citoyens comme moi la possession, les moyens sérieux de se défendre chez eux. Je ne revendique pas un port d'arme, mais une détention chez moi, uniquement chez moi, pour défendre mes biens et ma famille quand j'y suis et quand nous sommes agressés. Donc ces interdictions font que… la question est  : ne  craignez-vous pas, ne pensez-vous pas que finalement à terme seuls les délinquants seront armés, puisque tout le monde sait qu'on peut se procurer n'importe quelle arme n'importe où, alors que les honnêtes citoyens comme moi vont devoir les rendre ? Et deuxièmement, moi je trouve que la notion de citoyenneté à laquelle je suis attachée, si c'est uniquement pour payer des impôts, voter une fois tous les 5 ou 6 ans et être dépourvu des moyens de se défendre chez soi, hé bien je suis scandalisé. Je voulais votre opinion personnelle, j'ai fait appel à votre ministère mais j'ai eu des réponses tout à fait administratives qui n'ont servi à rien.

    CHRISTOPHE HONDELATTE
    Rare, une question sur la détention d'arme.

    NICOLAS SARKOZY
     
    Oui, enfin, laissez votre adresse, je verrai votre dossier personnellement, je prendrai votre adresse au standard de RTL. Je voudrais vous dire une chose, dans la conception de la République qui est la mienne, la sécurité c'est la responsabilité de l'Etat, je suis contre les milices, je suis contre les détentions d'arme au domicile, et j'essaie de vous faire réfléchir avec cela. si vous êtes agressé par un malfaiteur armé, de toute manière il s'en servira mieux que vous, vous vous mettez en danger. Si le malfaiteur n'est pas armé et que vous l'êtes, et que vous tirez, c'est votre vie qui sera brisée, parce que tuer quelqu'un parce qu'il vous vole ce n'est pas conforme aux valeurs républicaines qui sont les miennes.  La détention d'arme à titre privé c'est dangereux. Pour le reste je comprends parfaitement votre exaspération si vous avez été cambriolé à deux reprises, je comprends parfaitement la peur que peuvent avoir votre femme et votre fille, mais la réponse elle est dans l'efficacité des services de police et de gendarmerie, elle est dans l'efficacité de la réponse judiciaire, elle n'est pas dans la détention d'arme à domicile.

    CHRISTOPHE HONDELATTE
    Merci monsieur SARKOZY d'avoir joué le jeu du dialogue avec les auditeurs de RTL.

    NICOLAS SARKOZY
    Merci de m'avoir invité. FIN-

     

     

      • Mercredi 1er Septembre à 13:43

        @ EQUALIZER...

         

        C'est certes moins brutal que ça, mais le résultat est le même : pas de vaccination : pas d'accès au stand de tir : pas de renouvellement de licence : pas de statut de tireur sportif" : pas d'arme chez soi...

        un commentaire sur "Riposte Laïque" résume bien la situation (même si certains précisent qu'un test PCR, de temps en temps, ça n'a jamais tué personne...)

         

        Si l’on vous demande le passe sanitaire à l’entrée du club et que vous ne pouvez pas le présenter, que peut-il se passer ?

        – plus d’accès au club et donc plus de possibilité de tirer,
        – donc plus possible de faire les séances désormais obligatoires pour détenir les catégories B,
        – donc plus de renouvellement des autorisations correspondantes,
        – donc perte des armes de catégorie B (justement celles qui dérangent le plus le gouvernement).

        Et sans accès au club, plus de renouvellement de licence non plus, donc même la détention des catégories C va devenir impossible.

        Sans oublier que la moindre entorse à ce système : prèsence au club – licence – autorisations / déclarations peut vous valoir une inscription au FINIADA. Donc, fini les armes, adieu le tir.

        A méditer.

        Y'en a là d'dans...

         

        Et, effectivement, sur ce point particulier comme dans tas d'autres domaines, Macron continue, termine ou amplifie ou fignole les "réformes" entreprises depuis une quarantaine d'années par ses prédécesseurs, et qui doivent maintenant être menées à terme rapidement, ce qui fait beaucoup d'un seul coup pour le con de "concitoyen" lambda. Mais il restait parfois à ces prédécesseurs un reste de sens civique (ou ils arrivaient à faire semblant sans que ce soit au-dessus de leurs forces), comme un utile reliquat de leurs diverses expériences électorales passées, ils manifestaient donc un peu moins visiblement leur mépris (leur haine ?) du petit peuple que l'ex- banquier international et puceau de la politique que l'on dit président de la République (et que le Monde nous envie, dit-on)

         

    7
    EQUALIZER
    Mardi 31 Août à 23:53

    J' ai cafouillé au début du copier-coller (et une faute d'inattention à "se trouduc" pour "CE trouduc" .. trouduc sans changement .  Et un commentaire relevé chez Cassen (RL) sur le sujet :

    Furax dit : 16 août 2021
      • Mercredi 1er Septembre à 14:20

        @ EQUALIZER...!

         

        Sans oublier, je viens de trouver une bonne demi-douzaine d'exemples (à Clermont-Ferrand, Cholet, Lardin-St.Lazare (?), Beaurevoir (entre St.Quentin et Cambrai !), Montpelier, etc..) de tireurs sportifs qui participent aux "violenceux-faiteu-zô-fâmes"

         

        A tel point que un "Rapport d’Information fait au nom de la Délégation aux Droits des Femmes et à l’Égalité des Chances entre les Hommes et les Femmes " (présenté par la députée Fiona en 2019 comportait ce paragraphe :

        La Fondation des droits des femmes nous a présenté l’idée d'un projet de grille d'évaluation ; nous l’avons reprise et elle accompagnera la démarche de la police et de la gendarmerie. L'idée consiste à prendre en compte un nombre de facteurs importants. Je pense aux violences verbales ou physiques, à la durée, à la répétition des faits, à la présence d'enfants au domicile ou à la possession d'une arme, par exemple parce que le conjoint, tireur sportif, en garderait une à son domicile. Cela fait partie des indices que nous devons retenir comme nous devons prendre en compte la consommation d'alcool ou de drogues, dont on sait qu'ils peuvent être des facteurs aggravants du passage à l'acte. Ces indicateurs permettent de disposer d’un faisceau d'indices susceptibles de conduire à une décision de protection toute particulière. Policiers et gendarmes seront ainsi en possession d’une évaluation fine du danger encouru et seront en mesure d’engager les mesures nécessaires à la bonne prise en charge des victimes.

         

        On pourra certes penser, avec le Lecteur du Monde que, cépafo, que ça permet de cibler (hihi) les risques, etc... mais en-même-temps il faut se dire que les bouchers-charcutiers peuvent avoir de gros couteaux chez eux, les pharmaciens des médicaments dangereux, les infirmiers des vaccins anti-covid, les crémiers des œufs pas frais, les grossistes en fruits et légumes des champignons des bois, les jardiniers des produits toxiques... tous suspects, tous coupables.

         

    8
    EQUALIZER
    Mercredi 1er Septembre à 19:39

    Ce n' est pas nouveau non plus maison n' en parlait moins ,-question de "mode"-,  que Mâdâme aille plmeurnicher à la gendarmerie ou police que Monsieur est "violent" et l' a menacée avec une arme (zizi de chasse ou de tir) c' est la saisie des arquebuses "par précaution" !  que les menaces ou violences soient vraies ou fausses (ça c' est vu!) confiscation ... et avant de prouver quoi que ce soit le Monsieur n' est pas prêt de les récupérer s' il les récupère un jour (des "scellés" qui s'évaporent ...) étant jeune je me rasais avec un rasoir "sabre" .. le modèle du barbier qui tranche un gosier façon sourire kabyle bad je l' ai gardé -pas le sourire- le rasoir biggrin Pour en revenir aux armes bruyantes (à feu donc!) il convient de se mettre à jour : le carnet de tir n' existe plus !  c' est le président qui , en délivrant la fameuse feuille "verte",  atteste de l' assiduité du licencié .  Et puis les auto-test étant validés officiellement (5 à 6 euro/pièce) il est possible de faire sa petite séance peinard .  J' ai gardé des bons copains qui pratiquent encore ... ça me tient au jus .

      • Mercredi 1er Septembre à 21:25

        @ EQUALIZER...!

        "Babtou méchant... Très méchant... Rien pardonner à babtou..."

                             

         

    9
    Pangloss
    Mercredi 1er Septembre à 21:01

    La réponse de Sarko "si votre agresseur est armé, il s'en servira mieux que vous" est une connerie: je vais tous les dimanches avec ma fille au stand de tir (oui!, il y a des dames) et, sans me vanter, je suis prêt à parier que je sais mieux me servir d'une arme que le cambrioleur lambda.

      • Mercredi 1er Septembre à 21:35

        @ Pangloss...!

        Oh, mais...

        Il n'a jamais été dit que Macron avait l'exclusivité de proférer des conneries...!

        Pas plus, d'ailleurs, que Sarko...

        Ni même Hollande... Ni Giscard dit d'Estaing, ni Chirac, ni Pompidou, ni Mitterrand, ni Le Grand Charles... et leurs ministres respectifs, et leurs secrétaires générals du gouvernement et de l'Elysée, et leurs portent-paroles, et...

        C'est même à ça qu'on les reconnait.

        Et qu'on les reconnaitra dans les livres d'Histoire. Et d'histoires.

         

         

    10
    EQUALIZER
    Jeudi 2 Septembre à 00:45
    Giscard était pour les victimes contre les criminel. Il n'a pas gracié les derniers condamnés à mort. (voir sa dernière interview)
      • Jeudi 2 Septembre à 16:20

        @ EQUALIZER...

        La peine de mort (rien que l'expression, déjà !... certains y préféraient le terme "peine capitale", ce qui ne change rien à l'affaire) était (est encore, toujours ?) effectivement un sujet "clivant" comme on dit maintenant.

        Aujourd'hui, une courte majorité de français serait favorable à son rétablissement. Dans certaines circonstances. Bon courage au législateur qui devra déterminer lesquelles, la personnalité de l'auteur, le mobile, les conditions, etc.

        J'aurais bien ma petite idée là-dessus... Pour que la "société", par exemple, se retrouve "à égalité avec ses agresseurs" intello !

         

    11
    EQUALIZER
    Jeudi 2 Septembre à 00:46
    Chuis en panne d'ordi... avec le smartphone c'est trop petit pour écrire...
      • Jeudi 2 Septembre à 16:28

        @ EQUALIZER...

        Je consulte souvent les commentaires en premier lieu sur mon smartphone, mais j'y réponds presque exclusivement depuis mon ordi (mon smartphone est beaucoup plus rapide et puissant que mon pauvre vieux PC, malgré "la fibre"...cry )

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :