• Pauvre Auguste...

    Hier, 29 février, on fêtait les "Auguste", comme dit la dame qui cause de la météo à la télé...

    Pauvre Auguste... dont le prénom signifierait: "majestueux" ou "vénérable" et qui a été porté par nombre d'empereurs romains...  Pauvre Auguste, réduit à un personnage de pauvre clown grotesque...

    Pauvre Auguste...

     

    Pauvre Auguste...

    Pauvre Auguste dont on ne souhaite la fête que tous les quatre ans...

    Une pensée, aussi pour les malheureux dont on ne souhaite l'anniversaire que tous les quatre ans qui ont eu la mauvaise idée de naître un 29 février (Henrik Sundström, Dave Williams, ou Sugar Sammy... dont on n'a jamais entendu parler...)

    Sinon, pour les uns et les autres (et aussi pour les autres), il reste la lecture de "La Bougie du Sapeur" (le seul quotidien paraissant tous les quatre ans)

    Pauvre Auguste.

    Au sommaire du dernier numéro :

    Marlène Schiappa, la nouvelle Jack Lang

    Le dilemme du bonhomme de neige.

    Les dangers de la cravate.

    On adore les détester (Greta Thunberg, Rachida Dati, Yann Moix, Cyril Hanouna, Alexandre Benalla...)

    La charcuterie, de l'art et du cochon.

    Le mariage expliqué aux prêtres.

    Sauver la planète... Pourquoi ?

    [Pauvre Auguste...]

     

    ... et quelques réflexions hautement philosophiques, mais pas con pour autant :

    Dieu a inventé les économistes pour qu'en matière de prévision les météorologues ne soient pas les plus ridicules.

    C'est vrai que l'argent est ignoble. Surtout celui des autres, le sien on finit par s'y faire.

    La "crise" est un mot inventé par les riches, les pauvres appellent ça la "vie"

    Le travail d'équipe est essentiel : en cas d'erreur ça permet d'accuser quelqu'un d'autre.

    "Patriote" : Totalement obsolète au regard du vocabulaire politique et civique. Désigne un missile américain.

    "Voyou" : En voie d'extinction... On ne connait que des individus "bien connus des services de police", des "récidivistes" et des "multi-délinquants".

    "Mourant" : Il n'y a plus de mourants mais des malades "en phase terminale". pour éviter une redoutable confusion ne dites pas à votre fils qu'il est en terminale, mais qu'il va passer son bac. Pour désigner un mort, doit-on parler d'un individu "en phase terminée" ?

    ...ou "Ce que vous n'avez plus le droit de dire":

    En 2016, vous disiez encore: "Ce que j'ai fait dimanche, eh bien, après la corrida on a mangé un côte de bœuf entre amis. Quelle journée sympa..."  - En 2020, vous devrez dire: "Ce que j'ai fait dimanche, eh bien, après la brocante solidaire on a mangé un poke-bowl au chou kale entre amis. Quelle journée sympa..."

    En 2016, vous disiez encore: "Mon fils de 14 ans m'a annoncé qu'il était homo, quel choc..."  - En 2020 vous devrez dire : "ma fille de 14 ans m'a annoncé qu'elle n'était même pas bisexuelle, quel choc..."

    (etc... etc...)

    Des jeux, des portraits, des interviews, des conseils, etc...

    Mais, bon, il est encore temps d'aller l'acheter... 4,80 € : même pas le prix d'un demi paquet de Marlboro...

     

     

     

    « Quoi d'neuf, docteur ? (Macron répond !)Fally, Nadine, Renaud et Nono »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Mars à 16:31
    Pangloss

    La Bougie du sapeur est le seul quotidien que je lis.

    Enfin quand je dis quotidien, je me comprends.

      • Dimanche 1er Mars à 16:52

        @ Pangloss...!

        Vous ne craignez pas que ce soit un peu juste pour suivre l'actualité ?

        Personnellement, je lis aussi avec une grande attention le "Quotidien du jour de votre naissance" (je veux dire : de la mienne de naissance, pas la vôtre !)

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :