• Pause dominicale

     

    En ces temps déraisonnables, courte pause encore plus déraisonnable et bienvenue...

    Et, en plus, cette pause joint l'utile à l'agréable...

    Tous à votre "ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DÉROGATOIRE" : motif "achats de première nécessité"...

    Stéphane Collaro rencontre le docteur MAURY qui à découvert que chaque vin avait des propriétés thérapeutiques spécifiques

    La Lorgnette 01/04/1974

     

     

    Pour ceux d'entre vous qui n'ont pas internet, vous pouvez (peut-être encore) vous procurer la version papier:

    Du Pauillac plutôt que du Prozac !

    Pause dominicale

     

    Vous avez une angine ? Médoc.

    Vous avez des problèmes de vue ? Bourgogne.

    Vous êtes cardiaque ? Champagne sec.

    Vous êtes ballonné ? Vin d'Alsace.

    Ce sont quelques-uns des stupéfiants conseils du docteur Maury dans ce guide publié pour la première fois en 1974, où le "jus de la vigne" se transforme en remède universel.

    Vous y apprendrez, en outre, que le vin n'est pas une "boisson alcoolique" ; que les discours anti-œnologiques détournent l'attention des vrais dangers que sont la consommation excessive d'eau et de jus de fruits ; et que l'alcoolisme ne serait plus un problème si nous buvions plus de vin.

    Plongez le nez dans ce best-seller oublié : vous retrouverez la légèreté et l'ivresse de la France d'hier. Un très grand cru !

     

     

     

     Vous me remercierez plus tard...

     

    « Une page de publicitéMerci à tous-tes... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Mars à 18:33
    2
    Samedi 28 Mars à 18:35

    Vin Dieu !

    3
    Samedi 28 Mars à 20:25

    @ Pangloss et @ Dr WO...

    Je voudrais faire ici une communication de la plus haute importance.

    Est ce que les remèdes proposés par le docteur Maury pourraient être adaptés à l'épidémie actuelle ?

    Ma réponse est "OUI" 

    Vous avez contracté le coronavirus : un vin blanc de Bourgogne...

    (préconisé par notre Ministre homonyme Chargé de la Santé, mais qui n'est pas financièrement impliqué dans tout ça, et avalisé par le Président de la République qui ne crache pas sur un ou deux verres de 'bon' vin par jour)

    ...au point où on en est, on ne risque rien et les effets secondaires sont connus et maîtrisés.

    Le Saint-Véran 

    Caractères des vins

    La robe de l'appellation Saint-Véran est d’un jaune très clair, brillante, cristalline, or pâle. Au nez, se développent des arômes subtils de fruits (pêche, poire) ou d’acacia, chèvrefeuille, fougère, sur des notes fréquentes d’amande fraîche, de noisette, de cannelle, de beurre et quelquefois de miel. Le fruit exotique apparaît de temps en temps, de même que les agrumes (écorce d’orange). Au palais, un vin sec et rond, souvent minéral (silex, pierre à feu), vif en ardeur dès l’attaque. L’acidité et le gras se complètent ensuite en allant crescendo : une structure harmonieuse et fraîche, ronde et vineuse. 

    Conseil du sommelier

    Son attaque nette et franche, avec ses notes d’agrumes, impose des mets qui tempèrent quelque peu son ardeur. Un poisson à chair onctueuse, poché ou juste poêlé, jouera cette partition avec succès, d’autant que la touche minérale du vin d'appellation Saint-Véran et sa gamme aromatique florale répondront magistralement à l’iode et à la chair fine du poisson. Les variantes à base de fruits de mer conviendront également, ainsi que les risottos aux produits de la mer ou aux champignons, dont la texture moelleuse sera bien cadrée par la franchise citronnée du vin. L'appellation Saint-Véran aime la compagnie des fromages de chèvre, le bleu de Bresse, le comté, le beaufort et les gruyères.

    Températures de service : 9 à 11 °C pour un jeune, 11 à 13 °C pour un vin plus mûr.

    plus de renseignements sur "fierdêtrebourguignon.fr"

     

    4
    Samedi 28 Mars à 21:38
    Excellent !
    Toute une époque où l'on savait rire...
      • Dimanche 29 Mars à 10:32

        @ Fredi M.,

        On savait... he

        Et on pouvait... clown

        Et on voulait... intello

         

        Mais ça c'était avant... cry

         

    5
    Souris donc
    Lundi 30 Mars à 09:23

    C'est à ça qu'on voit la vigueur de nos aires d'appellation : 

    La Bourgogne avec sa centaine d'appellations, ses confréries bachiques, sa devise "Quand je sens rougir ma trogne, je suis fier d'être bourguignon".

    Alors que dans le Midi, on fait dans l'hydroalcoolique  1/3 de Pastis, 2/3 d'eau (ou le contraire).

      • Lundi 30 Mars à 10:58

         @ Souris donc...!

        Vigueur et diversité (pardon...!) vigueur et variété :

        Le vignoble français produit 3240 vins différents pour 1313 dénominations différentes sur 80 départements et 16 grands vignobles. La France peut produire une grande quantité de vins, tous aussi différents les uns que les autres. Cette diversité de vins, elle le doit aux multiples terroirs, divers et variés, composant ses dix bassins viticoles. Mais, elle le doit aussi, au travail permanent et constant d’hommes et de femmes qui font vivre et protègent l’ensemble du patrimoine viticole que forment les nombreuses appellations et dénomination (En savoir plus sur: http://www.vin-vigne.com/)

        N'en déplaise à De Gaulle et son "pays qui compte autant de fromages que de jours dans l'année..." 

                                   

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :