• On a volé les cloches de la couronne..

    "J'en sais rien...", c'est ma réponse à la question que vous n'avez pas posée:

    "Tiens, et pourquoi cette chanson- là ?", mais si, je sais, voila...

    "C'est parce-que j'aime bien... Et en fait, cette chanson qui a 50 ans (le temps passe vite !) semble avoir été écrite hier et refléter, à sa façon allusive et poëtique, quelques actualités très récentes ou contemporaines..."

     

     

    Adieu Angelina - Nana Mouskouri - 1967

    (Bob Dylan / P. Delanoë / H. Aufray )

     

    Adieu Angelina
    Les cloches de la couronne
    Ont été volées à l'aube
    Je les entends qui sonnent
    Et je me dépêche, je dois les rattraper
    Adieu Angelina
    Le ciel est en feu et je m'en vais

    Ce n'est pas la peine d'en faire une affaire
    Ce n'est pas la peine d'ameuter toute la terre
    C'est une table vide sur le bord de la mer
    Adieu Angelina
    Le ciel a tremblé, je dois m'en aller

    Les rois et les reines quittent la basse-cour
    Deux cents bohémiennes sont entrées à la cour
    Dans la salle du tout-va, rien ne va plus pour moi
    Adieu Angelina
    Le ciel s'écroule, je te verrai plus tard

    Regarde ces pirates dans la voie lactée
    Qui tirent sur des boîtes avec un canon scié
    Les voisins applaudissent, poussent des cris de joie
    Adieu Angelina
    Le ciel se décolore, je dois me sauver

    King Kong et les elfes vont danser sur les toits
    De longs tangos typiques tandis que de leurs doigts
    Les maquilleurs s'escriment à fermer les yeux de la mort
    Adieu Angelina
    Le ciel est trop sombre, je dois m'échapper

    Les mitrailleuses crépitent, les poupées mobilisent
    Des bombes en plastique éclatent dans les églises
    Appelle-moi comme tu veux
    Je ne discute pas
    Mais Adieu Angelina
    Le ciel se déchaîne, je vais chercher la paix

     

     

    A un moment de sa vie, Dylan se convertit au catholicisme ce qui a fait naître des chansons qui évoquent alors des citations, révolutions et bouleversements puisés dans la Bible. Un critique musical aura pu dire que cette chanson n'est pas sans rappeler un film de Cocteau, voire un tableau de Braque, elle plonge dans le même mystère poétique. Cette chanson a été enregistrée précédemment par Joan Baez en 1966, puis par Jeff Beck en 1995 et  Bob Dylan ne l'enregistra qu'une fois en 1991

    J'en sais rien...

    « ParaskevidékatriaphobieAll you need is love !!! »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Octobre à 20:43

    Oui, c'est un beau texte.

      • Dimanche 15 Octobre à 16:45

        un peu dans le même genre, du même auteur, un autre texte qui n'est pas seulement (à mon humble avis) une bonne petite petite chansonnette de variété comme on l'a souvent présentée:

        extraits

         

        Vous verrez ce jour-là, quand le vent tombera
        Quand la brise n'aura plus de voix
        Un grand calme se fera comme avant un ouragan
        Le jour où le bateau viendra
        Et les vagues danseront avec les navires
        Et tout le sable s'envolera
        Et vous entendrez l'océan chanter
        Le jour où le bateau viendra...

        .../...

        Vous entendrez ce jour-là un cantique se lever
        Par dessus la grand' voile déployée
        Le soleil éclairera les visages sur le pont
        Le jour où le bateau viendra
        Le sable fera un tapis doré
        Pour reposer nos pieds fatigués
        Et tous les vieux marins s'écrieront enfin
        Le jour où le bateau viendra...

        .../...

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :