• Matière(s) à réflexion(s)

     

    Pensées du du jour (mais du jour d'avant.)

    1955 - 1973...

     

    1955 - "Ne pas mourir est une chose. Vivre en est une autre…"

    "Ne pas mourir est une chose. Vivre en est une autre.
    "Nous entrons dans une ère où l’homme cultive et multiplie tous les moyens de ne pas mourir (médecine, confort, assurances, distractions) –tout ce qui permet d’étirer ou de supporter l’existence dans le temps, mais non pas de vivre.
    "Nous voyons poindre l’aurore douteuse et bâtarde d’une civilisation où le souci stérilisant d’échapper à la mort conduira les hommes à l’oubli de la vie."

    Gustave Thibon - "Notre regard qui manque à la lumière"  - 1955

     

    1973 - "Imaginons dans quel état de panique effroyable…"

    "...Et d’ailleurs, imaginons dans quel état de panique effroyable serait plongé l’homme moderne, si prompt à s’émouvoir au moindre faux pas de la science ou quand surgit la moindre épidémie –une vague grippe qui arrive des profondeurs de l’Asie et qui, en définitive, ne tue que des gens bien près de mourir de toute façon, parce qu’ils sont assez vieux ou assez faibles pour cela-, eh bien, s’il surgissait une épidémie comme par exemple la peste noire du Moyen Âge qui a fait 35 millions de victimes, à peu près le tiers de la population, je crois que nos contemporains n’y résisteraient pas… Ceux que la peste aurait épargnés mourraient quand même –de terreur !"

    Gustave Thibon - "L’homme devant la nature" - 1973 - in "Les hommes de l’éternel : Conférences au grand public" (1940−1985)

     

    À PROPOS DE L'AUTEUR  

    Matière(s) à réflexion(s)

       

    Gustave Thibon

    Gustave Thibon (1903-2001) est un paysan, poète et philosophe, issu d’une vieille souche ardéchoise dont il ne s’éloignera jamais. D’une érudition autodidacte et encyclopédique, il est l’auteur d’articles savants pour les revues de Jacques Maritain et de poèmes célébrés par Maurras. Chrétien de droite, la grande rencontre de sa vie sera celle de Simone Weil, dont il révèle l’œuvre au monde en 1947 dans le livre "La pesanteur et la grâce".

     sources : https://citations.institut-iliade.com

     

     

    Toute ressemblance avec des préoccupations ou des débats actuels, etc... etc... (ou pas ?)

     

     

     

     Une autre version, avec des images qui bougent en couleurs, alors ?

    "Vivre n'est pas survivre" - Abbé P. De Maistre, curé de la paroisse Saint-André de l'Europe - 17/02/2021

     
     
     
     
     
     
     
    « Diététique, éthique et toques.BFM et le virus »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Février à 11:19

    Il avait raison, cet homme. Mais la vie que nos contemporains vivent, est-ce vraiment la vie?

      • Dimanche 28 Février à 15:49

        @ Pangloss...?

        Toute la question est là... On se la pose depuis un an. J'ai mes réponses, d'autres ont la leur...

         

        C'est presque par hasard que j'ai (re)découvert cet auteur.

        Une autre "citation", extraite d'un autre ouvrage, mériterait d'être mieux mise à l'honneur en ces tristes temps 

        "N'oublions pas que ce n'est pas le nombre et la longueur de ses branches, mais la profondeur et la santé de ses racines qui font la vigueur d'un arbre."

         

    2
    Lundi 1er Mars à 16:30

    Même avant le covid, pour beaucoup (et pas seulement les défavorisés), était-ce vraiment la vie?

    Quant au curé, ce n'est pas son boulot. Quelqu'un qui croit que Marie est toujours vierge, que Jésus est ressuscité (mais pas que Mahomet est son prophète (entre autres choses), ne m'inspire pas confiance.

      • Lundi 1er Mars à 17:37

        @ Pangloss...!

        Il arrive un moment où trop c'est trop... et infectiologue, philosophe, starlette de cinéma, éditorialiste BFM, garçon coiffeur ou curé peuvent l'exprimer.

        Exemples :

        Un virus indétectable : "Après les variants anglais, sud-africain, brésilien et même nigérian... Après celui qui est plus contagieux ou qui résiste au vaccin... Voici le variant finlandais ! Principale caractéristique : il serait indétectable. De fait, avec des tests de dépistage inutiles, les experts finlandais redoutent sa propagation."

        Le port du masque nouvelle norme sociale : "La pandémie a bouleversé notre quotidien de bien des façons. Masque, confinement, télétravail… Rien ne sera plus jamais comme avant. Et si le port du masque apparait aujourd'hui comme une chose contraignante, il se pourrait que nombre d'entre nous l'adoptent définitivement.../... Les cas de grippe et les hospitalisations sont en baisse par rapport à ces dernières années. Cela est probablement dû au fait que les précautions telles que le port du masque, la distanciation physique et l'hygiène des mains ont permis de la prévenir. Beaucoup de gens réalisent que ce que nous avons appris de la Covid-19 peut être appliqué plus généralement pour maintenir la population en bonne santé"

         

         

        A titre personnel, bien que très peu "impacté" -comme on dit- dans mon quotidien par toutes les "mesures sanitaires", je ne supporte plus cette ambiance d'apocalypse annoncée et sans cesse reportée : toute les heures de gros titres vides d'information dans tous les journaux... partout et toujours des communiqués infantilisants et stressants d'"alertes" et de "conseils" à n'en plus finir... même les publicités s'y mettent pour faire valoir que les gestes-barrière sont respectés dans tel ou tel magasin ou  chaine de magasins... il y a même une grande ville du sud de la France qui diffuse aléatoirement et de façon récurrente des messages de prévention par haut-parleurs.

        Et pendant ce temps-là, les restaurants, les bars, les petits commerces, les salles de spectacle ou de sport, commerçants forains ou indépendants,... crèvent doucement quand ils ne se sont pas suicidés..

        Je ne me compte pas parmi les "favorisés", mais on aimait bien avant (avant....) aller au restau. de temps en temps (un vrai restau, tous les deux ou trois mois mais sans trop regarder au prix de la carte ou des menus)... aller voir un spectacle quelconque (une troupe de théâtre amateurs dont le siège était dans le village...) ou regarder comme un con ravi et content le feu d'artifice communal, par exemple,...aller acheter le pain et le journal sans m'étouffer à moitié et embuer mes lunettes avec le masque, etc...  Un détail : ma femme vient de partir dans la ville voisine (5 à 6 km) pour consulter notre médecin généraliste, il est plus que probable qu'elle rentrera après 18 h., après le "couvre-feu", il a donc fallu qu'elle se munisse de la confirmation de son rendez-vous et du laisser passer  de déplacement  dérogatoire... Est-vraiment ça, "la vie" ?

      • Refusiste
        Lundi 1er Mars à 18:34

        @bedeau : C'est la vie prévue pour le bétail obéissant. Ce sera sans moi -- d'ailleurs, La Boétie et le Numéro Six me le commandent. ;-)

         

      • Lundi 1er Mars à 19:53

        @ Refusiste...

        Ce qui suit est un hoax, et c'est presque dommage... (mais j'en veux autant à ceux qui l'ont créé qu'à ceux qui l'ont propagé sans vérification ni réserve) :

           

            

        ceci, par contre n'est pas un "fake", et c'est complètement dommage (il y a certainement une bonne raison -humanitaire, sanitaire, ou pas...- derrière cette invention, investissements et développement compris) :

        .../...deux PME de Haute-Savoie -Precise France, à Peillonnex, et Nanoceram, à Marnaz- développent une solution durable de masque antivirus : Precimask, un masque basé sur un système de filtration à particule en céramique. Celui-ci peut être stocké 30 ou 40 ans, sans perte d’efficacité, selon ses concepteurs.

        https://precimask.fr/fr/

                                 

                                "DESIGN EXCLUSIF ET VUE PANORAMIQUE SUR LA BOUCHE"

         

    3
    Le Page
    Mardi 2 Mars à 13:20

    Pour rompre avec cette période difficile, à ne pas manquer à la TV ce soir:

    Sur la cinq à 20h55: transidentité, le combat pour être soi.

    Sur Tmc à 21h15: la révolution du genre.

    Voilà. Bonne soirée.

      • Mercredi 3 Mars à 15:13

        @ Le page....

        Il y avait aussi, sur RMC-story à 21h.05, le reportage intitulé :

        "La face cachée d'Eric Zemmour : le polémiste est-il dangereux ?"

        présenté par Rachid M'Barki. avec la participation (100% masculine...!) de Yann Moix, Geoffroy Lejeune et Raphaël Enthoven (je crois)...

         

        Je n'ai pas regardé non plus.

                   

        Je ne sais pas si j'ai bien fait ?

    4
    Mercredi 3 Mars à 17:40

    A la question : « Qu’est-ce qui vous surprend le plus dans l’humanité », le Dalaï-Lama aurait répondu :

    « Les hommes…parce qu’ils perdent la santé pour accumuler de l’argent, ensuite ils perdent de l’argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils en oublient le présent de telle sorte qu’ils finissent par non vivre ni le présent, ni le futur. Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir…et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu. »

      • Mercredi 3 Mars à 20:58

        @ Dr WO...

        Le Dalaï-Lama est un sage...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :