• Maintenant, je sais.

    Cet article, qui se voulait simplement sarcastique a été écrit il y a quelques semaines et devait ête mis en ligne à une date indéterminée...

    Il me semble prendre une autre dimension après qu'un professeur d'histoire ait été décapité par un certain Abdoullakh A., uniquement pour avoir évoqué la liberté d'expression et évoqué les "caricatures" de Mahomet dans un de ses cours, avec les réactions "officielles" que l'on sait : "Ils ne passeront pas...!"

     

    Avant, je ne savais pas...

     

    Parfois, je m'interroge sur l'état de mon pays, la France, sur sa situation et sur son devenir.

    Une sorte de bilan, sous les différents aspects qu'elle nous offre, et sur sa place et son rôle, tu vois...

    Souvent, j'étais un peu inquiet. Voire soucieux. Et déçu, forcément

    Je me disais que "tout ça" n'est pas possible.

    Je me disais que je devais trop exiger des personnes que nous avons élues et qui nous dirigent..

    Et puis, je retrouve cette photo du "Premier des Français", comme on dit.

    De notre "Président" de notre "République"... En voyage officiel

    Maintenant, je sais.

    Alors, je crois comprendre.

    Et, maintenant, je sais...

    Quelquefois, il vaudrait mieux ne pas savoir.

     

    PS.: toute allusion, donc, à quelque intervention télévisée de cet individu à propos d'événements récents concernant les domaines dits régaliens de l'état, telle que la sécurité des citoyens à travers la Police et la Justice, ne serait évidemment pas le fruit d'une étonnante coïncidence.

    Un article, emprunté au blog "lecolonel.net" :

    Ils viennent jusque dans nos rues, égorger nos fils et nos compagnes… Cette fois-ci c’est la liberté d’expression qui est visée par cette tête d’enseignant tranchée en pleine rue à une heure de forte affluence.

    Ils viennent dans nos rues ensanglantées pour témoigner leur soutien à la victime, à sa femme, à ses enfants. Ils viennent pour crier fort que la République ne cédera pas tandis que d’autres consacreront que la France n’est un coupe-gorge" et qu’il s’agit d’un acte isolé. Ils viennent toutes et tous faire de la présence, de communication. Nous allons recevoir les mêmes paroles pseudo-fortes jamais suivies d’effets. Des paroles, jamais d’actes. Du vent. Du brassage d’air…

    Ils ont tellement peur que les banlieues s’embrasent qu’ils (nos dirigeants actuels) ne feront rien car ils ne sont pas couillus. Nos énarques et banquiers vont se retrancher dans leur bunker. Ils/elles ont la trouille.

    Alors on fait quoi ? Ben rien… Démerdez-vous les gueux!

    Volontairement, ils laissent faire, depuis des décennies et surtout depuis le fameux nettoyeur de Nicolas Sarkozy, qui devait être à haute pression mais tellement entartré qu’il n’a jamais fonctionné. Que de la gueule!

    Alors en vérité je vous le dis aujourd’hui, ils ne feront rien, ni pour la déclencher, ni pour l’éviter la fameuse guerre civile qui a déjà débutée. Non! ils vont nous laisser nous démerder entre nous – car c’est ça le vivre ensemble et aller comme des grands au carton. Nous sommes déjà au stade du face-à face.

    Alors oui, plus que jamais, que raisonne La Marseillaise et les trois premiers mots de son refrain "Aux armes citoyens".

    Dans son discours, "très ému et avec de la gravité dans la voix", le mot "France" n'a pas été prononcé une seule fois par celui qui se targue d'être le Président de la République Française.

    Maintenant, je sais.

    C'est, je crois, le même qui a fait libérer libéré plus de 200 djihadistes au Mali et versé une caution "de dingue" pour faire revenir sur notre sol -et accueillir personnellement- une vieille humanitaire convertie à l'islam et souhaite (et donc, exige...) que la langue arabe soit enseignée dans les écoles publiques, celles de Charlemagne et de Jules Ferry...

     

     

     

     

     

     

    « [Violences policières]Médusé, je suis...! »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 17 Octobre à 12:17

    Nous sommes "face à face" depuis longtemps...

    Même Gérard Collomb avait un train de retard quand il a prononcé ces mots, les Français pratiquent l'évitement avec ces populations depuis des décennies.

      • Samedi 17 Octobre à 13:45

        @ Fredi M....?

         

        Qui est "face à face" avec qui ?

         

        Les "concitoyens de la République" sont d'ores et déjà dans une position de dhimmitude avancée. 

        Le tueur (présumé ?) s'adresse au "chef" (sic) de "l'Etat" (sic) "français" (sic), le "dirigeant des infidèles", avec le mépris que certains vainqueurs réservent aux faibles, et ordonne  :

        "Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux..."

        "A Macron, le dirigeant des infidèles, j’ai exécuté un de tes chiens de l’enfer qui a osé rabaisser Muhammad. Calme ses semblables avant qu’on ne vous inflige un dur châtiment."

        "Abdullah, le Serviteur d’Allah"

                                             

         

        Les "semblables" se sont calmés et ont réagi...

           

         

         

      • Samedi 17 Octobre à 16:01

        On attend avec impatience la marche blanche et les "plus jamais ça"...

      • Samedi 17 Octobre à 17:01

        @ Fredi M....!

        C'est prévu, dimanche, place de la "République" à Paris et un peu partout en France sur le territoire de la République. et un "hommage national" est également prévu...Mieux vaut faire semblant d'essayer de guérir que prévenir.

        Il n'y a rien de prévu aux abords de la grande mosquée de Pantin qui avait relayé le message et les mensonges d'un certain Brahim C., et avait donc participé peu ou prou à la campagne de harcèlement contre la victime et donc à la chasse à l'homme et à son exécution, on appelle ça "fatwa", lancée par certains "parents d'élèves" et entretenue sur les réseaux sociaux par certaines mosquées "radicales" et par un membre éminent du "Conseil des imams de France", Abdelhakim Serfioui franco-marocain et pro-palestinien partisan d'un islam radical, ex membre de Forsane Alizza (voir : http://aumilieuduvillage.eklablog.com/forsane-alizza-a140522834 )

               

        (source)

         

    2
    Samedi 17 Octobre à 12:19

    Excellent le dessin de Marsault en-dessous !

      • Samedi 17 Octobre à 13:56

        @ Fredi M....!

        Sur son compte Twitter, son dessin est précédé d'un tweet éloquent :

        Ce qui m'étonne, ce sont ceux que ça étonne. #Conflans #Mahomet

         

    3
    Samedi 17 Octobre à 17:16

    On ne pense pas que Macron ait été à l'origine de la libération des 200 djihadistes...

      • Samedi 17 Octobre à 20:46

        @ Dr WO...!

        Oui...

        Et les djihadistes libérés ne sont pas des combattants.

        Et Sophie "Mariam" Pétronin revient d'une retraite spirituelle.

        Et ses gentils geôliers étaient des militaires aux petits soins.

        Et...

         

         

    4
    CA VA ? NAN...
    Samedi 17 Octobre à 19:24

    @bedeau : Excellents, les deux dessins. Le premier est digne des grandes heures de Saucisson-Pinard. Le second appellerait un détournement.

    ATTENTION ! PLUS BAS, APRES LES CRLF, HUMOUR BETE ET MECHANT !

    .

    .

    .

    .

    .

    .

    .

    .

    .

    .

    .

    .

    .

    .

    .

    .

    .

    "Il est formellement interdit de décapiter les professeurs... s'ils sont encore en vie.", sur le modèle d'une blague signée Cavanna (d'où le "ça va ? nan"), découverte dans une des anthologies "Planète" (celle sur l'humoir noir, je pense) : "Il est interdit de stationner sur un agent de police si on ne l'a pas écrasé du premier coup".

    Blague à part, vous avez raison : "Quelquefois, il vaudrait mieux ne pas savoir." Hélas, comment désapprendre ? Comment oublier ? :-(

      • Samedi 17 Octobre à 20:31

        @ CA VA ? NAN... !

         

        C'est pas gagné...

        Le mieux, pour n'avoir pas à oublier, c'est encore de ne pas apprendre.

        Jamais.

        Quoi qu'il arrive...

         

        NAN... CA VA PAS NON PLUS

         

    5
    Orage
    Dimanche 18 Octobre à 05:31

    J'aimerais un lien vers les dessins de Marsault.

    6
    Number Six
    Dimanche 18 Octobre à 10:40

    ( complètement hors sujet )

    Vous devriez, bedeau, apprécier la première phrase de la réponse à cette interrogation "Comment réhabiliter l'autorité sans sombrer dans les dérives ou dans l'autoritarisme ?", ici :

    https://www.atlantico.fr/decryptage/3593134/thibault-de-montbrial---le-vivre-ensemble-n-est-plus-qu-une-incantation-psalmodiee-par-des-gens-qui-a-titre-personnel-font-tout-pour-s-y-soustraire--

    Atlantico fait de la réclame en votre faveur. ;-)

      • Dimanche 18 Octobre à 11:04

        @ Number Six...!

        J'espérais que Thibaut aurait pu indiquer le lien vers mon blog...!

        Ou alors, la rédaction de Atlantico n'a pas jugé utile de le faire ?

         

    7
    Dimanche 18 Octobre à 15:21

    FAIRE BLOC...

    ILS NE PASSERONT PAS !

         

      • Effondred
        Dimanche 18 Octobre à 15:47

        Si mes souvenirs sont exacts, le "no pasaran" était un cri de guerre gauchiste, et les méchants (toujours) qui ne devaient pas passer sont passés -- sans doute heureusement pour l'Espagne. Chez nous, on peut considérer qu'ils sont déjà aux portes du pouvoir, avec l'active kollaboration des zotorités d'occupation.

        Jolie manière de désigner des cibles potentielles. Manifestation parfaitement inutile, de l'ordre du clic genre "Like" sur Internet. C'est n'est pas ainsi que l'ennemi reculera ou même interrompra un instant sa marche.

        L'extinction des Lumières et des lumières, mais pas celle du paupérisme intellectuel, dans tous les camps.

        Le symbole n'est que symbolique : son action dans la réalité est proche de zéro, et même de zéro-moinsse (avé l'assent), comme disait un de mes profs de maths.

      • Dimanche 18 Octobre à 17:38

        @ Effondred...!

        Moi, ce qui m'inquiète, c'est de pouvoir, "en même temps", me lever contre l'obscurantisme (obscurantisme "religieux", je présume) en brandissant à deux mains et à ma fenêtre des bougies, des briquets et des portables ( arf ?) et applaudir des deux mains itou les soignants dès le début du Confinement 2.0, programmé aux alentours du 26 octobre, et tout ça sans foutre le feu partout alors qu'il couve pendant qu'on nous le couvre...? (ça me rappelle ça, tiens.)

        Sinon, "no passaràm", c'est aussi l'autre nom du réseau "SCALP", ce qui veut dire "Section Carrément Anti Le Pen" ( wink2 !) qui "promeut l'affrontement physique avec les membres des partis ou groupes d'esstrêm'drouâte". J'ai trouvé ça, si ça peut aider à faire passer le temps à partir du 26: http://nopasaran.samizdat.net/ et http://scalp-reflex.over-blog.com/

        C'est aussi une chanson désopilante de l'humoriste désopilant de France-Inter, j'ai nommé....... FREDERIC FROMET...!.

         

    8
    Effondred
    Dimanche 18 Octobre à 18:45

    Pardonnez-moi, bedeau, mais je ferai l'économie des liens que vous m'avez indiqués : j'ai l'intuition qu'ils m'iraient contrarier. De plus, le temps de tranquillité (relative) qui reste n'est peut-être pas si grand qu'on le puisse consacrer à vérifier ce qu'on sait déjà depuis longtemps.

    Judicieux rappel du corona/corano virus : j'l'avions loupé à sa sortie. Mieux encore : la surprise était double, car je m'attendais à une facétie sur l'incendie de Notre-Dame. ;-)

      • Dimanche 18 Octobre à 20:12

        @ Effondred...

        ...Effectivement, rien bien de nouveau,  surtout que ces sites n'ont pas été mis à jour depuis plusieurs années.

        Ils ont fait des petits plus respectables tels que le fameux "ONDE" avec de vrais morceaux de député·e·s dedans, mais qui préfère le caftage ("citoyen") à la baston...

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :