• [Macron: bain de foule à Mulhouse]

    vu sur internet :

    [Macron: bain de foule à Mulhouse]

     

    "NO COMMENT...", effectivement.

    Jamais cette rubrique n'aura mieux porté son nom.

    Mais, pour une fois...

    Et pour Notre Président...

     

     

    « # Olivier Veran 18/02/2020 (oh, le c** !)# Emmanuel Macron 10/01/2019 :-)) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Alkoranovirus
    Mardi 18 Février à 23:41

    Je crois savoir ce qui cloche : la signature Photoshop Wuzhere, à n'en pas douter. Avec "le pognon de dingue" que nous coûte le maquillage du pauvre kron, ces rides sont évidemment une malveillance de stagiaire infographiste haineux. Un Cahuzac rentré en grâce et nommé ministricule des santés solidairezécologiquezécitoyennes pourrait certainement remercier son maître en lui suggérant les bons implants capillaires susceptibles de cacher ce front à la iti.

    A part cela, je ne vois rien. Strictement rien. L'ordre alcoranorépublicain règne, qui ne gouverne pas encore franchement. Baissons les yeux, ou mieux fermons-les, et surtout fermons-la en attendant Avia.

      • Mercredi 19 Février à 10:33

        @  Alkoranonavirus...

        NO COMMENT...

        www.lalsace.fr/images/A6E15B42-9F46-4A13-828E-DB6071496974/NW_detail/le-president-a-pris-un-bain-de-foule-avec-des-habitants-de-bourtzwiller-photo-l-alsace-jean-francois-frey-1582026940.jpg" width="400" height="200" alt=""/>

         

        https://www.lalsace.fr/fil-info/2020/02/18/en-direct-emmanuel-macron-est-a-mulhouse

         

      • Mercredi 19 Février à 11:26

        image manquante (on se demande bien pourquoi)

      • FitzGerald
        Mercredi 19 Février à 11:30

        Kikipedia prête ces mots à Lincoln, pour une fois bien inspiré : "It is said an Eastern monarch once charged his wise men to invent him a sentence, to be ever in view, and which should be true and appropriate in all times and situations. They presented him the words: "And this, too, shall pass away." How much it expresses ! How chastening in the hour of pride ! How consoling in the depths of affliction !"

        Eh bien, nous avons changé tout cela et nous avons mieux, aujourd'hui, comme commentaire adapté à toutes les situations, et c'est votre mot, bedeau : "NO COMMENT.", qui précède le silence apeuré ou pire, l'éloge contraint.

        "Lorsque, dans le silence de l’abjection, l’on n’entend plus retentir que la chaîne de l’esclave et la voix du [macroniste] délateur ; lorsque tout tremble devant le tyran, et qu’il est aussi dangereux d’encourir sa faveur que de mériter sa disgrâce, [le prétorien] l’historien paraît, chargé de la vengeance des peuples."

        Je ne sais pas si on agissait plus avant ; en tout cas, on savait mieux écrire, même avec un cerveau troublé.

        (les mots entre crochets seraient des interpoliations modernes)

         

      • Mercredi 19 Février à 14:01

        @ FitzGerald... !?

        Dans un petit livre sans prétention ni littéraire, ni militante, ni idéologique... (PENSÉES INTERDITES) l'auteur Grégory Roose propose, entre autres, deux pistes de lecture:

        - on ne dit déjà plus "égorgé" mais "blessé mortellement au cou", "immigré clandestin" mais "primo-arrivant", "grand remplacement" mais "   ", etc... (même si tout un chacun est encore capable de faire mentalement la traduction)

        - on ne dira plus ni n'écrira plus "ISLAM" mais "MALIS", "MIGRANT" mais "GRIMANT", "CORAN" mais "NARCO"... (à noter que sur certains forums quelques participants usent déjà de ce type de subterfuge arf )

        Peut-être que l'humour, l'ironie ou le second degré permettront encore ("malheureusement  wink2 ") à certains "cyberhaineux wink2" ("cyb-RN-eux ?" wink2) de tromper les algorithmes de surveillance et les censeurs-citoyens à l'esprit obtus...

        humour, humour, hein...!

        Sacré Marsault... toujours aussi fripon !

         

      • FitzGerald
        Mercredi 19 Février à 15:56

        @bedeau : C'est une vision bien optimiste. Tout programmeur moyen peut aisément détecter ces substitutions et les mettre à jour en fonction de la plus ou moins grande ingéniosité des méchants. La détermination du contexte ne sera pas très difficile. Quant à l'ironie et au second degré, suffira de quelques juges dociles bien humains pour en décourager l'emploi. Même les boches avaient vite compris que la mention des doryphores, en d'autres temps de résistance, ne visait pas les insectes.

        Parlant de substitutions, ce script amusant de l'ingénieux ingénieur John Walker :

        https://www.fourmilab.ch/webtools/greasemonkey/

        P.S. : FitzGerald, c'est parce que c'est lui qui a le plus contribué à répandre la formule du "This too shall pass".

      • Mercredi 19 Février à 17:19

        @ FitzGerald...

        C'est malheureusement exact...

        Comme on n'en est pas encore tout-à-fait là, essayons de continuer encore un peu comme ça...

        A bientôt sur ma prochaine capture de Twitter...

        peut-être

        en attendant mieux

         

        [edit du 21/02]

        j'avais oublié une précision pas sans importance : je pense (j'espère...) que dans l'esprit de l'auteur, il s'agissait d'une image, d'une figure de style... (trouver des anagrammes de "foutriquet", par exemple, n'est pas forcément facile...

         

    2
    Mercredi 19 Février à 09:56
    Pangloss

    Si c'était pour dire ça, il n'avait pas besoin d'aller à Mulhouse.

    L'Islam politique: business as usual.

      • Mercredi 19 Février à 11:00

        @ Pangloss... !

         

        NO COMMENT...

        12 h 40.- Avant même de rencontrer les forces de l'ordre, Emmanuel Macron s'est offertun bain de foule avec des habitants de Bourtzwiller, devant les caméras de télévision.

        13 h 15.- Le bain de foule se prolonge, avec des tonalités allant du selfie avec des fans (d'un jour ?) au débat d'idées parfois vif, en passant par l'écoute des doléances des uns et des autres.

        13 h 35.- Face à l'afflux de sollicitations, le président s'adresse à la foule : "Que le gens du quartier viennent au gymnase à 16 h, je pourrai peut-être répondre à vos questions."

        13 h 50.- Après les habitants, c'est au tour des policiers d'être salués un par un.

        14 h 00.- "La République doit tenir ses promesses", a déclaré le chef de l’Etat aux habitants qui l’ont accueilli. "On doit lutter contre le séparatisme parce que quand la République ne tient pas ses promesses, d’autres essaient de la remplacer. On doit lutter contre les discriminations, on doit mettre la méritocratie partout" [...] "Nous sommes ici pour une ambition que nous portons avec les musulmans, qui est de lutter contre le communautarisme", a souligné de son côté le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, 

        15 h 50.- Début de la rencontre entre le chef de l'État et les responsables d'associations sociales, cultuelles ou culturelles - comme l’atelier du cirque Zavatta, les Mamans citoyennes ou l’association d’insertion Base - avant de rencontrer des responsables sportifs dans la salle de réunion du gymnase de la Doller. Il a invité les jeunes à venir les rejoindre dans le gymnase,

        17 h 40.- Les jeunes du centre de loisirs de Bourtzwiller ont organisé un tournoi de football ce mardi. Le président Macron a remis, en présence de la maire de Mulhouse Michèle Lutz, coupes et médailles aux participants, âgés de 8 à 12 ans. 

        18 h 30.- "Venir parler de communautarisme ici [à Mulhouse], ne doit pas donner le sentiment qu'on stigmatiserait un quartier ou une ville", a lancé Emmanuel Macron durant son discours devant des responsables locaux et des habitants du quartier de Bourtzwiller. "Notre ennemi est le séparatisme", mais "faire un plan contre l’islam serait une faute profonde"...

         

        Etc... etc...

        NO COMMENT...

        https://www.lalsace.fr/fil-info/2020/02/18/en-direct-emmanuel-macron-est-a-mulhouse

         

    3
    Lisa
    Mercredi 19 Février à 10:39

    Bonjour,

    Vous n'avez rien compris!!!!!!!!!!

    La donzelle rentrait de Chine et ne voulait pas contaminer micron.

    En même temps imposture et mise en scène, tout ceci savamment orchestré.

    Tous détournent le regard!

     

      • Mercredi 19 Février à 11:20

        @ Lisa...

        Tout est effectivement possible, on peut supposer (et madame Sybeth Ndiaye confirmera l'une ou l'autre de ces interprétations politiquement correctes) que:

        • Monsieur le Président de la République vient de tancer vertement cette personne tout comme il tançait naguère certains Gilets Jaunes trop "familiers"
        • Il s'agit de l'un(e) des membres de sa garde personnelle rapprochée qui s'est ainsi vêtu(e) pour mieux se fondre dans la foule, en quête de renseignements
        • Madame Brigitte Macron a tenu à accompagner incognito son mari dans cette mission à haut risque, sans l'en avertir pour ne pas l’inquiéter outre mesure

        Faut voir...

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :