• lobotomies et castrations...

    Un article trouvé sur le blog "A moy que chault !", concernant, au-delà des menaces sur la liberté d'expression sur internet et ailleurs, ce que l'auteur appelle à juste titre: "la grande machine à décérébrer et à émasculer", représentant un danger plus grave et plus insidieux...

     

    La fin de la récré...

     

    La liberté d’expression dans l’espace public est en voie d’éradication. Ce n’est pas un nouveau fantasme complotiste mais un simple et froid constat que tout un chacun peut faire en se penchant notamment sur la loi dite "contre la haine en ligne" actuellement en cours de vote au Parlement … Entre autres sympathiques facéties, celle-ci transfère à des opérateurs privés des pouvoirs qui jusque-là étaient octroyés aux juges…  Nous entrons donc aujourd’hui dans l’ère du contrôle à priori, de la censure "de précaution", et de la soumission automatique et désormais "légitime" à toutes les délations et les dénonciations "citoyennes"… "L’incitation à la haine" étant un concept si vaste, si fumeux, si subjectif, si imparfaitement défini, il apparaît d’évidence  qu’à peu près tout et n’importe quoi pourra être soumis à cette infamante définition. C’est bien d’ailleurs en ce sens que la loi a été pensée et écrite.

    Cette disparition programmée d’une liberté pourrait être terrible et tragique… Ce n’est finalement qu’anecdotique. Car en effet à quoi bon légiférer contre la liberté d’expression dans une société où plus personne n’a rien à exprimer, où plus personne bientôt n’aura même les moyens intellectuels de former et  de formuler une idée ?

    Le vrai drame n’est en effet pas le nouvel épisode de la grande saga des lois liberticides, qui, si scélérates soient-elle, ont toujours produit leurs propres contestations, oppositions et remises en cause…  Non, la véritable –et sans doute définitive– défaite, c’est la disparition généralisée, générationnelle, de l’intelligence, de la culture et du sens critique… Ce ne sont ni les députés vendus ni les juges larbins qui assassinent de façon rédhibitoire la pensée dissidente et la liberté d’expression, c’est bel et bien l’Education nationale. Priver les gens de leurs capacités de réflexion et de d’expression est un moyen d’asservissement beaucoup plus efficace, d’un point de vue radical et totalitaire, que chercher à sanctionner ou réprimer la dite pensée.

    Nos politiciens, leurs cornacs oligarchiques comme leurs domestiques magistrats, ne sont en fait que des gens trop pressés. Ils pondent encore des lois pour accélérer l’avènement d’une situation qu’encore deux générations de "citoyens" obligatoirement  lobotomisés de 3 à 20 ans leur apporteront inéluctablement… L’observation du bac 2019 est à ce sujet particulièrement révélatrice… Le niveau n’est même plus affligeant, il est d’une certaine façon sublime de nullité… Et quoi de plus facile que de régner sur une population de crétins de cet acabit ?Aux trois quarts illettrés, incapables de placer Napoléon et Charlemagne dans le temps, déstructurés, accrocs à Insta et aux écrans, n’aspirant qu’à une réussite purement matérielle, s’amusant de leur propre sottise, curieux de rien, veules et drogués…  Encore mieux que des esclaves puisque nos néo-bacheliers sont pour leur part satisfaits et volontaires…  Aucun mépris d’ailleurs  dans ce constat car ce ne sont bien sûr que des victimes d’un plan organisé mis en place depuis des décennies, et dont  tous les adultes ou parents que nous sommes sont partiellement complices…  

    La grande machine à décérébrer et à émasculer intellectuellement qu’est l’Education Nationale depuis 40 ans est en tout cas aujourd’hui en phase de pouvoir se prévaloir d’avoir atteint l’objectif pour lequel des milliards lui ont été versés : créer une nouvelle race "d’hommes", la grande armée des zombies consuméristes, gigantesque dégueulis d’abrutis vulgaires et hautains, aussi prétentieux que geignards et pleurnichards, ayant le caractère au même niveau que leur bagage intellectuel, bloqué au début de la petite enfance, pour ne pas dire au stade anal.

    Avec eux, plus besoin de lois, de juges, de condamnations, de mitards et de matons… Leur vide est leur plus  efficace geôlier et ils ne pourront jamais être tentés par une quelconque pensée divergente puisque –faute d’instruments, de connaissances, de vocabulaire, de lectures, d’entraînement…-  le concept même de penser leur sera devenu inaccessible. Au mieux (au pire) - en cas d’échec social ou de cassure psychologique- ils aboieront des slogans simplistes et caricaturaux, glapiront une "haine" pour le coup bien réelle, seul sentiment désormais à leur portée, sombreront dans une violence nihiliste et seront alors le repoussoir idéal tout autant que le matériau parfait de toutes les manipulations…

     

     

     

    « En vrac (mais, vraiment "en vrac"...!)Madame la Présidente »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    IUFM
    Vendredi 12 Juillet 2019 à 18:26

    Derniers ministres à savoir lire et écrire : Carcopino et Bonnard. Le Grand Sabotage commence sous pompidou avec les réformes des années 70, dénoncées en vain dès cette époque. Attaques menées contre l'orthographe, la grammaire et le vocabulaire. Morts programmées : français, histoire, philosophie. Presque tous les profs ont obéi aux ordres par idéologie ou par lâcheté. Ils peuvent dire : Been There. Done That. Destroyet Everything. Got The T-Shirt.

    La guerre étant perdue, en parler encore, c'est se faire plaisir de manière inutile. Preuve amusante : le sujet n'a pas intéressé grand-monde.

      • Vendredi 12 Juillet 2019 à 20:19

        @ IUFM :-)) !!!...

        Deux ministres de l'"Education Nationale" ("Instruction Publique" sonnait mieux, je trouve) sous le régime de Vichy... vous n'y pensez pas... et je me demande si je vais laisser ces références qui rappellent les heures les plus sombres de notre histoire sur mon blog respectable...!!!

        Plus tard, dès 1970 (?) la chienlit et les "événements de 68", dénoncés par De Gaulle avaient commencé leur lent travail de sape et de destruction qui fait jusqu'à l'admiration d'un.... jeune "Président de la République" (??) qui n'était pas né mais a du en entendre parler par sa professeuse de théâtre préférée qui avait 15 ans à l'époque et par son vieux copain Dany. Peut-être que sans ces "événements" le sabotage aurait été retardé ou moins profond ou moins durable ?

         

        C'est vrai que ce sujet n'a pas intéressé beaucoup de visiteur, même si il a été lu presque autant de fois que "Madame la Présidente". C'est dommage, mais moins pour mon blog où je n'ai fait qu'un copié/collé que pour celui de l'auteur originel (http://amoyquechault2.over-blog.com/) qui n'a recueilli aucun commentaire (il y en a un peu plus sur http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/.)...

    2
    IUFM
    Vendredi 12 Juillet 2019 à 19:38

    Toujours au sujet de la programmation éducative : voici comment la race des maîtres reste au pouvoir :

    https://www.takimag.com/article/college-admissions-are-rigged-in-favor-of-prominent-democrats/

    "Si tu es mon fils, tu iras à Yale (ou à l'e.n.a.), mon petit, même avec un Q.I. à deux chiffres."

      • Vendredi 12 Juillet 2019 à 20:44

        @ IUFM...

        édifiant...!

        Dans un domaine proche, aux Etats-Unis, les dirigeants et les cadres de la Silicon Valey envoient leur chère progéniture dans des écoles "anti-tech", traditionnelles ou de type Montessori, pour (tenter de) les protéger des effets des  techniques d'abrutissement de masse qu'ils ont mis au point et dont ils inondent une planète qu'ils ruinent, tant par l'extraction et la transformation des minerais rares que par les problèmes de recyclage posés

        Chez nous (enfin, encore pour quelques temps...) les germanopratins hexagonaux qui défendent becs et ongles dans tous les médias les bienfaits de la mixité sociale que représentent les chances pour la France, perdent un temps fou à essayer de trouver des moyens pas trop voyants pour contourner la carte scolaire...

    3
    ESPE !
    Samedi 13 Juillet 2019 à 01:41

    Ils peuvent tous essayer d'échapper aux conséquences de leur politique, mais ce sera en vain : où trouveront-ils les cervelles d'élite dont ils auront besoin ? Ils oublient avoir méthodiquement tué jusqu'à l'idée d'excellence, laquelle exige quelques qualités intellectuelles et morales oubliées.

    Sur la répugnante hypocrisie des profsdegôche et autres membres du clergé progressiste, ces aveux qui auraient pu être publiés dans les années 80 :

    https://www.liberation.fr/debats/2017/09/18/a-mes-amis-qui-trichent-avec-la-carte-scolaire_1597237

    https://www.liberation.fr/debats/2017/09/21/carte-scolaire-lettre-d-un-tricheur_1597991

    Je crois me souvenir que l'article a eu quelques suites, mais j'ai la flemme de chercher, et on vous sait fin limier.

     

      • Samedi 13 Juillet 2019 à 11:08

        @ ESPE ;-)...

         

        Je ne m'inquiète pas trop à propos de la fabrication ou du renouvellement des futures élites, telles qu'elles s'estimeront nécessaires à la bonne marche de leur Monde Nouveau, si on combine toutes les solutions qui vont s’offrir aux élites actuelles pour se perpétuer :

        - traficotage des rythmes et des programmes scolaires "vulgaires" en intégrant fantaisie et diversité...

        - sélection au niveau du choix des établissements et des enseignements dispensés pour l'élite...

        -.discrimination généralisée pour former des valets dévoués issus des minorités visibles et revanchardes

        sans oublier les armes ultimes :

        - eugénisme et manipulations génétiques permettant de répondre aux besoins en élites

        - intelligence artificielle auto-programmée pour parer aux éventuelles défaillances humaines

         

        La notion d'"excellence" est toute relative selon les dates et les lieux, et l'actualité la plus récente montre quel point nos élites politiciennes actuelles s'en croient les seuls dignes représentants, face au peuple et à ce qui reste de l'opposition ; sentiment partagé par les autres élites dans divers domaines : journalisme, les trucs qui se terminent en "...-logie", toutes les formes d'art et de bizness, etc...

         

        Mais comme rien n'est simple avec les élites et leur queste de l'excellence :

        Les élites de la tech se ruent vers la Nouvelle-Zélande :Soulèvement des machines, domination de l’intelligence artificielle sur le monde, révoltes des humains, les millionnaires de la Silicon Valley craignent l’apocalypse (https://www.lesinrocks.com/)

        mais, en même temps, élite pour élite :

        La Nouvelle-Zélande  "meilleur  pays musulman du monde - Selon "l’indice d’islamité", la Nouvelle-Zélande est le premier pays musulman du monde. C’est le pays qui incarne le mieux et le plus fidèlement les valeurs musulmanes. (https://www.alnas.fr/)

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :