• Le coût d'un S.M.S.

    Europe... chômage... pouvoir d'achat... immigration... insécurité... islamisme... gauche... écologie... féminisme...

     Loin des problèmes incontournables et des questionnements essentiels...

    Le coût d'un S.M.S.

    ...une interrogation personnelle qui m'interpelle,

    mais qui reste sans réponse ! 

       Je n'ai jamais compris, et je crois que je ne comprendrai jamais pourquoi bon nombre d'auditeurs (et -trices) de la plupart des stations de radio périphériques se sentent obligés, à toute heure du jour et peut-être même de la nuit, d'aviser par SMS interposé l'animateur (ou -trice) du créneau horaire du moment pour l'informer, et à travers lui, une grande partie de la population, de la température ambiante et du temps qu'il fait, a fait ou fera, dans leur petit coin et de ce qu'ils vont faire ou ne pas faire et quand et où et comment et pourquoi, et grâce ou à cause ou indépendamment de la météo...

    Est-ce qu'ils font ça dans un irrésistible souci de partager une information jugée essentielle et pour grappiller quelques brèves secondes de gloire nationale quasi anonyme ? 

    Est-ce qu'ils attendent avec angoisse, l'oreille collée au transistor, plus anxieux qu'un résistant des années de guerre écoutant Radio-Londres sur son poste de TSF, pour savoir si leur message aura été retenu par le jury des standardistes et diffusé sur les ondes dans son intégralité ?

    Est-ce qu'ils enregistrent la radio à ce moment précis pour faire écouter plus tard à leurs petits enfants et preuve à l'appui qu'on a causé d'eux dans le poste: "Paul, habitant Villeneuve-la-Vieille nous signale qu'il fait 18° et que le ciel est bleu et qu'il va sortir pour acheter son journal et une baguette pas trop cuite à la boulangerie juste en bas de chez lui..." ou que "Germaine, de Vaud-sous-L'Amaire, ira promener 'Hercule' son chihuahua nain de 18 ans malgré la petite pluie fine qui commence à tomber."...?

    Est-ce que les contributeurs les plus fidèles ou les contributions les plus originales permettent de gagner un stylo 4-couleurs, un porte-clés, un mug ou un T-shirt avec le portrait de l'animateur (ou -trice) imprimé dessus ?

    Est-ce qu'on peut réécouter tous ces témoignages en replay ou en podcast sur le site web de la station, et même ceux qui n'ont pas été diffusés, et pendant combien de temps ?

    Est-ce que les interventions les plus plébiscitées par l'ensemble des auditeurs feront l'objet d'une compilation sur un CD comme témoignage de la vie quotidienne des gens qui n'ont presque que ça à foutre, au jour le jour, dans les territoires ?

    Autant de mystères à jamais non élucidés, comme l'existence controversée du nombril d'Adam, ou la véritable identité du Masque de Fer ...

    Si vous avez une explication...

     

     

     

    « A quoi jouent les antifas ?Collapsus et collusions. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Juin à 18:09
    Pangloss

    C'est inexplicable sauf à croire que la majorité des auditeurs est composée d'imbéciles.

      • Vendredi 21 Juin à 19:54

        @ Pangloss !

         

        C'est pas faux...! D'autant qu'il s'en trouve pour répondre (par exemple) à la question essentielle "Quel est votre animateur  préféré ? "... et pour désigner spontanément et dans cet ordre: Stéphane Plaza, Michel Cymes, Nagui, Jean-Luc Reichmann, Elise Lucet, Stéphane Bern, Jean-Pierre Pernaut, etc... "imbéciles" semble très poli et bien gentil ! 

        Le tout est de savoir si ce sont les médias qui fabriquent un public un peu niais, ou si c'est ce public qui réclame ce genre de médias ?

    2
    Souris donc
    Samedi 22 Juin à 07:01

    On matraque à la ménagère de moins de 50 ans que son temps de cerveau disponible est important. Il doit en être de même pour son homologue ménagé. Donc i-el-le-s font connaître leur pensée, comme d'ailleurs un bandeau défilant en bas de BFMTV les y invite ("Si vous êtes témoin..."). Vous imaginez ? Sans leur temps de cerveau, Coca-Cola ne vendrait rien. On devrait leur reverser des royalties.

      • Samedi 22 Juin à 13:12

        @ Souris donc...!

        Tout ça est exact, mais si la ménagèr·e de moins de 50 ans est toujours debout, mais sans son plumeau et sa serpillière, sans talc pour le cucul de bébé ni bière fraîche pour le gentil mari-rentrant-du-boulot ( car, le plus souvent, sans non-plus, de "cerveau" et de temps qui irait avec), elle n'a plus guère besoin de  son pauvre ménagé (surtout blanc, cisgenre, catho et de plus de 50) et il faut aussi admettre que le "profil" (ou "de face" ou "de dos") de cette vaillante ménagèr·e a légèrement évolué:

          

        (surtout depuis la télé de Léon Zitrone ou de Guy Lux, je veux dire...)

         

         

    3
    Lundi 24 Juin à 10:31

    Selfie sur ondes hertziennes. Elites se mettant à la portée du populaire. Médiocrité transmissible.

      • Lundi 24 Juin à 10:53

        "selfies hertziens... !"    Bravo !!!... cool , il fallait le trouver !

        ...mais pourquoi n'y ai-je pas pensé moi-même cry...? 

        par ailleurs, je penserais plutôt à "...élites feignant -nom ou adjectif et participe présent- de se mettre à la place du populaire"

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :