• La vérité sur COVID-19

     

    Complotiste je fus, complotiste je reste...!

    Et si l'épidémie de Coronavirus cachait tout autre chose que ce que l'on en dit...?

    Dans une quinzaine de jours, les français se rendront aux urnes pour élire leurs maires et les conseillers municipaux.

    Les macronistes, peu enclins à espérer un déferlement de voix massif et populaire sur leurs candidats a, dans un premier temps, fait passer le message disant qu'un candidat, élu sans l'appui de laREM ou du MODEM seraient un ennemi du Président. Pas très malin, comme tactique.

    Ensuite, ils ont demandé aux candidats de ne pas mettre le logo "en Marche" ou la mention "avec le soutien amical d'Emmanuel Macron" sur leurs affiches et professions de foi. Une autre tactique, mais qui illustrait trop bien la désormais fameuse formule "Quand c'est flou... c'est qu'y'a un loup". Pas très futé non plus.

    Une autre idée, consistait à mettre, en sous-main et en sous-marin, des colistiers macrono-compatibles mais, en même temps, assez discrets pour se fondre das la masse des autres candidats: Républicains, Socialistes, Musulmans Démocrates, Écologistes ou Animalistes, voire (à leurs risques et périls personnels) Frontistes ou Insoumis.

    Une autre suggestion géniale, malheureusement (pour eux...) retoquée par je ne sais plus quelle institution de la République consistait, dans plus de 90% des bureaux de vote à ne pas dire pour qui les électeurs avaient voté et, dans le reste des situations, parler de "gauche", "droite" ou "divers centre", cette appellation ayant l'avantage d'englober tout ce que les Préfets, le Ministre de l'intérieur l'Intérieur et leurs journalistes assermentés voudraient y englober

    Et dernièrement...

    On apprend aujourd'hui que, selon un élu des Hauts-de-France, les élections municipales pourraient être reportées à une date ultérieure et inconnue en raison de l'épidémie de Coronavirus qui va bientôt arriver en Europe et dans l'Hexagone. A l'appui de son affirmation, une réunion sans ordre du jour officiel entre le Premier Ministre et l'Association des Maires de France. A l'inverse, madame Sibeth Ndiaye (porte-parole officielle du Gouvernement) aurait affirmé "Nous n'envisageons pas d'empêcher (sic) les élections municipales" 

    Bon, je ne dis pas que... Mais quand-même, cette épidémie... elle tombe drôlement bien pour... si vous voyez ce que je veux dire...

    On a assez reproché aux autorités compétentes de ne pas avoir pris assez de précaution en n'annulant pas un simple match de foot, on ne va pas lui reprocher d'en prendre trop en empêchant en annulant ou en reportant d'autres mouvements de foule encore plus nombreuse...! Et si, en plus, ça arrange tout le monde... (enfin, "tout le monde"...? le Monde, quoi.. LE Monde...)

    Mais, je dis ça, je dis rien, ou plus exactement : je dis ça pour rire... je plaisante, hein... Je plaisante...!

    Sacrés chinois, va...!

     

     

    « "L’esstrême drouâte", vous dis-je...Quoi d'neuf, docteur ? (Macron répond !) »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Février à 01:31
    Carine
    Un effet immédiat, en tout cas, c'est qu'on ne parle plus de débat sur la réforme des retraites. On en est où ?
    Ptet qu'ils se disent qu'ils ont trouvé la solution avec le virus.
      • Samedi 29 Février à 16:48

        @ Carine...?

        Un lien entre l'épidémie de coronavirus, le problème des vieux des retraités, de leur pension et de leurs intentions de vote, etc... "personnes âgées qui", de toute façon, "ne seront plus électeurs en 2022 car, sans tomber dans le cynisme, ils seront morts..." (Christophe Barbier sur BFM-TV en août 2018)

        Sacrés chinois, va...

         

      • Samedi 29 Février à 20:02
        Carine
        On a la réponse : 49-3.
        Et interdiction des rassemblements, réunions et manifs.
      • Dimanche 1er Mars à 13:18

        @ Carine...!

        Plus que le 49.3 en lui-même, ce qui est assez déplaisant sarcastic, c'est les conditions de sa décision: au cours d'un conseil des ministres a priori consacré officiellement à la lutte oopscontre une grave épidémie, un samedi en toute fin d'après-midi (donc veille d'un dimanche !) compliquant un peu la préparation et le dépôt de motions de censure (qui de toute façon seront vouées à l'échec). Mais sur le principe...!!!

         

        (sinon, je crois que -pour l'instant ?-, ce sont uniquement les rassemblements de plus de 5 000 personnes dans un espace clos qui sont interdits... ainsi que "certains "événements" extérieurs...)

    2
    Sarcasm ON
    Vendredi 28 Février à 12:20

    Elle est si bonne, si bête, de consentir à ne pas empêcher les élections municipales. Pour le moment ?

    Au reste, à quoi bon comptabiliser le vote des riens, puisqu'une addition de zéros ne donne qu'un gouvernement... pardon : ne donne que zéro ? Qu'attendent donc les zélites zautoproclamées pour imposer le suffrage par le cens et par la profession ? Seuls devraient voter (c'est-à-dire approuver) les élus (présents et anciens), les journalistes, les profs, les avocats et tous ceux qui ont plus de 4000 dolleuros par mois (Copé, ce fasciste, ne voulait pas de minables à moins de 5000, sauf erreur). Avec ça, le futur eurocalifat est là non pour mille ans mais pour l'éternité, voire au delà ! La masse se taira : elle a l'habitude de n'être jamais entendue.

    J'entends bien une objection : la sélection par les diplômes pourrait convenir -- hélas, on voit parfois des gens dotés de quelques parchemins qui ne sont pas nécessairement aussi crétins... pardon : raisonnables... pardon : obéissants que des énarques ou des normaliens de ce temps. Ce critère ne saurait donc être retenu, contrairement à la profession (sans préjuger des qualités pour l'exercer : suffit de voir la loterie qu'est aujourd'hui le choix d'un chirurgien ou d'un plombier, voire d'un informaticien) et au fric (obtenu par tous les moyens, même légaux), indiscutables, eux, comme l'est la force brute.

    Plaisanterie mise à part, inutile d'attribuer trop d'intelligence à l'ennemi qui n'a qu'à compter sur la sottise d'en face. Never attribute to malice that which can be adequately explained by incompetence and bad luck.

     

      • Samedi 29 Février à 17:45

        @ Sarcasm ON...!!!

        Ce n'est certes pas l'envie qui doit manquer à certaines élites comme-on-dit... D'où, peut-être, l'idée d'accorder le droit de mettre un bulletin de son choix dans une urne à d'avantages de nos nouveaux concitoyens (j'aime bien 'concitoyen' au lieu de 'compatriote', je ne sais pas pourquoi ?), ce qui aurait (pour les mêmes "certaines élites") pour effet de diluer quelques mauvais votes dans une marée montante de galimatias et de chicayas croquignolesques.

         

      • Sarcasm ON
        Samedi 29 Février à 18:17

        "à d'avantages", pour ne pas écrire "à allocations diverses et autres privilèges réservés aux petits nouveaux " ? ;-) (z'avez noté la délicatesse pour relever la faute de clavier ?) ;-)

        "Compatriotes" ne convient pas, "concitoyens" est encore trop aimable. "Codétenteurs de la même C.N.I. ouvrant des droits illimités à -- et sans contrepartie" serait trop long. "Corésidents" ? "Colons" ? Ou tout simplement "parasites (locaux ou importés)" ? Y'aurait bien "Remplaçants", mais ce serait mal vu malgré la référence historique au tirage au sort pour les armées -- pourtant, quelle noble activité que celle consistant à faire le travail que quelques Français refusent désormais, à savoir voter UMPS (avant de voter... autre chose) ?

      • Dimanche 1er Mars à 12:33

        @ Sarcasm ON...!

        Oui, bon... mais que celui qui n'a jamais fait une faute de frappe me jette la première touche de clavier...!

        Sinon, pour en revenir à mes moutons : "co-cus", ça peut le faire ?

    3
    Vendredi 28 Février à 15:08
    Pangloss

    Les élections, même municipales, je m'en fous un peu. Ou alors, je vote coronavirus.

      • Samedi 29 Février à 17:58

        @ Pangloss...!

        Ben, oui... mais, en même temps... Enfin, bon...

        Même dans un tout petit village ?  Là où j’habite : 250 habitants, 200 inscrits, (130 à 140 votants)... une seule liste composée de connaissances, de voisins ou d'amis... et un geste pour encourager les candidats à poursuivre les efforts (nombreux) entrepris depuis la dernière mandature...

        En plus, ça fait une sortie (deux: vote + dépouillement)

    4
    Vendredi 28 Février à 18:51

    Mais reporter ne change pas le problème pour les macronistes, à moins de faire voter le coronavirus en leur faveur.

      • Samedi 29 Février à 18:05

        @ Dr WO...!

        Le macronisme et les macronistes réservent des surprises à chaque scrutin : présidentielle, législatives, européennes... municipales ?

        • Quand on la baraka, on a la baraka...
        • Quand on a la scoumoune, on a la scoumoune...

        (rayer la mention inutile)

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :