• La chute de Kabul pour les nuls

     

     

    La chute de Kabul pour les nuls

     

    Biden n’a encore parlé à aucun dirigeant mondial depuis la chute de Kaboul

    d'après "Aube Digitale"

    Si quelqu’un gardait l’espoir que le Pentagone ait une idée de ce qu’il est advenu de tous ces milliards d’armes accumulés en Afghanistan au cours des 20 dernières années, il n’en est rien.

    Répondant à la question d’un journaliste sur le sort des milliards de dollars d’armes que les États-Unis ont donnés à l’Afghanistan, le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan a déclaré que l’administration Biden n’a pas "une image complète", un euphémisme pour dire que la plupart des armes sont perdues, ajoutant qu’une "bonne quantité" des armes que les États-Unis ont données à l’Afghanistan sont en possession des Talibans, et qu’ils ne s’attendent pas à ce qu’elles soient rendues aux États-Unis.

    "Nous n’avons pas une image complète, évidemment, de l’endroit où chaque article de matériel de défense est allé, mais certainement, une bonne partie est tombée entre les mains des talibans, et évidemment, nous n’avons pas le sentiment qu’ils vont nous les remettre facilement à l’aéroport."

    Ce qui est peut-être plus choquant, c’est la révélation par Sullivan que Joe Biden –dont les vacances ont été interrompues sans ménagement lorsque l’ambassade américaine a dû être évacuée au pied levé après la prise du pouvoir par les talibans– n’a toujours pas parlé à un de ses homologues étrangers depuis la chute de Kaboul.

    M. Sullivan a déclaré qu’à la place du président, dont les divagations incohérentes, même lorsqu’elles sont lues sur un téléprompteur, rendent pratiquement impossible de comprendre ce que Joe Biden essaie de dire, d’autres membres de l’administration téléphonent à l’étranger parce que les discussions sont plus techniques.

    "Il n’a pas parlé avec d’autres dirigeants mondiaux", a déclaré M. Sullivan, en réponse à une question de Kaitlan Collins, de CNN

    Et pendant que Biden mange des glaces ou fait la sieste, d’autres dirigeants mondiaux ont passé ces derniers jours au téléphone avec leurs alliés. La chancelière allemande Angela Merkel, le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre britannique Boris Johnson se sont tous entretenus. Johnson, quant à lui, a proposé une réunion virtuelle du G7.

    Mais Biden a laissé les appels aux alliés étrangers aux membres de son équipe.

    "Moi-même, le secrétaire d’État Antony Blinken et plusieurs autres membres de l’équipe sont régulièrement en contact avec leurs homologues étrangers et nous avons l’intention de continuer à le faire dans les prochains jours", a déclaré Sullivan.

    "Pour l’instant, la question principale est une question opérationnelle. a-t-il ajouté. Il s’agit de savoir comment nous nous coordonnons avec eux pour les aider à faire sortir leur peuple et nous opérons par les canaux logistiques et les canaux politiques pour que cela se réalise."

     

    cadeau bonus...

    "Le régime de Biden n’a aucune idée de la manière dont il va évacuer les Américains toujours bloqués en Afghanistan "

    But, in same time :

    "La difficile évacuation de Kaboul, notamment celle des diplomates américains, embarrasse l’entourage de Joe Biden. Ses équipes rejettent la faute sur Donald Trump..."

     

     

     

    à suivre. 

    (peut-être... ou pas) 

     

     

      

     

    « Un complotiste pose des questions...Demain, justice pour Manu ? »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Août à 13:15

    @ jean-marc...

    "la page 'justice pour manu est introuvable'..."

    Oui, je l'avais mise en ligne par erreur (l'article n'était pas entièrement fini) et je l'ai retirée, mais les abonnés à la "newsletter" en avait été informé (par erreur...). Je vais le terminer et le republier.

     

     

    PS : j'ai dû supprimer votre commentaire d'origine : toujours les mêmes messages d'alerte de la part de mon antivirus...

    2
    Souris donc
    Jeudi 19 Août à 15:17

    Le colonel pense que mieux vaut quitter la scène la tête haute que la queue entre les jambes.

      • Jeudi 19 Août à 15:51

        @ Souris donc...!!!

        A propos des propos hors propos de Le Drian ?

                            

         

        Dominique Strauss-Kahn pensait exactement l'inverse en quittant sa chambre du "Sofitel" New-York en mai 2011, selon le témoignage de madame Diallo (Nafissatou, pas Rokhaya...!)

        Les mauvaises langues (?) évoqueraient aussi un actuel ministre toujours en exercice concernant de vagues histoires d'attribution de logement ou d'emploi quand il était maire de Tourcoin-coincoin...

         

         

        ( cool, non, je n'ai pas vraiment honte...)

         

    3
    Pangloss
    Jeudi 19 Août à 17:10

    Vous voyez le bordel que peuvent planter les dirigeants du pays le plus puissant du monde (et le plus con? non, il y a de nombreux candidats au titre). Avouez que ça fait peur.

      • Jeudi 19 Août à 17:46

        @ Pangloss...!

        Ceci dit, les dirigeants du Liechtenstein ou de Saint-Christophe-et-Niévès ( yes ), même les plus cons que la Terre ait jamais portés, auraient du mal à foutre un bordel international... (pour le Vatican, je dis pas, leur chef se débrouille comme un chef...)

        Ceci dit... imaginez que ce soit un porte-parole de l'administration Trump (vous voyez de qui je veux parler) qui déclare "Kaboul est tombée plus rapidement que prévu, mais c'est parce-que les afghans n'ont pas su saisir leur chance"

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :