• L'honneur d'un soldat

     


     

     

    " Le désespoir d'un criminel de guerre à l'annonce de sa sentence"

     

    (la presse)  

     

     

    (la presse)

     

    On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier. On ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de mentir, de se renier, de se parjurer.”

    Hélie Denoix de Saint Marc,

    Déclaration devant le haut tribunal militaire, 5 juin 1961

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il est accusé d’avoir ordonné la destruction d’un pont en novembre 1993, un acte qui "a causé des dommages disproportionnés à la population civile Musulmane" selon le juge. Mais pour de nombreux Croates, Slobodan Praljak reste un héros. La semaine dernière, la présidente Kolinda Grabar-Kitarovic avait rédigé un message d'hommage, lu lors d'une promotion d'un ouvrage en son honneur, "Général Praljak"

    "Son suicide illustre surtout la profonde injustice morale envers les Croates de Bosnie condamnés mercredi par le TPIY", a déclaré le Premier ministre croate Andrej Plenkovic. Et "cette injustice s'étend au peuple croate", a-t-il dit.

    Certains observateurs remettent en cause l’impartialité des jugements internationaux pour des crimes de guerre commis durant la guerre des Balkans. Parmi les 161 individus poursuivis par le TPIY, 94 sont serbes, tandis que 29 sont croates. Le tribunal se défend toutefois de tout déséquilibre.

    Hier, avant de se donner la mort, le milicien (sic) a dit précisément : "je rejette votre verdict, je ne suis pas un criminel !. On peut tuer, faire tuer, sans être un criminel. Ça s’appelle la guerre."

     

     

     

    « Tu fais quoi, dimanche ?Certaines tentations, quand même... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Décembre 2017 à 13:16

    Mais a-t-il seulement été condamné pour la destruction d'un pont ? Cela ne me parait pas être un crime de guerre, il y a peut-être autre chose, non ? Mais il est de notoriété publique que les musulmans sont humainement incapables de commettre des crimes de guerre.

      • Lundi 4 Décembre 2017 à 13:12

        Je n'en sais pas plus que la moyenne du français moyen, et je partage et voulais faire partager cet avis trouvé sur un blog:

         

        "...elle m’a particulièrement frappé, cette scène de suicide qui confrontait un vieux général Croate, mort pour dire merde à tout ce cirque, et un président minable, avec son air con et sa vue basse, incapable de capter ce qui pouvait bien se passer dans la tête du premier. C’est réellement tout un univers qui sépare le grouillot juridique à carrière bien douillette et bien fignolée à l’ombre des sacro-saintes Institutions Internationales, du type qui s’est durement colleté à la vraie vie, avec ses contraintes, ses servitudes et ses horreurs. A soixante-douze ans, il ne se voyait pas, le vieux soldat, supporter l’ignominie d’une condamnation à vingt ans de taule par une bande de pauvres trou du culs errant à côté de leurs pompes. Je le comprends fort bien. Paix à son âme!"

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :