• L'Eglise est en crise (persiste t-on)

     

    hors sujet (forcément) mais pas vide de sens pour autant: 

    lun. 15/04/2019 - 20:10

    ...lendemain du dimanche des rameaux... début de la Semaine Sainte: l'entrée triomphale de Jésus dans Jérusalem,  le dernier repas du Christ, son arrestation et son jugement, la Crucifixion et sa Résurrection le dimanche de Pâques ... 

    Un incendie en cours à Notre-Dame de Paris - Dernière minute. (Libé)

    Un incendie est en cours à Notre-Dame de Paris, dans le centre de la capitale, "potentiellement lié" aux travaux de rénovation de l'édifice, selon les pompiers.

    Le feu, dont la gravité reste encore à déterminer, a pris dans les combles de la cathédrale, monument historique le plus visité d'Europe, ont indiqué les pompiers. Selon le porte-parole de Notre-Dame, l'incendie se serait déclaré aux alentours de 18h50.

    Jeudi, seize statues de cuivre avaient été décrochées de la flèche de la cathédrale Notre-Dame pour être restaurées. La cathédrale, un monument emblématique de Paris construit entre 1163 et 1345, attire près de 13 millions de visiteurs chaque année.

       sales cons...   

    Anne Hidalgo, fixant les écrans de surveillance des pompiers, l'air abattu : "C'est terrible, c'est l'emblème de Paris, c'est un lieu extraordinaire, c'est l'histoire, c'est Victor Hugo. C'est la poésie de Paris. Pour l'instant, je n'ai pas les mots, je ne peux que saluer le travail des pompiers."... "De notre devise, nous tirerons la force de nous relever. Fluctuat nec mergitur."

    L'Eglise est en crise (persiste t-on)

     

     

     

     

     

     

    pendant ce temps, sur les réseaux sociaux...

    Certains cadres de l'UNEF s'en amusent...

    Quelques musulmans s'en réjouissent... 

    Les "antifas" et l’extrême-gauche jubilent

    L'Eglise est en crise (persiste t-on)

     

    Mais...

    Et si les catholiques ne tendaient plus l’autre joue? 

    Alors que le nombre d'atteintes aux lieux de culte chrétiens augmente nettement, certains catholiques remettent en doute le bien-fondé de la ligne officielle, qui consiste à jouer l'apaisement pour éviter la surenchère victimaire. Enquête.

    Cent cinquante-trois atteintes aux lieux de culte recensés en France en 2008 par le ministère de l’intérieur, 1 057 en 2016, soit 690 % de hausse en huit ans. C’est ce qu’on appelle une tendance nette

    (article de Causeur -article payant: extraits) 

     

    À Lavaur (Tarn), deux mineurs ont avoué avoir mis le feu à l’autel d’une chapelle de la cathédrale Saint-Alain, où ils s’étaient réfugiés pour échapper à la pluie, par désœuvrement. Il a fallu deux jours pour nettoyer les suies. Ils ont aussi tordu le bras d’un Christ, pour lui faire prendre une pause particulière, popularisée par le footballeur Paul Pogba. À Dijon (Côted’or), le coupable a brisé une statue de la Vierge, ouvert le tabernacle et jeté les hosties; un sacrilège pour les catholiques, car les hosties consacrées représentent le corps du Christ. Idem à Nîmes (Gard): les hosties de l’église Notre-dame-des-enfants ont été dispersées, avec en prime une croix d’excrément tracée sur un mur. À l’église Saint-Nicolas de Maisons-Laffitte (Yvelines), le tabernacle a été jeté à terre [...]  C’était la troisième église du département prise pour cible en quelques jours. L’évêché de Versailles a appelé à "aborder ces événements avec du recul. […] Il s’agit, dans la plupart des cas, d’actes de personnes connues et souvent vivant en marginalité...Il ne faut pas y voir systématiquement des attaques contre l’église." 

    Le portrait-robot du profanateur serait en quelque sorte un jeune, à bout de bière et d’ennui, qui se défoule [...]. La géographie des attaques contre les lieux de culte serait celle de la France où les usines ont fermé et où le tissu social se délite. Le sentiment antichrétien serait finalement une motivation secondaire, pour ne pas dire négligeable.

    Il y a aussi consensus pour penser que, par rapport à la gravité des persécutions subies par les juifs dans le passé ou par les chrétiens aujourd’hui au Proche-orient, la retenue s’impose face au vandalisme. Mais cette retenue est-elle toujours de mise ?

    Le sujet explosif des agressions islamistes... La question divise le monde catholique. Les attaques sont en augmentation et leur gravité va croissante, l’islamisme radical ayant fait monter la tension de plusieurs crans. Égorgé dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray le 26 juillet 2016, le père Jacques Hamel était le premier prêtre tué en tant que tel en France depuis la Révolution. En rapports réguliers avec leurs homologues musulmans, les responsables du clergé français s’efforcent de prévenir un choc des religions, mais les extrémistes sont là. Chérif Chekatt l’a dit au chauffeur de taxi qu’il a brièvement pris en otage après avoir tué cinq personnes sur le marché de Noël de Strasbourg le 11 décembre 2018 : il voulait tuer des "infidèles". Une semaine plus tard, la police italienne annonçait l’arrestation à Bari d’un Somalien qui préparait des attaques, au nom de l’islam, contre les églises en général et le Vatican en particulier. Il saluait dans un de ses messages le geste de Chérif Chekatt.

    Dès 2016, l’aide à l’église en détresse évoquait la montée d’un "islamisme hyper-radical"

    [...]

    "J’ai travaillé au service qui compilait les atteintes aux lieux de culte. Il ne fait aucun doute que certaines d’entre elles, visant des lieux chrétiens, sont motivées par l’islamisme", souligne Claude Sirvent, aumônier de la Communauté chrétienne des policiers de France, devenu prêtre après une longue carrière l’ayant conduit jusqu’au grade de commandant de police. "Le ministère de l’intérieur ne les recense pas en tant que tel, mais «le phénomène existe,"

    [...]

    Pour partie, les catholiques vivent de plus en plus mal une série d’asymétries. Asymétrie dans le traitement médiatique des affaires : les profanations de mosquée ou de synagogue suscitent des condamnations plus vigoureuses. Asymétrie internationale : l’église pratique la politique de la main tendue en France, alors que le simple fait de tenter de convertir un musulman peut valoir la prison en Algérie (sans parler de l’arabie saoudite, où il n’y a aucune église). Asymétrie dans les provocations. Courageux, mais pas téméraire, l’artiste espagnol Abel Azcona accède à la notoriété internationale avec 242 hosties consacrées formant le mot "pederastia". Scandale sans péril et sans gloire. Une performance équivalente ciblant l’islam l’aurait mis en danger de mort...

    [...]

    Que faire ? Quelle serait l’attitude conforme à l’essence du christianisme, tendre l’autre joue ou brandir le glaive ? Encaisser les attaques sans se plaindre ou organiser la défense des valeurs chrétiennes ? Panacher les deux ? Le débat est loin d’être clos. 

     

     

    un écho à cet article sur Boulevard Voltaire:

    Touche pas mon église !

    L’ancien président de la Conférence des évêques de France, Mgr Georges Pontier (prédécesseur de de Moulins-Beaufort) adopte une position qui se veut nuancée. Lors d’un entretien au Point, il a récemment expliqué : "Nous ne voulons pas développer un discours de persécutions. Nous n’avons pas le désir de nous faire plaindre. [...]" [...] Et quand des politiques, comme Eric Ciotti, dénoncent une “cathophobie qui gagne tous les milieux et conduit à des violences”, l’archevêque répond benoîtement : “Je ne vois pas quels faits permettent à ces politiques de tenir un tel discours.” 

    De cette recrudescence nationale de profanations d’églises est née une initiative spontanée de jeunes étudiants. Sous la forme de groupes Facebook répartis dans une dizaine de villes en France, le mouvement Protège ton église se donne pour but de prévenir des dégradations et vandalismes que subissent les édifices religieux. Le principe de leurs actions relayées sur leur page, déjà suivie par près de 3.000 personnes, est d’effectuer des rondes de surveillance et de veille pour prévenir des dégradations. "Depuis mi-mars, ce sont trente vacations qui ont été faites, pour un total de 70 lieux veillés depuis le début. 25 églises sont actuellement couvertes. Le tout pour Paris intramuros uniquement", témoigne Cyriaque, coordinateur du mouvement sur la capitale. Chaque semaine, cinq rondes nocturnes sont effectuées bénévolement par des étudiants dans différentes villes de France.

    "Protège ton Eglise" sur Facebook et sur Twitter

    Entretien avec l'initiateur de "Protège ton Eglise"

    "Tous les Français ont "leur" église. Celle qu’ils voient en sortant de chez eux, celle devant laquelle ils passent en allant au travail, pour aller faire leurs courses, retrouver des amis, etc... Nous entendons réveiller les Français et leur rappeler que ce sont bien "nos" églises et qu’elles font partie de notre patrimoine local et national. [...] Ces églises sont notre passé et notre présent. Nous voulons qu’elles restent et soient aussi notre avenir. Et pour les catholiques, comme la plupart d’entre nous, il s’agit en plus de la maison de Dieu. C’est ce travail de sensibilisation que nous entendons mener. De là découlent les veilles, notre volonté d’être présents pour intervenir si nous assistons à des actes de vandalisme conformément à l’article 73 du code de procédure pénale."

     

     

    « L'Eglise est en crise (dit-on...)Léo »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Avril à 19:27

    Asymétrie évidente. Les musulmans ont réussi à officialiser "l'islamophobie" qui a permis de confondre la religion et la personne qui la pratique, si bien que la critique de la religion est devenue une critique de la personne. Cette personne s'est fait en outre passée pour une victime que les idiots utiles de la gauche (et bien d'autres) se sont empressés de défendre. La christianophobie n'est pas officialisée et elle est pourtant bien vivace dans le monde. Mais le vandalisme dans les églises vient surtout de l'irrespect et de l'idiotie et illustre la déchristianisation de la France (comme pendant la Révolution de 89).

      • Mardi 16 Avril à 15:25

        Dr WO.

        L'islam n'est pas seulement une religion (il n'y d'ailleurs pas de "culte" à proprement parler, mais des obligations de comportement imitées de celui du "prophète"), c'est aussi et surtout un système sociétal et politique global qui régit absolument toutes les activités du musulman, c'est aussi une explication (pseudo-)scientifique du monde et une vision religieuse de l'histoire... désapprouver ou critiquer l'un ou l'autre de ces aspects, y compris le plus banal et de façon anodine,est automatiquement considéré comme un blasphème qui, dans l'islam, est puni sévèrement: amputations, lapidation, décapitation, etc..

        Sans avoir une sympathie même la plus infime pour les "révolutionnaires" sans-culotte et leurs exactions contre les églises et surtout contre le clergé, il faut quad-même leur reconnaître un début de commencement d'idéal politique, haineux ou dévoyé... ce dont semblent dénués les sauvageons et les branleurs qui profanent les lieux de culte et les cimetières. Ou alors, si ils obéissent à un quelconque mot d'ordre militant même flou, la situation est encore plus grave qu'on croit... !

        Mais pas que...

                          

         

    2
    Mardi 16 Avril à 10:04
    Pangloss

    Catholique mécréant (ce n'est pas, pour moi, une contradiction, je tiens aux églises qui marquent (comme d'autres éléments de notre identité, la mythologie gréco-romaine par exemple) dans le paysage de l'Occident d'où nous venons et donc ce que nous sommes.

      • Mardi 16 Avril à 15:58

        Effectivement, catho et mécréant ne sont pas incompatibles... si on se fie à ce que la nouvelle église de Vatican II en a fait...

        Également si on se fie à la brève déclaration officielle en forme de service minimum de ce qui sert de pape aux catholiques non-mécréants qui annonce tranquillement que  "le Saint-Siège a appris avec incrédulité et tristesse la nouvelle du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, symbole de la chrétienté, en France et dans le monde", bien après les réactions (parfois forcées) de Donald Trump, d'Angella Merkel, de Theresa May et même de Sadiq Khan et de Barak Obama...  (et d'Emmanuel Macron qui va reconstruire la cathédrale, comme si il faisait un cadeau exceptionnel à la France et au Catholicisme)!

        Il parait que le même Macron, qui n'a jamais vu la moindre preuve de l’existence d'une culture française va causer avec le "pape" qui va lécher, au sens propre (si j'ose...) les babouches du premier musulman qui passe... mais ne veut pas que les fidèles embrassent son anneau papal... Normal:

                                            

        En France, toujours, on a des médiocres penseurs (ou de piètres humoristes): j'ai entendu ce matin, avec consternation, l'une des Grandes Gueules de RMC annoncer qu'une telle cohésion nationale n'avait pas été vue depuis le Mondial de foot-ball, et un autre (ou le même) se consoler en remarquant que la cathédrale Notre-Dame n'était pas si loin que ça du BHV... pratique pour y acheter des clous, des vis et des boulons en vue d'une restauration.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :