• "L'avenir se fera sans nous."

     

     Qui sommes-nous ?

    « La France, tout particulièrement, a connu un effondrement civilisationnel éclair dont personne, pas même Braudel, mort en 1985, ne semble avoir compris la portée dramatique. Cette nation qui a été pendant mille ans le fer de lance intellectuel de la Civilisation occidentale bascule à la charnière des années 1970-80. En moins de deux générations, on assiste à une explosion de l'illettrisme, de la criminalité de droit commun, de la corruption politique, et à un remaniement à grande échelle de sa population qui la destituent comme nation historique d'Europe occidentale. Les Français, paradoxalement, refusent de considérer objectivement leur situation et semblent vouloir s'installer dans le déni jusqu'à ce que mort s'ensuive. L'avenir se fera manifestement sans eux. »
     
    Samuel P. Huntington - "Qui sommes-nous? - 1997
    cité par E. Zemmour - "La France n'a pas dit son dernier mot"
     

    "L'avenir se fera sans nous."

     

     

    Bien entendu cet article n'a aucun rapport avec l'article précédent. Il s'agit de deux informations distinctes qui se sont juste entrechoquées dans l'actualité du jour : actualité régionale et même locale pour l'une, actualité politico-littéraire pour l'autre. 

     

     

    « La Cité interdite.Bel(·le·s) Ami(·e·s) et l'IMA »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Pangloss
    Mercredi 15 Septembre à 19:42

    Ce pays est foutu.

      • Mercredi 15 Septembre à 20:47

        @ Pangloss...!

        Ce pays, mais aussi cette civilisation, en fait : tout l'Occident : 

        "Jour après jour, mois après mois, au fil de ses doutes, l’ordre devenait donc une forme de fascisme, l’enseignement une contrainte, le travail une aliénation, la révolution un sport gratuit, le loisir un privilège de classe, la marijuana un vulgaire tabac, la famille un étouffoir, la consommation une oppression, la réussite une maladie honteuse, le sexe un loisir sans conséquence, la jeunesse un tribunal permanent, la maturité une forme nouvelle de sénilité, la discipline une atteinte à la personnalité humaine, la religion chrétienne… et l’Occident… et la peau blanche…" (Jean Raspail - le Camp des Saints - 1973)

         

        ...On peut pas dire que les lanceurs d'alerte, comme on dit maintenant, n’avaient pas tiré le signal d'alarme depuis longtemps...mais il était certainement déjà trop tard... Tant pire !

         

    2
    Souris donc
    Jeudi 16 Septembre à 08:05

    Le prémonitoire Choc des Civilisations (1996), écrit il y a une génération, est dépassé. Les mollahs, ayatollahs, talibans et autres maîtres à penser ont installé partout une conception tribale de la société. Où ce ne sont plus des pays qui se font la guerre, mais des minorités qui s'affrontent. Les campus des plus médiocres universités américaines sont woke sur la question de la défense des tribus de toutes les couleurs de peau et de l'arc-en-ciel travelo.

      • Jeudi 16 Septembre à 13:52

        @ Souris donc...!

        Il est presque inévitable qu'une analyse faite il y a 25 ans soit aujourd'hui dépassée dans certaines de ses formulations, à la vitesse exponentielle où évoluent les "mentalités". 

        Pour sa "nouvelle édition" de 2021, l'éditeur présente l'ouvrage comme "...un classique depuis sa parution originale en 1996 (et sa traduction française aux éditions Odile Jacob, dès l’année suivante), un statut que les vingt-cinq années suivantes n’ont fait que confirmer, ce livre majeur est une clé indispensable pour comprendre le monde contemporain et ses menaces."

        Au-delà de son côté "vendeur d'encyclopédies", je suis assez d'accord avec la formulation.

        A la réserve près que "comprendre le monde contemporain et ses menaces", est nécessaire, mais peut-être pas suffisant. "Comprendre", ça, beaucoup  l'ont fait, ou ont fait semblant, peu ont agi ou voulu agir...

        "programme UDF-RPR de 1990 (bien avant, donc, la parution du livre de Huntington)  :

               

         

        (a noter que, aujourd'hui, si un journaliste, ou un éditorialiste, un chroniqueur ou un polémiste, voire un "candidat putatif à la Présidence de la République" (en dehors d'une campagne électorale qui n'est pas encore lancée), les médias indépendants du pouvoir politique ou pas devraient décompter son temps de parole d'un total de temps encore virtuel...

        (c'est peut-être aussi en parie grâce à ça que "l'avenir, etc... etc..." ?

         

    3
    Jeudi 16 Septembre à 13:05

    @ "Alfred ?"

    commentaire supprimé. 

    7 menaces d'infection détectées par mon antivirus :

    (16 septembre 2021 06:57)

    les mêmes que celles présentes dans les commentaires de "J...-M..." !

    j'ai du mal à comprendre

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :