• L'adieu à Jeanne-Françoise...

    Il y a cent ans...

    L'adieu à Jeanne-Françoise...

     

    L'adieu à Jeanne-Françoise...

     

    Jeanne-Françoise vivait à Rethondes. 

    C'était l'une des deux cloches de l'église de la modeste ville de province où fut signé l'armistice du 11 novembre 1918, à 11h.11... et elle fut l'une des premières à annoncer la fin de la guerre à laquelle elle avait survécu tant bien que mal pendant quatre longues et effroyables années.

    Elle est effectivement et définitivement oubliée... même si certains idéalistes pensent pouvoir faire revivre son souvenir en souhaitant que toutes les cloches de toutes les églises de France sonnent à l'unisson, le 11 novembre prochain, à 11 heure, pendant 11 minutes... Qui peut croire que les laïcards pacifistes et supra-nationalistes habituels permettront une telle intrusion de la religion (catholique) dans un événement civil et militaire, qui n'est même pas un "événement majeur", selon Monsieur le Président de la République Française, par ailleurs chef des Armées, qui n'a pas daigné donner de réponse officielle à cette modeste demande, pourtant peu revendicatrice et peu communautariste.

    Monsieur le Président de la République Française, par ailleurs chef des Armées, ne connait donc certainement pas Jeanne-Françoise, et ne doit pas d'avantage connaitre Jean-Corentin: le plus jeune poilu de France, engagé volontaire à 15 ans, sous une fausse identité, mort à 18...  Il n'y avait personne pour lui faire remarquer qu'il semblait "costaud comme tout..." et lui recommander très doucettement de "ne pas faire des bêtises, hein ?..."

    Adieu, Jeanne-Françoise...

     

    Une honte absolue.

    Monsieur le Président de la République Française, et par ailleurs chef des Armées, a jugé inutile sinon offensant de célébrer militairement le centenaire de la fin de la première guerre mondiale. Il a décidé de réécrire l'Histoire de sa France en fonction des désirs ou des exigences d'une poignée d'historiens crypto-staliniens et d'envoyer aux poubelles de l'histoire l'existence de tous ces anonymes "Morts pour la Patrie" et surtout, les faits d'armes de celui qu'il ne faut pas nommer et qui fut le vainqueur de la bataille décisive, à Verdun, avec des "civils que l'on avait armés"... c'est à dire les militaires de cette époque-là, monsieur le chef des Armées, et dont le sacrifice en est d'autant plus méritoire, il y a exactement un siècle, monsieur le chef des Armées... 

    Monsieur le chef des Armées et accessoirement Président de la République Française qui, quelques mois après son installation à l'Élysée encore tout bouffi de son orgueil, traita son chef d'état-major comme un simple deuxième classe ne veut pas de célébration, pas d'honneurs, pas d'hommage, ni de défilé militaire... car il "ne s'agit pas de célébrer la victoire" pour, semble-t'il aussi, ne pas faire de gros chagrin au fragile peuple allemand et à leur cheffe Angela, pour qui ce serait presque un jour de défaite, donc de deuil et de tristesse si elle ne s'en foutait pas comme de son premier convocation au bureau des jeunesses communistes de RDA.

    Monsieur le Président des Armées et accessoirement chef de la République Française a découvert le principe et les avantages d'une... "itinérance mémorielle" pour (selon le service de comm' macronien et sans rigoler): "aller à la rencontre de nos 'ancêtres les poilus', renouer avec des racines que nous risquons de perdre", "donner du sens au combat du poilu, ouvrier, paysan, instituteur tombé au champ d’honneur, rappeler de qui nous sommes les héritiers et de partager cette mémoire.", "entretenir le rapport avec le monde combattant" et "saluer l'extraordinaire capacité du peuple français, qui ne se dément jamais, à reconstruire et à repartir après une guerre" !!! (17 villes en 6 jours, dont Strasbourg, Morhange, les Éparges, Reims, Charleville-Mézières, la Flamengrie, Maubeuge, Lens, Notre-Dame-de-Lorette, Albert, et Rethondes où, à chaque étape, il donnera un spectacle gratuit accompagné par Frank-Walter Steinmeier, Ibrahim Boubacar Keïta ou Theresa May et sa partenaire favorite Angela Merkel...)

    Monsieur le chef des Armées et accessoirement Président de la République Française qui n'hésite jamais à dénoncer toutes les offenses, les insultes et les stigmatisations n'a jamais manifesté le moindre sentiment devant les dégradations de cimetières militaires et de monuments aux morts, pourtant ouvertement revendiqués par leurs auteurs, dont les élèves de la prestigieuse Normale Sup', l'élite du pays de demain... Monsieur le chef des Armées a même fait des émules, ici et là, incitant des pacifistes d'opérette à lacérer ou piétiner quelques innocentes silhouettes de poilus destinées à rappeler leur existence dans les rues où ils avaient vécu...

    Monsieur le président de la République Française et par ailleurs chef des Armées, viole l'Histoire de la France avec tous les progressistes mondialistes de la planète et la cocufie "en même temps", sans joie ni remord...

    mais :

    Monsieur le Président de la République Française, et par ailleurs chef des Armées (?) ne sait pas que depuis 2012, le 11 novembre est la date de commémoration de la fin de la Grande guerre et aussi et surtout de "tous les morts pour la France"! Et c'est peut-être ça, la honte absolue...

       

     C'est pourtant pas compliqué, un petit mot sympa, sauf quand on n'a pas l'habitude...!

     

    GUEULES CASSÉES par MANNICK

     

    © Texte : Mannick, musique: Charles Gancel

    Tous les champs de blé, champs de batailles 
    Ou champs d'honneur sont en fleurs,
    Les champs fauchés par la mitraille et la douleur ...

    Toutes les gueules cassées sont aux cimetières
    Ou aux musées des misères.
    Gueules émiettées perdues en terre de sang mêlée ...

    Les champs de colza sous le soleil 
    Font le berceau des tombeaux, 
    Ceux des soldats couchés pareil sous les drapeaux !


    DORMEZ, PETITS PÈRES, 
    SOUS LES TOMBES OU DANS LES CHAMPS 
    C'ÉTAIT UNE GUERRE DE BOUE ET DE SANG. 
    DORMEZ, PETITS FRÈRES, 
    ELLE AURA BIENTÔT CENT ANS 
    C' ÉTAIT VOTRE GUERRE, VOUS AVIEZ VINGT ANS.

     

    Les corps éclatés, Chemin des Dames
    Nourrissent encore le décor. 
    Les corps broyés fondus aux arbres ensemencés !

    Restent les poilus sur les images 
    Regards éteints, à Verdun. 
    Pauvres poilus cloués sans âge à leur destin.

    Et des deux côtés de la frontière,
    On lit le nom des soldats. 
    Tous empilés le long des pierres et sur les croix !


    DORMEZ, PETITS PÈRES, 
    SOUS LES TOMBES OU DANS LES CHAMPS ...

    DORMEZ PETITS PÈRES
    DANS NOS MÉMOIRES

     

    Adieu, Jeanne-Françoise...

    INFINIMENT 
    ULRICH OU JEAN PIERRE, COUCHÉS DANS LES CHAMPS. 
    DORMEZ COMME DES FRÈRES ET L'ON NE DIRA PLUS JAMAIS 
    QU'IL FAUT FAIRE LA GUERRE POUR GAGNER LA PAIX !

     Adieu, Jeanne-Françoise...

     

     

     

    Pendant que j'y suis, je me permets de vous rappeler ces deux articles "en chanson" et de (re)découvrir:

    Le vieux soldat (Jean-Pax MEFRET)

    Les larmes du drapeau (Francs Tireurs Patriotes)

     

     

     

    « RTT ou EM/SFC ? *Théâtre aux armées (1) »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 3 Novembre à 12:16
    Pangloss

    Ce qu'on devrait fêter, c'est la fin de la guerre autant qu'une "victoire" trop chèrement acquise.

    Clémenceau a eu pendant cette guerre, vis-à-vis des Corses, une attitude ignoble voulant leur faire payer plus de quarante ans après, le fait que Napoléon III était le neveu de Napoléon Ier.

      • Samedi 3 Novembre à 14:08

        C'est vrai que cette victoire laisse un goût amer avec ses "condamnés et sacrifiés" (pour rien, ou pour quelques mètres de terrain reperdus dès le lendemain sous des tonnes d'obus ou, pire, par l'incompétence, ou l'obstination, ou l'orgueil de quelques chefs d'état-major) et avec ses "fusillés pour l'exemple"... mais il fallait bien une victoire, quelle qu'elle soit, pour mettre fin à cette tuerie. Et permettre de la fêter, sans provoquer de nouvelles repentances inutiles, partisanes et excessives.

        Cette victoire ne mérite pas d'être effacée des mémoires pour des raisons idéologiques, ni déshonorée (2016) par des manifestations vulgaires ou insultantes: concert annulé in-extremis- de Black-M  (pourquoi pas Booba, Kiddy Smile ou Nick Conrad ?) et une "itinérance" festive et grand-guignolesque entre les tombes...

        La guerre, à cette époque-là,  se faisait de cette façon-là, inhumaine, violente et aveugle, avec "des combattants qui étaient pour l'essentiel des civils à qui on avait donné une arme", selon la brillante analyse présidentielle... Que dira t'on des guerres actuelles où des "techniciens" viennent faire leur huit heures quotidiennes devant une console informatique pour diriger des drones d'observation ou de combat à plusieurs milliers de kilomètres de leur caserne ? aveugle ? violente ? inhumaine ?

         

         

        Une autre époque... 

         

         

      • Souris donc
        Dimanche 4 Novembre à 11:35

        Une autre époque...

        Sur l'image, les enfants jouent à la guerre. Il a existé des enfants de troupe partageant le sort de leurs pères.

        Une autre époque, oui, que celle des ados colorés piétinant les tombes au son de Black M.

      • Dimanche 4 Novembre à 18:05

        Un début d'explication possible ?

         

         

        je dis ça... mais je ne sais pas où s'arrêtent ou commencent les causes et les conséquences 

    2
    jean-marc
    Samedi 3 Novembre à 23:43

    Grâce à Dieu,les drones ont succédé à la chair à canons

      • Dimanche 4 Novembre à 17:26

        On peut effectivement voir ça comme ça...

        On est plus proche du jeu vidéo que du combat corps-à-corps à la baïonnette et c'est tant mieux pour ceux qui sont du bon côté du joy-stick...

        ...pour les autres, ça ne change pas grand-chose, sinon l'effet maximum de "surprise" surprise et la rapidité inattendue de la frappe...

        (quels que soient les adversaires en présence)

    3
    jean-marc
    Samedi 3 Novembre à 23:47

    Merci pour le lien vers Grand Facho.com.

      • Dimanche 4 Novembre à 17:42

        Si je peux rendre service...

         

                                                                                           (désolé pour le retard dans les réponses... oops )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :