• Kinshasa, Ouagadougou et Montauban

    Ne croyez pas que je m'auto-complais dans la relecture de mes anciens billets, ni que je fasse une fixation morbide sur les origines et l'avenir de la langue française (rien ne me permettrait d'avoir une quelconque prétention à une compétence à vouloir me mêler de ça...) mais quand même !

    J'en étais resté à ça, qui semblait frappé d'un certain coin de bon sens, mais on veut me persuader que j'ai tout faux :

       Le français est une langue romane, c'est-à-dire une langue issue du latin vulgaire. Elle est parlée en France, ainsi qu'en Belgique, au Canada, au Luxembourg, en Suisse et dans 51 autres pays, principalement localisés en Afrique, ayant pour la plupart fait partie de l’ancien empire colonial français.

       Issu de l’évolution du bas latin vers le gallo-roman au cours du premier millénaire de l'ère chrétienne, le français, langue royale, devient une langue juridique et administrative avec l’ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539. Par la suite le français, toujours autour du noyau parisien, se diffusera en France, en Europe et dans le monde. S’ensuit une longue réforme de la langue promue par les académiciens, pour la régulariser et y réintroduire des vocables latins. Le français classique des XVIme et XVIIme siècles devient le français moderne du XVIIme siècle, langue véhiculaire de l’Europe. Avec la colonisation, le français se répand en Amérique du Nord au XVIIme siècle, en Afrique au XIXme siècle, ce qui en fait une langue mondiale.

       Claude Hagège distingue trois périodes de rayonnement du français : la période du Moyen Âge qui s'étend de la fin du XIme au début du XIVme siècle, la période qui s'étend du début du règne de Louis XIV à la fin du XVIIIme siècle, et la période allant de la fin du XIXme au début du XXme siècle [au profit de l'anglais].

       La langue française a cette particularité que son développement a été en partie l’œuvre de groupes intellectuels, comme la Pléiade, ou d’institutions, comme l’Académie française. C’est une langue dite "académique". Toutefois, l’usage garde ses droits et nombreux sont ceux qui malaxèrent cette langue vivante, au premier rang desquels Molière : on parle d’ailleurs de la "langue de Molière".

    d'après un article de wikipedia qui devrait certainement être profondément remanié sous peu

     

    Un rapide coup d’œil dans le rétroviseur sur mes pompes et mes œuvres:

    Je peux vous appeler François ? (juin 2017)

    "...faire rayonner l’identité du Maroc et concourir à la diffusion de la langue arabe et de l’islam...."

    On avait cru comprendre dès le début... (janvier 2018)

    "Il n'y a pas de culture française. Il y a une culture en France. Elle est diverse..."

    Vers une kaïllra-pride ? (mars 2018)

    "Pour une vision nouvelle, décomplexée, de la francophonie et du multilinguisme"

    Maman, la plus belle du Monde (mai 2018)

    "La langue Arabe est la mère de toutes les langues" et "l'une des plus belles de France"

    Pétain, grand patriote ?.. (septembre 2018)

    "...promouvoir et redonner du prestige à la langue arabe.../...une très grande langue littéraire..."
     

    Bon, en gros, 5 articles consacrés en totalité ou en partie à notre langue maternelle, sur un total d'environ 450, on ne peut pas dire que ça frôle la monomanie, surtout sur un blog pas très très korrect...

    Le dernier date de tout juste un mois, je croyais pouvoir passer à autre chose. Mais non... "Il" remet ça...Lors du tout dernier Sommet de la Francophobie Francophonie:

    Pour Macron, la langue française n’a plus de "lien" avec la France

    ...ou, dit autrement:

    Pour Macron, le français s'est émancipé de son "lien" avec la nation française

    ...soit, en clair et en langage de start-uper mondialiste:

    "La langue française n'appartient à aucun d'entre nous mais est la propriété de tous. Elle s'est émancipée de son lien avec la nation française pour accueillir tous les imaginaires..."

    "Quand je parle de langue française, je parle de nos langues françaises. Son épicentre n'est ni à droite ni à gauche de la Seine. Il est sans doute dans le bassin du fleuve Congo ou quelque part dans la région..."

    "Le premier combat de la francophonie dans les années à venir, c'est particulièrement la jeunesse en Afrique..."

    Il insiste....

    (j'aime bien l'image des deux moustachus, presque cachés par le dessin qui sont les seuls à ne pas sourire de toutes leurs dents !)

    ...car, en-même-temps™, le "président" de la "République Française", continue de vouloir "réinventer la langue française" (trop "institutionnelle") en souhaitant ou exigeant la nomination de la ministre anglophone des Affaires Étrangères rwandaise à la tête de l’Organisation internationale de la francophonie, pour succéder à la canadienne Michaëlle Jean, candidate à sa succession...

    Louise Mushikiwabo: "une ministre de Kagamé qui est violemment anti-française, d'un pays qui a choisi de faire de l'anglais sa langue d'enseignement, sa langue d'administration, qui a tourné le dos au français" et qui avait estimé "que l’anglais est une langue avec laquelle on va plus loin que le français" et "fait raser au bulldozer le centre culturel français de Kigali" et qui avait tenu "des propos qui sont presque insultants" envers la France... selon les rares personnalités politiques qui ont osé prendre position contre ce soutien. 

    A moins que le Rwanda du "roi" Kagamé ne constitue le modèle de dictatu de démocratie et de pays des droits de l'homme que Macron aimerait voir appliquer dans son pays d'illettrés alcooliques et fainéants.

    Il insiste....

    Ce qui n'est pas impossible.

    Mais de deux (ou trois ou quatre) choses l'une:

    1) Macron m'en veut personnellement et fait tout son possible pour me contrarier et m'énerver...(mais je ne crois pas qu'on se soit croisés quelque-part et, au cas où, je me demande pourquoi cet acharnement contre moi.)

    2) Macron en a plein le cu.. le dos des discours que lui écrit son nèg sa plume (???) en employant des mots désuets et archaïques qu'il doit regarder dans un vieux dictionnaire ce que ça veut dire et qui le font passer pour un schnock auprès des meufs et des autres, au lieu des bons franglicismes branchouillés.

    3) Macron est le pire ennemi de la France, de la République et des français qu'on n'ait jamais connu, même depuis les heures les plus sombres de notre histoire...  ("bête" ou "méchant" ? l'avenir nous le dira peut-être..."panouille" ou "gougnafier"...)

     

    4) autre hypothèse, Macron aurait un compte personnel ou sentimental à régler avec un·e ancien·ne enseignant·e de lettres françaises qu'il voudrait exorciser comme une catharsis par cette haine de la langue et sa volonté de la détruire

    tapez 1 ou 2 ou 3 ou 4

     

    Ceci dit, c'est vrai que la défense et l’illustration de la langue française n'est pas forcément ou obligatoirement l'affaire d'un mâle blanc catholique et hétérosexuel natif de Montauban, Hazebrouck ou La Garenne-Colombes...  mais quand même !

     

     

     

     

     

     

     

    « PPDA 06marre... c'est tout... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Octobre à 21:07
    Pangloss

    Un examen psychiatrique s'impose. Mettre à la tête de la francophonie un pays qui a abandonné le français comme langue officielle, c'est aussi con que de nommer le pape à la tête de la Conférence islamique.

      • Vendredi 12 Octobre à 21:38

        Pas d'accord avec vous... nommer le "pape" François à la tête de la conférence islamique lui irait comme un gant (de toilette ?)

        "Le pape François lave les pieds de migrants, le jeudi 24 mars 2016, à Rome." (en prenant le sien...)

         

    2
    Samedi 13 Octobre à 14:53

    Bien sûr la francophonie est destinée à dépasser le cadre français (c'est son but) ce qui ne doit pas conduire à la confier à des personnes qui ne peuvent pas nous encadrer.

      • Samedi 13 Octobre à 16:20

        Effectivement...

        Je crois que certains commencent à s'emmêler les pinceaux et il faut imaginer le tableau, si s'est pour s'abandonner à des gens qui ne peuvent pas nous voir en peinture...

        C'est une histoire de fou !

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :