• Je veux bien tout ce qu'on veut

     

    Moi, je veux bien tout ce qu'on veut : je suis pour tout dire un bon citoyen...

    Je veux bien qu'on me dise de...

    • ne plus aller faire pisser le chien qu'une fois par jour, et pendant une heure, au lieu de ses trois sorties quotidiennes.

    • ne plus avoir le droit d'acheter de livres ou de disques, ni même celui d'aller en emprunter à la médiathèque municipale.

    • ne plus avoir le droit de sortir de chez moi après 21 h. (et ne pas pouvoir y recevoir parent(s) ou ami(s), à 6 personnes maximum à la fois)  

    • ne plus avoir le droit d'aller au restaurant ou au café-bar de la place de l'Eglise (ni, d'ailleurs, dans les clubs de danse, les salles de jeux ou les salles de sport...!)

    • ne plus avoir le droit de quitter ma région, même si les allemands, les espagnols et les italiens, et les migrants cland     les demandeurs d'asile sub-sahariens peuvent traverser la France.

    • ne plus avoir le droit d'aller à la messe ou aux vêpres (quoi que depuis Vatikan II et le "pape" François 0, sans le latin la messe m'emmerde un peu - en plus on ne risque pas l'égorgement rituel par un déséquilibré  mahométan).

    • ne plus avoir la possibilité de remplacer le grille-pain ou la cafetière, ni d'acheter un slip ou une paire de chaussettes neuves ou me faire couper les cheveux

    • laisser crever, en conséquence, les petits commerces et les petits artisans : après tout, de grandes sociétés internationales ou de grandes entreprises mondiales pourront offrir le même service dès demain.

    (En revanche, j'ai appris que les cabinets médicaux, les hôpitaux et les cliniques, les pharmacies et les sociétés de pompes-funèbres restaient ouverts, et ça, c'est sympa. Ainsi que les bureaux de tabac... on peut se remettre à fumer pour évacuer le stress de ne pas bien faire notre devoir citoyen)

    Tout ça, je le sais maintenant, est pour mon bien, pour le bien des personnes les plus vulnérables et pour le bien de personnes que je ne connais pas bien mais qui ne veulent que mon bien et le bien des personnes les plus vulnérables (elles me l'ont assez fait dire et répéter) 

    Mais où j'hésite quand-même un peu, c'est quand il s'agit de...

    • obliger les gamin·e·s à partir de 6 ans à porter "le" masque (même "à la maison" : 24/24 ?) et, "en même temps"®, de les priver des Fêtes de Noël de Fin d'Année (ou d'Hiver), de sapin en arbre mort, de cadeaux et des bons chocolats Trogneux (80000-Amiens).

     

     

     

     Bon citoyen, et bon républicain, je précise.

     Je veux bien tout ce qu'on veut

     

     

    « Blog en pause"007" (par Eric Z.) »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Novembre 2020 à 00:51
    Carine
    Je ne supporte pas la vue de ces ptits gamins muselés et asphyxiés parce que des salauds ne veulent pas leur donner le bon remède s'ils tombent malades (parce que depuis peu, les gamins sont contaminants et dangereux. Faut plus les embrasser, ni les approcher). A leurs parents aussi on refuse le traitement idoine.
    Donc on doit tous soit crever soit ne pas vivre.
    Le choix est réduit.
    Nous, c'est bien fait pour nous, il y a 50 ans qu'on aurait dû virer tout ce beau monde qui se fout de nos gu...s aujourd'hui...
    Mais les pauvres gosses dans tout ça...
    Pour ma part, j'ai honte, j'ai vraiment la honte et la rage au cœur et au ventre.
    Et que les salopards sachent qu'ils ont toute ma haine. Ce qui ne manquera pas de leur faire une belle jambe (de bois bouffée par les termites).
      • Jeudi 5 Novembre 2020 à 14:03

        @ Carine...

         

        Tous ceux qu'on aurait dû virer depuis 50 ans, et leurs descendants putatifs et putassiers, de gauche, de droite, du centre et du milieu se retrouvent aujourd'hui En Marche forcée derrière Macron qui ne sait pas où il va, ou ne le sait que trop bien...

        Mais il aurait fallu aussi et surtout virer ceux qui étaient en place un peu partout dans le monde, ou tout au moins moins dans toute la future "Union Européenne" (relire, encore et encore, le livre de Philippe de Villiers "J'ai tiré sur le fil du mensonge...")

        QUI ? pouvait prévoir... et quand ça a commencé à se savoir il était bien trop tard.

         

    2
    Jeudi 5 Novembre 2020 à 00:56
    Carine
    Je vais enfoncer des portes probablement ouvertes, mais on nous teste.
    Dans les ministères, ils doivent faire des paris. "J'te parie qu'on peut museler les enfants dès 8 ans ! Moi, J'te parie 6 ! Moi je vous dis 2 ans. On essaie ? Ces cons vont accepter et réclamer plus tôt encore. On leur propose au berceau ?"
      • Jeudi 5 Novembre 2020 à 14:18

        @ Carine....

         

        Ce qui ne les empêche pas d'avoir un certain sens de l'humour (à leur façon) quand il faut bien se détendre un peu entre deux malfaisances :

         

                                              à gauche, "non essentiel"... à droite "essentiel" ?

           

        "- Et d'après toi, comment qu'ils vont réagir ?"

        "- Bofff... On peut pas savoir avec ces cons-là..!"

        "- N'empêche... tu crois pas qu'on va un peu loin cette fois ?"

        "- Ah, non... ça on le sait bien et depuis longtemps avec ces cons-là.."

        "- Bon, allez, roule ma poule..."

        "- Après, on leur dira qu'ils peuvent acheter la chaussette gauche les jours pairs et la droite les jours impairs"

        "- Arrête, t'es con, toi clown...!

         

      • Admiratif
        Jeudi 5 Novembre 2020 à 16:05

        "Après, on leur dira qu'ils peuvent acheter la chaussette gauche les jours pairs et la droite les jours impairs" : excellent ! ;-)

        Avec les krons, on ne saurait aller trop loin, puisqu'ils n'admettent pas l'idée de limite.

      • Jeudi 5 Novembre 2020 à 18:21

        @ Admiratif (c'est trop) ...!

        Comment ne pas être admiratif envers cellui qui a décrété que la machine à laver n'était pas un produit essentiel (ni son éventuelle réparation en cas de panne) mais que l'on pouvait aller nettoyer son linge dans les laveries automatiques et autres pressings en libre-service, au moins aussi fréquentés qu'un salon de coiffure ou une échoppe de cordonnier ?

                                                     

         

      • Souris donc
        Vendredi 6 Novembre 2020 à 08:04

      • Vendredi 6 Novembre 2020 à 12:49

        @ Souris donc...? (IMPORTANT)

        Je ne vois aucune image, juste un cadre vide...

        Quand j'essaie de voir les caractéristiques de l'image, il m'est renvoyé un message d'erreur :

        ERROR 1011 - access denied

        The owner of this website (insolentiae.com) does not allow hotlinking to that resource (/wp-content/uploads/Leclerc-message-a-castex-906x675.jpg).

         

        Je suppose qu'il s'agissait dune image comme celle-ci, extraite de l'éditorial de Charles SANNAT ?

                                       

        La suite n'est pas piquée des vers non plus :

                            

         

         

         

         

    3
    Orage
    Jeudi 5 Novembre 2020 à 04:50

    Pourquoi pas un appel à la révolte générale sur les réseaux sociaux?

      • Jeudi 5 Novembre 2020 à 14:38

        @ Orage... ?

         

        En 2020, en Hexagonie...

         

        • c'est quoi un "appel" ?
        • c'est quoi une "révolte" ("générale" ou pas) ?
        • c'est quoi un "réseau sociau" ?

         

      • Dubitatif
        Vendredi 6 Novembre 2020 à 15:17

        Expérience de pensée : une personnalité bénéficiant d'un sentiment favorable dans la partie raisonnable de la population (ça fait d'ailleurs bien peu de monde) appelle, par tous les moyens même sociaux, à un rassemblement massif et sans masque pour signifier à la mafia que la partie est terminée, que le game est over et que le rideau doit tomber sur la très mauvaise pièce de théâtre jouée par le pitoyable cabotin jupinesque et ses piteux figurants. On veut même supposer que cette personnalité n'est pas du modèle "Armons-NOUS et allez VOUS battre". On veut aussi imaginer que les rebelles n'iront pas humblement demander par avance aux autorités d'occupation la permission de défendre leur liberté et leurs libertés.

        Individuellement, c'est 135 dolleuros, et peut-être même des coups de matraque, voire de la prison.

        Collectivement, donc, c'est déjà un peu plus jouable à condition d'arriver à une masse critique impossible à estimer par avance, et même dans le cas le plus favorable, les gentils milichiens aux ordres auront toujours l'avantage des armes, qui finiront bien un jour par exaucer le voeu exprimé par Luc Ferry, redécouvrant ainsi une vieille tradition du régime (je suppose évidemment une manifestation sans "antifas", "black blox" et autres divers, tous protégés à dessein). Je mentionne pour mémoire les gentils juges aux ordres qui se feront un plaisir de poursuivre des ceusses qui ne sont ni de leurs amis, ni de leurs alliés, ni de leurs protégés.

        Faudrait d'abord résoudre un vieux dilemme énoncé par le Fulvius de *The Gladiators* : "mankind [acts] contrary to the interests of others when isolated, and [acts] contrary to their own interests when associated in groups or crowds." ("Les hommes agissent contre les intérêts des autres quand ils sont seuls, et contre leurs propres intérêts quand ils sont dans un groupe, quelle qu'en soit la taille.")

        Exagérément optimiste, ce personnage estimable oublie que les hommes, même quand ils sont seuls, peuvent aussi agir contre leurs intérêts personnels, faute d'envisager toutes les conséquences de leurs décisions : par exemple quand ils veautent. Après, parfois, ils gémissent. Voir la célèbre réflexion de Bossuet, d'ailleurs jamais citée de manière correcte (nous ne sommes pas nombreux à connaître le texte original).

        Personne n'a encore trouvé la solution : les masses (et leurs meneurs) ne bougeront pas à temps pour défendre une cause quand les conditions sont encore favorables, et ne commenceront à réagir que dans les pires conditions : à la dernière extrémité, le dos au mur et l'estomac vide.

        Quant aux appels via Internet... Vous connaissez l'histoire des 47 ronins. On oublie toujours que ce nombre, c'est celui des samouraïs restés fidèles à leur serment. Au début, ils sont bien plus nombreux (de 150 à 800, selon les versions), qui trouvent de nombreux prétextes pour refuser d'honorer leur parole. Et c'était des hommes d'une autre époque, et d'une autre trempe qu'aujourd'hui. Holeindre racontait que s'il avait demandé à 300 hommes de lancer une action, 30 l'auraient écouté, 3 auraient eu la forte tentation de le suivre, et qu'il se serait retrouvé tout seul au rendez-vous des rebelles ; c'est pourquoi, bon stratège tenant compte des nouvelles réalités, il décourageait toutes les initiatives comparables à celles du passé, ne voyant la prise de pouvoir que par les urnes.

        Les rebelles derrière un clavier, ce n'est pas très efficace.

        Et puis, faut pas oublier que le régime, né dans l'insurrection et dans le sang, prétend interdire le recours aux mêmes moyens contre lui : forcément, puisqu'il incarne le Camp du Bien pour l'Eternité et au-delà... ;-)

        Comme le bedeau, si je l'ai bien compris, je suis dubitatif quant à l'efficacité d'un "appel à la révolte générale sur les réseaux sociaux".

      • Vendredi 6 Novembre 2020 à 16:56

        @Dubitatif :

                

        sans commentaire cry...

        Cependant, j'avais écrit, ailleurs :" .../... je n'ai encore jamais rencontré personne, autour de moi : parents, amis, voisins, commerçants; etc... qui fasse partie des 71% de français résignés à passer un 'Noël confiné"' (un Noël consumériste ou un Noël religieux -ça existe aussi !-), sans avoir le droit de sortir après 21 h., limité à six personnes maximum, et avec deux tables séparées de plus d'1M et deux services. : l'un pour les personnes vulnérables et l'autre pour les invulnérables... ni qui souhaite fêter la naissance du Christ et la venue du père Noël (dans cet ordre ou dans l'ordre inverse en juillet/août comme ça a été suggéré !" INFO ou INTOX ?

         

        PS. je ne connaissais pas cette histoire des 47 ronins, elle est très significative

         

      • Dubitatif
        Vendredi 6 Novembre 2020 à 17:23

        @bedeau : J'suis pas certain de bien comprendre le petit dessin qui suit "Sans commentaire." Est-ce "Faut-il en rire ou en pleurer ?" ? ;-)

        Dès le début, j'ai dit et écrit que c'était une expérience de Milgram grandeur nature, sauf que la proportion des moutons et collabos, très supérieure à la version originale, fait vraiment peur.

        J'ai découvert *L'histoire des 47 ronins* (on cause français : j'accorde donc au pluriel malgré les puristes japonisants) dans les *Contes et légendes du Japon* quand je faisais semblant d'être un môme, et je la tiens pour romaine. En français, la version la plus plaisante, à mon sens, est *Le trésor des loyaux samouraïs* par Soulié de Morant. C'est une très belle anecdote, et morale.

         

      • Vendredi 6 Novembre 2020 à 17:57

        @ Dubitatif...

        Dans un premier temps, j'en pleure cry...

        Ensuite, j'en ris intello, d'un rire nerveux...

         

        Ce qui est terrible (si ce mot veut dire quelque-chose) dans cette version de l'expérience de Milgram, c'est que 60... 70... 85... 90% de nos "concitoyens" sont, tour-à-tour ou simultanément, élève, professeur et expérimentateur... les "punis" se vengent dès qu'ils peuvent, sur qui ils peuvent et comme ils peuvent,.

         

        J'ai perdu les quelques "Contes et Légendes" que j'avais lu ; je feuillette de temps en temps quelques anthologies de Jan Sébillot, Claude Seignolle ou Anatole le Braz... (forcément archi connues)

         

         

      • Dubitatif
        Vendredi 6 Novembre 2020 à 18:24

        Jan Sébillot m'était parfaitement inconnu. Ah, Seignolle et ses bouquins dans la collection Marabout...

        Puisqu'on parle de révolte, autant mentionner aussi chez vous un probable gôchiste que j'ai déjà dénoncé ailleurs ;-)

        http://lescenobitestranquilles.fr/2020/11/faut-plus-dgouvernement-2/

        J'ai bien aimé la chanson, que je ne connaissais pas : elle évoque certains textes de Mirbeau comme "La grève des électeurs".

         

      • Vendredi 6 Novembre 2020 à 21:07

        @ Dubitatif...?

        J'ai dit "Jan (Sébillot)" ? Je voulais dire "Paul", bien sûr...! "Jan", et même pas "Jean", bizarre, comme c'est étrange...

        Par contre, je connaissais cette chanson : quand j'étais autre, je connaissais presque toute la discographie de Marc Ogeret et quelques autres... Dans un quelconque métinge, je me souviens avoir entendu jacques Villeret, je crois, chanter "Ouvre la fenêtre", qui n'a rien de gauchiste (ni d'anti-confinement) 

         

    4
    Pangloss
    Jeudi 5 Novembre 2020 à 09:51

    On tombe dans l'irrationnel!

      • Jeudi 5 Novembre 2020 à 15:08

        @ Pangloss...

         

        Le 14 juillet, jour de l'ex-fête anciennement nationale, monsieur le Président de la République avait été, lui, devant ses concitoyens, très rationnel et très précis, très rigoureux et confiant :

                           

        avec l'image et le çon, ça donnait ça :

        "Oui, nous serons prêts"

         

        Et, là, je n'ai pas vérifié toutes les déclarations de monsieur le ministre de la santé, mais ça me semble dans les grandes lignes probablement pas tout à fait impossible

          

        Y a t-il quelqu'un qui fasse la chasse aux fake-news ?

         

         

        (oui, je sais, il parait que le virus est un mutant et qu'on en découvre tous les jours un peu plus sur l'épidémie et que les autres pays du monde ne font pas mieux et que...)

         

    5
    Le Page
    Jeudi 5 Novembre 2020 à 12:40

    Ouais, mais..., enfin...quand même!

    M'sieu Véran, il est allé à l'hôpital et là, en réa, il a vu deux malades pas bien du tout.

    Il en est revenu tout bouleversé. C'est vrai que d'habitude, les malades en réa, ils ont l'air plutôt bien portants, volubiles, souriants et tout et tout. Ben là, avec Covid, pas bien du tout .

    Faut dire que M'sieu Veran il est médecin mais n'a pas trop le temps de pratiquer, un peu comme tous ces praticiens qui défilent sur les plateaux TV...

     

     
    What do you want to do ?
    New mail<button id="ffenetremailtobuttonEmail">Copy</button><textarea id="ffenetremailtotextArea"></textarea>

      • Jeudi 5 Novembre 2020 à 15:26

        @ Le Page... !

         

        1) Monsieur Véran est un médecin qui reconnaît humblement qu'il a fallu lui expliquer pendant 10 minutes, au C.H. De Corbeil-Essonnes : "Pendant près de dix minutes, les soignants nous ont expliqué qu’il fallait de la spécialisation pour retourner un malade lorsqu’il est intubé..."  Ben, ça, alors...qui l'eut cru !

         

        2) Les malades avaient respectivement 28 et 35 ans et le Rivotril est réservé aux plus de 65 ans...

         

        Hors sujet ou pas ?

        L'Assemblée Nationale ("assemblée", "nationale"...) ayant voté un amendement réduisant la durée de l'urgence sanitaire, le gouvernement l'annule ensuite dans la foulée, purement et simplement, par un second vote.  Le ministre de la Santé a par ailleurs demandé la "réserve des votes" sur l’ensemble des amendements et articles restants, ce qui remet les scrutins au moment où le gouvernement le choisira.

         

    6
    Jeudi 5 Novembre 2020 à 21:07
    Carine
    Il a trouvé ses diplômes dans des pochettes surprises.
    C'est vrai que ça aide à avancer, le syndicalisme gauchiasseux. Il a a pléthore d'exemples.
      • Jeudi 5 Novembre 2020 à 21:34

        @ Carine...!

         

        A ce propos, et pour l'autre Dupond/t de la Santé Publique qui refait surface, doktor Salomon, qui a préconisé et défendu très tôt (point presse du 19  mai) l'usage intensif des test PCR  "Les test PCR capables d'établir si l'on est ou non atteint du covid-19, ont la qualité nécessaire pour être utilisés massivement dans l'hexagone" ...

         

        Les tests RT-PCR du Covid-19 se révèlent être de très mauvais tests de contagiosité

        Dans un article publié sur le site du New York Times samedi 29 août, des experts américains s’étonnent que les tests RT-PCR tels qu’ils sont pratiqués puissent servir de test de contagiosité dans le cas d’une infection par le Sars-CoV-2. Selon le quotidien américain, le seuil considéré aboutit à des diagnostics positifs chez des patients qui ne représenteraient aucun risque de transmettre le virus.

        ...en effet, "La réponse 'oui' ou 'non' ne suffit pas, indique un épidémiologiste de l'école de santé publique de l'Université Harvard. C’est la quantité de virus qui devrait dicter la démarche à suivre pour chaque patient infecté."

         

        J'en avais entendu causer, mais rien de concret n'avait filtré officiellement, à ma connaissance...



    7
    Jeudi 5 Novembre 2020 à 21:12
    Carine
    Un scandale, le revote sur l'état d'urgence sanitaire (et le reste).
    Il n'y a plus de parlement.
    Ne reste que la rue.
    Si tous les magasins, bars et restos restaient ouverts, les préfets pourraient statuer sur une fermeture administrative pour tous ?
    Et on ne descendrait pas dans la rue à leurs côtés ?
      • Jeudi 5 Novembre 2020 à 22:08

        @ Carine...!

         

        Ils avaient déjà fait le coup, je ne sais plus à quelle occasion, de faire re-voter un texte en ayant bien pris soin de convoquer tous les députés LREM pour faire barrage à une maigre opposition... Dans le même but -j'ai aussi oublié à quelle occasio- ils avaient aussi largement et sans aucune gène sur-évalué un vote à main levée... On doit pouvoir retrouver ça quelque-part en cherchant bien.

         

        Le vrai scandale, c'est qu'ils passent de la méthode artisanale, au coup par coup, à une généralisation en réactivant, à travers un article du règlement de l'Assemblée nationale, l'article 44 de la Constitution, très rarement appliqué  

         

        Les membres du Parlement et le Gouvernement ont le droit d'amendement. Ce droit s'exerce en séance ou en commission selon les conditions fixées par les règlements des assemblées, dans le cadre déterminé par une loi organique.

        Après l'ouverture du débat, le Gouvernement peut s'opposer à l'examen de tout amendement qui n'a pas été antérieurement soumis à la commission.

        Si le Gouvernement le demande, l'Assemblée saisie se prononce par un seul vote sur tout ou partie du texte en discussion en ne retenant que les amendements proposés ou acceptés par le Gouvernement.

         

         


        Après, pour le reste... Avec des "si"...  Je connais quelques blogs pour lesquels le gouvernement a parfois commis, commet de temps en temps, et commettra peut-être encore quelques erreurs, mais qui n'en commet pas ...?

    8
    Vendredi 6 Novembre 2020 à 17:02

     

     

     

     

                    

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :