• Je me moque pas... hein !

     

    Je me moque pas... hein !"L'idole des jeunes" décédée mercredi 6 décembre, recevra samedi un "hommage populaire". S'il n'y a ni hommage national, ni obsèques nationales, ni décret d'un jour de deuil, Johnny Hallyday, devenu à son insu "héros français", va recevoir tous les honneurs: descente des Champs-Élysées, messe à la Madeleine, message sur la tour Eiffel...

    Avant Johnny Hallyday, des chanteurs aussi célèbres et populaires n'avaient pas eu le droit à autant d'égards, c'est le cas notamment de Serge Gainsbourg et à une autre époque, Édith Piaf. De quoi donner à certains l'envie de comparer ce qui se prépare pour le rocker à ce qui avait été fait pour Victor Hugo.

    Johnny Hallyday sera en effet le deuxième après l'écrivain à avoir l'honneur des Champs-Élysées. Même le général De Gaulle n'y a pas eu droit. Il aura cependant échappé à une messe à Notre-Dame et (provisoirement ?) à un transfert au Panthéon.

     

     

    Je me moque pas... hein !

    Bon, le tour de la question a été faite: notre Johnny national aura droit à des obsèques et à un "hommage populaire" que plus d'un chef d'état pourraient lui envier et "Le service de pompes funèbres chargé d’organiser les obsèques de Johnny Hallyday a raconté à Paris Match les détails de l’organisation."... résumons donc:

    "D'après l’Élysée, Emmanuel et Brigitte Macron assisteront aux obsèques de Johnny Hallyday. Le protocole de l’Élysée sera automatiquement mis en place compte tenu de la présence du couple présidentiel à cette cérémonie. Un chef de protocole veillera au bon déroulement de la cérémonie et au respect d'un décret qui règle l’ordre de préséance des dignitaires et autres personnalités qui assistent à la cérémonie. Le président Emmanuel Macron sera comme il se doit installé au premier rang dans l’église. L’organisation et la sécurité seront évidemment dominées par le protocole de l’Élysée, mais Laeticia et l’entourage du défunt gèrent tout de même la majeure partie de l’organisation de l'enterrement."

     

    photo d'archives et article "inspiré" de celui de Paris-Match

     

     

    Bière, Johnny Hallyday et karaoké… Les folles soirées étudiantes d'Emmanuel Macron...clown

    Dans une inter­view accor­dée à "Play­boy", Gaspard Gant­zer évoque ses soirées avec l'actuel chef de l’État lorsqu’ils étaient sur les bancs de l’ENA.:

    "C'était beau­coup de dîners, d'apéros, à l'acadé­mie de la Bière. On sortait, mais les boîtes de nuit, ce n'était pas vrai­ment son truc… En revanche, on s'est fait deux ou trois karao­kés, notam­ment un à Stras­bourg qui s'appe­lait le Bunnies, vrai­ment bas de gamme mais très sympa, on a chanté ‘Que je t'aime de John­ny’ et ‘Qu'est-ce que tu fais pour les vacances?’ de David et Jona­than. "

      

     

    Il se peut, qu'à titre personnel, je trouve tout ça légèrement exagéré...

    Mais une autre question demeure: "que va devenir cette petite vingtaine de personnes ?"

    John Logan

    Johnny Dems

    José Arrosez

    Johnny Cabaret

    Johnny Cadillac

    Christ Johnny

    Johnny Vegas

    Jean-Lou Hallyday

    Johnny Hapache

    Mitch Roelens

    Johnny Success

    Johnny Call

    Johnny Rock

    Johnny Star

    Johnny Mirador

    Johnny Dom

    Richy

    ... et plusieurs dizaines ou centaines d'autres,

    Je me moque pas... hein !

    ...toutes "sosies" plus ou moins officiels et reconnus qui se retrouvent seuls, quasi orphelins (selon la propre expression de certains d'entre-eux) face à leur seul miroir ... mais déjà sollicités par des organisateurs de spectacle, certainement un peu moins motivés par l'hommage à rendre au  souvenir du chanteur que par d'éventuelles rentrées financières.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Je vous souhaite une bonne nuitC'était mieux avant... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    bikoz
    Jeudi 7 Décembre 2017 à 22:20

    c'est juste excellent   cool

     

     

      • Samedi 9 Décembre 2017 à 11:29

        On a très peu entendu ces fans absolus de Hallyday, qui ont été jusqu'à "oublier de vivre -leur propre vie- sur des scènes anonymes dans des lumières bizarres, l'amour dans une main et dans l'autre la joie", mais qui auraient certainement eu plus de choses à dire avec plus de sincérité que ces radios-trottoirs convenus ou ces présentateurs préférés-des-français qui, dans les mêmes conditions de prise de vue et les mêmes conditions d'audimat, auraient versé la même quantité des mêmes larmes en évoquant quasiment les mêmes souvenirs.

    2
    corto74
    Jeudi 7 Décembre 2017 à 22:34

    Tiens, pour Edith Piaf, c'était du même acabit de ce qui  se prépare pour Johnny:

     

    http://www.ina.fr/video/CAF88021676

      • Samedi 9 Décembre 2017 à 11:34

        J'ai cru voir, sur la vidéo des obsèques d’Édith Piaf, que les "forces de l'ordre" et les mesures de sécurité étaient un peu moins présentes que pour celles de Johnny Hallyday (peut-être juste une impression ??? arf )...

        A cette époque ils devaient certainement prendre à la légère le risque d'une Juva 4 devenues folle de douleur qui se serait suicidée en se jetant dans la foule ? ou quoi que ce soit d'autre ?

    3
    Samedi 9 Décembre 2017 à 12:47

    Nettement exagéré. C'était un chanteur sympathique qui à ma connaissance n'a composé aucune de ses chansons contrairement à Brel ou à Gainsbourg.

      • Samedi 9 Décembre 2017 à 13:47

        Nettement exagéré, aussi, la comparaison entre (les obsèques de) Johnny Hallyday et (les obsèques de) Victor Hugo, reprise maintes fois par des personnages qui doivent découvrir depuis hier cet écrivain... et qui, par la même occasion, semblent involontairement ou pas, élargir cette comparaison à ces deux personnes et à leurs œuvres respectives, tandis que le protocole déroulé autour de l'idole semble un peu éloigné du "corbillard des pauvres" qu'avait réclamé l'écrivain:

        " Je donne cinquante mille francs aux pauvres. Je désire être porté au cimetière dans leur corbillard. Je refuse l’oraison de toutes les églises, je demande une prière à toutes les âmes. Je crois en Dieu. "

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :