• J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle

     

    Bon, on sait maintenant que à cause des coupures d'électricité "envisageables" cet hiver et des problèmes de téléphonie inhérents, en cas de malaise, d'agression ou d'accident, il nous faudra patienter en moyenne deux petites heures avant de pouvoir contacter les secours adéquats. Mais pas plus de deux ou trois fois par jour. Et en plus pas tous les jours.

    Il y a quand même une bonne nouvelle, les "PHRV" ne seront pas trop affectées par ces coupures. Les PHRV sont les "Personnes à Haut Risque Vital", c'est à dire les patients qui -par exemple- sont placées sous respirateur artificiel à leur domicile : ils seront prévenus par courrier recommandé avec AR au moins cinq jours avant la coupure de courant, ne devraient pas être débranchées deux fois de suite, et disposeront d'un numéro de téléphone (!!!?) "dédié". Et dans certains cas on dit même que le courant ne sera pas coupé dans leur chambre

    La mauvaise nouvelle, c'est que outre le téléphone et internet et divers petits soucis ménagers, il y a moult domaines de la vie quotidienne qui ne sont pas sortis des ronces, comme on dit... En vrac, que deviennent : les ascenseurs et les escaliers roulants, les métros, les tramways et une grande partie des transports ferroviaires... les éclairages publics et souterrains et les feux de signalisation, les stations-services et les péages autoroutiers, les stations de recharge pour vélos et trottinettes électriques... les distributeurs de billets et les terminaux de paiement par carte bancaire... les portes automatiques des magasins ou des bureaux et des administrations et de certains immeubles d’habitation... etc.

    Bon, c'est vrai, ce n'est que pour deux heures par jour, pas forcément renouvelables, et au grand maximum.

     

    Mais je crois que, par précaution envers vous tous, je vais quand-même éteindre ma WiFi avant d'aller au dodo...

     

     

     

     

     

    ...et avant de péter un fusible  J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle  !

     

     

     

     

    « Oui, bon, d'accord.. Et après ?C'est là que je craque... »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Esope
    Samedi 3 Décembre 2022 à 07:07

    Bravo, madame Borne va vous décerner La Croix d’honneur du bon citoyen, avez-vous acheté votre doudoune et votre pull col roulé ? Là ce serait le combo gagnant, le légion d’honneur, qui sait ? :-))

      • Samedi 3 Décembre 2022 à 11:03

        @ Esope...!

        Vous savez, je ne suis guère intéressé par les médailles et autres gadgets. J'ai déjà mon certificat de natation 25m. nage libre et le diplôme de super-retraité (mais ça, c'est une blague de mes anciens collègues pour me faire rigoler)

        Par contre, je ne dirais pas non à un ou deux chèques-cadeau de 10 € offerts par EDF, à valoir sur ma prochaine facture. Ou alors une boîte de masques et quelques tubes de gel alcoolique contre le virus du covid...

        Je ne dirais pas non...

         

    2
    Souris donc
    Samedi 3 Décembre 2022 à 10:05

    Premièrement, on ne dit pas coupure, on dit délestage

    Deuxièmement, avec un bonnet en laine, un anorak et des après-skis dans l'appartement, on n'a pas froid et on apprend à s'endurcir.

    Troisièmement, il suffit d'épouser un employé d'EDF, ils ont l'électricité gratuite, même une fois à la retraite. Et leur veuf-ve continue à en bénéficier. Ils-elles peuvent ouvrir toutes les fenêtres pour aérer la maison, sans arrêter le chauffage électrique. 

      • Samedi 3 Décembre 2022 à 11:18

        @ Souris donc...?

        Je veux bien me marier ou me pacser avec tous les employé("e" ?)s EDF que vous voudrez bien me présenter, mais que faudrait-il que je fasse pour résoudre tous les problèmes liés (par exemple) aux pannes dans les ascenseurs, aux arrêts des métros et des tapis roulants, au disfonctionnement des  pompes à essence et des distributeurs automatiques de billets, aux problèmes des batteries de secours pour poumons d'acier et aux horaires d'utilisation du sèche-linge ?

        J'y arriverai jamais tout seul et je risque vite d'en avoir plein le dos avant d'avoir réussi !

    3
    Samedi 3 Décembre 2022 à 11:50
    Pangloss

    Ce monde s'effondre. Trop gros, trop lourd, trop fragile et peu de cervelle.

      • Lundi 5 Décembre 2022 à 11:03

        @Pangloss... !

         

        On peut aussi penser que ce n'est pas la cervelle (ou les cerveaux) qui manquent à notre monde (notre civilisation, ou ce qu'on continue d'appeler comme ça). Les cerveaux qui en ont pris le contrôle ou la direction, en ont perverti les fonctions. On les qualifiera de cerveau malade ou de maléfique selon ses opinions ou ses convictions. Je (re(re))-citerai encore toujours les même : Schwab, Soros, Harari., etc.. -j’arrête là pour ne pas sombrer dans un complotisme de comptoir- et plus près de chez nous : Jacques Attali, par exemple)

         

        Leur "Grande Réinitialisation" ("Big Reset") est leur chef d’œuvre absolu, idéologique, économique, sociétal, sans précédent dans l'histoire de l'Humanité.

        Sans qu'il y ait forcément de rapport direct entre eux, le "wokisme" et la "cancel-kulture" et leurs dérivés en sont l'aspect le plus vulgaire, au double sens de obscène et populaire,

         

        C'est du moins ce dont je suis persuadé...

         

    4
    Le Page
    Samedi 3 Décembre 2022 à 16:17

    A force de la resservir, la référence va finir par être usée, mais "Le discours de la servitude volontaire" de La Boétie est hélas, plus que jamais d'actualité. Un paltoquet ambigu à tous points de vue, entraîne son pays dans un conflit lointain qu'il aurait pu participer à éviter (mais qu'au contraire, il a attisé) et en fait supporter les conséquences désastreuses au peuple qui ne lui avait rien demandé. 

    Rappel: élu avec 20.4% des voix au premier tour, la Démocratie donc...

      • Samedi 3 Décembre 2022 à 17:32
        Pangloss

        Exactement! On oublie qu'il y a eu une bonne raison pour qu'on donne le nom de La Boétie à une rue de Paris.

      • Lundi 5 Décembre 2022 à 11:10

        @ Le Page... ?

         

        Le discours de La Boétie n'a jamais eu autant de démonstration par l'absurde que depuis une bonne paire d'années grâce à un virus venu de Chine et aux implications diverses et variées qui en ont découlé dans notre quotidien et notre intimité...

         

        Quel peuple aurait accepté de se remplir et de se justifier sur l'honneur et et de se signer ces fameuses inoubliables  "attestations dérogatoires de sorties" ? Passe encore d'en accepter, bon gré mal gré, une version policière officielle, dûment datée, vérifiée, confirmée, visée, tamponnée et archivée par des Chevalier Laspalès sous acide mâtinés de Kafka et Ubu... Qui a pensé, simple divertissement de garnement, à s'en signer trois ou quatre en même temps : même date mais horaires successifs décalés, et motifs différents selon l'heure le lieu pour "être en règle" policièrement, fiscalement, administrativement, solidairement et sanitairement à tout moment et en tout endroit, pendant tout le temps souhaité ? Ça ne se fait pas, ce serait de la triche, et si tout le monde fait comme ça, que devient l'autorité ?

        On peut donc tout nous faire croire, l’impensable, y compris qu'éteindre sa WiFI le soir avant de faire bon gros dodo va, à la fois, faire bisquer de rage le tyran Poutine et sauver la planète.

         

        Pour être complet, on peut se gausser de la démocratie à la sauce Macron élu et réélu par défaut, mais élu quand même, mais que penser de la place d'une Frau von der Layen tombée là par hasard ou désignée par une Volonté Supérieure et dont les pouvoirs sont quasi absolus en ce qui concerne le sort de ce qu'on appelle sans sourcilier une "union" "européenne" ?

         

      • Lundi 5 Décembre 2022 à 11:17

        @ Pangloss... ?

         

        Je ne sais pas si La Boétie tient plus sa popularité à ce court "discours" qui est maintenant un incontournable redécouvert depuis relativement peu ou à ses autres œuvres littéraires (sans les minimiser, qui peut en citer simplement une autre, juste comme ça?) que son indéfectible amitié "particulière" avec Montaigne dont on dit que, sans lui, le jeune La Boétie n'aurait jamais connu une telle célébrité et son discours ne serait donc pas passé à la postérité...

        Quelque-chose de très *contemporain*, là dedans.intello !

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :