• Hallelujah... et cætera...

    Hallelujah et-cætera...

     

    Avant de revenir sur la fameuse version arabo-judéo-catho de "Hallelujah" par la fameuse chanteuse musulmane qui se présente comme naïve et distraite, petit détour par deux artistes méconnus qui, avec "humour" ou dans le "mélo", donnent toute le mesure de leur mépris et/ou leur haine des religions -enfin, surtout de l'une d'entre elles; ensuite retour auprès d'un·e vieil·le ami·e: notre femme à barbe... notre drag-queen... notre travelo préféré·e, Thomas Neuwirth, dit "Conchita Wurst" (dit "Coquillage-Saucisse"); on finit dans un autre registre grâce à un chœur de moines dominicains qui nous font partager leur ferveur et leur enthousiasme communicatifs.

    Hallelujah... et cætera...

     — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — 

     

    Dans la catégorie "meilleurs espoirs de la chanson offensante et blasphématoire", les nominés sont:

    ... Agnès Bihl et Didier Super !

    Hallelujah... et cætera...

    (Présentation extraite d'un site qui... que... C'est pas la peine de gaspiller un "clic"

      du genre "best-of des chansons qu’il faut éviter de chanter devant un catholique")

    La France, pays aux 10.000 clochers, "fille ainée de l'église" reste un pays largement catholique. Ainsi, si tomber sur un prêtre est devenu assez rare, il arrive aux plus athées d'entre nous de côtoyer une grand-mère qui va à la messe tous les dimanches, un collègue de boulot portant une médaille de baptême ou une connaissance qui dit avoir été aux JMJ. Et parfois en les entendant discuter du pape, de l'avortement ou de Jésus Christ, certains ont envie de leur balancer quelques chansons cinglantes à la figure. Haaa, qu'est ce qu'on voudrait.... mais on ne peut pas....

     

    Didier Super - Le Club de Catholiques : beauf, méchant et provocateur, Didier Super n'en reste pas moins très drôle en appuyant là où ça fait mal. Gratuitement, et en live à la télé, c'est même encore pire.

    Jésus Christ un jour tu vas revenir
    Est-que t'ira dans un club de catholiques
    Est-ce que tes gosses y iront chez les scouts
    Est-ce que toi aussi tu votera a droite

    Jésus Christ un jour tu vas revenir
    Est-ce que tu pourrai légaliser le mariage
    Pour les curés histoire qu'ils laissent un peu
    Les enfants tranquilles

     

    Agnès Bihl - L'Enceinte Vierge : bien plus difficile à retenir, cette chanson s'en prend de façon directe au rôle de l'église catholique dans la propagation du Sida et les questions d'avortement. Et dire qu'on veut cantonner Agnès Bihl au rôle de chanteuse sentimentale. (Attention, certaines images peuvent heurter la sensibilité.)

    Dans les cités, les bidonvilles
    Le pape bénit la pauvreté
    Ça passe le temps, ça tient tranquille
    Ceux qui n'ont plus rien à becqu'ter
    Et puis le Très Saint-Père a dit
    Faut faire des gosses, même séropos
    Ils iront vite au paradis
    D'façons ici, y a pas d'boulot

      — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — 

     

    Mennel Ibtissemet son amie Hajer Zennou (voili, voila, voilées, voilou)

    "promenons-nous..."

    (Extrait d'un article de "InfoÉquitable")

    Mennel Ibtissem a conquis le jury de The Voice sur TF1 avec une version bilingue du Hallelujah de Leonard Cohen. La candidate a interprété deux strophes de la célèbre chanson. La première dans sa version originale anglaise, et la seconde dans sa langue maternelle.

    La première strophe, en anglais, était fidèle aux paroles de Leonard Cohen. Avant d’entonner le refrain "Hallelujah", Mennel évoque donc le roi David jouant de la harpe.

    Mennel enchaîne ensuite sur une deuxième strophe, en arabe. Et là, surprise : les paroles ne sont pas du tout celles de Leonard Cohen... Ce sont celles du Koweïtien Muhamad Al Hussayn, qui la transforme en un chant religieux intitulé 'Ya illahi'." qui raconte l’histoire de quelqu’un qui a pêché et désobéi à Allah, puis décide de revenir vers lui.

    Voici la traduction (réalisée à partir du sous-titrage anglais du morceau en arabe) de la strophe, qu’a chantée Mennel :

    Il était une nuit

    Je ne sais pas ce qu’il m’est arrivé

    Une obscurité m’a envahi

    Oh Seigneur

    La Terre s’est rétrécie et le ciel

    Et mon cœur ne connaissait pas la lumière

    Et la larme a commencé à pleurer…

    Ô mon Dieu, Ô mon Dieu...

      

    Aux Français, Mennel a donc raconté le début d’une histoire poétique tirée des psaumes du roi David, mais au public arabophone qui est nombreux à la suivre, l’artiste a diffusé un message religieux tout autre.


    في ليلة من الليالي
    لست أدري ما إعتراني
    ظلمة تغمرني يارب
    الأرض ضاقت والسماء
    وقلبي ما عرف الضياء
    والدمع بات يبكي يا إلهي

     

    (Le "texte original" -à destination de ses lecteurs les plus érudits ??-, trouvé sur "Libé" qui précise -à destination de ses lecteurs les plus bouchés ??- "Mennel a repris non pas une traduction, mais une réinterprétation totale de la chanson...")

     — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — —  

     

    Thomas Neuwirth, et Jean-Paul Gaultier (papa, maman, "la bonne" et moi ?)

    "promenons-nous..."

    (Extrait d'un article d'un blog extasié) 

    Quel chemin parcourru depuis sa grande victoire à l'Eurovision 2014 en dernier à Copenhague, où notre chère Conchita Wurst à littéralement triomphé devant un public et des jurys conquis par sa prestation remarquable de "Rise Like a Phoenix".

    Après avoir sillonné les différents pays d'Europe qui voulaient absolument s'emparer du phénomène Autrichien, d'avoir été l'invitée des plus grands défilés de mode, et tout récemment être la vedette pendant quelques jours d'un des plus grand Cabaret du Monde chez nous à Paris, notre Drag Queen préférée vient de libérée le clip de sa toute nouvelle chanson depuis l'Eurovision.

    Aujourd'hui comme prévu, la diva Autrichienne nous propose de découvrir le clip flambant neuf et splendide de ce tout nouveau titre, il est entièrement réalisé en noir et blanc, et on peut y voir une Conchita en pleine forme vêtue d'une robe blanche de style robe de mariée, tout au long de ce clip on peut y voir évoluer un groupe d'homme aux origines et aux styles différents les uns des autres armés évoluant dans un univers trés sombre et portant des masques.

    L'essence de ce clip et un véritable hymne à la Tolérance, au respect des choix de vie, à l'ouverture d'esprit qui rappelons le est l'objectif de notre gagnante de l'Eurovision.

    (je n'ai pas osé retoucher l'orthographe)

    Si certains veulent avoir les paroles et la traduction...

    I dreamt I was a queen in a crimson robe
    A lion with a crown of dust and gold
    Someone shot you down and your blood went cold
    Baby can you wake up?
    Baby can you wake up again?

     

    So don't let go
    We can be so beautiful
    Listening to the sound of silence

     

    So let the walls come down
    And the colours light up the sky
    We could be heroes
    We could be heroes, tonight
    And when the hearts break loose and
    Our love is like a battle cry
    We could be heroes
    We could be heroes, tonight

     

    I feel it like a surge running through my veins
    Just kiss me and revive this love again
    We could be dancing in the eye of a hurricane
    They can never break us, they can never break us no more

     

    So don't let go
    We can be so beautiful
    Listening to the sound of silence

     

     

    So let the walls come down
    And the colours light up the sky
    We could be heroes
    We could be heroes, tonight
    And when the hearts break loose and
    Our love is like a battle cry
    We could be heroes
    We could be heroes, tonight
    You and I

     

     

    Love is like a battlecry
    And we'll shine till our colours light up the sky
    And we'll dance to the sound of our battle cry
    We could be heroes
    We could be heroes
    We could be heroes
    Tonight, you and I

     

     

    J'ai rêvé que j'étais une reine dans une robe cramoisie
    Un lion coiffé d'une couronne d'or et de poussière
    Quelqu'un t'a tiré dessus et ton sang s'est glacé
    Bébé, peux-tu te relever ?
    Bébé, peux-tu te relever encore ?

     

    N'abandonne pas
    Nous pouvons briller ensemble
    En écoutant le bruit du silence

     

    Alors baisse ta garde
    Et laisse les couleurs illuminer ton ciel
    On pourrait être des héros
    On pourrait être des héros ce soir
    Et quand notre cœur est brisé
    Et que notre amour est un cri de guerre
    On pourrait être des héros
    On pourrait être des héros ce soir

     

    C'est comme si l'on m'ouvrait les veines au scalpel
    Un seul baiser et notre amour pourrait s'embraser à nouveau
    On pourrait danser dans l’œil d'un cyclone
    Et plus rien, non plus rien ne pourrait nous séparer

     

    N'abandonne pas
    Nous pouvons briller ensemble
    En écoutant le bruit du silence

     

     

    Alors baisse ta garde
    Et laisse les couleurs illuminer ton ciel
    On pourrait être des héros
    On pourrait être des héros ce soir
    Et quand notre cœur est brisé
    Et que notre amour est un cri de guerre
    On pourrait être des héros
    On pourrait être des héros ce soir
    Juste toi et moi

     

     

    L'amour c'est comme un cri de guerre
    Et nous allons briller jusqu'à ce que nos couleurs illuminent le ciel
    Et nous allons danser au son de notre cri de guerre
    On pourrait être des héros
    On pourrait être des héros
    On pourrait être des héros
    Ce soir, juste toi et moi

     

     — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — —  

     

    Stefani Joanne Angelina Germanotta (madame Foldingue...?)

    La musique adoucit... Quoi, déjà ?

     

    Des religieux dominicains chantent et dansent sur l'air de Bad Romance de celle qu'on connait mieux sous le nom de Lady Gaga...

    ...mais ce qui est intéressant, à titre d'information, c'est de jeter un coup d’œil (rapide mais vigilent) sur la version "originale", chantée et dansée par l'ancienne élève du couvent du Sacré-Cœur de New-York...

    ... et de prêter une oreille (distraite mais attentive) aux... "paroles" (???)

    Oh-oh-oh-oh-oh! Oh-oh-oh-oh-oh-oh!
    Caught in a bad romance
    Oh-oh-oh-oh-oh! Oh-oh-oh-oh-oh-oh!
    Caught in a bad romance

    Rah rah ah-ah-ah!
    Ro mah ro-mah-mah
    Gaga oh-la-la!
    Want your bad romance
     
    Rah rah ah-ah-ah!
    Ro mah ro-mah-mah
    Gaga ooh-la-la!
    Want your bad romance
     
    etc... etc...

     

     ...des fois, on en vient presque à regretter que la musique ne transforme pas en singes ou en porcs!

      — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — 

    P.S.: J'ai cherché, en vain, un équivalent, quel qu'il soit, à cette affirmation péremptoire...

    La musique adoucit... quoi, déjà ?

      ...ça n'existe donc pas ?

     

     

     

    « "le plus grand écrivain du siècle..."Voyage au Puy-des-fous »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Mars à 19:11

    Les plus drôles ce sont les dominicains. Ils ont la robe mais pas la barbe.

      • Mardi 13 Mars à 14:25

        Drôles, drôles... c'est vrai qu'on peut se demander s'il faut en rire ou en pleurer, s'il faut sortir de la paille les grenades, les fusils, la mitraille ou s'il faut trouver de toute urgence des cryptes ou des catacombes bien cachées...

        Perso, j'ai préféré Cheeta (pardon Tarzan... je voulais pas...).

        A propos... tout·e un·e chacun·e en avait rêvé, OOAK l'a fait:

    2
    Lundi 12 Mars à 20:55

    tu as du courage de chercher et regarder tout ça ! le monde tourne de façon décadente  ! 

      • Mardi 13 Mars à 14:55

        Du courage...? je ne sais pas... peut-être un fond de masochisme, mais surtout une grande curiosité envers tout ce qui nous entraine vers cette décadence sensible et inévitable, mais souvent cachée pour le commun des mortels...

        J'essaie, avec mes modestes moyens et pour mon modeste auditoire, de ressortir ces perles qui font le quotidien d'une intelligentzia sacrée, alliée à des sauvageons impitoyables...

         

        ça rappelle un peu, par certains côtés,  les heures les plus sombres de notre histoire ! voir ici et ...

         

    3
    Souris donc
    Mardi 13 Mars à 16:47

    Comment reprocher aux imams de Brest de nous traiter de dégénérés et de décadents qui se transforment en porcs quand ils écoutent de la musique ?

    Ray Charles Halleluja I love her so ! Au moins un qui ne fait pas le mélange des genres.

    https://www.youtube.com/watch?v=Cf0X7QuK4LI

     

     

     

      • Mardi 13 Mars à 18:02

        C'est vrai, qu'à un moment donné, on a du se tromper de direction dans notre évolution !!!

        A quel moment situer cette dérive...?  tout le monde à son propre avis... depuis le complot le plus machiavélique jusqu'à une fatalité inscrite dans le marbre...

        Je me contente de l'observer, avec des sentiments variables selon les moments...

         

        (Je me demande si l'imam Rachid Abou ne s'est pas un peu inspiré de notre folklore parisien pour avancer sa théorie audacieuse ???)

         

        Autre chose... Une chanson que j'aime beaucoup est également interprétée par Ray Charles

        https://youtu.be/phGtUMzby98

    4
    Mercredi 14 Mars à 11:02
    Pangloss

    Je ne savais pas qu'avoir peur devenait puni par la loi.

      • Mercredi 14 Mars à 11:44

        Heureusement, l'islamophobie n'est pas ENCORE un délit. Ces occupants essaient de le faire croire et, à force de lois et d'interdits partout, les braves gens finiront, ou finissent, par le croire. Mais ce n'est pas encore vrai.

      • Mercredi 14 Mars à 17:51

        On n'en est pas loin...

         

        vu sur http://stop-discrimination.gouv.fr/

    5
    Jeudi 15 Mars à 11:37

    Ils sont cap de considérer l'islam comme une race, ces cons ! Reste à savoir si "avoir peur" (phobie) est une injure ou une incitation à la haine. En tant qu'islamophobe bon teint, j'aurais tendance à inciter à la méfiance, bien plus qu'à la haine (c'est fatigant).

      • Jeudi 15 Mars à 16:15

         

        J'ai longuement réfléchi, et plus je réfléchis, moins je comprends les résultats de mes réflexions :

         

        • La grande majorité des "victimes" de l'islamophobie sont des français, un peu (un peu...) comme vouzémoi (sans vous offenser)…
        • La grande majorité des (présumés ?) "coupable" d'islamophobie le sont aussi : baguette, béret, bourrée, biniou et beaujolais...
        • Dès lors, un français qui a plus ou moins la pétoche d'un autre français (ou d'un çaifran et inversement) peut-il être suspecté d' "une infraction à caractère raciste" à l’encontre de son alter-égo? Rappelons que les races n'existent pas , d'une part et d'autre part, que les citoyens d'un même pays sont par définition égaux, en droit, en liberté, en égalité, en fraternité et tout ça, et presque en devoirs envers les autres...
        • En conséquence, ne pas être attiré (pas forcément sexuellement) par un compatriote qui ne serait pas frère ou sœur ou frœur dans la même religion ne devrait pas poser plus de problème qu'avec quelqu'un qui serait originaire d'un autre province française. Sinon, en racontant une banale histoire drôle, je pourrais être poursuivi pour bretonophobie, alsacéophobie, corsophobie, auvergnatophobie, ou guyanophobie... par exemple.

        Mais dans ce cas-là, on ne pourrait plus parler de "France", ni de "français"... ce qui serait contraire à tout ce que j'ai appris à l'école de la République.

         

        Alors, que faire, monsieur le président ?

         

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :