• L'autre matin, le Président, sa femme et le p'tit chien sont venus chez moi pour me serrer la pince. Comme je n'étais pas parti, le p'tit chien a dit: "Bon, ben alors... on y va ?" (dans son langage de p'tit chien)

     

    Je leur ai ouvert une fenêtre (sur l'écran) et on s'est retrouvés dans la salle de rédaction du blog: une salle ordinaire avec un correcteur entouré de ses dictionnaires en train de vérifier l'orthographe des articles en cours de publication, un googleur occupé à compulser des tas de fiches de documents et d'illustrations pour étoffer un article, un modérateur qui contrôle le contenu des commentaires avant de les publier... Petite discussion entre vieux amis autour de la machine à café:

     

    Machine à café

     

    moi

    - Bonjour, mon président, comment ça va depuis l'autre fois qu'on s'est vus ?

    lui

    - ???

    moi

    -Ben, oui... le jour de la mise en ligne de ce blog ! Le 6 mai, pour être précis; juste la veille de ta si belle élection... souviens-toi, on discutait ensemble sur ma page d'accueil... 

    elle

    - Qui veut un gâteau ? C'est papa qui les a faits hier soir.

    lui

    - Excusez-la, c'est rien... Être élu est un cursus d’un ancien temps.

    moi

    - Ouais... si on commence comme ça, ça promet rien de bon pour l'avenir de la démocratie et des libertés; remarque, on avait déjà eu un aperçu ces quelques mois de ton activité présidentielle.

    lui

    - La France est en deuil d’un roi

    elle

    - En marche les enfants !... "Dans la troupe, y'a pas d'jambes de bois, y'a des nouilles mais ça n'se voit pas..."

    moi

    - Bigre, un roi ?... et pourquoi ne pas t'auto-sacrer empereur, tant que tu vas par là ? Pas dans la cathédrale de Reims, hein, mais je verrai bien ça à la loge du Grand Orient...

    lui

    - La politique c’est mystique !

    moi

    - C'est celâ, ouii ! et ça paie bien au fait, le métier de président de la France ?

    elle

    - Monsieur Macron, vous passerez me voir dans la salle des professeurs, à la fin du cours.

    lui

    - La politique ne peut pas être un métier ; elle est une mission mais l'essentiel est que l'argent ne se mange pas, il ne se respire pas...

    moi

    - Ça a l'air d'être de la bonne ! Mais parlons-en de la politique ! Ça continue à sentir mauvais entre Trump et Kim Jong-un -tu vois qui c'est: l'américain et le nord-coréen...O.K. ? Tu as quelque-chose à leur dire pour calmer le jeu et éviter un guerre mondiale ? Ils t'écoutent, tous les deux...

    lui

    - Je suis votre chef. Les engagements que je prends, je sais les tenir. Et je n'ai, à cet égard, besoin de nulle pression et de nul commentaire, et  je serai d'une détermination absolue et je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes.

    elle

    - En marche, et plus vite mes petits !... "J'ai perdu le do de ma clarinette, au pas camarade, au pas au pas au pas...", allez..."Un kilomètre à pied ça use, ça use... Un kilomètre à pied ça use les souliers. Deux kilomètres à pied ça use les souliers…"

    moi

    - Eh ben voila une bonne chose de dite, Chef du Monde !... Je suis content de connaitre en avant-première le prochain Prix Nobel de la Paix ! Tu es sur de ton influence et de ton pouvoir, de ta force à ce point là ? Oui... C'est vrai qu'on t'as vu à la fois en pilote/copilote/radio/mécanicien d'un avion de chasse et commandant/navigateur/quartier-maître sonar/torpilleur d'un sous-marin... tu ne crains pas de provoquer la jalousie de tous les militaires professionnels ?

    lui

    - Les armées ne font pas ce qu’elles veulent, elles ne sont pas autopilotées

    moi

    - Je vois... et toi, Brigitte, tu penses quoi de tout ça ?

    elle

    - Emmanuel, tu passeras me voir dans la salle des professeurs, à la fin du cours.

    lui

    - Elle veut dire "Quand je lis des choses sur notre couple, j’ai toujours l’impression de lire l’histoire de quelqu’un d’autre. Pourtant, notre histoire est si simple".

    moi

    - C'est à Brigitte que je parle ! alors Brigitte ? toi qui n'est plus de la toute première jeunesse, si tu voulais un enfant d' Emmanuel, il te faudrait recourir à la G.P.A... que penses-tu de ces femmes qui s'y opposent, craignant une "marchandisation" du corps de la femme?

    elle

    - Hi hi hi... Attention hein ? Et pis, faut pas confondre la "marchandisation" avec le "merchandising"... ah mais, je suis pas encore gâteuse, et marchandage" aussi mais pas "marchand d'âges" hi hih hi... et d'abord c'est pas du bon français,les deux, ah mais non...et "marchandage" aussi mais pas "marchand d'âges",  hi hi hi...

    lui

    - Elle veut dire que Il y a dans cette société une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. ...

    moi

    - Je vois le genre... bon, et à celles qui se plaignent d'avoir du mal à trouver un emploi qui sera de toute façon moins bien rémunéré que pour un homme ?

    lui

    - Comme elle disait souvent, avant que... avant, quoi! ... ne cherchez plus un patron, cherchez des clients ! car avec la relance des autocars, les pauvres voyageront facilement

    moi

    - Ah, c'est pour ça, alors le coup des mini-jupes... ça n'existait pas déjà, la mini-jupe, quand elle était jeune ? ah, si ?... Bon, passons à des choses plus légères; t'as regardé quoi, Manu, à la télé, ces jours-ci, des films, des chanteurs, des émissions culturelles ?

    lui

    - Il n’y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse.

    moi

    - C'est ce qu'on dit... tu as des preuves ?

    lui

    - Oui... Nous sommes un pays assez unique; un pays de calcaire, de schiste et d'argile, de catholiques, de protestants, de juifs et de musulmans ; un pays qui n'a pas vraiment d'équivalent en Europe par ses contrastes.

     

    moi

    - Mais quand-même... Il doit bien y avoir quelque chose qui fait que la France, et même l'Europe soient autant convoitées par des immigrés plus ou moins clandestins qu'on accepte en dépit du bon sens ?

    lui

    - Je crois que si cela est fait dans le bon ordre, de manière intelligente, c’est une opportunité pour nous. Je veux faire ici la distinction:  il s’agit principalement de réfugiés, c’est-à-dire de femmes et d’hommes qui, pour des raisons politiques, fuient leur pays. Pas de migrants économiques Je crois que c’est la dignité de l’ensemble de nos pays, notamment de la France, d’être à la hauteur des évènements...

    moi

    - Okay... si tu le dis ! Et le terrorisme, bien sûr qui n'est pas lié à tout ça, alors, tu en fais quoi ?

    lui

    - Notre réponse au terrorisme ne peut être que multiple, afin d’y inclure toutes ces dimensions. Elle doit être à la fois sécuritaire, économique, culturelle et éducative, mais on ne peut pas prétendre lutter efficacement contre le terrorisme si on n’a pas une action résolue contre le réchauffement climatique

    moi

    - T'as réponse à tout, hein... t'es vraiment le plus fort des Dieux antiques !!!

    lui

    - J'ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s'ancrer dans de l'immanence complète, de la matérialité mais aussi et surtout, la dimension christique, je ne la renie pas mais je ne la revendique pas.

    elle

    - Manu, tu passeras me voir dans les vestiaires de la salle des profs, à la fin du cours.

    moi

    - Je suis content de t'avoir revu, sacré bonhomme, à la prochaine ?

    lui

    - C'est bien le seul point commun entre-nous: on croise des gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien (sans vouloir être désagréable avec vous et vos rares lecteurs...) . Make our planet great again, et pensez printemps, les amis !!!!

    moi

    - Et le toutou, on l'a pas entendu, jusque là... Il est aussi bien dressé que tes ministres et tes députés, pas un mot sans l'accord du grand patron... Alors, Némo, lâche-toi... qu'est qu'on dit aux visiteurs du blog, avant que papa et mémé te raccompagnent dans ta coucouche...

    toutou

     

     

    elle

    - Quelqu'un veut encore un petit gâteau ?

     

    lui

    interview

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    NB. il va sans dire que toutes les déclarations notées en italique sont authentiques et signées "Macron", même si je n'ai pas cité leur contexte... et que je les ai un tout petit peu détournées de leur sens initial...Machine à café

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     C'est quoi, ce cirque ?

    Couscousgate

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vu dans la presse:

    Tout est parti d'une photo au restaurant publiée sur Twitter. Postée sur son compte par la jeune militante FN Kelly Betesh, elle a agité la patriosphère sur le réseau social, comme l'a repéré BuzzFeed, hissant le hashtag "CouscousGate" parmi l'un des sujets les plus discutés vendredi soir.

    Attablés "au meilleur couscous de Strasbourg", on voit sur ce cliché Kelly Betesh (au premier plan), Florian Philippot, Amélie de la Rochère, assistante parlementaire de Florian Philippot au Parlement européen, ainsi que plusieurs conseillers régionaux frontistes.

    Couscousgate

    Il aurait aussi pu leur reprocher d'avoir un pois chiche dans la tête. Florian Philippot a qualifié de "crétines et les crétins" les militants frontistes qui lui ont reproché d'avoir mangé un couscous avec ses amis à Strasbourg. Un "Couscousgate" qui en dit long sur les tensions internes au FN où un simple plat peut devenir l'objet d'un règlement de comptes.

    "Ces gens sont des crétins, qu'est ce que vous voulez que je vous dise de plus? On est face à des crétines et des crétins. Ceux qui parlent de 'provocation' quand on met une photo de couscous à Strasbourg sont juste crétins", s'est-il désolé ce lundi 18 septembre sur France Inter.

    "Qu'on leur fasse goûter du couscous ils verront que c'est très bon. Je rappelle que cela a été amené en France par les pieds-noirs, ça parlera à certains", a précisé le vice-président du Front national, parti qui a toujours défendu les intérêts des rapatriés de l'Algérie. Avant de clore la polémique: "Cela ne m'empêchera pas de continuer à manger du couscous".

     Moi, ça me gène pas plus que ça (bon, c'est vrai, je ne mange plus de "tajine", ni de "merguez", ni de "taboulé", ni de "loukoum", etc...).

    Mais personne, sur la fachospère, n'a rien dit quand Tariq Ramadan a été photographié au restaurant avec monseigneur Gaillot en train de manger "La 'best pure pork' choucroute 'in the world'" de Doha.

     

    Couscousgate

     

     

     

     

     Bob Azzam nous parle de sa petite femme qui aime le couscous:

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • NON, pas lui.... pas encore lui!...

    A LA NICHE, TOI......

    COUCHÉ.....!

     

     

    encore ce cauchemar......

    Brigitte !... fais quelque-chose !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • G-É-A-N-T  ! ! !

    vu sur BuzzBeed

     

     

     

    G-É-A-N-T  ! ! !

     

    Certains nounours ont été construit pour les explosions de grandes envergures, avec des modèles pouvant couvrir jusqu’à 100 morts.

     

    L’état d’alerte 5bis correspondra à un nounours encore plus gros. Ainsi, les citoyens européens montrent qu’ils sont prêts, qu’ils font tout leur possible pour que les terroristes échouent dans leurs plans: ces gens n’auront pas notre haine. Ni maintenant, ni jamais. Il continuera d’y avoir encore plus de p’tites fleurs après chaque corps de blanc pulvérisé, et l’État a augmenté ses capacité à déployer des fleurs roses additionnelles sur le terrain, suivant les besoins du moment. Il n’est donc aucunement nécessaire de fermer nos frontières, car cela s’appelle le repli sur soi, le repli identitaire, et c’est impensable. Nous avons déjà constitué des stocks de nounours dans toutes nos grandes villes et sommes en capacité de tenir tête à dix fois plus de terroristes que maintenant.

     

    "Pom Po Po Pom Pompom Pompom.... "(Bonne nuit, les petits...)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Rebuts de presse

     

    Les infos:

     (par nos envoyés spéciaux aux quatre coins de l'hexagone)

     

     

    Rebuts de presse

    Brigitte Macron se lâche et se répand dans "ELLE"...

    Emmanuel Macron, dans elle !... lui aussi...

     

     

     

     

     

     

    Rebuts de presse

    Brigitte Macron aurait reconnu: "Le seul défaut d'Emmanuel, c'est d'être plus jeune que moi."; Emmanuel macron aurait répondu: "Et réciproquement..."

     

     

     

     

     

    Rebuts de presse

    Brigitte Macron, comme première dame de France, aura avant tout à cœur de s'occuper de l'éducation des enfants et des problèmes liés à certains handicaps  "Ça fait des années que je fais ça, sans être réellement rémunérée, j'ai une bonne expérience du sujet."

     

     

     

     

    Rebuts de presse

    Emmanuel Macron porte plainte contre la presse: elle aurait donné de lui une image trop flatteuse: "Je voulais pas être Président de France, j'y connais rien, et je gagnais plus d'argent comme banquier."

     

     

     

     

     

    Rebuts de presseEmmanuel Macron a été vu avec un maillot siglé "O.M."; il a été étonné d'apprendre que ça ne veut pas dire "On Marche !"...

     

     

     

     

     

     

    Rebuts de presse

    Emmanuel Macron n'y comprends plus rien: il croyait que le livre de Jean-Christophe Rufin "Immortelle randonnée" était un hommage déguisé du mélenchoniste François Ruffin à "la république En Marche".

     

     

     

     

    Rebuts de presse

    Emmanuel Macron, avant de partir en vacances à Marseille, a donné ses consignes à ses ministres: "Jusqu'à maintenant, il y a eu trop de 'couacs'... la prochaine fois, ce sera 'couic !'..."

     

     

     

     

     

    Rebuts de presse

    Emmanuel Macron, 100 jours après son élection triomphale, n'est pas au mieux de sa forme dans les sondages... ce n'est plus le retour de l'Empire, c'est le départ pour l'an pire.

     

     

     

     

     

    Rebuts de presseEmmanuel Macron regrette de ne pas avoir pu se rendre à Sept-Sorts en S&M, au lendemain de l'attentat meurtrier: "J'aurais pu vous montrer le joli costume de pompier que Bribri m'a offert avant d'aller dans les Bas-de-France dans le sud de l'hexagone, pour si des fois qu'il y avait un incendie."

     

     

     

     

    Rebuts de presseEmmanuel Macron confie: "La prochaine fois que Rihanna vient chez moi, à l’Élysée, j'envoie Brigitte chez sa mère une de ses filles, et c'est Moi et Christophe* qu'on la recevra..."

    (* avec ses castagnettes !!!!!!! - LOL !!!!!)

     

     

     

     

     

     Les réactions :

    (petit micro-trottoir improvisé)

     

    Rebuts de presse

    Rebuts de presse

    Rebuts de presse

    Rebuts de presse

    Rebuts de presse

    Rebuts de presse

    Rebuts de presse

    Rebuts de presse

    Rebuts de presse

    Rebuts de presse

    Rebuts de presse

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Felix qui potuit renum cognoscere causas.

    Il s'agit de trouver quel personnage (à moitié réel, à moitié  mythique et à moitié virtuel...) est évoqué par ces indices:

     

     

    premier indice :

    Sa carrière et son C.V. (en quelques mots trop brefs)...

    La légende voudrait qu'il ait commencé sa carrière comme comédien dans une petite troupe de théâtre amateur, il aurait été ensuite garçon de course dans l'agence régionale de la banque où il plaçait ses maigres cachets; par la suite il se serait investi dans une organisation caritative individuelle ('sans but lucratif', selon ses avocats) pour venir en aide aux anciennes professeuses de lettres retraitées indigentes de son lycée.

    Il est irresponsable d'une importante Société de services de niveau international: "Hexagone & C° ", (une "start-up" en voie de "start-downalisation"), dont il est le P.D.G., mais également le Président, le Directeur et le Général (5 étoiles) . Il en est aussi le Propriétaire, le Gérant, le Secrétaire général et le Métayer, le Syndic perpétuel, l'Imperator et le Hiérarque "vitam eternam". Il remplit également les fonctions de Directeur financier, de Conseiller juridique, de Directeur des Ressources Matérielles et Humaines, de Médecin du personnel et d'Assistant Social en chef, de Chargé de communication, de GA BU ZO MEU (le jeu)V.R.P (national, international et interplanétaire) et de Gourou mystique. Il assure aussi quelques tâches secondaires: service de Sécurité/Incendie, instruction militaire et para-militaire, espaces verts/ménage et technique de surfaces, maintenance de la photocopieuse et de la machine à café, etc... Et, parfois, quand son agenda le lui permet, recherche et conservation des éléments de la culture française, métissée et cosmopolite.

     

    En tant que Président du C.E. , il organise le défilé, le feu d'artifice et le bal des sapeurs-pompiers  une fois par an à la mi-juillet et, dans la dernière quinzaine de décembre une distribution de jouets autour de l'arbre qu'on décore avec des boules et des guirlandes qui s'allument et qu'on dit aux enfants que les cadeaux ont été apportés dans la nuit par les lutins qui sont au pôle nord. Il pourrait célébrer plusieurs messes au titre Chanoine d'Honneur de différentes Cathédrales et Basiliques d'Hexagonie mais, pour l'instant il ne peut encore diriger aucune "soujoud at-tilawa" ni aucune "soujoud shoukr". Et comme il est  coprince d'un petit état limitrophe, il peut y aller aussi souvent qu'il veut (il a un passeport spécial), pour rapporter du whisky, du Ricard et des cigarettes moins cher que sur le marché national.

    Pour le ne pas seconder dans ces quelques occupations, il a opportunément réuni autour de lui une cohorte innombrable de pas-trop-trop collaborateur.trice.s, tous plus lendores ou bégauds, déparpaillés ou ocieux, falaces ou turlupins les uns que les autres,  mais aussi et néanmoins très emphatiques et pédants...

     

    deuxième indice : 

    Son caractère et sa personnalité... (selon les uns ou les autres)...:

     

    Portrai robot (le jeu)

    .- un apprenti tyran, cynique, apatride, despotique et mégalomane, imposé par .de discrètes puissances financières ou politiques internationales à une .population  étonnée mais ravie   qui n'en demandait pas tant...

     

     

     

     

    GA BU ZO MEU CÉKI

    .- un grand gamin capricieux, gérontophile, attardé et chanceux, heureux de .découvrir et d'exhiber ses nouveaux joujoux avant de les casser pour ne pas .avoir à les partager avec des gosses "de rien".

     

     

     

    troisième(s) indice(s) :

    GA BU ZO MEU CÉKI

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    GA BU ZO MEU CÉKI

     GA BU ZO MEU CÉKI

    GA BU ZO MEU CÉKI

     

    GA BU ZO MEU CÉKIGA BU ZO MEU CÉKI

     

    GA BU ZO MEU CÉKI

     

    GA BU ZO MEU CÉKI

     

     

      GA BU ZO MEU CÉKI

     

     

     GA BU ZO MEU CÉKI....!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    quatrième indice...

    GA BU ZO MEU (le jeu)

     

     

    ...et le tout dernier !

    (y'a rien à gagner) 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    5 commentaires
  •  

     (à la manière de...)

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    petit rappel des faits    : Lettre à Nathalie     Lettre à Nathalie

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

     Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

    Chémoit, le 27 juillet 2017,

     

     

    Nathalie,

     

    Je dois, avant tout, vous faire part du décès de Gilbert qui nous a quitté il y a plus de dix ans maintenant.

    C'est en tant qu'ami que je tiens à prendre la plume à sa place et à vous remercier encore une fois et en son nom pour l'accueil chaleureux qui avait été fait, si je l'en crois, à leur petit groupe de touristes occidentaux lors de cette visite... il y a combien de temps de cela ? Tout est longtemps resté gravé dans sa mémoire comme un de ses plus beaux souvenirs qu'il évoquait souvent, et s'il était intarissable sur votre passage au café Pouchkine, il est toujours resté très discret sur la fin de la soirée, dans "votre chambre à l'université"...!

    En vérité, je crois qu'il aurait été assez surpris de recevoir ce courrier de votre part, concernant un reportage que vous avez vu à la télévision russe sur la situation sociale et politique en France. Je pense qu'il s'agit là d'une vulgaire tentative de propagande de votre régime (sans vouloir être offensant, cela fait un peu partie des traditions de votre peuple, non ?) pour continuer à diaboliser l'occident.

    Non... Non... Non, il n'y a pas de cocotiers sur les rives de la Bièvre, il n'y a pas de box pour dromadaires dans la rue de l’Échaudé... pas de crocodile dans les rues du Marais, pas de marabout installé dans les sous-sols du Louvre, pas de cimetière d'éléphant rue de la Tombe-Issoire, pas de pygmée sortant des Catacombes un os en travers du nez... 

    Et pendant que j'y suis....

    Non, il n'y a pas de chars étrangers dans les rues de Paris, comme ce fut le cas en 1968 à Prague (mais c'étaient vos compatriotes, à ce moment là...)

    Non, les magasins d'alimentation ne sont pas dévalisés par des centaines d'indigents souffreteux et agressifs...

    Non, les campagnes ne sont pas livrées à un pillage systématique et le cheptel des éleveurs de porcs n'a pas été kidnappé pour faire de la viande à kebab !

    Non, les français et les françaises (ceux qui se disent "de souche") ne sont pas tous obligés de se barricader chez eux le soir tombé, pour se protéger des "hordes" de méchants immigrés...

    Non, toutes les femmes ne se font pas insulter ou agresser dans "certains quartiers", pourvu qu'elles s'habillent et se comportent avec décence et humilité.

    Non, rien de tout cela n'est vrai.

    Pour vous en convaincre, je vous fais suivre quelques photos sur divers les thèmes que vous avez abordés.

    En espérant avoir rétabli quelque peu la vérité, cordialement,

    Bernard-Henri

     

     - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

     

    Voici donc les éléments de preuves promis sur quelques uns des sujets en question,

    bonne réception.

     

     

    "l'agressivité des réfugiés dans les zones où ils sont accueillis et installés..."

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "le manque d'hygiène de certains quartiers (lavés régulièrement à grande eau !)"

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "la provocation et l'arrogance des musulmanes en tchador ou burka..."

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "le scandale des prières de rue..." (ce n'est pas ce qu'on croit ni ce qu'on dit...)

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "la furie dévastatrice des rassemblements de sans-papier (ou des lycéens, ou..."

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "la destruction des valeurs, des coutumes et des traditions 'françaises...'!"

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "le refus des musulmans de s’intégrer à la République et de respecter ses institutions..." Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "le soi disant racisme 'anti-français'... et son sous-produit la 'christianophobie'!"

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "les peurs et les angoisses des femmes européennes face à l'arrivée des migrants..."

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     (idem)

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voila, vous êtes maintenant suffisamment informée pour forger votre propre opinion, au regard de ces quelques précisions  que j'ai voulu objectives.

    B.H.

      - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    En cherchant "Nathalie", sur l'internet (pour tenter d'en savoir plus sur le prénom de l'inspiratrice de cette chanson), j'ai trouvé une chose amusante:

    "Pendant la persécution déclenchée par le calife Abd al-Rahman II, comme de nombreux -habitants de Cordoue, Aurèle et sa femme Nathalie, ainsi que leurs cousins Félix et sa -femme Liliose, feignaient d’être musulmans. Or un jour, ils rencontrèrent un chrétien, -nu, juché à l'envers sur un âne, tandis que les deux bourreaux qui l’escortaient le -fouettaient.

    -Aurèle et Nathalie, dès lors, cessèrent de feindre et pratiquèrent ouvertement leur foi. -Nathalie et Liliose parurent dans les rues sans le voile sur leur visage. Un diacre -palestinien, saint Georges, fut aussi arrêté et tous cinq furent décapités un 27 juillet -(en 852 !)..."

    C'est curieux, non ? hasard des calendriers...

    En tous cas, s'il vous plait, pas un mot de cette anecdote, ou cette légende, aux "enquêteurs" de vos chaines de télé... ils risqueraient d'en tirer des 'conclusions' douteuses et d'en faire un 'reportage' nauséeux...

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique