• Et on dira qu'on n'est pas protégés

    On dira qu'on n'est pas protégés

    SOUMISSION CHIMIQUE

    Et on dira qu'on n'est pas protégés

    Quitte à nous faire bouffer tout et n'importe quoi à base de farines animales et d'huiles frelatées, d'additifs alimentaires et de conservateurs, de pesticides, d'antibiotiques, d'insecticides, de perturbateurs en tous genre... il serait enfin temps pour nos apprentis sorciers 5 étoiles de joindre l'utile à l'agréable: l'ocytocine ™ arrive bientôt dans votre assiette, pour le plus grand bien de tous ("Le meilleur des soleils verts de 1984", en quelque sorte)

    vu un peu partout (mais pas trop)  (protégés... même contre nous-même..)

     

    Des chercheurs mettent au point une drogue pour forcer la population à accepter les migrants

    Des chercheurs allemands ont noté que les gens "sont plus altruistes avec leur famille et leurs amis qu’avec de parfaits étrangers" et croient avoir trouvé la façon de changer cela. En les droguant.

    D’après des chercheurs de l’Université de Bonn, en Allemagne, les gens devient "plus charitables" quand ils se voient administrer une "hormone d’amour", l’oxytocine, et sont exposés à la pression de leurs semblables.

    Les chercheurs affirment que les humains tendent à être généralement plus généreux à l’égard de leurs amis et familles qu’envers les étrangers mais cette tendance naturelle peut être dépassée en donnant de l’oxytocine aux humains et en leur imposant des « normes sociales » qui les poussent à accepter des migrants.

    "L’effet combiné de l’oxytocin et de l’influence de ses pairs pourraient diminuer les intentions égoïstes" assure le Professeur Rene Hurlemann du département de psychiatrie de l’Université de Bonn. "Dans les bonnes conditions, l’oxyticine peut aider à promouvoir l’acceptation et l’intégration des migrants au sein des cultures occidentales", ajoute-t-il.

    "Nous étions surpris que les participants de la première expérience donnent 20% de plus aux migrants qu’au locaux dans le besoin" a indiqué Nina Marsh, membre de l’équipe du Professeur René Hurlemann.

    "Maintenant, même les gens avec des attitudes négatives à l’égard des migrants leur donnent 74% de plus" selon Nina Marsh.

     

    Des chercheurs proposent des stratégies pour atténuer l’attitude de rejet de l’étranger chez les xénophobes

    Les xénophobes pratiquent le même mécanisme, ils se rassemblent pour écouter leurs modèles sociaux, mais ils sont exposés à des signaux négatifs.

    Alors qu’un récent sondage révélait qu’une part importante de la population québécoise s’oppose à l’accueil des demandeurs d’asile haïtiens qui affluent à la frontière canado-américaine, des chercheurs allemands publient dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) un article proposant des stratégies susceptibles d’atténuer cette attitude de rejet envers les étrangers, voire d’induire un comportement altruiste chez les personnes xénophobes.

    Ces stratégies consistent à accroître la libération d’ocytocine, une hormone impliquée dans l’empathie, tandis que l’on expose les personnes à des messages décrivant des actions altruistes.

    L’équipe de René Hurlemann, du Centre médical de l’Université de Bonn, en Allemagne, a mené sa recherche tandis que des milliers de réfugiés en provenance du Moyen-Orient déferlaient vers les pays d’Europe de l’Ouest et étaient accueillis en grand nombre par l’Allemagne.

    Pour ce faire, les chercheurs ont présenté à 76 Allemands de souche 50 portraits authentiques de personnes pauvres, dont 25 étaient des réfugiés et 25 des Allemands locaux. Avec les 50 euros qu’on leur avait remis, les sujets de l’étude décidaient ensuite s’ils accordaient ou pas une somme n’excédant pas un euro à chacun de ces individus. Ils étaient autorisés à garder pour eux le reste de l’argent qu’ils n’avaient pas distribué

    Dans une deuxième expérience, les chercheurs ont d’abord évalué les attitudes d’une centaine d’Allemands de souche à l’égard des réfugiés à l’aide d’un questionnaire.

    Dans un second temps, ces sujets devaient s’administrer une dose d’ocytocine — une hormone qui accroît notamment l’attachement de la mère pour son bébé — ou d’un placebo à l’aide d’un vaporisateur nasal avant de décider à qui et combien ils donneraient parmi 25 réfugiés et 25 « locaux » en situation de grande pauvreté.

    L’administration d’ocytocine, cette hormone sécrétée par une structure du cerveau appelée hypothalamus, a alors incité les sujets présentant une attitude positive à l’égard des réfugiés à doubler leur contribution aux réfugiés et aux "locaux", même si les sommes qu’ils allouaient aux réfugiés demeuraient 30 % plus élevées.

    Selon les chercheurs, ces résultats "fournissent la preuve qu’il est possible de contrer le rejet xénophobe des réfugiés [que manifestent certains citoyens] en combinant un accroissement de l’activité du système sécrétant l’ocytocine avec des incitations à la coopération proférées par des individus ayant un rôle de modèles dans la société. Toutefois, aucune de ces deux interventions n’est suffisante en elle-même pour altérer les comportements égoïstes" des personnes xénophobes.

    "Des messages de bienfaisance n’étaient pas suffisants pour encourager l’altruisme envers les réfugiés chez les personnes au départ réfractaires à leur venue", souligne M. Hurlemann, avant d’expliquer que l’augmentation de l’activité du système sécrétant l’ocytocine faciliterait vraisemblablement le respect de la norme sociale, et ainsi induirait l’altruisme envers les membres de communautés étrangères chez les individus les plus égoïstes et xénophobes.

     

    On dira qu'on n'est pas protégés

     

    Mais que fait la Police ?

    Et on dira qu'on n'est pas protégés "Vous avez demandé la police, ne quittez pas... Vous avez demandé la police, ne quittez pas... Vous avez demandé la po..." "Mais que fait la police ?"... un concours-photos lancé sur un site de policiers va apporter les réponses essentielles à vos questions non moins essentielles..

    vu sur un site de Policiers nationaux

    Un véhicule de police, ce n'est pas un véhicule lambda. Vous imaginez, 500.000 km au compteur d'une voiture qui doit intervenir rapidement en zone urbaine, qui se prend des trottoirs?...

    On dira qu'on n'est pas protégés

    On dira qu'on n'est pas protégés

    On dira qu'on n'est pas protégés

    On dira qu'on n'est pas protégés

     

    mais, non, là, monsieur l'agent... faut pas rêver: c'est après ÇA qu'il va falloir courir...

    On dira qu'on n'est pas protégés

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    bonne chance quand même...

    Et on dira qu'on n'est pas protégés

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ... et avec vos propres économies, pour trouver un véhicule en état de marche...

     

    On dira qu'on n'est pas protégés

     

    Attention les yeux...

    Et on dira qu'on n'est pas protégés Enfin, nos forces de l'ordre vont avoir les moyens de moyenner. Tremblez, ennemis de la France, ivres de sang et d'orgueil... C'était aussi simple que l’œuf du même nom: notre Collomb intérieur national va faire frissonner dans les chaumières, dans les "quartiers" et dans les pantalons... 

    vu dans Marianne:...

    Prévoyant, le gouvernement commande des grenades lacrymo pour 4 ans

    Le ministère de l'Intérieur a lancé le 8 août un appel d'offres pour une commande d'un montant de 22 millions d'euros (hors TVA) de "grenades de maintien de l'ordre et moyens de propulsions à retard"

    Le gouvernement nommé par Emmanuel Macron se prépare-t-il à un quinquennat socialement agité ? En tout cas, il ne lésine pas - et n'a pas traîné - sur les moyens alloués au maintien de l'ordre. Le ministère de l'Intérieur a lancé le 8 août un appel d'offres pour une commande d'un montant de 22 millions d'euros (hors TVA) de "grenades de maintien de l'ordre et moyens de propulsions à retard" destinée à la police et à la gendarmerie nationales.

    L'appel d'offres, publié dans le bulletin officiel des annonces des marchés publics (BOAMP), se divise en cinq lots contenant diverses références de grenades assourdissantes, lacrymogènes et fumigènes, de cartouches-grenades et de lanceurs. Lancé jusqu'à fin septembre, l'appel d'offres prévoit un contrat d'équipement pour… quatre ans. Emmanuel Macron sera donc paré jusqu'à la fin de son quinquennat.

    Le timing de l'appel d'offres n'a pas manqué d'interpeller les esprits caustiques, qui relèvent que la rentrée de septembre pourrait s'avérer agitée pour le gouvernement. Alors que doit s'engager la réforme promise du code du travail, plusieurs manifestations sont déjà prévues par ses opposants. Et personne n'a oublié l'émergence du mouvement Nuit Debout contre la loi Travail précédente, ni le difficile printemps 2016 de manifestations contre le projet alors porté par Myriam El Khomri.

     

    On dira qu'on n'est pas protégés...

     

    ...mais on me souffle dans l'oreillette que ces précautions ne sont pas toutes destinées à être utilisées contre les schizophrèno-paranoîdes stigmatisés et en proie à des chagrins personnels dont la conduite de leur véhicule leur échappe, ni même contre les parano-schizophrèniques victimes de ces incidents et qui pourraient développer des réflexes de peur, de colère ou, parfois, de vengeance; ce serait plutôt contre les gens de ce peuple qui ne sont rien, et qui craindraient de devenir "moins que rien".

    On dira qu'on n'est pas protégés

     

    « ch."muezzin"-arab/engl-CDI-Londres"Voici la fin... mon ami ? " »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Août à 19:07

    La psychiatre allemand Hurlemann, le bien nommé. Aussi cinglé (mais à l'envers) que les "médecins" des camps d'extermination

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :