• Entrailles mécaniques.

     

    Dans la série "vivement demain"...

    ...finis les bonsaïs ikebanana, les mygales apprivoisées, les poissons rouges ou les orchidées rares et leurs pots, leurs bocaux et leurs cages !

    C'est bientôt le temps des...

    ...des fœtus en capsule

    Les élèves de la prestigieuse (?) "Product Design Arnhem" ont développé un concept d'"incubateur de salon" dans lequel la gestation de bébés, de 0 à 9 mois, se ferait à l'intérieur d'une capsule électronique extrêmement sophistiquée en remplacement d'un utérus et épargnerait les tracas d'une grossesse.

    Une vidéo promotionnelle précise que les parents pourront se concentrer sur tout autre chose (comme le travail...) tandis que la machine s’occupe de "fabriquer" le bébé.

    Elle souligne que «Les parents pourront vivre leur vie normalement» et que «La capsule est équipée d’une plateforme permettant d’insérer de la nourriture et d'un micro pour pouvoir parler au fœtus».

    Il est quand-même précisé que :

    «Cet "incubateur concept" qui pourrait mener à terme des bébés pendant 9 mois dans votre salon n'est qu'un concept conçu par les étudiants de Product Design Arnhem mais cela pourrait bientôt devenir une possibilité. Des chercheurs de l'Hôpital pour enfants de Philadelphie ont élevé avec succès des agneaux dans un "biobag" rempli de liquide amniotique.» et que «Les "biobags" n'ont jamais été testés sur l'homme, mais la technologie progresse...!»

     

    «Les parents peuvent regarder leur fœtus en temps réel» :

    les utérus artificiels sont-ils l’avenir ?

    Entrailles mécaniques.
     

    «Til l'agneau dort. Il repose sur le côté, les yeux fermés, les oreilles repliées. Il avale, se tortille et remue ses jambes dégingandées. Son demi-sourire tordu lui donne l’air content, comme s’il rêvait de gambader dans un champ herbeux. Mais cet agneau est trop petit pour s’aventurer. Ses yeux ne peuvent pas s’ouvrir. Sa peau se rassemble en rouleaux roses à son cou. Il n’est pas encore né, mais le voici, à 111 jours de gestation...

    «Il est immergé dans un fluide, flottant à l’intérieur d’un sac en plastique transparent, son cordon ombilical relié à un lien de tubes lumineux remplis de sang. Il s’agit d’un fœtus qui grandit à l’intérieur d’un utérus artificiel...

    «Dans quatre semaines, le sac sera dézippé et l’agneau naîtra.»

    https://www.fr24news.com/fr

     

     

     

     

    « la Chanson de Renaud (...CAMUS !)Une (autre) statue à déboulonner ? »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Pangloss
    Vendredi 24 Juillet à 18:56

    Le progrès s'emballe et les freins sont fichus.

      • Vendredi 24 Juillet à 20:05

        @ Pangloss...!

        Vouloir freiner, ou même avoir la tentation ou une vague intention de vouloir freiner, reflète une méfiance suspecte envers le progrès.

        Qu'en sera t-il quand on passera de la production familiale (cry) et artisanale à une production industrielle et sociologiquement planifiée ?

                              

         

        (mais, noooon... pas peur... ce sont des "concepts", comme ils disent...)

         

    2
    Vendredi 24 Juillet à 19:13
    Jacques Etienne

    On croit cauchemarder et puis non :c'est une réalité. A quand la machine qui élèvera les enfants sans que les parents aient à s'en occuper en leur inculquant une idéologie progressiste ? 

      • Vendredi 24 Juillet à 20:39

        @ Jacques Etienne...?

        Peut-être que, grâce à La Science, l'Idéologie Progressiste pourra être inculquée "in utero" (si j'ose dire, le mot adapté n'ayant pas encore été inventé, à ma connaissance) dans l'intellect des nouveaux-nés, ce qui permettrait un gain de temps appréciable et éviterait des risques de dérive ou de dissidence toujours possible au cours d'une formation et d'un apprentissage, aussi soigneusement préparés soient-ils ? (en plus des dosages adaptés en temps réel de mélanine, du nombre et de la disposition des gènes "X" ou "Y" -et aussi des gènes "L", "G", "B", "T", "Q", "X"... etc-, ça va de soi)

         

    3
    André
    Vendredi 24 Juillet à 19:25

    Vous êtes sûr que ce n'est pas un canular?

      • Vendredi 24 Juillet à 21:25

        @ André...!

        Ce n'est pas un canular...!

        Tout au plus, comme le disent les créateurs : "à ce stade, ce n'est qu'une idée, un concept..."

        Si un industriel trouvait l'idée "intéressante" et le concept "porteur" et présuppose d'un marché potentiel, etc... ce ne pourrait être que pour le bien de l'humanité (ou -plus exactement- de la femmanité...) enfin libéré·e d'une malédiction ancestrale mais surtout biblique.

        Il y a même une autre vidéo tout aussi enthousiaste avec les heureux parents :

         

        https://youtu.be/LGNcUhcW7jM

        (parents#1 et #2, je suppose)

        ...mais tout ça n'est qu'un "concept"...

         

    4
    They Live! They Die!
    Vendredi 24 Juillet à 23:14

    L'allure générale de la chose ressemble beaucoup à celle-ci, au dessein opposé :

    http://reinformation.tv/sarco-capsule-euthanasie-smits-77456-2/

    L'idéal serait sans doute de faire naître et mourir dans le même sarcophage, sans trop attendre entre les deux étapes. A considérer le caractère joyeux et intéressant de l'existence promise aux futurs zombies, c'est souhaitable.

      • Samedi 25 Juillet à 10:26

         @ They Live ! They Die !

        Tout à fait... 

        Mais ne précipitons pas trop les événements...

        • première étape : saisir l'occasion inespérée d'une mortelle pandémie mondiale pour familiariser les gens à de à de nouvelles règles de vie sociale et au "confinement" prophylactique.
        • deuxième étape : populariser télé-travail, télé-conférences professionnelles et familiales, e-commerce, monnaie virtuelle, télé-chargements de films et de livres sélectionnés, etc...
        • troisième étape : repenser l'espace et l'habitat en suivant le modèle japonais de "l'appartement capsule" (entre 2 et 9m² par individu, selon sa fiche de police) :

                               

        Je pense que en deux ou trois générations l'affaire peut être entendue.

        La suite ira de soi.

         

         

      • They Live! They Die!
        Samedi 25 Juillet à 11:01

        @bedeau : "En deux ou trois générations" ? En deux ou trois ans, plutôt, à considérer le comportement des moutons heureux d'avoir une promotion en forme de muselière les faisant passer de l'ovin au canin puis, un jour prochain, qui sait ?, au darmaroyalcanin ?

        *Knock* ne risque pas de repasser à la tivi ; quant à la pièce, elle devra être *révisée*.

        Non seulement nos chers contemporains n'ont pas une véritable vie, mais ils y tiennent. Grande époque. J'serais à la place des maîtres que j'interdirais la rediffusion des archives de l'INA, des vieux films et même des péplums. Certains pourraient y trouver de bien mauvaises idées.

        Qui aurait pensé que l'usurpateur naufrageur était cartésien ? "Larvatus prodeo" se traduit aujourd'hui par "Je suis en marche et j'ai mon masque". :-(

        P.S. : Le régime devrait réhabiliter le méchant Louis XI, précurseur dans le logement écolo à faible empreinte *surfacière* :

        http://savoirsdhistoire.wordpress.com/2017/05/06/la-sombre-histoire-des-fillettes-de-louis-xi-et-autres-joyeulsetez/

      • Samedi 25 Juillet à 15:21

        @ They Live ! They Die !

         

        Admettons que j'ai failli par optimisme, inattention ou naïveté... mad

        Admettons que j'ai voulu dire "l'affaire peut être totalement et universellement entendue"  intello

         

        Supposons quand même qu'il pourra subsister, ici ou là, quelques réticents réfractaires gaulois, ibères, teutons ou saxons ou autres... et même quelque nation dans son entier ?

         

        même Nicolas Bonnal... (https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/07/24/daniel-estulin-.../...)

        Le progrès dans la monstruosité avait gagné les âmes comme les espaces. La soumission ne valait pas mieux que les crimes. Le désert croissait, malheur à qui en recelait. On nommerait paix et ordre les produits de cette dévastation.

        ....semble avoir parfois une lueur de dé-désespoir : 

        - Il faut que nous créions un domaine, murmura Frantz, quand nous approchions de la Piedra del Aguila.

        - Oui, que nous défendrons à coup de pierres et de flèches ! Nous renaîtrons comme des enfants après nous être battus comme des lions.

        - Ce sera notre région condor, alors.

        ...

        "Ils ont des images et des étendards qu’ils tirent de leurs bois sacrés et portent dans les combats… Ils consacrent des bois touffus, de sombres forêts ; et, sous les noms de divinités, leur respect adore dans ces mystérieuses solitudes ce que leurs yeux ne voient pas."

         

        La bataille des champs Patagoniques

        Un groupe de survivants en Patagonie... Sont-ils seuls ?Le récit qu'on va lire traite de la prochaine guerre mondiale et de la possibilité de transformer la survie en sur-vie initiatique et poétique. On verra qu'il s'inspire librement de Tacite, de César, des conquêtes romaines, et de leur style hautement maîtrisé. Il y a même du Chrétien de Troyes, prince de l'errance parfois aléatoire et maladroite de Perceval. On retrouvera mon défaut librement assumé de la citation et de l'incrustation. On retrouvera aussi un certain pour la parodie et l'exagération, dans la tradition des épopées héroïco-comiques. On ne cherche pas la vraisemblance, il y a des livres pour ça. On rassemble des personnages compétents et entraînés, des guides, des aventuriers, de gens disciplinés, pas des touristes ou des excursionnistes. Mais ils découvrent que derrière la simple errance il y a le sens, et que le ré-enchantement du monde sera la seule vraie mission des survivants et des argonautes du futur.

         

        A une question d'un de ses lecteurs,

        - Je me suis demandé … la Patagonie … vous y pensez sérieusement ? Les gens qui pensent comme nous ne sont pas foutus de concrétiser le moindre projet ayant prise sur le réel, et on se mettrait à se battre pour la Patagonie ?

        il répondait

        - On peut jouer à la Patagonie en Galice ou en Bretagne (pour l’instant)… il faut couper avec la matrice techno et travailler de ses dix doigts en plein air, c’est tout.../...

         

         

    5
    Le Page
    Samedi 25 Juillet à 10:14

    Les femmes ont matière à s'inquiéter: à quoi vont-elles bien servir?

    Ah si, le ménage, la vaisselle, le repassage si les robots veulent bien leur laisser le job.

    Vont encore pas être contentes!

     
    What do you want to do ?
    New mail<button id="ffenetremailtobuttonEmail">Copy</button><textarea id="ffenetremailtotextArea"></textarea>

      • Samedi 25 Juillet à 10:55

        @ Le Page...!

        Dans ce monde quand même un peu fou sur les bords, il n'est pas impossible que certaines femmes, les "féministes"  (si on peut les appeler "femmes") qui rejettent tout rapport sexuel -même consenti, entre partenaires- en l’assimilant à un viol, pour qui l'avortement est un droit quasi-constitutionnel et qui n'hésitent pas à faire appel à la PMA et bientôt à la GPA pour tou·s·tes ne seront pas les premières demandeuses pour passer outre les méthodes honteusement traditionnelles et scandaleusement  patriarcales ?

                          

         

         

    6
    André
    Samedi 25 Juillet à 12:41

    Je vais peut-être radoter mais ça n'est ni plus ni moins que la mise en place du "Meilleur des mondes". Un progrès de plus... vers l'abjection.

      • Samedi 25 Juillet à 16:19

        @ André...!

        Tout à fait ça...

                       

        L'article original parlait aussi d'un des épisodes d'une série télévisée que je ne connais pas "Black Mirror" : "Black Mirror" ("Miroir noir" en français) est une anthologie télévisée britannique, créée par Charlie Brooker.../...Les épisodes sont liés par le thème commun de la mise en œuvre d'une technologie dystopique. Le titre "Black Mirror" fait référence aux écrans omniprésents qui nous renvoient notre reflet. Sous un angle noir et souvent satirique, la série envisage un futur proche, voire immédiat. Elle interroge les conséquences inattendues que pourraient avoir les nouvelles technologies, et comment ces dernières influent sur la nature humaine de ses utilisateurs et inversement

         

         

        En parlant d'abjection tout semble prévu et être sous contrôle : 

        (une citation à vérifier ? mais assez probablement authentique pour qui connait un peu l'auteur présumé)

         

         

    7
    Souris donc
    Samedi 25 Juillet à 16:42

    Berk. En 2018. Dommage que Fromage Plus ait fermé son blog.

      • Samedi 25 Juillet à 18:04

        @ Souris donc...!

        Quelqu'un (ou qu'une) m'avait déjà signalé ce feu blog...

        Un blog qui écrivait  ÇA  en 2014, ne pouvait pas être entièrement mauvais...!

        Ceci dit, je comprends son sabordage comme s'il avait prévu la suite (mais pas la fin) des événements et ne souhaitait pas en voir plus...

           

        et/ou :

           

        (re-beurk... non ? beurbeurbeurk...)

         

    8
    Mercredi 29 Juillet à 18:50

    On a l'impression de revivre la décadence de l'Empire romain. A ce stade de dégénérescence, mieux vaut encore que le monde s'éteigne définitivement : Vive le coronavirus et ses collègues ! he  Si au moins ils inventaient un virus qui n'atteindrait que ces dégénérés, la science se rendrait enfin utile...Quand Einstein a découvert la relativité, il n'avait pas imaginé que la connerie serait encore plus rapide que la lumière.

    C'est quoi déjà l'idéal des écologistes gauchistes..? Être proche de la nature, ne vivre que par des moyens naturels, rejeter tout ce qui est chimique, synthétique...ne pas importer d'espèces exotiques de la faune et la flore sauvage qui risqueraient d'éteindre les espèces indigènes...

    Bonne fin de soirée mon révérend.

    Stan

     

      • Mercredi 29 Juillet à 21:10

        @ Stan.P...!

        ...encore plus qu'on ne l’imaginerait...! 

        Et pas la moindre Gretus Thunbergum ni d'Agnesae  Buzynam pour sonner l'alarme ! (on a quand-même cette chance, cette fois-ci intello)

         

         

        PS.:

              

        (des images de vandalisme de statues qu'on espère ne pas revoir... cry )

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :