• En may, fleurit le hêtre, chante le geai

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

     

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

     

     

    La dédicace d'un mois à une dévotion particulière est une forme de piété populaire relativement récente dont on ne trouve guère l’usage général avant le XVIII° siècle.

    Le "mois de Marie" qui est le plus ancien de ces mois consacrés, vit le jour à Rome, peut-être autour du collège romain des Jésuites, d'où il se diffusa dans les États Pontificaux, puis dans le reste de l'Italie et enfin dans toute la catholicité. La promotion du "mois de Marie" doit beaucoup aux Jésuites.

    il ne s'agit pas de méditer seulement la vie, les vertus et les privilèges de la Sainte Vierge, mais, de s’en inspirer pour sanctifier la vie quotidienne en pratiquant chaque jour une vertu. Ainsi, chaque jour du mois du mai, les fidèles méditent une vérité de la vie chrétienne en fonction de laquelle ils s’imposent une pratique particulière, puis font une invocation et chantent un cantique à Marie.

     

    Missel

    Ça, c'était avant...

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

    ...maintenant, le mois de Mai, c'est le mois des ponts et des longs départs en week-end et "des difficultés de circulation à prévoir, alors retrouvons tout de suite notre envoyé spécial au péage de Quissonrien ..."

    "Difficultés" encore aggravées en cas de "conflit (social)" ou de "bras de fer (avec la direction)"

    Alors, pas facile de caser quelques jours de grève, même perlée, en ce mois de mai qui arrive; pensez donc, avec tous ces événements à célébrer, à commémorer, à arroser, à chichonner... ou à conchier......

    Petit rappel à l'usage des travailleurs syndiqués (les syndiqués "travailleurs" préfèreront se rendre au boulot plutôt que d'aller crier famine aux péages d'auto-routes "libérés" pour l'occasion), des gauchistes  désœuvrés venus "libérer" des universités occupées par des enseignants consciencieux et des étudiants assidus, des anarcho-écolos ébouriffés venus "libérer" des terrains occupés par leurs propriétaire légitimes, des altermondialistes pacifistes et humanitaires venus "libérer" les migrants eux-mêmes venus "libérer" leurs instincts basiques et leurs mœurs coutumiers en quelques endroits choisis, entre la vallée de la Roya et les plages de Calais...

    • 1er mai  (1941) Fête du travail, des camarades travailleurs·euses et de la Concorde Sociale
    • 3 mai (1968)  Meeting dans la cour de la Sorbonne
    • 4 mai (1968) Suspension des cours à la Sorbonne
    • 6 mai (1968) Comparution de Daniel Cohn-Bendit et autres devant la commission disciplinaire de l’université
    • 6 mai (1968) Nouvelles manifestations à Paris et affrontements violents avec la police
    • 6 mai (2017) Mise en ligne du blog "Remettre l’Église au milieu du village", sur eklablog, par Bedeau
    • 7 mai (1968) Manifestations à Paris
    • 7 mai (2017) Élection triomphale du plus jeune Président de la Vème République française
    • 8 mai (1945) Fête de la Victoire contre les ennemis grâce à les alliés
    • 8 mai (1968) Manifestation commune CGT-CFDT-FO-FDSEA-CDJA-UNEF
    • 8 mai (1968) Création du journal Action.
    • 9 mai (1968) Le mouvement s’étend et s’intensifie chez les étudiants en province,
    • 10 mai (1968) Les lycéens se joignent aux manifestations
    • 10 mai (1981) Tonton le pétainiste (repenti ?) sur le trône de la République Française
    • 10 mai (2018) Ascension: montée du Christ au Ciel après sa Résurrection (pour info et pour les cathos)
    • 10-11 mai (1968) Première "Nuit des Barricades"
    • 11 mai (1968) La CGT, la CFDT et la FEN appellent à la grève générale
    • 13 mai (1917) 1ère apparition de Notre-Dame de Fatima, au Portugal (pour info et pour les cathos)
    • 13 mai (1968) Grève générale, et manifestations ouvriers-enseignants-étudiants dans toute la France.
    • 15 mai (1968) Occupation à Paris du théâtre de l’Odéon, et de l’École des Beaux-Arts transformée en "atelier populaire"
    • 16 mai (2018) Début de la grande Fête annuelle du Ramadan chez nos amis Mahométans
    • 17 mai (1968) Grève à l’ORTF et organisation des états généraux du cinéma français
    • 18 mai (1968) Le général de Gaulle dénonce la "chienlit", début des rassemblements d’extrême-droite !
    • 19 mai (1968) Jean-Paul Sartre s’exprime dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne
    • 20 mai (2018) Pentecôte: Célébration du Saint Esprit descendant sur le Apôtres (pour info et pour les cathos)
    • 21 mai (1968) Daniel Cohn-Bendit est interdit de séjour en France
    • 21 mai (1968) Forte extension du mouvement de grève: entre 8 et 10 millions de grévistes
    • 22 mai (1968) Manifestations contre l’interdiction de séjour de Dany.
    • 24 mai (1968) Le général de Gaulle annonce l’organisation en juin d’un référendum
    • 24 mai (1968) À Lyon, un commissaire de police est tué par un camion lancé par les manifestants.
    • 25-26-27 mai (1968) "Accords de Grenelle, entre les syndicats, le patronat et le gouvernement : augmentation du SMIG et des bas salaires, suppression des abattements de zone, réduction progressive de la durée du travail en vue d’aboutir à la semaine de 40 heures, abaissement de l’âge de la retraite, révision des conventions collectives, reconnaissance de la section syndicale d’entreprise et augmentation des droits syndicaux… etc, etc...
    • 28 mai (1968) Conférence de presse de François Mitterrand qui, considérant qu’il y a vacance du pouvoir, annonce sa candidature à la présidence de la République.
    • 29 mai (1968) Pierre Mendès France se déclare prêt à former un gouvernement de gestion
    • 30 mai (1968) Le président de la République annonce la dissolution de l’Assemblée nationale
    • 31 mai (2018) Fête de la Visitation de la Sainte Vierge (pour info et pour les cathos)

    source (partiellement):  mai-68.fr

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

    On se rend facilement compte que beaucoup des jours remarquables en ce mois de Mai sont liés à l'année 1968 (mais pas que -). Ce qui tend à confirmer l'importance que la presse, la radio et la télé accordent à ces évènements et aux trublions excités qui tentent de se faire peur dans les ZAD, les FAC et autres lieux de récréation avant de devenir notaire ou patron de presse... Autre preuve, plus "sérieuse": Amazon recense plus d'une centaine de titres sur mai 68 ! tous (ou en tous cas, ce que j'ai pu en voir) plus apologétiques et dithyrambiques les uns que les autres

    Quelques exemples de titres trouvés sur ce site de vente en ligne: (ICI)

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

     

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

     

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

     

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

    De Sartre à Cohn-Bendit   Roman historique (7ans +)   "Jouissez sans entrave"   Mai 68 raconté aux enfants

     

    Quoique je me demande si la juxtaposition de ces 4 couvertures n'est pas un peu osée et risquée et malvenue

                mais, peut-être...
                ou peut-être pas ?

     

    La logique purement arithmétique aurait voulu que je recherche quelques chansons hautement révolutionnaires, loin de toute récupération mercantile ("Abat la sosiétée de consomassion") comme cette compil. S.L.C. ("salut, les camarades" ?), par exemple:

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai !!!

    En ce qui me concerne, j'ai choisi ailleurs et autrement: (quoique ?... 6 ou 8 petits liens, ici ou là...)

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

    Se fut en may - Instrumental XIIme siècle

    Ensemble Anonymus

     

     Voici le mois de Mai - Traditionnel

    Honneur aux ainés

    Marie, la première en chemin - Chant marial

    Raymond Fau

     

    Joli mois de Mai - Traditionnel

    La Bamboche

    Marie du mois de Mai - Chant marial

    Jean-Claude Gianadda

     

    Voici venir le joli Mai - Traditionnel

    Malicorne

       

    En may, fleurit le hêtre, chante le geai

     

     

     

    « l'abus d'alcool est néfaste, etc...Un jour sans fin »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    jean-marc
    Dimanche 29 Avril à 11:31

    Ce n'est plus à la vierge chérie que l'on chante un chant nouveau mais aux enfants et petits enfants des soixante-huitards

    qui sont instamment priés de célébrer "l'année glorieuse"

      • Dimanche 29 Avril à 17:19

        Les grands ancêtres des curés "citoyens" partisans de la soixante-huitude

         

        Jean Meslier (1664-1729)

        un curé athée et communiste au XVIIIème siècle

        Jean Meslier, curé de petit village dans le nord de la France au début du XVIIIème siècle, dans un long testament trouvé après sa mort, expose les invraisemblances et les contradictions des Ecritures saintes, met en évidence le caractère néfaste de la morale chrétienne génératrice de soumission et de résignation, dénonce les inégalités sociales et la propriété privée, et se révèle moniste, matérialiste et finalement athée.

        "Vous adorez effectivement des faibles petites images de pâte et de farine, et vous honorez les images de bois et de plâtre, et les images d’Or et d’Argent. Vous vous amusez, Messieurs, à interpréter et à expliquer figurativement, allégoriquement et mystiquement des vaines écritures que vous appelez néanmoins saintes, et divines ; vous leur donnez tel sens que vous voulez ; vous leur faites dire tout ce que vous voulez par le moyen de ces beaux prétendus sens spirituels et allégoriques que vous leur forgez, et que vous affectez de leur donner, afin d’y trouver, et d’y faire trouver des prétendues vérités qui n’y sont point, et qui n’y furent jamais."

         

        Jacques Roux (1752 1794)

        surnommé : le curé rouge de la Révolution

        Jacques Roux est un prêtre catholique et une personnalité de la Révolution française, pionnier d'une certaine forme de socialisme en France et précurseur de l'anarchisme, surnommé « le curé rouge » ou encore « le petit Marat ». Fils d'un lieutenant d'infanterie, il est ordonné prêtre en 1779, et sert d'abord comme vicaire dans le diocèse de Saintes. Il est frappé d’interdit après avoir participé au pillage de châteaux.Il critique la notion de propriété, multiplie les attaques contre les riches, justifie les pillages de boutiques, les qualifiant de restitutions

        Ce "prêtre socialiste" lie problème politique, crise sociale et question agraire et ce dès 1792. Il défend l'idée que les principes de liberté défendues par la nouvelle législation servent avant tout l'intérêt d'une classe au détriment de la société.Son mouvement inquiète la Convention. Ainsi, Marat n'hésite pas à le qualifier de "patriote de circonstance". Même les Hébertistes le critiquent. Roux devient de plus en plus isolé. Les Montagnards déclenchent contre lui une campagne visant à le faire passer pour un contre-révolutionnaire. Arrêté en septembre 1793 pour être jugé par le Tribunal révolutionnaire, il préfère se donner la mort en se poignardant.

         

        et, plus près de nous (Mon Dieu !!!?)

                         (j'ignore s'il s'agit d'un prêtre déguisé en clown ou d'un clown déguisé en prêtre)

         

         

         

    2
    Dimanche 29 Avril à 20:38
    Pangloss

    Jacques Roux qui allait plus loin que les sans-culottes avec ses bras-nus.

      • Dimanche 29 Avril à 22:11

         

        "Sans-culotte" et "bras-nus"...?

         

        J'aurais jamais osé... Fallait pas me provoquer en signalant ce rapprochement idéologique, mais scabreux !

                                        (pour plus d'informations, cliquez sur l'image)

    3
    Souris donc
    Lundi 30 Avril à 10:07

    Le bedeau de l'église au milieu du village a oublié le très sulpicien C'est le Mois de Marie, c'est le mois le plus beau.

    Dont on trouvera les paroles sur ce blog qui, d'après sa profession de foi en sous-titre, n'émane pas exactement des cathos de gauche.

      • Lundi 30 Avril à 13:51

        ... pas véritablement oublié, mais ce me semblait un des plus connus (ou des moins méconnus...) et j'ai préféré choisir des œuvres que, moi, je ne connaissais pas !

        Par contre, j'ai trouvé un autre "mois de Marie", qui "sert d'écrin à l'intelligence insolente de Thomas Bernard" (ce n'est pas moi qui le dit, mais les critiques du off d'Avignon):

        Le jour se lève dans une ambiance bucolique sur un petit village bavarois (ou bas varois). Deux vieilles dames, entre l’église et le cimetière, observent l’enterrement de Monsieur Geissrathner.

                                                                                                                          (à noter le jeu de mot irrésistible !)

        De généralités en petites espiègleries sous forme d’aveu, elles commentent le rien qui fait leur quotidien. On parle du temps qui passe, de monsieur le curé, de tout et de rien, et transparaît derrière les mots les plus anodins l’omniprésence préoccupante de la mort. On apprend bientôt que le responsable du décès de Monsieur Geissrathner est un turc.

        Petit à petit, leurs langues se délient, et laissent échapper le trop plein de fiel contenu dans ces deux dignes représentantes de la sagesse populaire : la haine de l’étranger, sous sa forme la plus entière et la plus définitive. Immenses gardiennes de leur petit royaume, elles s’émerveillent des minuscules évènements qui adviennent autour d’elles, une auto qui passe, le clocher qui sonne les heures, le travail du fossoyeur…

        Elles discutent, s’amusent, mais aussi s’inquiètent de tous ces changements, et finiront par subir la chute du monde vacillant dont elles tentent de préserver les vestiges.

         

        Toute  l'intelligence insolente l'ironie malveillante de l'auteur est évidente dès le "teaser" de la pièce:

        https://youtu.be/E_4xJgf0Et8https://youtu.be/E_4xJgf0Et8

         

        Un dossier plus "complet" est proposé sous forme de "dossier pédagogique" (PDF à télécharger), par "le Théâtre Liberté"

        http://www.theatre-liberte.fr/lib_php/download.php?fileID=1958&type=File&round=259140230http://www.theatre-liberte.fr/lib_php/download.php?fileID=1958&type=File&round=259140230

        et propose divers sujets de débat sur ce spectacle

        • Le thème du racisme
        • La peur de l'étranger
        • Le thème de la tolérance
    4
    Lundi 30 Avril à 19:14

    Je crois que je vais mettre une croix sur ce costume de prêtre.

      • Lundi 30 Avril à 20:45

        Je suis désolé, doc...

        J'ai cherché pendant près d'une heure une image rigolote sur des déguisements mahométans (imam, djihadiste, burqa, etc...)....

        RIEN !

         

        sauf ça, peut-être, au rayon farces et attrapes ?

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :