• Emmanuel's comedy club

    Après 1 an 3 mois et 17 jours de représentations à guichet fermé,

    le spectacle continue...

    Emmanuel's comedy club

     

     

    Il a dit, dès qu'il a su prononcer quelques mots pour faire mal, que la culture française n'existait pas qu'elle était multiple et diverse et métissée et que c'était comme ça et que c'était bien. Ainsi dit-il.

     

    Il nous a dit que l'art français, il n'avait jamais entendu parler de ça, jamais vu; il sait que les troubadours occitans s'inspiraient des griots africains et que les bâtisseurs de cathédrales devaient tout aux constructeurs de cabanes de feuilles de cocotier, ou que Montaigne, Molière ou Victor Hugo ne valaient pas grand-chose comparés à Aimé Césaire, à Booba ou à Jamel Debbouze, ou encore que les Debussy, Couperin, Rameau, Gounod et autres Saint-Saëns auraient été infoutus de composer le moindre rap, ou encore que les grands peintres français de la Renaissance sont peu de choses face aux street-artists contemporains, interlopes et cosmopolites.

     

    Il pense que "La Marseillaise" est un chant trop modeste et réducteur pour Sa Grandeur et lui préfère un hymne supra-national pour illustrer sa prise de pouvoir légitimée par les médias nationaux bien pensants.

     

    Il a insulté et humilié publiquement un général d'armée cinq étoiles, chef d'état-major des armées, couvert de décorations et de médailles, en lui rappelant qu'il était "son chef", lui qui n'a jamais vu un uniforme sauf au cours de ses prestations infantiles et prétentieuses à bord d'un sous-marin nucléaire ou sur une base d'aviation de l'Armée de l'air...

     

    Il a passé une nuit... "blanche" (?!!), avec femm·e·s et bagages, dans le local qu'il squatte en toute impunité dans un des plus beaux quartiers de Paris, rue du faubourg Saint-Honoré, à l'occasion de la dernière Zik-Pride en compagnie de drag-queens en pâmoison et de teufeurs techno revendiquant (entre-autres) leur négritude militante.

     

    Il a annoncé que, bien que -prétendument- chef de l'état et donc président de tous les Français, il ne lui appartenait pas, à lui, mâle(?) blanc(!), de s'occuper des problèmes qui surgissent et se multiplient dans les banlieues (difficiles) entre marchands d'armes ou de drogue ou de prostituées racisées mineures, ou voyous, ou apprentis terroristes mahométans présumés déséquilibrés, et forces de police, et qu'il faut laisser le soin de régler ces incidents du quotidien et du vivre-ensemble aux petits caïds ou aux grands muftis de la tribu, mieux armés pour cette tâche jugée ingrate et secondaire, quand on a le projet d'un Monde Nouveau à porter seul à bout de bras.

     

    Il a traité, dernier coup de couteau dans le dos et en-même-temps™ dernier crachat dans la gueule en date, et depuis un pays étranger, son peuple de "Gaulois réfractaires aux réformes", eux qui n'acceptent pas les sacrifices imposés par sa pensée trop complexe pour être discutée ou expliquée, ou eux qui ne sont pas trop d'accord pour se faire grandement remplacer petit-à-petit dans un pays que leurs ancêtres ont façonné pierre après pierre. (Je suppose, mais je dois être le seul à avoir ce mauvais esprit, que "gaulois", dans son esprit comme dans le langage des "quartiers" (difficiles) pourrait être synonyme de "céfran" ou "souchien", mais qu'un reste de pudeur prudente l'a empêché de prononcer l'un de ces mots qui lui brulaient le bout de la langue ?)

     

    Il conclue, dans un dernier sursaut plein de diplomatie hautaine et méprisante: "Mais non... Je déconne... Je plaisante... C'était une fake-new... J'aime la France et les Français, n'en déplaise. (…) Je l'aime dans toutes ses composantes. Je les aime ces tribus gauloises, j'aime ce que nous sommes...". Comme si, en plus d'être illettrés, alcooliques, cyniques et fainéants, les ceux qui ne sont rien et n'ont pas de costard mais foutent le bordel que nous sommes, étions trop cons et n'avions pas le sens de l'humour présidentiel forgé sur et entre les tables et les bancs du lycée privé jésuite de "La Providence" d'Amiens...

     

    Emmanuel's comedy club

     "En fait, Moi-même... Nous sommes aussi parfois un affreux lépreux populiste... Merde, quoi, merde !..."

     

     

     

     

     (re)lire:

    Voila, ça c'est fait... ()

    Tout s'explique...! ()

     

     

     

     

     

     

     

     

    « La justice de mon pays...Attention: article décodexé... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    jean-marc
    Vendredi 31 Août à 13:27

    en complément à cet excellent billet et à celui du 12 juillet 2017:https://ripostelaique.com/les-gaulois-refractaires-au-changement-changeons-macron-et-on-verra.html

    2
    Vendredi 31 Août à 15:35
    Pangloss

    Je suis sûr qu'il a un conseiller en image. Eh bien! Ce type vole son pognon que Macron suive ou non ses conseils.

      • Vendredi 31 Août à 16:20

        ... Il semble que le conseiller en image ait encore frappé:

        "Emmanuel Macron veut Daniel Cohn-Bendit pour remplacer Nicolas Hulot"

        "Le chef de l'État souhaite que Daniel Cohn-Bendit reprenne le flambeau de Nicolas Hulot. L'écologiste attend de discuter avec le président pour prendre sa décision."

        "Daniel Cohn-Bendit possède aux yeux du président le CV idoine : il s'entend bien et échange souvent avec lui, il est aussi connu que Nicolas Hulot et il écologiste."

        C'est écrit dans le journal et dans celui-là où les commentaires vont bon train, et ce n'est pas une blague comme celle que j'avais osé commettre il y a deux jours sur votre blog !

        Et on n'a pas encore atteint le fond !

        Macron étudiant, Macron Banquier, Macron de droite, Macron de gauche, Macron manipulateur ? à vous de voir. (vidéo 10 mn)

         

    3
    Souris donc
    Samedi 1er Septembre à 08:19

    Cet Emmanuel's Comedy Club commence à me fatiguer, la France est dernière selon tous les indicateurs économiques de la zone euro et notre people en chef nous emmène dans le mur en klaxonnant.

      • Samedi 1er Septembre à 10:47

         

        On se demande s'il ne commence pas à fatiguer un peu tout le monde, y compris et surtout dans ses rangs et même parmi certains ministres (parmi les moins séniles) et députés (sauf les plus amoureuses) las de son autoritarisme perpétuel et de son enmêmetempisme aléatoire, sans oublier "sa" presse et ses électeurs qui commencent à cocher la case "moyennement satisfait" dans les sondages dits d'opinion.

        Jusqu'à Stéphane Bern (qui ne veut pas faire la "hulotte") et qui fait subitement semblant de comprendre comment ça se passe autour du nombril du président et envisage de retourner à ses vérandas plutôt qu'au patrimoine français qui ne devrait même pas avoir droit de cité si on croit à l'absence de culture et d'art français révélée par le Premier et le Meilleur des descendants de Gaulois

         

        Mais bon, il reste encore quelques atouts dans la manche de notre guide suprême

        "Jamel Debbouze annonce qu'on lui a proposé d'être secrétaire d’État" cry

        (ce qui aurait l'insigne honneur de mettre le titre de mon article en phase avec la réalité !)

         

      • Souris donc
        Samedi 1er Septembre à 12:17

        Le mur de la StartUpNichon.

      • Samedi 1er Septembre à 14:26

        Réactif, le Alain... (et aussi les youtubeurs attentifs et perspicaces !)

         

        Dans le même genre d'humour, tristement et en même temps comiquement involontaire, le déjà très ancien: "Vous n'écouterez plus jamais les discours de Macron de la même façon..."

         

         

      • Souris donc
        Dimanche 2 Septembre à 10:56

        Ce que je préfère dans la parodie de Chabat, c'est la concision : 

        "Alexandre !!!!", et, de la coulisse, on entend "aie!".

         

      • Dimanche 2 Septembre à 16:39

        Ça rappelle un peu la grande époque de les nuls ABCD (Alain Chabat, Bruno Carette, Chantal Lauby et Dominique Farrugia)..

        ... et que Sophie Favier pouvait annoncer sans rouzir que:

        Canal+ c'est plus

         

    4
    Samedi 1er Septembre à 10:57

    Beau pamphlet, mais il faut dire que Macron en ce moment tend les verges pour être fouetté.

      • Samedi 1er Septembre à 14:02

         

        J'ai essayé de rester au plus près de la réalité... si certains traits sont un peu forcés, c'est pour rigoler et "Il faut prendre un peu de distance avec la polémique et les réseaux sociaux" ( et mon modeste blog !)

        Par contre, je ne sais pas si j'aurais osé parlé de "verges tendues" et de "fouettage" aux relents masochistes…  où on pourrait discerner quelques sous-entendus libertin...

                                                     ...qui risquent de causer du chagrin à la Première Dame...disons "la corde pour se faire pendre" (au sens figuré, hein! et la corde de pendu est censée porter bonheur).

        Le tout est de savoir si c'est du a la fatigue après un été climatiquement trop réchauffé, à la tristesse d'avoir vu partir son garde du corps préféré, à une contrariété ou a une dispute conjugale ou domestique, au fait de devoir essayer de rendre accessible à tous sa pensée complexe, ou à une incompétence enfin assumée selon une lecture revisitée du "Principe de Peter", etc...

         

    5
    jean-marc
    Samedi 1er Septembre à 20:01

    J'avais zappé l'excellent billet de Guillemain:Macron, voilà pourquoi votre place n’est plus à l’Élysée,

    mais le vôtre,écrit avec les tripes,n'a absolument rien à lui envier(ni celui de notre ami Pauvre France)

      • Dimanche 2 Septembre à 11:08

        Je ne vais pas jouer le faux modeste: j'essaie de faire au mieux par respect pour les visiteurs de mon blog... même si mes audiences sont beaucoup (beaucoup !) plus faibles que ce que j'aurais aimé; j'en profite pour vous remercier, ainsi que les 5 ou 6 commentateurs anciens et fidèles qui se reconnaitront pour leurs avis toujours attendus et bienvenus.

        Mais... "patience" (et longueur de temps etc...)

        Et je préfère de loin peu commentaires judicieux qu'une longue de série de banalités ordinaires superflues !

    6
    Souris donc
    Dimanche 2 Septembre à 19:46

    Peut-être les bloqueurs de publicité empêchent-ils de commenter sur certaines plateformes ? Je ne parviens pas à commenter sur Blogspot, par exemple.

    Repérer ceux qui ont une blogroll à jour, comme Corto et Didier Goux ? Et leur demander d'y figurer ?

    Votre blog est une merveille, j'admire vos incroyables trouvailles. Chronophages.

    Signé : la groupie du Bedeau

      • Dimanche 2 Septembre à 21:22

        Je ne saurais pas répondre à propos des bloqueurs de pub... quand un site me demande gentiment de désactiver AdBlock+, je le fais volontiers si j'ai envie de continuer ma visite. Et c''est tout.

        J'ai eu subitement à un moment donné l'impossibilité provisoire de commenter sur Wordpress, et c'est revenu tout aussi subitement sans que je comprenne le pourquoi ou le comment (je me demande si des hackers à la solde de Soros ne sont pas derrière tout ça, mais chuttt...)

        Je suis déjà présent sur quelques blogrolls ou listes de liens: Boutfil, Corto74, Panglos, Guerre Civile et Y.A.Pakounta, ,plus ou moins par ordre d'entrée en scène et entre autres ? (modeste petit renvoi d’ascenseur !)

        Sinon, "Je ne vais pas jouer le faux modeste: j'essaie de faire au mieux par respect pour etc... etc..."

        (c'est vrai que, vu d'ici, c'est aussi un peu chronophage !)

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :