• Drague gouines

    Ainsi, si on en croit les féministes les plus radicales, la masculinité serait le seul et le principal ennemi du genre femmin. Explication : "La question des masculinités, quelque part, c’est comme celle de la blanchité : c’est interroger notre regard sur le monde en prenant conscience que ce regard n’est pas neutre.... Le monde est si androcentré qu’on ne réalise pas forcément qu’on pense d’un point de vue masculin". D'où la solution qui joint (pour certaines) l'utile à l'agréable afin de lutter contre cette perversion et cette tyrannie : DEVENIR LESBIENNES... A noter cependant, que ce sont ces mêmes lesbiennes, qui devraient éprouver et manifester le plus total mépris et la plus profonde haine pour l'homme (blanc... catho... hétéro...,), qui sont les plus motivées pour exiger l'égalité et la parité entre les deux sexes, et uniquement deux, tout en se revendiquant "gender-fluid" (selon le lieu ou l'instant) et en demandant (souhaitant... exigeant... imposant) le droit (le devoir... la nécessité...) d'être "binaire". 

    J'ai pas tout compris.

     

    Ça m'a rappelé un élément d'article paru sur Causeur au mois d'octobre dernier...

     

    Gouinement lundi

    "Gouinement Lundi"

    Votre phare dans la nuit...

    Gouinement lundi...

    Si on en croit leur page d'accueil:
    "Gouinement Lundi" est une émission de radio qui prend le haut des ondes féministes, portée par les paroles des concernéEs en non-mixité [1] choisie chaque 4ème du lundi du mois sur Fréquence Paris Plurielles (106.3 FM).
    A chacune de nos émissions, des expertEs, des militantEs, des chercheusEs, des représentantEs d’associations discutent de thématiques actuelles et passées : société, sport, culture, politique, fête, histoire, médias…. Ces échanges sont ponctués de reportages, d’interviews, de chroniques et d’une sélection musicale pointue.
    "Gouinement lundi" apporte ainsi lumière et espérance dans un espace médiatique mainstream qui ne donne jamais à entendre les sujets, les enjeux, et les initiatives féministes et/ou portées par les lesbiennes, biEs et trans.
    Portée par un collectif de personnes bénévoles[2], l’émission est construite de manière collaborative en non-mixité éditoriale, de la réalisation à l’animation de l’émission.

      

     Une sélection musicale pointue...:

    Pour découvrir le sens caché de "Comme un ouragan" de Stéphanie de Monaco (seulement à la visualisation du clip ?) ou "Joe le taxi" de Vanessa Paradis (la pauvre, et re le coup des "Sucettes à l'Annie"...!) et de "Maman à tort" de Mylène Framer (dès les premières paroles "J'aime l'infirmière...") ou "Les doigts" de Françoise Hardy (ça, rien qu'au titre, on peut se dire...) et bien d'autres, n'oubliez pas le livre de Léa Lootgieter et Pauline Paris "Les dessous lesbiens…"

    Vous pouvez, ici (http://gouinementlundi.fr/) réécouter en podcast, toutes les émissions, les chroniques et les reportages, entre-autres "comment pirater l'hétérosexualité" ou sur "les drag-kings à moustache et à paillettes" ou encore à propos des "Exilé-e-s LBT en France et Rroms LGBT en Europe" (mais pas que...!)

    Ou les retrouver, entre-autres:

    sur Facebook...

    sur Twitter...

    et, sur tout ce qui compte, comme: "Le Monde" et.. "Les Inrocks" (forcément)

     

     

    [1] C'est à dire, vous aviez compris : sans mec "cisgenre" 

    [2] Actuellement, ce collectif serait constitué uniquement de meufs "cis", mais aimerait bien se positionner en tant qu’alliéEs de la communauté trans, en participant à "l’audibilité de leurs paroles, initiatives, luttes et expériences", disent-elles...

     

     Gouinement lundi

     

    On constate,  tant à la lecture de la présentation de leur "collectif", qu'à la vue de leur photo de groupe, qu'il n'y a ni "bi", ni "trans", ni gay, ni sujet issu(e[e]E)s d'une diversité quelle qu'elle soit : sexuelles, ethnique, culturelle, alimentaire ou quoi d'autre... 

    J'ai pas tout compris.

    Drague gouines

     

    "Gouinement lundi... " ???

    "Gouinement lundi...", c'est OK, rien à redire, c'est même très beau et délicat, poétique, si ce sont les lesb   les goudous elles-mêmes qui le disent.

    "Pédoquement mardi...", idem... mais uniquement venant de la part des tapettes, des tantouzes ou autres pédales; ça va de soi...

    "Clito-vaginalement mercredi...", un peu trop banal, ordinaire, franchement cisgenre hétéro... mais, bon, chacun.e fait ç'qu'y veut de son cul...!

    "Bitte & couillement jeudi...", là... faudrait voir que les mecs ne se mettent pas à revendiquer le droit d'exister en tant que tels ! (et vulgaires en plus, ces cons là).

     

     

     

    « (cons)PétitionUn Pape de roman. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Janvier à 08:58
    Jcques Etienne

    Je ne vois pas comment on peut prendre au sérieux ces ultra-minoritaires ni même les écouter. Plutôt que de leur offrir des tribunes on devrait répondre à leurs délires par les francs éclats de rire qu'ils méritent. Mais vu que nous vivons sous la dictature des "communautés" ultra-minoritaires, ce serait très mal vu, voire dangereux. Pauvre Occident ! 

      • Jeudi 9 Janvier à 16:04

        @ Jacques Etienne...

        C'est l'Archipel mais pas seulement français de Fourquet, mais éparpillé par petits bouts façon puzzle, voulu par et pour toutes et chacune de ces "communautés"... (évidemment, excepté celle du blanc, catho, hétéro, etc...déjà trop minoritaire pour se faire entendre)

         

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 9 Janvier à 10:40
    Quand je pense que ça existe vraiment, de telles connes...
    Les bras m'en tomberaient si ce n'était déjà fait depuis longtemps.
      • Jeudi 9 Janvier à 16:21

        @ Carine...!

        Le pire, sans rien retirer à leur connerie, c'est que de leur propre aveu sur leur site, elles ne sont ni lesbiennes, ni même "bi" ("bie"  ?), et encore moins "trans", mais souhaitent participer à l'audibilité de leur communauté et leur apporter lumière et espérance... 

        Finalement, ça rajoute à leur connerie.

    3
    Souris donc
    Jeudi 9 Janvier à 11:09

    On leur offre des tribunes, ça évite à la presse Pigasse (L'Obs, Le Monde, Libé) d'exiger de ses journalistes une vélocité intellectuelle perdue à force d'ânonner le même endoctrinement genré.

    Vous avez entendu les questions de cette presse à Carlos Ghosn ? Le Château de Versailles et un vieil acte délictueux du père (ou du grand-père). RIEN d'autre, ils en sont incapables. Ils avaient devant eux un X-Mines d'exception (dans tous les sens du terme), de quoi s'inquiètent-ils ? D'une réception au Château de Versailles.

      • Jeudi 9 Janvier à 16:50

        @ Souris donc...!

        Je crois que la vélocité intellectuelle des journalistes n'a pas disparu. On les a juste dressés à l'appliquer avec énergie et empressement dans une seule direction, celle du Maître, celle de celui qui donne le nonoss ou le coup de pied dans le ventre.

        Entre moutons de Pavlov et chiens de Panurge, si on veut... winktongue !

         

    4
    Jeudi 9 Janvier à 12:12
    Pangloss

    La connerie (au sens étymologique du terme).

      • Jeudi 9 Janvier à 17:07

        @ Pangloss...!

        J'ai souvent employé    J'ai souvent entendu l'expression "Con comme une bite", peut-on l'employer à propos de lesbiennes ? Et dans ce cas, uniquement à celle qui "fait l'homme" ? Peu-on la transformer en "con comme un gode" ?

         

    5
    Catherine
    Jeudi 9 Janvier à 12:47

    Elles babillent ces connes. Elles émettent des sons, des bruits, elles meuglent comme des vaches qu'elles ne sont pas mais finissent par devenir, et envahissent tout l'espace libre de leurs putrides souffles qui polluent.

    L'écologie bien sentie devrait commencer par le retour du nez, l'odorat,  le sens basique et archaïque qui serait susceptible de nettoyer l'espace, mais le nez est devenu quelque chose de rare en voie de perdition.

      • Jeudi 9 Janvier à 17:31

        @ Catherine...

        C'est exact que l’ouïe et surtout la vue sont privilégiés par rapport aux autre sens. L'odorat n'est pas pour autant entièrement négligé, c'est l'odeur qui est diabolisée et qui a fait de l'odorat un sens "déprécié" et "infréquentable". Seuls, les publicitaires semblent n'avoir pas oublié son rôle et son utilité... dans le conditionnement, de masse ou individuel.

        Sinon, la  fameuse sagesse populaire a eu conscience de cette importance depuis toujours: avoir du flair... a vue de nez... ne pas pouvoir sentir... avoir quelqu'un dans le nez... se bouffer le nez... mettre son nez dans... etc...  Mais la sagesse... populaire, surtout...

    6
    Catherine
    Jeudi 9 Janvier à 12:48

    Page  86 de Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, il est dit:

    " Tout n'est pas venu d'en haut. Il n'y a pas eu de décret, de déclaration, de censure, non! La technologie, l'exploitation de la masse, la pression des minorités, et le tout était joué! "

      • Jeudi 9 Janvier à 17:54

        @ Catherine....

        J'ai cherché une citation en écho à la vôtre...

        "Les plus grands triomphes, en matière de propagande, ont été accomplis, non pas en faisant quelque chose, mais en s'abstenant de faire. Grande est la vérité, mais plus grand encore, du point de vue pratique, est le silence au sujet de la vérité." (Le meilleur des Mondes)

        Tout le monde a lu ces livres, et "1984" aussi.... Mais tout le monde se souvient inconsciemment d'avoir lu, partout, toujours...  "Ce récit est une œuvre de pure fiction destinée au seul divertissement. Toute ressemblance avec des situations existantes, ayant existé ou devant exister serait fortuite et ne prête pas une attention particulière"

         

    7
    Catherine
    Jeudi 9 Janvier à 12:52

    En plus elles cancanent que c'est le patriarcat qui est la source de tous les maux, elles zont même pas capté que nous étions en plein dans un matriarcat asphyxiant sans règle et sans limite. Un patriarcat sain est un patriarcat qui différencie, qui met des limites et des règles et c'est de cela dont nous avons furieusement besoin!

      • Jeudi 9 Janvier à 18:07

        @ Catherine...

        On n'est pas encore "en plein dedans"... le meilleur reste à venir pour les générations montantes, quand les garçons seront "libres et heureux"

        Le premier livre d'éducation non-sexiste à l'usage des garçons ! Depuis des décennies, on ne cesse de réfléchir sur le sens de la féminité, sur l'éducation de nos filles, que l'on veut voir fières et émancipées; on lutte à l'école, dans la rue, dans les familles, pour leur donner les mêmes chances qu'aux garçons. Mais on continue d'élever nos fils dans le même moule qu'avant, comme si on pouvait déconstruire le sexisme sans s'interroger sur la masculinité !

         

    8
    Catherine
    Jeudi 9 Janvier à 18:37

    Je viens de recevoir cette information dans ma messagerie:

    "Le Sénat discutera à partir du 20 janvier la scandaleuse loi de bio-éthique, votée en première lecture à l’Assemblée Nationale. Ce qu’elle prévoit (PMA sans père, manipulations de l’embryon humain et création de chimères sans aucun contrôle, eugénisme, marchandisation du corps humain, dévoiement de la médecine) amènera le changement de civilisation voulu par Christiane Taubira et la franc-maçonnerie. Le rapporteur de la loi Jean-Louis Touraine a ainsi déclaré : « Aujourd’hui, la mère c’est celle qui décide d’être mère, ce n’est plus celle qui accouche »… !

    ...

    9
    Jeudi 9 Janvier à 20:08

    @ Catherine...!

    PO-SI-TI-VONS... !

    Personne n'a (encore) dit : "Aujourd’hui, l·e·a mèr·e, c’est celui ou celle qui décide d’être mèr·e, ce n’est pas la salariée qui accouche ." (mais ça ne saurait tarder...)

    La science fait vraiment de belles choses... vous ne pouvez pas ne pas avoir vu ça :

    La famille la plus moderne du Royaume-Uni : un homme transgenre et son compagnon non-binaire donnent naissance à un enfant issu du sperme d’une femme transgenre! 

    Mais ce n'est pas entièrement une première mondiale, exemples :

    Etats-Unis: Un homme transgenre accouche de son premier enfant (septembre 2016)

    Etats-Unis: Un père transgenre accouche de son premier petit garçon (juillet 2017)

    Finlande : Un homme transgenre accouche, une première dans le pays (avril 2018)

                                

    (à peine hors-sujet)

     

    10
    Vendredi 10 Janvier à 11:24
    Je ne comprends pas pourquoi vous relayez cette sinistre propagande.
    Vous voulez déprimer vos lecteurs ?
      • Catherine
        Vendredi 10 Janvier à 12:10

        Je ne veux pas parler à la place de quelqu'un d'autre, mais on ne saurait en vouloir à quelqu'un qui nous dit et qui nous montre de "quoi" est fait notre monde. On en prend la mesure, ça fait mal et ensuite ça donne possiblement des ailes une fois la claque atténuée. Du coup, ça met dans une posture de  responsabilité en chacun de nous de mon point de vue. Est-ce que ce monde-là me va? Si ce n'est pas le cas, comment je peux je  m'organiser pour ne pas être une victime passive et donc consentante de ce qui me blesse et même me mortifie( c'est mon cas)

      • Catherine
        Vendredi 10 Janvier à 12:15

        Je crois d'ailleurs que c'est Pascal lui même, je n'ai plus la phrase en tête, mais cela voulait dire qu'il ne fallait jamais perdre les deux bouts. La beauté du monde et son atrocité tragique possible, les deux car si l'un vient à manquer, tout dégringole. C'est la tension ---entre--- les deux qui oriente "possiblement" notre action. Notre action n'étant que la réponse à la question que ne cesse de nous poser la Vie.

      • Vendredi 10 Janvier à 13:10
        Dans ma jeunesse, je visitai le Muséum d'Histoire Naturelle.
        Il y avait, dans la section zoologie, une galerie des monstres avec les veaux à deux têtes et autres erreurs de la Nature.
        Il faut savoir que des erreurs de la génétique existent.
        Faut-il le crier sur tous les toits pour désespérer les futures mères ?
      • Vendredi 10 Janvier à 13:25

        @ Le Rabouilleur...?

        A vrai dire, je ne comprends pas non plus... Une attirance pour le morbide ? Le besoin pervers de provoquer des "discours de haine" envers les minorités communautaristes (stigmatisées ?) ? Je ne sais pas...

        Heureusement, une déprimée de mes lectrices vient de nous en donner une brillante explication... Bon sang, mais c'est bien sur !

        Sinon, cette précision étant faite, une autre question surgit aussitôt:

        Selon la typologie établie par Gilgamesh, ce modeste blog est-il...

        • cathartique 
        • diagnostique 
        • pronostique (bénévole)

        Sinon (bis) dans le genre sinistre propagande, je me permets d'en relayer une autre, juste pour vous :

        "Le jardin d'Eden" avec une Adame et une Eve noire (ou l'inverse !)...

        qui, ayant été jugée "choquante", on se demande bien pourquoi, a été remplacée par une autre plus convenable et moins polémique:

        "La Cène" avec un Jésus et des apôtres pédés comme des phoques.

        Joyeuse déprime à tou·te·s zzz

         

      • Vendredi 10 Janvier à 13:27

        @ Catherine...!

        "Pas mieux", et "pas mieux bis"...

      • Vendredi 10 Janvier à 13:37

        @ Le Rabouileur..!!!!!??

        Euh.... Si vous considérez que l'homosexualité est une "erreur de la Nature et de la génétique", comme un veau à deux têtes ou un canard à trois pattes.....

        Je...

        Non, rien...

        En tout état de cause, certaines mamans ne semblent pas désespérées par le fait d'avoir un(e) enfant(e) dont le sexe ne correspond pas à l'état-civil, comme chantait l'autre :

        Droits LGBT : le discours poignant d’une fillette trans de 8 ans devant des politiciens espagnols...Elsa, une fillette trans de 8 ans a fait un discours poignant à l’Assemblée espagnole. L’enfant a invité les politiciens à continuer à faire des lois qui reconnaissent la diversité de chacun.

        sur https://www.parents.fr/actualites/enfant/... PARENTS.FR...!

      • Catherine
        Vendredi 10 Janvier à 15:02

        Suite à votre visite au Muséum d'Histoire Naturelle. la différence patente entre ce que vous y avez vu et ce que notre monde nous montre est diamétralement opposée. Dans le cas du museum, il s'agit d'anomalies naturelles, dans l'autre, d'anomalies fabriquées par notre consentement passif. Ne rien faire, ne pas oser dire NON aux demandes extravagantes des minorités fabrique un monde, celui des horreurs de la barbarie qui est sous nos yeux.

         

      • Vendredi 10 Janvier à 16:50

        @ Catherine...!

        Peut-être... Peut-être que dans un prochain "Muséum de Science et Vie de la Terre", on pourra découvrir dans un futur plus ou moins proche des galeries de monstres (en réalité virtuelle augmentée) d'un nouveau genre : "spécimen d'être humain non métissé", "exemple type de couple 'cisgenre' hétérosexuel"... d'avant les progrès de la génétique et de la bioéthique...

        wink2ouchmad ou cry ?

         

    11
    Vendredi 10 Janvier à 19:24
    Je voulais juste vérifier que ce site est bien un pot de miel.
    J'ai eu la confirmation de mon hypothèse.
      • Catherine
        Vendredi 10 Janvier à 21:16

        Tout compte fait, miel ou pas, on s'en tamponne  le coquillard,car de la coupe aux lèvres, il y a place pour plus d'un moyen n'est-ce-pas? :)

      • Vendredi 10 Janvier à 21:47

        @ Catherine...

        Moi, je laisse tomber ce genre de commentaire qui n'apporte rien, pas même une contradiction plus ou moins argumentée... RIEN...

        sleep...

        RABOUILLER,  verbe transitif  : Agiter, troubler l’eau d’une rivière ou d’un étang pour effrayer les écrevisses ou les poissons qui, dans leur fuite, se laissent prendre plus facilement.

         

      • Balzac for ever !
        Samedi 11 Janvier à 09:53

        @bedeau : "La Rabouilleuse", c'est un bon roman de Balzac :

        https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Rabouilleuse

        Grâce au grabouilleur* Savonarole, nous savons maintenant que vous êtes un agent provocateur du Système, peut-être même un agent de Barthès, voire un cryptomacroniste ! Dites-moi qui vous dénoncez, vous me direz qui vous êtes. ROFL, comme disent les amers loques. :)

        * Ma grand-mère maternelle employait parfois ce verbe fort peu usité,

        https://cnrtl.fr/definition/bhvf/grabouiller

         

      • Samedi 11 Janvier à 10:33

        @ Balzac for ever !

        "Une vague histoire de pédophilie, non consommée, avec un vieillard vicieux, etc...?"

        Décidément, j'attire ce genre de sujets qu'y faut pas qu'on en parle, de malheureuses erreurs de la génétique...

        Faut que je me reprenne... Déjà que certain a suggéré (pour rigoler...!) à un blogueur que je commente de temps à autres de me retirer de sa liste de blogs amis... !

        A noter que les erreurs de la génétique peuvent se manifester parfois sous des formes assez inattendues...oops..

         

      • Balzac for ever !
        Samedi 11 Janvier à 11:08

        Pas saisi la première phrase. Serait-ce un résumé tendancieux et malhonnête du "Crime de Sylvestre Bonnard" ? L'universitaire y était déjà accusé (mais à tort !) d'être un pré-Matzneff !

        J'avais vu chez "Celui Qui Parle de Tout", mais j'avions point voulu signaler, vous laissant la mauvaise surprise. Le  prudent commentaire de "realist" est justifié.

        Les lois de Darwin ne devraient pas concerner seulement les comportements mais aussi les pensées : on aurait alors une hécatombe de Darwin Awards mérités chez les gauchistes. :)

         

         

      • Samedi 11 Janvier à 13:46

        @ Balzac for ever !

        Disons plutôt, si je me permets cette liberté, que je voulais faire une allusion dingue et lourdingue à "Le crime du docteur Rouget",  (ni crime, ni roman...!) le vieillard libidineux épris platoniquement (nécessité oblige smile) de la jeune Flore, dite "la Rabouilleuse" dans le titre éponyme (en réalité... merci, wiki).

        C'est l'émotion et la fatigue...

         

    12
    André
    Samedi 11 Janvier à 00:08

    Ces "féministes" qui déconnent... Ce mec qui dit qu'il n'est pas un homme lors d'une émission télé.. les minorités "opprimées" qui sont en réalité opprimantes... Tout ça n'est que le résultat de la propagande de gauche. Je ne sais plus qui soulignait le caractère intrinsèquement pervers du socialisme. Il aurait donc dit vrai?

    Et c'est quelqu'un qui a longtemps été de sensibilité de gauche qui vous le dit. Mais j'essaie de me désintoxiquer.

      • Samedi 11 Janvier à 10:52

        @ André...!

        Pas facile de ne pas être de gauche : on est dressé pour ça (et les méthodes vont en se perfectionnant). me concernant, j'ai complètement arrêté, et pourtant, à une époque j’allais même jusqu'à lire "Libé"... c'est pour dire he !

        Concernant les minorités opprimées, dans la colonne de droite de ma page il y a en ce moment un lien vers "La Révolution arc-en-ciel . En marche" de Martin Peltier, 12 € dans toutes les "mauvaises" librairies, et un bon article concernant ce livre sur https://www.polemia.com/martin-peltier-revolution-arc-en-ciel-en-marche/

         

         

         

    13
    André
    Samedi 11 Janvier à 22:01

    "Pas facile de ne pas être de gauche : on est dressé pour ça"... " j’allais même jusqu'à lire "Libé"... c'est pour dire he !"

    Libé? Mais vous étiez encore plus à plaindre! En ce qui me concerne, c'était plutot "Liberté" (PC) et "La Tribune des Mineurs" (CGT) ,le collectage, le tractage, les dîners du Parti (Communiste), le programme commun et tout ça.

    Le tort des petites gens (les "sans dents" de Hollande) dont je suis issu,  c'est de toujours s'être faits berner par les beaux parleurs qui leur promettaient toujours des lendemains qui chantent à condition qu'ils acceptent de laisser ces gens "éclairés" faire leur bonheur sans qu'ils aient à se prendre en charge. La vie s'est chargée de me démontrer qu'à attendre un sauveur politique, on se  laisse passer les menottes et les chaînes. Personne ne peut faire notre propre "bonheur" que nous mêmes. Le collectif est haïssable. Et ces collectifs dont on vient de parler le sont également.

      • Samedi 11 Janvier à 22:13

        @ André...!

        "Celui qui n'est pas de gauche à vingt ans n'a pas de cœur; celui qui l'est encore à cinquante ans n'a pas de tête."... une citation attribuée sous des formes variées à une bonne dizaine d'auteurs différents mais d'une grande sagesse. Jusqu'à maintenant. les "jeunes" d'aujourd'hui biberonnés au Yann Moix ou Cyril Hanouna n'ont aucune chance de s'en sortir d'ici une vingtaine d'années.

        (vous repassez quand vous voulez !...)

         

    14
    André
    Samedi 11 Janvier à 23:45

    Ca va, je pense avoir la tête sur les épaules.

    Et merci de m'avoir accueilli sur votre blog. Je le suis via le blog  de Pangloss.

      • Dimanche 12 Janvier à 11:20

         @ André...

        Les amis de Pangloss sont mes amis et sont toujours les bienvenus...!

        [édit] a priori.

         

    15
    Dimanche 12 Janvier à 10:53

    ah ben dis donc, j'avions pas lu tout ça !  je me demande si j'ai bien fait, le garçon en question m'a demandé de le rajouter dans ma blogroll,je n'y ai vu aucun inconvénient vu que je suis très accueillante aux autres blogueurs à condition qu'il ne les brisent pas menu-menu ( ça rejoint ton billet non ?vu que je suis une vraie fille sans défaut majeures…:) )  donc, j'ai lu aussi chez l'ami Pangloss , je vais attendre que tout ça refroidisse pour voir…..en attendant bises pour toi et j'espère qu'on te reverra bientôt à nos déjeuners de sales réacs  tongueyes

      • André
        Dimanche 12 Janvier à 11:43

        "Réac"... ça sonne comme un aboiement. Et pendant que les gauchards aboient, ma caravane passe. Vous ne pouvez pas savoir le plaisir qu'il y a de déplaire à ces moralisateurs à 2 balles. Surtout si on garde la tête haute.

        Au fait, connaissez-vous la tribu des "Yanaquis"?  C'est une tribu invisible, on n'en a jamais vu l'ombre d'un, mais ces gens existent puisque quand vous faites référence à un individu  des minorités agissantes qui commet un délit ou qui se conduit très très mal, les bien pensants vous répondront toujours "Oui, mais y'en a qui"... et qui vous citeront de grandes, belles et bonnes actions. Lesquelles, on ne sait pas. Où et quand, on ne sait pas non plus mais c'est sûr, les Yanaquis l'ont fait et vous être prié de le croire sur parole, sinon, vous n'êtes qu'un bonnet de nuit qui voit toujours le mauvais côté des choses.

        A mon avis, les Yanaquis viennent du Pays Imaginaire et à chaque fois qu'un membre de la communauté du bien et de la vérité faillit, aussitôt un Yanaqui apparait, annule l'action et rétablit l'équilibre. Ainsi, la réputation des minorités reste sans tache.

        Ayant la malchance de vivre dans un monde de contingences matérielles où il faut tenir compte des réalités, je n'ai pas la chance d'avoir de tels alliés à mes côtés et je ne sais pas où les trouver. Vous croyez que notre illustrissime ministre, Marlène Sciappa, aurait des tuyaux? J'ai cru comprendre qu'elle voulait réhabiliter les sorcières.

      • Dimanche 12 Janvier à 13:20

        @ boutfil...!

        Faut viendre... !

        Quant au "gars en question", il présente plutôt bien sur sa présentation, style gendre idéal :

        "Vous trouverez sur ce site les réflexions d’un scientifique sur des sujets aussi divers que la littérature française, le commerce, ou les sciences. Le responsable de ce blog s’emploiera à traiter les sujets de manière spirituelle. La bonne humeur fait mieux passer les choses graves. N’hésitez pas à faire des commentaires !"

        "Ce blog se veut un missile hors-de-riposte et tire-et-oublie contre le politiquement Correct qui tente de tuer la France"

        koikeu, yassa aussi...

        "Tous les articles sont protégés par le droit d’auteur et non libres de droit. Toute utilisation ou traduction est soumise à l’autorisation préalable et écrite de l’auteur, à demander via un commentaire." C'est vrai que son dernier (en date ?) article du 12 janvier, ça fait envie...

         

      • Dimanche 12 Janvier à 13:34

        @ André ?

        les "Yanaquis" seraient donc un genre de société secrète, de celles qui dirigent secrètement le monde, depuis les hauts plateaux tibétains, ou depuis les souterrains aztèques,ou -plus probablement- depuis les terrasses germanopratines ?

         

    16
    André
    Dimanche 12 Janvier à 11:58

    Rebonjour, Bedeau. Je visite aussi souvent le blog de Francis Boisard, La Lime et je trouve que l'administrateur est très bien documenté, mais je n'y poste pas (parce que je n'ai pas envie de trop me disperser). Quant à Pangloss, j'aime bien sa douce ironie.

      • Dimanche 12 Janvier à 13:38

        @ André....!

        Mais si, mais, si... dispersez-vous... 

         

         

         

    17
    André
    Dimanche 12 Janvier à 16:34

    Pour Bedeau: en fait, il semblerait que les Yanaquis vivent dans une autre dimension (le Pays Imaginaire) et qu'ils utiliseraient certains portails pour venir jusqu'à nous :Saint-Germain des Prés, Bugarach, Stockholm... Peut être d'autres, encore inconnus. Ce seraient un peu comme des anges gardiens qui ne nous veulent que du bien et qui sont toujours prêts à faire notre bonheur. Il faut avoir le coeur et l'âme purs pour pouvoir les contacter. Inutile de dire que moi, qui suis un triste sire, je n'ai aucune chance. (Bon j'arrête de délirer sinon vous allez douter de mon équilibre mental).

      • Dimanche 12 Janvier à 22:02

        @ André...?

        NON...? SI...!

        un peu comme "Mimi Mathy ange ga'dien (2me à gauche sur la photo !!!) contwe les wacistes" ? 

         

         

    18
    André
    Lundi 13 Janvier à 20:30

    Je me suis effectivement posé la question sans être absolument sûr. Parce qu'à mon avis, un Yanaqui ne dira jamais qu'il est un Yanaqui : il essaiera toujours de passer inaperçu dans la foule et il disparaîtra aussitôt son bienfait accompli. Mais comme je l'ai dit, il faut avoir le coeur et l'âme pure pour les détecter. Avez-vous le coeur et l'âme pure, vous? Vous avez bien de la chance.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :