• Deux ch'tiotes infos...

     

    Deux petites infos, toutes fraiches du jour, qui n'ont apparemment rien à voir entre-elles, sinon les grands médias s'en seraient déjà emparées dès le 20 H. :

     

    1) Où l'on apprend que le Sénat envisage de lutter numériquement contre les situations de crise les plus extrêmes pour que nous puissions retrouver nos libertés :

    [...] Enfin, dans les situations de crise les plus extrêmes, les outils numériques pourraient permettre d'exercer un contrôle effectif, exhaustif et en temps réel du respect des restrictions par la population, assorti le cas échéant de sanctions dissuasives, et fondé sur une exploitation des données personnelles encore plus dérogatoire.

    Ces outils sont les plus efficaces, mais aussi les plus attentatoires aux libertés - mais une fois de plus, il serait irresponsable de ne pas au moins les envisager, ne serait-ce que pour se convaincre de tout faire en amont pour ne pas en arriver là. De nombreux cas d'usages sont possibles, et notamment :

    - le contrôle des déplacements : bracelet électronique pour contrôler le respect de la quarantaine, désactivation du "pass" pour les transports en commun, détection automatique de la plaque d'immatriculation par les radars, portiques de contrôle dans les magasins, caméras thermiques dans les restaurants, etc. ;

    - le contrôle de l'état de santévia des objets connectés dont l'utilisation serait cette fois-ci obligatoire, et dont les données seraient exploitées à des fins de contrôle ;

    - le contrôle des fréquentations, par exemple aller voir un membre vulnérable de sa famille alors que l'on est contagieux ;

    - le contrôle des transactions, permettant par exemple d'imposer une amende automatique, de détecter un achat à caractère médical (pouvant suggérer soit une contamination, soit un acte de contrebande en période de pénurie), ou encore la poursuite illégale d'une activité professionnelle (commerce, etc.) en dépit des restrictions.

    source

     

    2) Où l'on apprend que, fin de la pandémie ou pas, le "pass" "sanitaire (sic)" ne sera jamais abandonné, c'était prévu dès le début -et même dès 2009- selon Jacques Attali : (source)

         
      Deux ch'tiotes infos...  
     

    "Elle prend fin dès que la circulation du virus ne représente plus un danger suffisamment grave pour légitimer son application"

    "L'objectif de cet amendement est de rappeler que le pass sanitaire n'a pas vocation à durer et que son usage doit être strictement proportionné à la gravité de la situation sanitaire"

     
      REJETÉ  

     

     

     

     

    Si j'étais un tant soit  peu complotiste, je m'inquiéterais un peu sur la suite des événements.

    Mais ce n'est pas une petite députée, étiquetée extrême-droite, qui va modifier le cours de l'histoire avec ses petits amendements, n'est-il pas ?

    Heureusement, je lis ici ou là que tout ça c'est pour notre bien et pour celui de la société toute entière que notre Président, ses ministres et ses députés détiennent détient la Vérité, et qu'il ne faudrait pas en profiter, esstrême-droâte ou esstrême-gôgôche, pour critiquer le gouvernement. (j'ai bon, cette fois-ci ? ça convient à toutes zet à tous ? )

     

     

     

    « De quoi est-ce le nom ?La mer... »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    NotBornToBeASlave !
    Mercredi 21 Juillet à 22:45

    Bedeau, de grâce, imitez Paul-Emic et Aldo Sterone : de temps en temps, faites un billet n'ayant rien à voir avec foutriquet 2.0 le tyranneau de merderac (j'avais un autre mot façon almanach Wormword, mais il n'était pas convenable). Pour l'heure, vous êtes sur le podium avec fdesouche et bonnal.

    Même pour moi, ça devient trop -- au grand amusement de mon épouse, qui me dit : "Tu avais prévu tout cela depuis des années, parfois des décennies, et tu t'affliges de voir tes prévisions s'accomplir ?"

    Sidérant, de voir que des [autocensuré] ne rassemblant pas 4% de la popula... tion, à qui personne n'a donné de blanc-seing pour transformer ce qui reste de ce pays de... cocagne en une annexe de la chine -- et même en pire, car les Chinois, eux, n'admettent pas certaines importations --, puissent faire ce qu'ils font simplement parce que les [autocensuré] de milichiens les soutiennent. J'envie la candeur de ceux qui veulent croire le régime aux abois. Dommage que le monde s'arrête bientôt : avec un Tacite doublé d'un Juvénal triplé d'un Suétone, nous pouvions léguer à l'indifférente postérité le portrait d'un abruti dément qui vaut largement, pour le pouvoir de nuisance, les pires tyrans d'antan -- l'intelligence en moins, ce qui ajoute l'insulte à l'outrage.

    Enfin, si les moutons sont heureux d'être aussi des termites (termoutons ? moutermites ?), c'est leur affaire. Dommage que cela concerne aussi les trop raisonnables. Toujours pensé que la masse des krons avait vocation à l'esclavage, mais ce degré d'avilissement volontaire, c'est inédit. Les ancêtres doivent frémir (ou devraient, s'ils ont encore une forme de conscience, ah ah).

    Mais je m'égare. Désolé, bedeau. Je laisse parce que je n'aime pas taper du texte inutilement, même s'il ne présente aucun intérêt.

      • Jeudi 22 Juillet à 13:17

        @ NotBornToBeASlave !

        Ce billet n'a pas grand' chose à voir avec Macreux (comme l'appelle "Saucisson-Pinard) : les vrais héros sont les sénateurs et les députés qui nous promettent la prison à vie et même au delà, sans même se cacher derrière des arguments qui seraient pourtant recevables par tout un chacun puisque expliqués sur BFM-TV et RTL par les experts nationaux . Et aussi , évidemment, Jacques Attali en guest-star incontournable.

        Le pauvre Macreux y fait de la figuration "intelligente" en suivant le rôle qui a été écrit sur mesure pour lui : un zeste de rancœur et d'agressivité rentrée pour avoir vu sa vie affective tôt détruite entre les bras et les lèvres d'une pédophile provinciale, un doigt d'hubris et d'arrogance pour se croire élu des Dieux et avoir dépassé les tabous et les interdits.

        Par contre, je voulais éviter de gloser trop souvent sur la grippe pangoline : d'autres le font bien mieux que moi, preuves et arguments à l'appui (Paul-Emic, par exemple), mais j'ai fait une petite exception face la hargne furieuse que manifestent de plus en plus ouvertement les Castex, Véran ou autres Attale ("Les non vaccinés ont intérêt à se bouger le cul, sinon ils auront une vie de merde"), dont le "ruissellement" submerge tout, partout, 

        Et un peu à cause  de la menace ouvertement évoquée par les décision des sénateurs et des députés, mais les "submergés" n'en ont cure : ni BFM-TV ni RTL n'en ont causé. Tant pis pour eux, et tant pis pour nous...

      • Live Free, Die Well
        Jeudi 22 Juillet à 15:44

        @bedeau : Tout ce qui est sinistre, ces temps-ci, a une relation avec foutriquet 2.0, entendu au sens large voire élargi.

        Un billet sur la marque de la Bête tissée au point de croix par une bête, par exemple ? (Ah, ça a déjà été fait : je me demande encore comment ils ont photoshoppé l'image pour la faire sourire, d'un sourire qui aurait ravi Muray quand il s'en prenait à SégogolE, "le sourire à visage humain".)

        Un hommage à Lagarde & Michard ? A Chassang & Senninger ? A Fruttero & Lucentini ? Un portrait de chaton ? Un éloge du film *Hatchi* ? Un portrait de Brighelli écrit au vitriol ?

        De loin en loin, un sujet n'ayant aucun rapport avec les événements contemporains, quoââ...

        Avant de valider avec cinq ou six tentatives : MOROKAPTCHA !

      • Jeudi 22 Juillet à 18:33

        @ Live Free, Die Well...!

        Ben oui, on tombe toujours et partout sur lui.. Mais malgré tout je continue penser qu'il n'est qu'un exécutant, un larbin, larbin-chef d'accord, mais qui ne serait qu'un banal employé de banque (banque  "Rothschild"d'accord, mais banque quand même, même si ce n'est pas le "Crédit Agricole" de Vazy-en-Bérouette) et qui le serait resté si sa professeuse de langue ne lui avait pas fait rencontrer le sieur Attali qui aurait tout de suite compris à qui il avait affaire et aurait aussitôt repris sa formation de marionnettiste-ventriloque.

        "Macron, c'est moi qui l'ait repéré, c'est même moi qui l'ait inventé totalement

                                 

        C'est finalement un pauvre gars dépassé par les événements : les aspects de sa campagne électorale de 2017, tour à tour entre "hystérie névrotique" et "messianisme transcendant et magique" me semblent des signes de son impuissance (en politique...!)

        Bon, je n'irais pas jusqu'à le plaindre. intello .

         

    2
    Souris donc
    Jeudi 22 Juillet à 09:38

    Olivier Véran, venu présenter le pass sanitaire à l'Assemblée Nationale, a ciblé les anti-vaccins avec férocité  : " Les moutons ne sont pas ceux que l'on croit", rendant un hommage "au pays qui tient bon", à la majorité de Français qui "ne vocifèrent pas".

    Où l'on apprend, faut s'y faire, que les moutons ne bêlent plus, mais vocifèrent

      • Jeudi 22 Juillet à 14:41

        @ Souris donc...!

        A vrai dire et comme je l'ai déjà précisé, ce genre de débat biaisé dès le départ ne m'intéresse plus guère : tout est faux, le ministre lui-même entretient une confusion dangereuse entre "anti-vaccins", "vaccino-sceptiques" (à la manière des "climato-sceptiques") et "opposants au pass-sanitaire",

        Les jeux sont faits, la vaccination "contrainte et forcée" -on ne doit pas dire "obligatoire", pour des raisons de droit,  tant que les vaccins seront en phase de test et n'auront pas d'AMM définitive-, est "actée" comme on dit à la tévé et  "Les non vaccinés ont intérêt à se bouger le cul, sinon ils auront une vie de merde". Mais les vaccinés aussi puisque ils vivront de façon quasi-permanente en semi-liberté surveillée, dans des conditions qui n'auront rien à envier à celles des clandestins, des "fichés S", ou des terroristes "repentis" (à noter que ce n'est pas de 135 € que les récalcitrants se verront verbaliser, mais de 1 500 à 9 000...)

        Les nombreuses manifestations qui ont lieu dans de nombreuses villes de France et rassemblent à chaque fois de nombreux participants (mais aussi dans de nombreux pays qui envisagent ces mesures d'exception pour un épidémie qui n'a finalement rien d'exceptionnel, quoi qu'on dise) ne sont pas contre la vaccination mais contre le "pass" et ses dérives inévitables. Evidemment les médias focalisent sur quelques énergumènes, tout comme ils ont focalisé sur quelques pseudo "gilets jaunes" farfelus qui n'étaient en rien représentatifs du mouvement historique et authentique dit "des Ronds points"... c'est de mauvaise guerre, mais ça marche toujours ce truc là...

        Même la "Défenseur (·e...!) des Droits", -pourtant nommée par Président et sa clique- dit "regretter vivement le choix d'une procédure accélérée compte tenu de l'ampleur des atteintes au droit et libertés ainsi que du caractère inédit de certaines disposition qu'il comporte" et liste pas moins de 10 points "problématique" 

        Même le CNIL, "mets en garde" contre les extensions du "pass-sanitaire élargi" qui constitue "une atteinte particulièrement forte aux liberté" et suggère plusieurs précisions, modifications ou retraits à propos du texte.

        Mais, au vu du refus des députés de voter l'amendement de madame Ménard et les "propositions" de contrôle et surveillance des sénateurs, c'est pas gagné...

         

    3
    Fran coise
    Jeudi 22 Juillet à 19:26

    Je crains aussi que ce ne soit pas gagné.. mais c'est trop grave! lutte, lutte... peut être qu'un jour les "pass-sanitairés" réaliseront que le pass est destiné à prorogation ad vitam nauséam, et qu'ils devront subir la, les injections suivantes (sinon adieu le pass!)...
    Je suis stupéfaite de voir l'attitude de certains (et trop nombreux) députés.. jusqu'à ceux qui proposent un bracelet életronique)...Réalisent-ils que nous aurons à voter en 2022, date où on aura encore plus de recul...

      • Jeudi 22 Juillet à 20:55

        @ Fran coise...!

        ...mais la plupart des "pass-sanitarisés" savent (ou devraient savoir) que le "pass" a vocation à durer puisque les députés ont rejeté l'amendement d'Emmanuelle Ménard, que l'"état d'urgence sanitaire" est sans cesse repoussé, et les injections de vaccins sont appelées à perdure puisque des "nouveaux" "variants" apparaissent tous les trois mois et que de toute façon "même vaccinés, pour nous protéger et protéger les autres, continuons d'appliquer les gestes barrières", etc... etc...

        Concernant les élections présidentielles, on peut lire ça sur différents blogs de droit électoral :

        L’élection présidentielle est encadrée par l’article 7 de la Constitution du 4 octobre 1958 et plusieurs situations peuvent amener à un report de l’élection. 

        L’élection présidentielle ne peut être reportée que dans deux situations :

        – Si l’un des candidats décède ou se trouve empêché avant le premier tour. 

        – Si l’une des personnes ayant annoncé publiquement sa décision d’être candidat au moins trente jours avant la date limite de dépôt des candidatures décède ou se trouve empêchée dans les sept jours précédant la date limite de la fixation de la liste définitive.

        Le Conseil Constitutionnel aura alors la possibilité de reporter l'élection../...qu'il il faudrait alors entièrement recommencer...

        On peut donc supposer que si un candidat à la présidence se révélait au dernier moment, et par un malencontreux hasard et malgré vaccins et gestes-barrières, positif au variant X ou Y et  ne puisse donc pas mener à bien sa campagne électorale, le Conseil Constitutionnel aurait la possibilité de reporter l'élection. C'est bien sûr une situation extrême et improbable et qui ne règlerait rien dans l'immédiat, mais le cas est évoqué...

        Mais je crois qu'aucun candidat "présidentiable" ne prendrait... le "risque" (?) de promettre de revenir sur les mesures prises, d'autant que les pays étrangers, voisins ou pas, continueraient à les appliquer.

        Mais je suis certain que Klaus Schwab a tout prévu et que tout est sous contrôle (article et commentaires)

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :