• De vrais sous-chiens...(de Pavlov)

     

     

     

    De vrais sous-chiens...

     

    On nous avait dit que c'était pas bien de toucher à mon pote... et on a fait de Harlem Désir le garant de la pluralité de la presse.

    On nous avait dit que Mitterrand, c'était l'Union-de-la-Gôche et le matin du début du matin du grand soir, et il a saigné à blanc le Parti Communiste -français ?- (c'est pas plus mal) et permis au Front National. de sortir la tête de l'eau (... non plus)

    On nous a rabâché de ne pas voter Sarkozy-bling-bling, le valet de la haute bourgeoisie et du grand capital et on a voté Hollande parce-qu’on nous a dit qu'il avait dit que son seul ennemi était la finance.

    On nous a rebattu qu'il ne fallait plus voter Hollande parce-qu'il posait dans Gala avec Ségolène Valérie Julie et que c'était indécent... (Strauss-Kahn, sort de ce corps (oups...!)), alors on votera pour Macron qui pose dans Voici avec sa vieille maman son épouse officielle.

    On nous a ressassé que le candidat favori de la droite aux dernières présidentielles était habillé avec des costumes qu'il n'avait pas payé, François Fillon s'est pris une veste bien avant le premier tour.

    On nous avait persuadés qu'il y avait trop d'hommes de sexe masculin, blancs et de plus de 50 ans, dans les médias radio et télé mais, après avoir viré des chroniqueurs tels que Zemmour, alors on nous ressort toutes les valeurs sures de la bien-pensances comme Poivre-d'Arvor, Elkabbach, Bouvard, Apathie, Calvi, Pujadas ou Drucker...

    On nous a radoté que la France était en deuil d'un roi, et que la politique c'était quelque-chose de mystique mais, sur le siège du général de Gaulle, le mari de madame Trogneux se comporte davantage comme un empereur bananier que comme un président démocratique.

    On nous a répété que l'islam c'est pas ça, chaque fois qu'il y a un attentat en France, puisque 9 fois sur 10 il est commis par des présumés français convertis qui ont été abusés dans leur nouvelle foi par des anciens musulmans qui ont été abusés dans leur foi par des d'autres musulmans qui avaient été abusés dans leur foi par d'autres encore qui... et on nous rerépète que l'islam, c'est pas ça non plus en Angleterre, en Allemagne, en Belgique, en Espagne, et encore au Maroc, en Indonésie, en Arabie Saoudite, au Qatar... Et aussi sur Alpha du Centaure ou Bételgeuse (pas encore ?).

    On nous a fait comprendre qu'on avait de la chance que nos Chances-pour-la-France s'intéressent de si près à la France, et qu'il fallait bien faire quelques petites concessions et quelques accommodements raisonnables, tels que faire de l'apprentissage de la langue française une option éducative facultative, passer sous un silence humble nos traditions et nos valeurs civiles et religieuses, oublier les personnages illustres de l'Histoire (dite "de France") -rois et reines, militaires, savants, explorateurs, inventeurs, philosophes, écrivains, artistes, etc...- dont les noms devraient être effacés, par pudeur et par respect, de nos des rues et de nos des monuments publics . Mais ne pas oublier tout ce que l'Hexagone a pu commettre de crimes contre l'humanité, contre les minorités de tout poil et de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, contre la nature... et s'en repentir ostensiblement avec humilité (liste non exhaustive).

    On nous a seriné, avec une infaillibilité papale quasi-divine (loué soit Son Nom), que la sécurité individuelle des clandest des migrants dans les pays envah  d'accueil était plus importante que la sécurité de la population de ces même pays et que Jésus avait dit que si on te balançait une bagnole folle sur le côté droit du boulevard, il fallait aller s'y s'étendre du côté gauche. Le père Jacques Hamel n'a même pas eu le temps de murmurer "Papam... gracias...!" avant de tendre l'autre artère jugulaire.

    On nous a informé et re-informé que Simone Veil était l'actrice préférée des français, que Jamel Debouzze en était l'homme politique préféré, ou que...  (mais je mélange peut-être un peu tout, je voudrais pas dire de bêtises) et c'est confirmé par le sondage préféré des français dans le journal préféré des français; dont acte.

    On nous a bien expliqué que fumer (un peu) tue, que boire (beaucoup) tue, que manger (trop) sucré tue, que manger (trop) salé tue, que manger (trop) gras tue, que le lactose peut tuer, que le gluten peut tuer... alors, bravement et pour ne pas mourir, on se rabat sur les pesticides, les insecticides, les antibiotiques, les édulcorants, les conservateurs, les exhausteurs de goût, les anti-oxydants, les perturbateurs endocriniens... tous présents dans nos aliments aseptisés et normalisés... Pour ceux qui n'ont pas les moyens d'acheter du "bio". Ou ceux qui émettent quelques doutes...

    On nous a convaincu que Kayserberg-en-Terre Lapopie était le village préféré des français, et 60 millions de français s'y rende chaque week-end (il est pas là, Stéphane ?) pour faire des selfies devant le panneau routier à l'entrée du village.

    On nous rend-compte, chaque jour ou presque, du nombre d'entrées concernant LE film qu'il faut forcément avoir vu... le nombre de téléspectateurs concernant l'émission qu'il faut forcément avoir vue... le nombre de disques de £££££££ vendus et qu'il faut forcément aller acheter toutes affaires cessantes... le nombre de livres vendus par €€€€€€€ et qu'il faut forcément déclarer à tout-va qu'on l'a forcément déjà acheté, forcément lu et forcément trouvé formidâble.

    De vrais sous-chiens...

     

     

    Au moins, les réflexes conditionnés des chiens du docteur Pavlov étaient-ils originellement associés à une idée de récompense...

    De vrais sous-chiens...

    ...on n'a même pas cette excuse là... 

    De vrais sous-chiens...

    ... pas le moindre nonosse ou susucre à ramasser sous la table, pas une petite caresse... juste la peur qu'on nous montre les dents ou qu'on nous montre du doigt si on ne vas pas hurler avec les chihuahuas de Panurge (joli raccourci, non ?)

     

     

     

     De vrais sous-chiens...

     

    On nous a dressés/redressés et raccourci la laisse pour ne surtout plus ressembler au chien de Ferré:

    Les chiens, quand ils sentent la compagnie,
    II se dérangent, ils se décolliérisent
    Et posent leur os comme on pose sa cigarette quand on a quelque chose d´urgent à faire,
    Même et de préférence si l'urgence contient l´idée de vous foutre sur la margoulette...

     
     
     
     

     

     

    « Saint-Gobain, priez pour nous.Diététique... et physique et mental »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Septembre à 18:26

    Et vous avez cru à tout ça ?!

      • Vendredi 8 Septembre à 12:52

        Cru à tout ça ? Non, c'est certain...

        Mais les propositions 1 et 2: "On nous avait dit que c'était pas bien de toucher à son pote.." et "On nous avait dit que Mitterrand, c'était l'Union-de-la-Gôche et le matin du début du matin du grand soir..." un tout petit peu quand même, à un moment donné... faut dire, à l'époque:        J'étais jeune et large d'épaules,
                Bandit joyeux, insolent et drôle,
                J'attendais que la mort me frôle...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :