•  

    Tempête Brizitte: Côte-d'Opale touchée

     

    Emmanuel Macron, Monsieur Notre Président de Sa République En Marche a donc présenté ses vœux, le soir du 31 décembre, à ses "chers concitoyens européens".

    Il a tenu, entre autres originalités inédites et audacieuses, à "rendre hommage aux policiers (français...), aux gendarmes (français...) et aux forces de l'ordre (français !!), dans leur 'bataille' contre le terrorisme (français ?)" .

    Apparemment son épouse, Première Vieille-Dame de France ne l'entends pas de cette oreille de ce Sonotone.

    Tempête Brizitte: Côte-d'Opale touchéeTout le monde sait que Brizitte Macron a hérité de papa Trogneux, au Touquet, une ancienne maison familiale qu'ils ont du rénover entièrement pour un tout petit plus de 300 000 € de travaux. Cette maison, la "Villa Monéjan", se trouve dans le quartier du "Triangle d'Or", plus ou moins résidentiel présente le caractère d'un chalet alpin, typique du Pas-de-Calais, et possèderait une belle cuisine et un jardin clos sur le derrière (!); c'est devenue le "nid douillet" du couple présidentiel...

    Cette maison est, évidemment, surveillée nuit et jour, 24 heures sur 24, à tour de rôle, par une quarantaine de policiers. depuis l'investiture de Monsieur Notre Président de Sa République En Marche. Normal.

    On se souvient encore, dans tous les foyers touquetois de cet amusant fait divers survenu en août 2017:

    Jeudi 24 août, à la veille de la venue du président qui passait le week-end chez lui, les agents de police ont eu la surprise de recevoir de nouvelles consignes: on leur demande d'être plus discrets. Ces instructions choquent les CRS en poste, qui estiment que leur sécurité est moins bien assurée. Ce sont des riverains qui se sont plaints de cette présence, qu’ils jugent oppressante. Les CRS sont présents en permanence devant la maison du président, même lorsqu'il n’est pas là. Ils doivent désormais patrouiller sans leurs fusils d'assaut, qui devront rester dans leurs voitures, et éviter toute nuisance au voisinage.La préfecture du Pas-de-Calais, jointe par RTL, se défend de mettre en danger les policiers. On reconnaît que de nouvelles instructions ont été données aux CRS pour ne plus exhiber le fusil d’assaut dans la rue mais on estime que les policiers restent malgré tout opérationnels avec l’arme à disposition dans l’habitacle du véhicule.

    Faut pas confondre les voisins de Madame Notre Vice-Présidente de Sa République En Marche avec des gens qui ne sont rien, heureux d'apercevoir une patrouille de police depuis les étages de leur H.L.M. !

    ...pas triste, mais encore plus rigolo, le 31 décembre dernier (où l'on retrouve "l’acceptabilité du lieu"):

    L'hiver s'installe et la météo se gâte mais les policiers qui gardent la résidence des Macron au Touquet continuent de veiller, sept jours sur sept, 24 heures sur 24... Sans toilettes, ni abri. Le syndicat Unsa-police réclame une amélioration. Devant la villa Monéjan, les policiers n'ont pas accès à des WC ni à un abri pour s'abriter des intempéries, et doivent rester debout en portant un équipement de 20 kg. Surpris par une météo violente, un des CRS en faction s'est mis à l'abri dans son véhicule.... Cependant sa hiérarchie n'a pas apprécié cette initiative, pourtant légitime, et lui a demandé d'établir "un compte-rendu justificatif pouvant aboutir à une sanction".

    Il existe des cabines, parfois dotées de vitres blindées, qui peuvent aussi être dotées de chauffage. Un tel mobilier dans l’avenue Saint-Jean tout récemment rénovée ? La maire Lyliane Lussignol ne dit pas non mais veut d’abord en discuter avec tous les intervenants. "Je suis sensible aux conditions des policiers mais il faut regarder ce qu’il est possible de faire."

    La maire ajoute qu’elle a donné récemment son accord pour la mise en place d’une rallonge électrique sur le véhicule des CRS.

     

    Et comme Monsieur Notre Président de Sa République En Marche ne saurait être soupçonné de tenir un double langage, dans sa résidence secondaire - avenue Saint-Jean au Touquet-Paris-Plage, et dans son squat - rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris-Huitième... (tous les journalistes, chroniqueurs et éditorialistes de France et de Navarre, d’Andorre et de Latran vous le certifieront..) ces petites contrariétés mesquines qui touchent des petites gens à qui M.N.P.d.S.R.E.M. rend des hommages aussi appuyés que sincères et fréquents, ne peuvent être que l’œuvre de la maîtresse de maison, "la légitime" ou "la bourgeoise", comme on dit en langage populaire, et sans allusion à une référence administrative ou à une catégorie sociale

    Si je peux me permettre...

     

    Tempête Brizitte: Côte-d'Opale touchée

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Pas envie de me faire chier à rédiger quelques lignes pour ces deux Konars, je recopie des trucs trouvés ici ou là...

    Les (autres) heures les plus sombres

     

    Les (autres) heures les plus sombres

    L'un se fait appeler Usul-de-Mediapart-de-Plenel, l'autre est connu sous l'identité de Kassovitz Mathieu 6fois César(s)

    (un ancien chroniqueur de jeux vidéo, ancien militant de la Ligue Communiste Révolutionnaire, devenu expert socio-politique dans le giron de Edwy Plenel et de son club, et un artiste vouant une haine farouche envers un système dont il vit et qu'il presse jusqu'à la dernière goutte )

     

    un "commentateur politique marxiste sur YouTube et bien de chez nous":

    Si y avait que les gens de IslamFrance.TV, ça serait plus belle la vie:

    Mais il y a ces foutus fachos de Russia Today qu'ont eu son 06, on sait pas comment...

    "Il parlait dans l’absolu d’institutions, du mouvement social [...] là, il y a des appels à le pendre qui ont pris une autre proportion et sa collaboration à Mediapart expliquerait les attaques de la fachosphère à son encontre." et "Les images qu'il a en tête qen entendant "flics" et "tabasser", c’est plutôt des flics qui se mettent à douze en costume de Robocop pour taper un mec par terre.

     

     

    un acteur, réalisateur, producteur, scénariste et monteur français "culte" de films "cultes":

     quelques antécédents

     Les heures les plus sombres (de ces derniers jours)

     

     

     

     

     

     Les heures les plus sombres (de ces derniers jours)

     

     

     

     

     

     

     

     

    En septembre, des syndicats du CHU dénonçaient l'existence d'un trafic de drogue dans l'enceinte de l'hôpital Saint-Jacques à Nantes.

    "Au cours de l’été, une infirmière a été victime d’une tentative de strangulation", rapporte Patrice Le Luel, secrétaire (CGT) du CHSCT. "Des menaces de mort sont proférées. Il y a des insultes, des crachats, parfois des coups. Des soignants viennent travailler la boule au ventre."

    Le trafic, constatent-ils, se fait au grand jour. Avec parfois d’anciens patients dans le rôle de trafiquants. "On signale souvent des bagnoles et des gens suspects à l’équipe du poste de sécurité, énonce un infirmier. Mais, au mieux, il s’écoule de longues minutes avant que ça bouge. Si d’aventure les policiers sont appelés, à leur arrivée, tout le monde s’est envolé." "Comment mener à bien le sevrage de personnes arrivant parfois à l’hôpital avec des problématiques d’addiction si un trafic s’opère sous nos yeux ?," demande Elise, une infirmière qui se désole de voir des adolescents connaître "un premier usage de la drogue dans un lieu dédié aux soins". "

    En réponse, le commissariat de Rezé a intensifié ses patrouilles pour surveiller les espaces extérieurs du site qui s'étend sur une quinzaine d'hectares.

    Jeudi, sur réquisition de la direction du CHU et du procureur de la République, la police a organisée une vaste opération de recherche de stupéfiants. Vingt-quatre fonctionnaires, appuyés par deux chiens spécialisés dans la détection de drogue, ont visité trois bâtiments et effectué des perquisitions dans certaines chambres de deux unités de psychiatrie en milieu ouvert.

     

     

                                                                                   Presse-Océan du 22/12/2017

    ALERTE INFO 
       ALERTE INFO   
     

     

    Des complicités internes ont-elles fait échouer l’opération policière ?

    Pour un policier nantais:

    "C’est fort possible qu’il y ait eu des complicités internes qui ont prévenu les dealers, car on est intervenu à une heure où ils sont normalement présents, et à des endroits où on savait qu’il y avait des caches, et il n’y avait rien"

    "Ces complicités peuvent être involontaires, mais c’est terriblement efficace. Dans les cités, en gros on va faire une opération, on sait où on va chercher, on mobilise du monde. La veille ou l’avant-veille il y a des agents techniques du bailleur qui vont passer dans l’immeuble, essayer des passes – il faut bien qu’on puisse se faire ouvrir les parties communes – aller dans les caves où ils ne vont jamais, les greniers, les machineries d’ascenseurs etc. Les dealers ils sont tout le temps là, ils squattent, ils voient. Ils comprennent vite. Et quand nous on arrive ils ont eu le temps de faire le ménage."

     

      Breiz-Info du 27/12/2017           

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ...sur réquisition de la direction du CHU et du procureur de la République...

    Les (autres) heures les plus sombres

    ...sur réquisition de la direction du CHU et du procureur de la République...! 

    "belle collaboration avec le CHU de Nantes."

    Les heures les plus sombres (de ces derniers jours)

     

    Les heures les plus sombres (de ces derniers jours)

    Les heures les plus sombres (de ces derniers jours)

     Les heures les plus sombres (de ces derniers jours)

     

    Les heures les plus sombres (de ces derniers jours)

     

    Les (autres) heures les plus sombresJe voudrais que mes impôts soient utilisés de manière normale. Ce que fait la police est honteux, c'est une bande de bons à rien! Les policiers ne sont pas là que pour la répression ! La police a besoin d'argent pour avoir de beaux commissariats. Celui de Vincennes ressemble à un bunker militaireMa réaction correspond à la réaction de beaucoup de gens au quotidien. On ne peut plus avoir un contact normal avec les policiers. Depuis Charles Pasqua, la police est devenue notre ennemie.

    l'acteur, sur RMC

    Les heures les plus sombres (de ces derniers jours)

     

     

    Pas envie de me faire chier à rédiger quelques lignes pour ces deux Konars, je recopie des trucs trouvés ici ou là...

    Ne méritent pas un effort.

    Juste ça, pour les faire jouir:

    Les (autres) heures les plus sombres

    c'était bon ? on en rajoute, alors...

    Les (autres) heures les plus sombres

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  •  

     

       

    Chaque jour, une personne se suicide en France à cause de son travail. Que traduisent ces chiffres accablants? Un profond malaise professionnel engendré par l’organisation actuelle du travail.
    www.psychologies.com
     

    Les principales catégories socio-professionnelles touchées seraient:
    - les services de santé et l'action sociale
    - la police
    - l'administration publique
    - l'agriculture
    - le bâtiment
    - l'éducation nationale
    - etc... etc...
    ...

    Bon, moi, je dis ça, mais je dis rien !

       

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Moi, je me flinguerais... enfin, si j'étais député, et surtout si j'étais député de Larépublikenmarch, et aussi si je ne savais pas à quoi m'attendre quand j'ai cliqué sur "devenir député·e en 7 leçons" sur le site qui fait marcher.

     

    Moi, je me flinguerais !

         

    Moi, je me flinguerais !

             

    Moi, je me flinguerais !

         

    Moi, je me flinguerais !

             

    Moi, je me flinguerais !

         

    Moi, je me flinguerais !

             
           

    photos extraites de "Bill Thomas pense à se suicider"

     

    rendez-vous compte:

     

    problèmes de standinge: "J’ai acheté il y a quelques temps une Coccinelle, un vrai bijou. Mais je vais la revendre. On en a discuté avec des amis et des militants: une députée en décapotable, ce n’est pas possible… Avec mon mari on aime les belles bagnoles. Il voulait justement remplacer son Santa Fe de 12 ans d’âge par une Porsche Cayenne, je lui ai dit de ne pas le faire, sinon j’entends déjà les réflexions, il y a aura toujours des gens malveillants. C’est terrible en même temps !" se désole une députée (Véronique Hammerer)

    difficultés financières: "Je vais moins souvent au restaurant, je mange pas mal de pâtes. J’ai ressorti des vêtements de la cave et je vais devoir déménager" se lamente une autre anonyme dont les revenus mensuels dépassent à peine les 5 000 euros.

    troubles psychologiques: "Le rythme imposé est quasi un rythme de crise et cela va continuer dans les prochains mois. Il n’y a pas de crise politique mais un vrai coup de fatigue qui suscite des interrogations individuelles. Il faut y être attentif, certains d’entre nous sont à fleur de peau” (une dizaine de députés qui a créé une une cellule de soutien psychologique)

    soucis familiaux: "À Noël, il va y avoir beaucoup d’ultimatums familiaux, genre 'si tu y retournes, je te quitte'. On va avoir des surprises en janvier. Il y a un conflit entre la vie familiale et la politique telle qu’elle est conçue aujourd’hui. On est parti pour un nombre de divorces sans précédent." pleurnichent les un·e·s et les autre·s... 

    préoccupations de probité: " Ce n’est pas une question de sévérité mais plutôt de définir des règles claires et comprises par tout le monde. Car quand vous êtes salarié et que vous voyez certaines personnes qui partent en vacances aux Bahamas grâce à l’assurance chômage, il est légitime de se dire que ce système marche sur la tête ! Nous souhaitons que les demandeurs d’emploi se disent que la nation leur fait confiance à condition de respecter les règles."  (Damien Adam)

    choix cornéliens  :"Où est le problème de travailler avec ma femme, avec une personne qui est diplômée, qui est dévouée, avec qui on peut dépasser la capacité de travail parce que nous sommes 24/24 ensemble, où tout fonctionne bien, qui a les compétences et les réseaux ? C’est leur force d’être proche, ensemble, en union (Emmanuel et Brigitte Macron)...  et bien nous, c’est pareil. Si on me dit, ‘le choix, c’est la famille ou la politique’, moi je ne me tromperai pas de choix  !"  (François-Michel Lambert)

     

    Moi, je me flinguerais !

       

    Moi, je me flinguerais !

           

    Moi, je me flinguerais !

       

    Moi, je me flinguerais !

     

    Ce qui permettrait d'offrir de belles obsèques nationales pour toi qui les aime tant...

    Moi, je me flinguerais !

    Moi, je me flinguerais !

     

      

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

                 
       

    Et alors... et alors ? Hé hé!!

       

       Féminicide :

    Robert Ménard se moque de la mort des femmes

    à des fins de communication

     
     

    d'après la presse, la gôche et la presse de gôche

     

     

    Donc, si j'ai bien compris ce que la presse, la gôche et la presse de gôche répètent à l'unisson... C'est un peu ça:

    L'indignation est massive. Et pour cause. La nouvelle campagne de Robert Ménard en faveur du TGV à Béziers suscite un grand nombre de questions, à savoir l'importance du droit des femmes au sein des préoccupations de l'extrême droite.

    Le 12 juin 2017, une femme de 34 ans, mère de 4 enfants mourrait dans d'affreuses conditions. Son mari lui avait ligoté les pieds et les mains puis l'avait abandonnée sur les rails d'un TGV. Vous connaissez la suite. Aujourd'hui, pour une campagne de communication pour qu'une ligne de TGV voie le jour à Béziers, son maire d'extrême-droite, Robert Ménard a décidé de frapper fort afin d'arriver à ses fins quitte à entacher la vie de nombreuses femmes.

    En effet, il s'est essayé à l'humour. Échec total. S'inspirant des faits réels mentionnés précédemment, il a fait le choix d'un slogan pour le moins abject : "elle aurait moins souffert avec le TGV", comprenez, une mort moins lente lui aurait été profitable. Un slogan bien en deçà de ce que l'on attend d'un homme politique. La provocation récurrente de Robert Ménard a, ici, atteint son paroxysme.

    Et si il paraît clair que le lien entre le fait-divers et sa campagne de communication a été établi, Robert Ménard s'en défend et semble indiquer le caractère fortuit de la situation, déclarant sur son compte Twitter qu'il s'agirait d'une image qui fait référence à l'univers du western. Bénéfice du doute oblige, il est difficile de croire qu'il ait pensé cette affiche en occultant ce tragique épisode de cette femme morte après le passage du TGV qui reliait Paris à Nantes.

    Le maire de Béziers, soutenu par le Front national lors de son élection, en 2014, dénonce des réactions "outrées et paranoïaques", qui en disent long sur l’ordre moral qui plombe le pays. "C’est de l’humour. Dans ce cas, il faut interdire Charlie Hebdo et brûler les revues Hara-Kiri", a-t-il également déclaré.

    (en bref et en résumé, synthèse de ce qu'on trouve dans "la presse")

     
     

     

    l'objet du "délit":

    Et alors... et alors ? Hé hé!! 

    C'est vrai qu'on aurait pu faire mieux et plus délicat dans le genre, mais de là à en faire une affaire d'état...

    ...d'autant qu'on n'a jamais vu de pubs pouvant sembler manquer d'un certain respect, comme celles-ci, par exemple:

    Et alors... et alors ?

       

    Et alors... et alors ?

           

    Et alors... et alors ?

       

    Et alors... et alors ?

    et ceci n'a évidemment rien à voir avec cela...

    Et alors... et alors ?

    ben non... forcément...

    Et alors... et alors ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    réactions outrées des politiques:

    Denaja S. (?): J'en appelle à la ministre @MarleneSchiappa pour que des poursuites judiciaires soient engagées sans délai contre l'odieuse campagne lancée par le maire de Béziers. @HCEfh

    Marlène S. (secrétaire d’État): Campagne une fois de plus odieuse, de surcroît venant d'un élu de la République. J'ai saisi ce matin le Préfet afin que tous les recours possibles soient étudiés et activés. Merci pour vos signalements. #NeRienLaisserPasser

    Laurence R. (ancienne ministre): Elle s'appelait Emilie, elle avait 34 ans et 4 enfants. En juin 2017, son mari l'a assassinée en l'attachant sur les rails du TGV. L'ignoble @RobertMenardFR la tue une 2ème fois. Je demande retrait immédiat + poursuites. (via @SebastienDenaja) pic.twitter.com/CIx4QdT91b

    Pierre P. (préfet du 34): "Il se sert du corps de la femme pour faire passer des messages populistes et la met en scène en victime de violences. Alors qu’une femme sur trois est victime de violences au cours de sa vie, M. Ménard ne mesure toujours pas la souffrance physique et psychologique qu’engendrent ces atteintes à leur intégrité, pas plus que la mobilisation contre ces violences faites aux femmes qui est une priorité du gouvernement."

     

    réactions outrées de la presse:

    Affiches polémiques à Béziers : "Ménard est un ignoble, un tout petit", attaque Rossignol (RTL)

    Robert Ménard et les affiches municipales de Béziers : des scandales à répétition (FR3)

    Le maire de Béziers Robert Ménard fait polémique avec une affiche "odieuse" (Nice-Matin)

    Plusieurs plaintes contre Robert Ménard pour une campagne d’affichage du maire de Béziers (Le Monde)

    Enquête ouverte après une nouvelle affiche polémique de Ménard (Le Figaro)

    Rire d’un féminicide pour vanter le TGV... (l'Humanité)

    On a trouvé la pire campagne publicitaire de tous les temps (GQmag)

    Robert Ménard riant des féminicides, ou comment le sexisme est perçu par l’extrême droite (madMoiZ'elle)

    mais, surtout (évidement !), allons franchement et sans détour jusqu'à la fin logique de cet épisode:

    Polémique Ménard: comment destituer un maire ? (Libé)

    Cas pratique : peut-on virer Robert Ménard ? (club Médiapart)

    Et alors... et alors ?

    Bon, il se peut que cette affiche et son slogan ne soient pas du meilleur goût, mais comme l'a écrit Gilbert Collard : "On peut certes discuter du bon goût de R. Ménard, mais saisir le préfet pour cette affiche relève de la censure d'une police politique"

    Et alors... et alors ?

    Alors... au risque de provoquer les foudres de Marlène, de Laurence ou de Pierre (mais, Jeanlucoutai ?), je vais mettre en ligne un document "ignoble" et "infâme" qui va rappeler à beaucoup certaines des heures les plus sombres de l' ORTF (âmes sensibles s'abstenir):

    Et alors... et alors ? Hé hé!!

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • S. Dali et R. Magritte islamophobes ?

    Selon une certaine la presse, les protestations républicaines et catholiques pour défendre les origines et les valeurs catholiques ou républicaines de la France seraient des démonstrations islamophobes et des revendications "surréalistes" !

     

     

    S. Dali et R. Magritte islamophobes ?

     

    cette photo N'EST PAS extraite du film "l'Âge d'Or",

     film français "anticlérical et antibourgeois" réalisé par Luis Buñuel en 1930, 

    pour lequel Salvador Dalí collabora à l'écriture du scénario.

     

    _.oOo._

    Heures sombres et siréyalistes a vinir.

    J'avais fait allusion à l'alliance du sabre et du goupillon dans un précédent billet, en mettant en avant la petite chanson insolente d'un certain  monsieur Ferrat...

    Cette alliance serait-elle en train de se reformer, malgré la vigilance ininterrompue des politiciens (de gôche), des journalistes (de gôche), des artistes (de gôche), des intellectuels (de gôche), des associations (de gôche) et de tout ce petit monde (de gôche)???

    A preuve, deux événements  "surréalistes" (sic) qui se sont succédés à quelques jours d'intervalle seulement, ce mois-ci dans des contextes voisins (événements "surréalistes", d'après ces gens(de gôche)-là):

    explication de texte: surréalisme: (sens fig.): qui évoque le bizarre, le grotesque - (syn.) absurde, kafkaïen, ubuesque, caricatural (Au moins, c'est clair .)

     

     

    Clichy : Des élus chantent la Marseillaise et bousculent des fidèles musulmans en pleine prière de rue à Clichy

    Depuis le mois de mars, tous les vendredis, plusieurs dizaines, voire des centaines de fidèles musulmans font une prière de rue sur la place du marché de Clichy, en face de la mairie. Ainsi, à la mi-journée, une soixantaine d'élus du Conseil municipal, des villes voisines et du Conseil régional, écharpes autour du cou, sont venus manifester leur ras-le-bol. Etait présente Valérie Pécresse, président LR de l'Île-de-France, qui est passée rapidement. Elle a pris la parole pour dénoncer ces prières de rue : "Nous sommes dans un pays où l’on ne prie pas dans la rue. Les règles de droit sont bafouées." Après le départ de Valérie Pécresse, une scène surréaliste s'est produite. D'un côté des élus chantant la Marseillaise, de l'autre une soixantaine de musulmans priant, le tout séparé par un cordon de gendarmes. (Europe 1)
     

    Bordeaux : des fondamentalistes catholiques perturbent une soirée de l’amitié islamo-chrétienne en chantant Ave Maria

    Scène surréaliste, jeudi soir 16 novembre, dans l’église de la Trinité, quartier du Grand Parc, à Bordeaux. 250 personnes sont réunies à l’invitation du Service diocésain des relations avec les musulmans en Gironde (SDRM33), pour une conférence-débat sur l’altérité et la rencontre de l’autre. Une soirée organisée dans le cadre de la semaine nationale islamo-chrétienne et de la quinzaine de l’égalité (mairie de Bordeaux). A la tribune, le professeur de philosophie Daniel Frey, venu spécialement de Strasbourg, le père Christian Alexandre et l’imam de la mosquée de Mérignac, Hassan Belmajoub. Mais la soirée ne se déroule pas exactement comme prévu. Des jeunes catholiques fondamentalistes se sont installés sur les trois premiers rangs de l’église. Dès le début, ils se mettent à genoux et chantent l’Ave maria. En boucle, pendant toute la durée de la conférence ! D'après Théo Maneval, journaliste à Europe 1 présent sur place, les élus, Rémi Muzeau en tête, ont fini par aller soudainement au contact, bousculant les personnes en train de prier, afin de les déloger physiquement.(Sud-Ouest)

     

    Alors, allons-nous retrouver, dans les jours ou les mois qui viennent, ces moments festifs qui pourraient nous faire oublier pendant quelques temps l'absence de la magie des Crèches de Noël et la disparition annoncée des animations joyeuses (bien que mercantiles) des marchés du même nom, malgré la crainte légitime de la présence inopinée mais possible d'un camionneur sarrasin déséquilibré ?

    Souvenez-vous... C'était il y a sept ans...

     

    Paris (2010) : Une soupe populaire illégale...

    Interdite depuis 2007, une soupe populaire identitaire, uniquement à base de cochon, se tient pourtant chaque mois à Paris. La préfecture ferme les yeux sur ce repas servi par une association d'extrême droite."Allez, on va attaquer les choses sérieuses!"... Il est 19 h 15 ce lundi dans un coin du parvis de la gare Montparnasse à Paris lorsque la chef de file de l'association d'extrême droite SDF — acronyme qui signifie… Solidarité des Français — s'apprête à ouvrir le cubi de vin rouge. Devant elle, instantanément, se forme une file indienne de sans-abri mais aussi de retraités à la très maigre pension, de sympathisants et de bénévoles. Ils sont au total une quarantaine, sous un immense parasol bleu, à prendre part à cette soupe populaire "identitaire". Juste avant l'arrivée de la grande marmite chaude sur la table, un habitué répète : « Du cochon, du cochon! » Il ne sera pas déçu. Au menu ce soir-là, dans l'assiette en plastique, des lentilles, un morceau (gras) de porc et une tranche de jambon. On ne croise pas de bénéficiaires d'origine maghrébine ou africaine. Aux aguets, un costaud avec un bonnet noir sur la tête semble faire office de service d'ordre. (Le Parisien)

     

    Paris (2010) : Un "apéro saucisson et pinard" à Paris contre "l'islamisation" (1)

    Comment surfer sur un phénomène médiatique pour diffuser un message aux relents racistes? En lançant un apéro Facebook alors que celui du Champs de mars vient d'être interdit. L'"Apéro géant saucisson et pinard" compte déjà quelque 3.500 membres. L'initiative pourrait à première vue passer pour une blague potache. Mais en regardant de plus près, on y découvre plusieurs groupes proches de l'extrême droite.  Le message du groupe ne laisse aucun doute non plus : "Parce que la rue Myrha et d'autres artères du quartier sont occupées, particulièrement le vendredi, par des adversaires résolus de nos vins de terroir et de nos produits charcutiers [...] Parisiens de souche, provinciaux de Paris, Parisiens exilés et amis de la capitale française dans tous les pays, rejoignez-nous !" "La France aux Français", lit-on entre autres dans les commentaires. (L'Express)

     

    Dites-moi... La France serait-elle donc en train de se réveiller pour faire reconnaitre ses valeurs et sa valeur ?

    Est-ce (peut-être (encore)) possible ?

    Mais y'aura du boulot...!  

    S. Dali et R. Magritte islamophobes ?

     Une affiche "sous-réaliste" ?

     

    (1) clown A ce propos, j'ai essayé, jeudi soir, l'inévitable "smoothie" banane/cerise/fruits rouges qui venait de sortir: je lui ai trouvé comme un goût de vin nouveau. 

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Aïcha.

     Aïcha.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Aïcha

    Quand on aime, on compte pas.

    Momo

                         AÏCHA       

     

     

     

     

    Cette petite comédie fort instructive est également connue sous le titre de "Aïch' arabia", souvent déformé en "Aïe... charabia"

    Aïcha

    Pièce en un acte -même pas (même plus ?) "répréhensible"- 

     

    La scène représente une crèche (mais attention ! pas la crèche avec le menuisier cocu, la maitresse de Gabriel et les animaux de la ferme, par ailleurs interdite d'affichage ! une vraie crèche, pour accueillir les petits nenfants)

     

    synopsis

    Introduction ( ouch oupsss!)

    ..."le fondamentalisme islamiste progresse", constate l'Institut Montaigne: 28% des sondés sont pour le port du voile intégral, considèrent que la Charia est au-dessus des lois de la République et utilisent l'Islam comme instrument de révolte. De plus, 29% des musulmans contesteraient la laïcité et considèreraient qu'elle ne permet pas d'exprimer librement sa religion.

     ...

    Scène I

    Un pâtre du désert, après avoir répudié ses chèvres et son chameau, épouse une jeune bergère de son village: Aïcha a 6 ou 7 ans  mais le mariage ne sera pas consommé avant qu'elle n'atteigne la puberté à l'âge de 9 ou 10 ans et elle devient  peu-à-peu l'épouse préférée de son maître. Elle sera considérée par les sunnites comme "la Mère des croyants" et lui inspirera certains passages de son best-seller "my coran"

    Il lui dédicace cette merveilleuse chanson:

    Si tu ne m'aimes pas je t'aime
    Si je t'aime prend garde à toi
    Si tu ne m'aimes pas
    Si tu ne m'aimes pas je t'aime
    Mais si je t'aime, si je t'aime
    Prends garde à toi...

     ...

    Scène II

    Un "marja" (juriste de la plus haute autorité, pris comme exemple) iranien légifère dans son "Petit Livre Vert" pour réglementer certaines pratiques:

    "Il est interdit de pénétrer l’épouse avant ses neuf ans révolus et ceci que le mariage soit permanent ou interrompu.

    "Quant aux autres jouissances comme les attouchements sexuels, l’enlacement ou la jouissance entre les cuisses, elles sont acceptables même chez le nourrisson.

    "Et s’il la pénètre avant ses neuf ans sans l’endommager, il n’y a pas de blâme pour lui sauf un péché au pire. Par contre, s’il l’endommage en transformant en un seul passage le canal de l’urine et des règles, ou en transformant en un seul passage le canal des règles et le canal des excréments, il devient illicite pour lui de la pénétrer et pour toujours."

    ...

    Scène III

    Le "journal" "Libération" fait tout son possible pour être digne de son titre:

    "Un nouveau groupe vient de naître : le FLIP (Front de Libération des Pédophiles) dont vous pourrez lire ci-dessous la plate-forme constitutive. Qui sont-ils ? Pour l’essentiel, des lecteurs de Libération qui à la suite d’une "lettre ouverte aux pédophiles" dans notre édition du 9/2/77 nous firent parvenir un courrier abondant – nous en rapportions quelques-unes dans une double page intitulée : Relations Adultes – Enfants.

    "Le deux avril dernier se tenait à Jussieu une première réunion regroupant une trentaine de personnes. Simple prise de contact. Sans doute, peut-on regretter que l’essentiel des préoccupations ait été d’ordre judiciaire. Il ne fut en effet question que de répression, de défense et de poursuite des pédophiles. Sans méconnaître ces dures réalités, un tel groupe a tout à gagner s’il élargit son champ de réflexions.

    "Le FLIP (Front de libération des Pédophiles) est né. Quelques objectifs essentiels ont déjà pu être lancés :

    "-Combattre l’injustice pénale et mener une réflexion critique sur la famille et l’école, fondée sur une analyse politique de la sexualité entre mineurs et adultes.

    "–S’associer à la lutte des enfants qui veulent changer leur mode de vie et de tout groupe politique qui vise à l’établissement d’une société radicalement nouvelle où la pédérastie existera librement.

    "–Développer une culture pédérastique qui s’exprime par un mode de vie nouveau, et l’émergence d’un art nouveau.

    "–Prendre la parole dans des organes d’information qui lui en donnent les moyens et par les voies qui s’imposent.

    "–Manifester sa solidarité avec les pédophiles emprisonnés ou victimes de la psychiatrie officielle.

    "La "tyrannie bourgeoise" fait de l’amoureux des enfants un monstre de légende qui croque les chaumières. Nous casserons ensemble monstres et chaumières. Pour joindre le FLIP, écrivez à Jean-Louis Burckhardt, (…)."

    ...

    Scène IV

    Le jeune révolutionnaire engagé et enragé "Däne die Rot", publie "Le Grand Bazar", après avoir sorti son petit bazar au jardin d'enfants de Francfort où il est éducateur:

    "Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : 'Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d'autres gosses ?" Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même. J’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi, et je faisais tout pour qu’ils dépendent de moi."

    Il leur dédicace cette merveilleuse chanson:

    Un jour, la p’tite Huguette,
    Tripot’-moi la bit’ avec les doigts,
    Un jour, la p’tite Huguette
    S’en revenait du bois.

    En chemin elle rencontre,
    Tripot’-moi la bit’ avec les doigts,
    En chemin elle rencontre,
    Un étudiant en droit.

    Il la prend, il la monte...
    Sur le foin qu’y avait là.

    ...
    Intermède
     
    La presse met un "Hôôlllàààà!!! làlà..." à ces débordements malsains:
    "Le compteur de la honte continue de tourner. Selon quelques informations, ce sont désormais 27 évêques qui ont couvert des faits d’abus sexuels sur mineurs; les affaires de pédophilie dans l’Église catholique française s’accumulent et fragilisent le primat des Gaules ("de la gaule !!!") qui tente de convaincre avec difficulté qu’il n'était pas au courant. 25 évêques, dont cinq sont toujours en poste, ont méthodiquement couvert pendant des années 32 auteurs d’abus sexuels, qui ont laissé derrière eux 339 victimes."
     ...
    Scène V
     
    Un célèbre couturier français et son mentor, mécène et homme d'affaire ....
      :-(((     la scène a été supprimée pour des problèmes de droits d'odeur  
     ...
    Scène VI

    -info- Un jour d’avril 2017, sur le chemin du retour du collège, Sarah est abordée par un inconnu de 28 ans. Elle accepte de le suivre jusque dans un immeuble où il essaie de l’embrasser. Une fillette de 11 ans avait porté plainte pour"viol" en avril 2017 contre un homme de 28 ans. Le parquet a considéré qu'elle était consentante et qualifié les faits "d'atteinte sexuelle". Le parquet de Pontoise a choisi de ne pas retenir la qualification de viol pour qu’un viol soit caractérisé juridiquement il faut démontrer que la victime a subi une "contrainte, une violence, une menace ou une surpris". Le fait que Sarah ne soit âgée que de 11 ans ne change rien et dans le cas présent, le parquet a donc établi que la passivité de la fillette, son absence de réaction ou de contestation ne permettait pas de qualifier le viol.

     ...

    Scène VII

    -info- Il était accusé du viol d'une fille de 11 ans, enceinte suite à ce rapport sexuel, mais la cour d'assises de Seine-et-Marne l'a acquitté, estimant qu'il n'y avait pas eu de "contrainte". Ce verdict relance le débat de l'inscription dans la loi d'un âge minimum de consentement à un acte sexuel. Les jurés de la cour d'assises de Seine-et-Marne, où l'homme, 30 ans aujourd'hui, comparaissait lundi et mardi, ont estimé que les éléments constitutifs du viol, "la contrainte, la menace, la violence et la surprise, n'étaient pas établis", a expliqué samedi 11 novembre la procureure de Meaux.

    "J'ai plaidé le droit, rien que le droit", a de son côté argumenté Me Mbarki. "A charge pour le législateur de changer la loi. Ce n'est ni à l'avocat, ni à l'accusé de porter la responsabilité de cette défaillance légale."

     ...

    Final:

    D'après une enquête, les imams sont prêts à effectuer des mariages islamique, en mariant les jeunes filles à partir de 12ans. Des imams anglais ont indiqués qu'ils seraient prêts à officier le mariage d'une jeune fille mineure à un homme "sensiblement" plus âgé, malgré les craintes qu'ils n'aient des relations sexuelles... (tant que les parents ne le disent à personne...)28% des musulmans de France pensent que la charia est au-dessus des lois de la République:

     

    Aïcha

     

     

    Aïcha.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  •  

     PRIÈRE UNIVERSELLE DU 11 NOVEMBRE 2017

     

     

    Diocèse aux Armées

     

    COMMÉMORATION DU 11 NOVEMBRE                                                              11 novembre 2017

    PRIÈRE UNIVERSELLE
    commune à tous les diocèses

     

    ① Seigneur Jésus, toi le Fils de Dieu, tu t’es fait l’un de nous, naissant et vivant dans un pays soumis à l’envahisseur. Toi qui as connu la trahison des uns, la violence d’autres, tu es resté fidèle au Père, appelant chacun à accueillir la vérité et à la servir.

    Nous te prions pour la France, pour le monde toujours en proie à la violence.

    Nous te prions pour tous les dirigeants politiques et économiques afin qu’ils accomplissent leurs responsabilités dans un esprit de service pour le bien de tous

    Avec saint Martin, nous prions.

    ② Seigneur Jésus, toi l’étranger à qui la Samaritaine n’a pas refusé de donner à boire, nous te prions pour tous les peuples qui sont venus nous aider durant la Grande Guerre ; ils se sont faits "notre prochain" en traversant les mers jusqu’à nous. 

    Donne nous aujourd’hui de savoir nous faire proches et aider et accueillir l’étranger, le migrant, qui sont victimes de la guerre, de la persécution, de la faim et se trouvent dans la détresse.

    Avec saint Martin, nous prions.

    ③ Seigneur Jésus, toi le Sauveur qui librement, par amour pour chacun de nous, a donné ta vie sur la croix

    Nous te prions pour ceux qui ont donné leur vie durant la Grande Guerre et pour ceux qui aujourd’hui tombent au service de notre pays.

    Toi qui as soutenu Marthe et Marie à la mort de ton ami Lazare, regarde les familles endeuillées et donne nous les mots et gestes de compassion et de respect.

    Avec saint Martin, nous prions.

    ④ Seigneur Jésus, toi le Ressuscité, au soir de Pâques, ta première salutation aux apôtres encore affligés et apeurés, a été "la paix soit avec vous".

    Nous te prions: Renouvelle en nous le don de ta paix.

    Que dans nos villages, nos villes, dans notre monde se lèvent de véritables bâtisseurs de paix et de fraternité. Qu’ils ne se lassent pas de remettre sans cesse la main à leur ouvrage. (ou Qu’ils ne se lassent pas d’œuvrer pour la paix).

    Avec saint Martin, nous prions.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sabre et goupillon...

     

    En pensant que, et le Christ, et les poilus de la Grande Guerre, méritaient mieux que ça, je n'ai pas voulu, hier, publier cette "prière universelle pour le 11 novembre", gêné ou agacé par certains passages qui partent certainement d'un bon sentiment: "savoir nous faire proches et aider et accueillir l’étranger, le migrant, qui sont victimes de la guerre, de la persécution, de la faim et se trouvent dans la détresse." et par quelques images qui feraient un peu de "Seigneur Jésus" un candidat possible au prochain enregistrement du "plus grand cabaret du monde" entre de nouveaux "Robert Houdin" ou  "Fregoli"... Mais pourquoi pas, après tout ? On en a bien fait un anarchiste, un communiste, un hippie, un écolo., un féministe... (ce qui tendrait à prouver à ces messieurs-dames les "¿Libres?-Penseurs" qu'un tel bonhomme ne peut pas être tout à fait mauvais...)...   alors, pourquoi hésiter ? allons-y, dans la joie et la bonne humeur!...

     ...parce-que, entre-temps, j'étais tombé sur ça et ça ... mais aussi sur ça, alors, j'ai fait un choix...

     

    Le sabre et le goupillon - Jean Ferrat

     

    Comme cul et chemise,comme larrons en foire
    J'ai vu se constituer tant d'associations
    Mais il n'en reste qu'une au travers de l'histoire
    Qui ait su nous donner toute satisfaction

    Le sabre et le goupillon

    L'un brandissant le glaive et l'autre le ciboire
    Les peuples n'avaient plus à s'poser de questions
    Et quand ils s'en posaient c'était déjà trop tard
    On se sert aussi bien pour tondre le mouton

    Du sabre que du goupillon

    Quand un abbé de cour poussait une bergère
    Vers des chemins tremblants d'ardente déraison
    La belle ne savait pas quand elle se laissait faire
    Qu'ils condamnaient l'usage de la contraception

    Le sabre et le goupillon

    Et maintes éminences et maints beaux capitaines
    Reposaient le guerrier de la même façon
    Dans le salon chinois où Madame Germaine
    Grâce à ses pensionnaires réalisait l'union

    Du sabre et du goupillon

    C'était le temps rêvé de tous les militaires
    On leur offrait des guerres et des expéditions
    Que de manants joyeux sont partis chez Saint-Pierre
    Le cœur plein de mitraille et de bénédictions

    Du sabre et du goupillon

    Quand ils s'en revenaient et d'Asie et d'Afrique
    Ils faisaient régner l'ordre au sein de la nation
    Les uns possédaient l'art d'utiliser la trique
    Les autres sans le dire pensaient qu'elle a du bon

    Le sabre et le goupillon

    On n'sait plus aujourd'hui à qui faire la guerre
    Ça brise le moral de la génération
    C'est pourquoi les crédits que la paix nous libère
    Il est juste qu'il aillent comme consolation

    Au sabre et au goupillon

    L'un jouant du clairon l'autre de l'harmonium
    Ils instruiront ainsi selon la tradition
    Des cracks en Sambre et Meuse des forts en Te Deum
    Qui nous donneront encore bien des satisfactions

    Le sabre et le goupillon

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique