• Culture, prestige et renommée

     

    Et quelques traces dans l'Histoire de France...

     

    Reprenant une tradition initiée par les Rois de France, soucieux de marquer la magnificence de leur règne en édifiant palais et châteaux, certains Présidents de la République ont entrepris de "grands travaux" destinés à immortaliser leur présence dans les livres d'Histoire et dans le paysage urbain, essentiellement dans les rues et sur les places de la capitale...

     

    Georges Pompidou (1969-1974) : le "Centre 'Beaubourg' d’art contemporain" et l'"Arche de la Défense"...

    Traces historiques

     

    Giscard d’Estaing (1974-1981) : le "Musée d'Orsay" ou musée de l'art et de l'architecture au XIXme siècle...

    Traces historiques

     

    François Mitterrand (1981-1995) : l'"Opéra Bastille", la "Grande Bibliothèque nationale de France", la "bibliothèque Mazarine" et la "Pyramide du Louvre"...

    Traces historiques

     

    Jacques Chirac (1995-2007) : le "musée des Autres Cultures et des Arts Premiers" du quai Branly...

    Traces historiques

     

    Nicolas Sarkozy (2007-2012) et François Hollande (2012-2017), surpris par le mandat présidentiel amputé de deux années n'ont pas vu le temps passer.

    Traces historiques

     

    Emmanuel Macron (2017-2032) : un "Nouveau Louvre" (mais aux Emirats Arabes Unis) et une restauration-reconstruction "revisitée" et "plus-bellisée" -mais compromise- de la cathédrale Notre-Dame de Paris. On lui doit surtout la "Boutique -officielle- de l'Elysée" : source -officieuse- d'argent de poche pour Première Vieille-dame de France, ses travaux, ses amis, ses amours, ses pompes et ses œuvres . ( https://boutique.elysee.fr/fr/ )

    Traces historiques

    Traces historiques

     

     

    « Le goupillon et le sabreLe pire ennemi de la France: E. Macron ? »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Autre énigme
    Lundi 7 Septembre à 18:54

    Dans le même esprit taquin, un certain Frédéric Becquérieux avait écrit un billet intitulé "Enigme" pour son excellent blog "Mauvaises pensées" -- disparu en 2017, Je l'avais sauvegardé :

    //

    Encore un quizz pour les Martiens.

    Dans quel ordre (chronologique) classer ces trois oeuvres ?

    Celle-ci :  (un tableau religieux de Simon Vouet)
    Celle-ci : (une peinturade de Basquiat)
    Et celle-là : (une peinturade de Poloock)

     
    Admettons qu'il existe en art une sorte de "progrès" (progrès de la maîtrise technique, de la finesse d'exécution, de la sensibilité au beau, de l'équilibre de la composition); il faudrait évidemment classer ces trois oeuvres en commençant par la troisième et en finissant par la première. Malheureusement, l'ordre historique réel, qui retrace assez bien le mouvement général de l'histoire de l'Art en Occident depuis un siècle, marche exactement dans l'autre sens.

     

     

    Mais justement, dira-t-on, il n'y a pas de progrès dans l'Art.

     

    Thèse connue. Dirons-nous alors qu'il y a "Décadence" ? Non plus. Vous n'y pensez pas ! Arrière la bête immonde. Pourquoi pas "Entartete Kunst", tant que vous y êtes ! Non, la vérité, c'est qu'il y a équivalence générale entre toutes ces choses, équivalence fondée sur l'"incommunicabilité entre les paradigmes artistiques". "Incommensurabilité des référentiels". Voilà qui pourrait convaincre des étudiants en arts plastiques, des présentateurs de télé, des ministres, des attachés culturels, des normaliens.

     

     

    Des Martiens, ça m'étonnerait.

     

     

    De cette évolution de l'Art en Occident, on peut fournir toutes sortes d'explications, qui ne sont pas forcément exclusives les unes des autres. On évoquera le tournant kantien en esthétique, qui a entraîné la valorisation de l'effet subjectif contre le contenu spirituel, la subversion des canons classiques (dits "bourgeois") par le projet révolutionnaire bolchevique, la plaisanterie dadaïste transformée en doctrine académique de remplacement, la volonté d'affranchissement à l'égard de toute contrainte, portée par le projet anti-naturaliste postmoderne, le bannissement du Beau comme finalité de l'Art au profit de l'Innovation, etc.

     

     

    Pour ma part, j'admets toutes ces explications, mais j'ajoute un élément : ce qui fournit un moteur à toutes ces nouvelles configurations idéologico-esthétiques, c'est la passion de l'Egalité. Là-dessus comme sur à peu près tout le reste, c'est Tocqueville qui a tout compris. Il est évident qu'à l'époque où régnait le paradigme dont ressort le premier tableau (celui de Simon Vouet), peu de gens pouvaient se dire artiste. Et si on voulait le devenir, il fallait quelques dons naturels et beaucoup de travail. A l'époque, la nôtre, où règnent les paradigmes de l'expressionnisme brut ou de la figuration stochastique, le bénéfice démocratique est immense : arrière les dons naturels! Arrière l'injustice de la génétique ! Arrière le travail et la sueur ! Il est par construction impossible de rater une oeuvre d'art contemporain. Même la queue d'un âne fait un sans-faute. Anything goes.

     

     

    Tout le monde il est un génie !

     

    //

    Tout est cohérent dans cette chute qui part de très bas (l'immonde raffinerie pompidolienne) pour arriver encore plus bas encore (la boutique de "goodies" Foutriquet 2.0).

    (Journalopes et pipoles sont très friands de "goodies" gratuits.)

      • Lundi 7 Septembre à 21:21

        @ Autre énigme...?

        C'est la faute à " ...isme" -comme d'habitude : quand le "progrès" ("progrès de la technique, de la finesse, de la sensibilité, de l'équilibre") devient "progressisme" ("arrière ! l'injustice de la génétique... arrière ! le travail et la sueur...")...Voir : moderne=>modernisme, écologie=>écologisme, islam=>islamisme (mauvais exemple), etc...

         

         

        Afin d'éviter des recherches iconographiques à mes lecteurs, par ordre d'entrée en scène dans le quizz pour martiens  :

         

         

         

         

        Sinon, pour en revenir à mes moutons, comme je chéris encore un tout petit peu moins Macron * que Mitterrand, Chirac, Pompidou, Giscard et Sarko réunis (Hollande, je ne dis pas...) j'ai peut-être un peu forcé le trait ?

        Celui-ci évidemment, pas forcément celui-là...!

         

    2
    Lundi 7 Septembre à 22:27

    Comme l'art est devenu une valeur refuge pour les spéculateurs et que le nombre d’œuvres de véritables artistes n'a pas suivi, l'art contemporain est venu à leur secours. L'art contemporain est de l'art industriel, mais comme tout produit industriel, il ne faut pas compter sur la qualité, ce qui ne l'empêche pas d'être coté comme de véritables œuvres. Aujourd'hui je regrette de ne pas avoir conservé les œuvres de mes enfants qu'ils nous ramenaient fièrement du CP avec entre-autres le célèbre collier de nouilles ou autres cendriers en béton armé, ces œuvres vaudraient sans doute une fortune aujourd'hui. 

    Stan

      • Mardi 8 Septembre à 11:38

        @ Stan P....

        On en est arrivé à un tel point que l'imposture est devenue une banalité et un modèle

        En cherchant des illustrations de l’œuvre de Poolock, je suis tombé sur ça "Le P'tit Victor - activités pour les enfants de 3 à 12 ans" :

        En Atelier "Découverte de l’Art", les enfants (CP-CE1) ont pu s’initier à la technique de Jackson Pollock. Il sont visiblement très doués. Saurez-vous détecter le vrai Pollock parmi les Œuvres de nos jeunes artistes ?

        Voila comment on forme des générations de crétins prétentieux... Les mêmes qui viendront nous faire suer avec le réchauffement climatique à la Thunberg, qui mettront un genou en terre devant chaque afro-africain qui africannise le monde, ou qui porteront le masque anti-grippe pangolienne jusque dans leur sommeil...

         

    3
    Le Page
    Mardi 8 Septembre à 11:39

    Le second tableau est une mine de réflexion. La dame (si, si il y a une dame, voir l'entrejambe stylisé), le poulet rôti, le décor...Un ravissement! Et toutes les histoires que l'on peut y rapporter:

    - Pourvu qu'il soit assez cuit le poulet.

    - j'ai bien une fourchette, mais pas de couteau.

    -manger toute nue, c'est bien car on ne salit pas son corsage avec la sauce.

    On touche à l'infini!

    Quant au troisième, San Francisco vue d'avion, on ne peut qu'être admiratif face au souci du détail.

    Le premier? Ça ne vaut pas une photo Polaroid. Donc se donner tout ce mal pour de l'à peu près...

     

     
    What do you want to do ?
    New mail<button id="ffenetremailtobuttonEmail">Copy</button><textarea id="ffenetremailtotextArea"></textarea>

      • Mardi 8 Septembre à 14:50

        @ Le Page...!

        Joli effort d'interprétation de l’ Oeuvre du Maître.

        mais la réalité est bien plus complexe, et le sens plus riche de symbolitudes chargé de souvenances enfanto-juvéniles et d'émotions gastro-freudiennes:    

                 

                       

        (Je suppose que le... personnage de gauche est sa porto-ricaine de maman et celui de droite l'hawaïen de papa ?)

         

    4
    Mercredi 9 Septembre à 10:33

    Je n'entrerai pas dans le débat sur l'art ancien et les dérives de l'art contemporain, mais depuis l'apparition de la photographie, on peint évidemment autrement. Comme vous, je n'aime pas Basquiat encensé par les critiques qui crient au génie, mais de belles oeuvres contemporaines ne manquent pas.

    Pour Macron. Nous n'avons plus les moyens. On crierait au scandale s'il faisait construire  avec les deniers publiques pour laisser une trace immobilière.

      • Mercredi 9 Septembre à 15:32

        @ Dr WO...!

        Même si nous en avions les moyens, on pourrait craindre le pire de Grands Travaux initiés par un président de la République qui, alors candidat, prenait ses distances avec "la culture française" et "l'art français" qu'il n'avait jamais rencontrés

        Son seul projet d'envergure (apparemment heureusement abandonné -ou reporté), la remise à l'ordre-du-jour de la "rénovation" et et du "réenchantement" de l’Île de la Cité, stimulés par l'incendie opportun de Notre-Dame de Paris (non... je n'ai pas dit ça...) ressemblait plus à une entreprise commerciale et immobilière qu'à un programme artistique et culturel...

        Sa boutique de gadgets élyséens et macroniens est tout ce qu'on pouvait espérer. Pour être honnête, il faut ajouter son immodeste "make the planet great again"

         

      • Souris donc
        Jeudi 10 Septembre à 07:18

        La boutique de gadgets, c'est le merchandising. Même le Louvre en a une. J'y ai trouvé une réplique en miniature de l'Ours Polaire de François Pompon.

        Leur chiffre d'affaire, c'est toujours ça de moins pour le contribuable.

        PS. Votre blogroll, Bedeau : un sur deux "La page Web ne peut pas s'afficher".

      • Jeudi 10 Septembre à 15:15

        @ Souris donc...!

        La plupart des grands musées nationaux, ainsi que certains petits musées locaux ou régionaux ont une "Boutique" d'où on peut rapporter un souvenir ou un cadeau en rapport avec les collections ou avec une expo récente 

        Même Notre-Dame de Paris et les principales cathédrales, basiliques et abbayes ont la leur où on trouve entre-autres des objets de piété (mais pas que, c'est vrai...)...

        Mais le Palais Présidentiel...!!!?

              

        (à noter on trouve le "coq à traîner" 5€ moins cher sur certains sites "pour bébé")

         

         

        PS.: J'ai testé quelques-uns des liens proposés dans ma liste : sans problème (il se peut que un ou deux soient "morts"). je crois me souvenir que vous aviez eu le même problème d'ouverture et  d'affichage de page Web et de certificat de sécurité avec un lien que j'avais mis en commentaire sur un autre blog...

        A voir (peut-être) la configuration de votre ordinateur : pare-feu, etc... ?

    5
    Net tester
    Jeudi 10 Septembre à 16:19

    @bedeau : A titre d'information : je viens de tester tous les liens de votre liste de blogs. Firefox n'a protesté qu'avec deux d'entre eux :

    "Connexion non sécurisée" : reseaulibre.org/site/

    "Echec de la connexion sécurisée" : www.peupledefrance.com/

     

      • Souris donc
        Vendredi 11 Septembre à 06:47

        Ce qui s'ouvre : Eklablog - Blogspot - WordPress - Overblog


        "Cette page Web ne peut pas s'afficher" : Valeurs Actuelles - Boulevard Voltaire - Contrepoints - FranceTVinfo - Microsoft Community (sic!)

        Navigateur : Internet Explorer

      • Vendredi 11 Septembre à 12:50

        @ Net tester...!

        (tout d'abord...merci...!)

         

        Mais de toute façon ce sont (c'étaient) des sites peu fréquentables : tous les navigateurs que j'ai testé sont unanimes :

        "Des individus malveillants tentent peut-être de subtiliser vos informations personnelles sur le site (mots de passe, messages ou numéros de carte de crédit, par exemple)."

        "Si vous visitez ce site, des attaquants pourraient dérober des informations telles que vos mots de passe, vos adresses électroniques ou vos informations de carte bancaire."

        "Ce site n’est pas sécurisé Cela signifie que quelqu’un essaye de vous induire en erreur ou de voler les informations que vous envoyez au serveur. Vous devez fermer ce site immédiatement"

         

        Ça fait peur. 

         

      • Vendredi 11 Septembre à 13:07

        @ Souris donc...?

         

        Bon, on sait que "valeurs Actuelle" est dans le collimateur de la bien-pensance depuis une quinzaine de jours, mais quand-même, il y a des sites plus nauséabonds... et "Bld Voltaire" et "Contrepoints" peuvent être lus sans modération (pour "FranceInfo", je serais moins catégorique)

        Blague à part, je pense qu'il s'agit d'un problème de configuration de Windows (quelle version ?) ou d'Internet Explorer. Essayez peut-être avec FireFox...

      • Net tester
        Vendredi 11 Septembre à 15:16

        @bedeau : "Ça fait peur.", en effet, mais comme le disait je ne sais plus quel vieux comique français, "C'est étudié pour." Les messages d'erreur anxiogènes sont un grand classique de l'informatique, tout comme les messages d'erreur imprécis, inexacts ou délirants. ;-)

        Un de mes programmes signale sobrement "Be afraid. Be *very* afraid." quand l'utilisateur désire exploiter une option dangereuse et déconseillée. ;-)

        @jean-marc : Je me suis borné à cliquer sur chaque lien de la liste du bedeau, sans chercher à savoir qui se cachait derrière les intitulés. ;-)

         

      • Vendredi 11 Septembre à 17:24

        @ Net tester...?

        C'est un peu le principe des alertes-sécurité et des rappels des gestes barrière concernant je ne sais plus quelle panpandémie, ou je me trompe ?

        Le confinement limité à "le Monde", "l'Obs", "Libé", "les Inrocks" ou "Télérama" réputés immunisés, finalement, y'a qu'ça d'vrai.

         

    6
    jean-marc
    Vendredi 11 Septembre à 11:16

    @net tester:peupledefrance.com est un lien mort:il est préférable d'aller sur le peupledefrance.com.

      • Vendredi 11 Septembre à 13:25

        @ jean-marc...

        lepeupledefrance.com/ (qui semble ne pas avoir été actualisé depuis plus d'un an) me semble assez éloigné de peupledefrance.com/, tel que je l'ai connu ou du moins du souvenir que j'en avais, et il semble être consacré uniquement à "la grève par inertie", ce qui pouvait sembler une belle utopie lors de la création du site en juin 2018...mais depuis...?

         

    7
    Vendredi 11 Septembre à 15:21

    Avec mon élégance habituelle, je dirais que si Paris était un slip, beaucoup de ces bâtissures pourraient être qualifiées de traces de pneu. Beaucoup d'entre elles, aussi, étaient ce que Cavanna appelait de l'architecture pour bombardement. La TGB en est un superbe exemple.

      • Vendredi 11 Septembre à 17:42

        @ Pakounta...!

        Pour reprendre votre poétique image, je trouve que la "boutique (officielle) de l'Elysée" serait alors davantage une couche sale d'un sale môme énurétique, diarrhéique et coléreux...

                

        ...mais ça n'engage que moi.

         

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :