• Connaissez-vous Tom Herck

    Tom Herck, 29 ans est le fils de l'artiste belge Jos Herck.


    La personnalité d'Herck parle du passé Connaissez-vous Tom Hercket du présent tout au long de son travail: c'est presque, féroce et bien pensé.
    Herck livre d'une manière authentique un mélange mûr et réfléchi de composition et de couleurs, de concepts et d'idées critiques, présenté sur des peintures murales et des toiles, portant toujours sa marque reconnaissable. En examinant son travail, il trouve son expression dans l'expressionnisme, le surréalisme, l'art conceptuel et le pop-art. Il a ensuite découvert son propre style, rappelant surtout le vitrail, ce qui lui a permis de développer ses idées réflexives sur la modernisation et la délimitation.
    Progressivement, l'objet des revendications d'art de Tom Herck sur le rôle actif, par lequel il utilise l'interprétation anticipée, la volonté de connaissance du spectateur et l'envie de découvrir l'essentiel, comme des méthodes différentes pour donner l'expression d'un processus d'une implication significative dans l'œuvre et ses thèmes. De cette façon, le "soi subjectif" devient l'objet  de points de vue sur la vie.

    Non ?.... il fait pourtant tout pour être connu !

     

     

    car, d'après "la Libre Belgique" du 20/11/2017...

    Dans une église du Limbourg (Belgique)

    une œuvre représentant une... vache crucifiée choque les croyants !

    Une quinzaine de croyants se sont rassemblés dimanche après-midi dans l'église de Kuttekoven à Looz (Limbourg), dans laquelle l'artiste Tom Herck a installé son œuvre controversée 'The Holy Cow' (La vache sacrée). Ils protestent contre cette œuvre représentant une vache crucifiée: un (vrai) cadavre de vache crucifié et enduit de peinture silicone blanche, dont le moule a été suspendu au-dessus d’un grand bassin plein de lait et veulent "restaurer l'honneur" de l'église. (les guillemets sont du journaliste auteur de l'article)

    L'action a été organisée par l'ASBL Katholiek Forum. Le petit groupe était muni de rosaires, d'une croix et d'un panneau adressant un message clair à l'artiste et à l'évêque Patrick Hoogmartens: "Arrêtez le blasphème et l'art dégénéré - Priez pour la réhabilitation".

    L'artiste Tom Herck était présent. "Je suis content que vous soyez venus", a-t-il répondu aux croyants. "Chacun a le droit d'avoir sa propre opinion." Selon lui, "son œuvre n'insulte pas la religion catholique mais fait référence au gaspillage dans notre société."

    Sur place, les visiteurs se voyaient remettre des amuse-gueules au fromage et à la viande de bœuf.

    Précisons à toutes fins utiles qu’il ne s’agit pas d’une église désacralisée.

    Le diocèse d'Hasselt a réagi dimanche soir, par voie de communiqué, indiquant être "surpris par l'exposition". "Après consultation, nous souhaitons toujours collaborer à des projets artistiques dans une église et nous pouvons certainement apprécier l'humour. Mais une vache sur une croix, c' est aller un peu trop loin. Le sens d'un symbole si profond tel que la croix ne peut pas être détourné. Sinon, cela risque d'être blessant ou ridicule."

    Connaissez-vous Tom Herck

    Connaissez-vous Tom Herck

    Les travaux de Tom Herck semblent déchaîner les passions en Belgique. La veille, une chapelle abritant d'autres créations de l'artiste avait été incendiée à Graethempoort, non loin de Kuttekoven... L'artiste a fait part de son indignation. "Que l'art mène à la violence et au vandalisme en 2017, c'est quelque chose que je n'arrive pas à comprendre", a-t-il déclaré.

     

    L'anti-catholicisme semble être son fond de commerce (comme à tant d'autres...): petits exemples badins:

    Connaissez-vous Tom Herck

     

    Connaissez-vous Tom Herck

    Connaissez-vous Tom Herck

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Connaissez-vous Tom Herck

    Connaissez-vous Tom Herck

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quelques commentaires( trouvés ailleurs que sur le site du journal belge et libre):

    C’est scandaleux
    non respect pour rien ,ni de la vie , ni d’un lieux , ni des animaux (la vache n’a pas demandé a devenir un objet a exhibée de la sorte !)
    ce type est un fous et il faut appeler et nommer sa maladie mentale !
    c’est scandaleux! certain individus malsain se permettent tout !
    Que disent les autorité ? Rien
    Que dit l’Eglise , le clergés ? apparemment pas grand chose non plus
    Que disent les associations de protections animales ? Pas encore entendu leur discours non plus...

    qu’est-ce qui est le plus scandaleux: le culot de ce barbu, ou le silence de la hiérarchie catholique.Les catholiques sont-ils laissés seuls face à la haine du Christ?

    Et on rappellera à « l’artiste » qu’il aurait plutôt dû « exposer » dans une mosquée ou une synagogue, comme ce n’est pas dans le catholicisme qu’on sacrifie des animaux de façon cruelle.

    Essayez de travestir un cochon en Mahomet, vous verrez : les prétendues « autorités » réagiront illico, selon un réflexe conditionné.

     

     Connaissez-vous Tom Herck

     

    Si vous ne connaissiez pas Tom Herck, c'est pas la peine de me remercier pour cette découverte. On verra ça plus tard.

     

     

     

     

     

     

     

    « Le Patriote (R. Haroche)Fatwahrenheit 451 »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Novembre 2017 à 20:48

    Il mérite d'être inconnu. yes

      • Dimanche 26 Novembre 2017 à 17:04

        Malheureusement, j'ai bien involontairement, participé (mais si peu...) à sa renommée...

        désolé...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :